Passerelles : comment se réorienter et changer de filière ?

Quelles sont les différentes passerelles existantes entre les formations ? Que pouvez-vous faire pour vous réorienter, changer d’école, de filière, en cours de cursus ? Diplomeo vous donne toutes les réponses.

Une passerelle permet de changer de filière sans perdre une année

Les passerelles. Elles peuvent vous permettre de passer d’une première année de communication à l’université, à une deuxième année de bachelor en école privée. Si elles varient en fonction des établissements, des parcours, des personnes et des cursus, celles-ci permettent à de nombreux étudiants de se réorienter chaque année. Voici toutes les possibilités existantes pour vous réorienter grâce aux passerelles !

Bouton de la liste des écoles pour se réorienter grâce aux passerelles

Les passerelles après un bac+1

Débuter dans les études supérieures n’est pas toujours très simple, trouver sa voie encore moins. Quelle passerelle après un bac+1 ? Après une année sans grande conviction, il est temps de reprendre les choses en main ! Changer de filière, se réorienter vers un BTS, rebondir en DUT, il existe de multiples passerelles à l’issue d’une première année d’études.

Les passerelles après une PACES

85% d’échec. Ce chiffre faramineux représente le nombre d’étudiants non reçus après une Première Année Commune aux Études de Santé (PACES). Ce n’est pas nouveau, la sélection en médecine est effectivement drastique. Mais pour ne pas se retrouver sur le carreau après une PACES ou PAES, mieux vaut réfléchir aux différentes possibilités pour se réorienter. La plus connue : le redoublement. Près de deux tiers des étudiants ayant échoué en L1 font le choix de redoubler leur première année. À l’issue de cette deuxième première année, certains pourront poursuivre leurs études en médecine ou en pharmacie, dentaire, sage-femme. Néanmoins, il n’est pas rare qu’une deuxième PACES ne suffise pas, il faut alors penser à une réorientation.

Vous êtes déterminé à travailler dans le médical ? Première possibilité : s’orienter vers une autre filière de la santé. De nombreuses formations préparent aux métiers du paramédical comme les écoles de kinésithérapie, d’ostéo, d’ergothérapeutes, de manipulateurs radio, de psychométricien ou encore de pédicure-podologue. Pour d’autres, il est également possible de vous orienter vers des études courtes pour obtenir rapidement un diplôme.

Chaque année, ce sont environ 15% des réorientés qui intègrent un DUT en biologie, en physiques, informatique… En ce qui concerne ce que l’on appelle les reçus collés (ceux qui ont eu la moyenne à l’issue de leur PACES sans pour autant décrocher une place au concours), il leur est possible d’intégrer directement une deuxième année de licence là encore dans la santé, la physique, la bio

Parfois, la réorientation peut se faire dès la fin du premier semestre pour les étudiants les plus mal classés. En effet, les statistiques démontrent que les étudiants ayant obtenu une note inférieure ou égale à 6/20 à la fin du premier semestre n’auront que peu de chance de réussir leur année. En changeant de voie le plus tôt possible, la réorientation sera dès plus optimale.

Pour aller plus loin, consultez notre article sur que faire après un échec en médecine.

Les passerelles après une première année de fac

Émancipation, autonomie, indépendance, le fossé est grand entre le lycée et l’université. C’est d’ailleurs ce qui explique que près de 50% des étudiants échouent dès leur première année de licence. Certains feront le choix de repartir pour une année supplémentaire en redoublant d’effort, tandis que d’autres abandonneront : la fac n’est pas faite pour eux.

Dans ce cas, visez plutôt des formations qui ont l’avantage de s’inscrire parfaitement dans la continuité du lycée. C’est le cas notamment des BTS et DUT, mais aussi des cursus proposés dans les écoles spécialisées. Le suivi des étudiants y est important et les connaissances sont évaluées tout au long de l’année ce qui oblige à travailler au fur et à mesure.

Pour ceux qui pensent simplement avoir fait le mauvais choix en début d’année, mais pour qui le mode de fonctionnement de l’université correspond, il est possible de changer de filière dès la fin du premier semestre, afin de ne pas perdre de temps. Mettez-vous au travail, gardez en tête votre objectif et tout devrait bien se passer.

Les passerelles après une première année d’école de commerce

Après le bac, vous pouvez intégrer une école de commerce en bachelor (trois ou quatre ans) ou dans un programme en cinq ans. Si vous n’aimez pas l’école dans laquelle vous avez effectué votre première année et que vous souhaitez une autre école de commerce, des passerelles existent entre les écoles. Si vous souhaitez vous réorienter en deuxième année à l’université, vous pouvez également envoyer votre candidature à la formation universitaire qui vous intéresse. Certaines universités vous accepteront directement en deuxième année alors que d’autres vous demanderont de retourner en première année.

Si vous souhaitez réussir votre passerelle, avoir eu de bons résultats lors de la première année est très important. En outre, vous devrez montrer votre motivation et exposer votre projet professionnel au jury de la formation que vous souhaiterez intégrer par le biais des admissions parallèles.

Les passerelles après une première année d’école d’ingénieurs

Après un échec en 1er cycle d’ingénieur, plusieurs possibilités s’offrent à vous. En effet, les passerelles sont multiples après une première année en école d’ingénieurs. Vous pouvez par exemple intégrer une autre école d’ingénieurs qui serait plus conforme à vos attentes et à vos aspirations professionnelles. Vous aurez également la possibilité de bifurquer en intégrant un DUT. En revanche, si vous avez validé votre première année en école d’ingénieurs, vous ne pourrez pas obtenir d’équivalence pour intégrer directement une deuxième année de DUT, les objectifs de formation n’étant pas les mêmes. En revanche, vous pourrez postuler via la plateforme APB afin d’intégrer une première année de DUT. Certains DUT proposent également des rentrées décalées si vous souhaitez les intégrer lors du deuxième semestre, il n’est jamais trop tard.

En outre, vous pouvez également vous réorienter vers l’université. Les facs de sciences et de médecine intéressent notamment de nombreux déçus. À la fac de sciences, des passerelles existent et il vous sera possible, dans certains cas, d’intégrer la seconde année. En médecine, vous devrez obligatoirement passer par la PACES. D’autres possibilités existent, à l’université, mais il est important de noter que si la formation que vous souhaitez intégrer n’a rien à voir avec le cycle d’ingénieur, aucune passerelle ne sera possible et vous serez obligé de commencer en première année.

Les passerelles après une première année de BTS ou de DUT

Vous avez intégré un BTS MUC et vous n’aimez pas du tout votre cursus ? Vous êtes en DUT et souhaitez vous réorienter ? Il existe également des passerelles. Tout d’abord : l’université ! Si vous souhaitez vous réorienter dans une licence à peu près équivalente au BTS ou au DUT dans lequel vous étiez, alors vous pouvez demander aux responsables de la formation une équivalence. Elle vous sera accordée si votre ancienne formation a assez de similitudes avec votre nouvelle université.

Vous pouvez également vous réorienter en école privée. Dans certains cas, il vous sera par exemple possible d’intégrer un bachelor en deuxième année. Dans d’autres cas, vous devrez retourner en première année. Mais ne considérez pas cela comme du temps perdu, chaque expérience a du bon !

Si vous souhaitez intégrer un BTS ou un DUT, alors vous en aurez également la possibilité. Malheureusement, la plupart du temps, vous devrez reprendre le cursus en première année.

Les passerelles après un échec en première année de prépa

« Que faire après une première année de prépa ratée ? » « Que faire si je souhaite abandonner la prépa ? » « Que faire si j’ai réussi ma première année de prépa mais que je souhaite me réorienter ? » Des questions que se posent nombre d’entre vous. Il existe différentes passerelles, mais prenez le temps de bien mûrir votre décision. Si dès les premières semaines vous sentez que vous allez droit dans le mur, il est encore temps de bifurquer à l’université en préparant une licence. Dans le cas contraire, évitez d’abandonner en cours d’année. Le temps passé en prépa n’est jamais perdu ! Vous ne souhaitez pas aller au bout des deux années : utilisez cette première année d’étude supérieure comme tremplin.

Si vous souhaitez abandonner en cours d’année, de nombreuses écoles proposent des rentrées décalées. Des rentrées qui vous permettront de ne pas perdre une année.

De nombreuses prépa permettent aux étudiants de rebondir à l’université grâce notamment passerelles et équivalences possibles. En règle générale, une année correspond à 60 crédits ECTS soit deux semestres, ce qui peut vous permettre d’intégrer directement une L2 dans une branche parallèle. À l’issue de votre année, vos enseignants enverront vos notes à la fac. Une commission vous accordera une équivalence, après étude de votre dossier scolaire. D’ailleurs, depuis plusieurs années, il est désormais obligatoire de s’inscrire à l’université en parallèle de la prépa. Un moyen de ne pas se retrouver sans rien en cas d’abandon.

Par exemple, après une année de prépa économie, il est tout à fait possible de se relancer en deuxième année de licence économie, éco-gestion ou AES (administration économique et sociale). Après une prépa scientifique, il vous sera possible de bifurquer vers une licence de maths, de physique, de sciences pour l’ingénieur… Enfin, si vous êtes en prépa littéraire, les licences en lettres, philo, langues, histoire sont envisageables.

Du côté des BTS et DUT, les passerelles entre classes préparatoires et ces cursus ne sont pas automatiques, mais pas impossibles. À vous de vous renseigner auprès des établissements concernés.

Les passerelles après un bac+2

Si vous avez obtenu un diplôme de niveau bac+2, des passerelles existent pour vous réorienter. Voici les différentes possibilités qui existent.

Les passerelles après un BTS ou un DUT

Après avoir obtenu votre BTS ou votre DUT, la suite logique est que vous trouviez une passerelle à la hauteur de vos espérences. La majorité de ceux qui poursuivent leurs études après un BTS ou un DUT décident d’intégrer une troisième année de licence à l’université. D’autres optent pour le bachelor en école privée. Certains tentent également les concours afin d’intégrer une école d’ingénieurs ou une école de commerce par le biais des admissions parallèles. Bref, les possibilités sont nombreuses après un BTS ou un DUT.

La plupart du temps, vous devrez avoir un dossier solide pour pouvoir obtenir une équivalence. Obtenir votre diplôme avec mention peut être une chance pour vous d’intégrer plus facilement le cursus que vous visez !

Les passerelles après deux années à l’université

Après deux années à l’université, les passerelles existent également, même si elles sont moins nombreuses. Vous pouvez par exemple changer de cursus en intégrant une autre licence. Si cela est possible, vous obtiendrez une équivalence et pourrez entrer directement en troisième année. Par exemple, après deux années en licence de communication, il vous sera possible d’intégrer une troisième année de sciences politiques, si votre dossier universitaire est bon !

Après deux années de fac, vous pouvez aussi intégrer une troisième année de bachelor. Par exemple, si vous avez suivi une licence en informatique à la fac, vous pouvez vous réorienter en troisième année de bachelor informatique au sein d’une école d’informatique.

Les admissions parallèles vous permettent aussi d’intégrer une école d’ingénieurs ou une école de commerce. En effet, depuis de nombreuses années, ces établissements prestigieux se sont ouverts aux formations universitaires. Ils permettent ainsi aux étudiants ayant le niveau bac+2 d’intégrer leurs formations en cours de route !

Les passerelles après deux années en école de commerce

Après deux années passées au sein d’une école de commerce, vous souhaitez changer d’orientation. Quelles possibilités existe-t-il ?

Tout d’abord, vous pouvez changer d’école de commerce. Même si elles sont plutôt rares, les passerelles entre éocles de commerce existent. Les admissions parallèles pourront ainsi vous permettre de changer d’école de commerce, si votre profil correspond et que votre dossier est bon. Parfois, vous devrez passer des épreuves et/ou un entretien oral pour pouvoir intégrer une autre école de commerce.

Après deux années dans un bachelor ou un autre cursus en école de commerce, il existe des équivalences pour se réorienter en troisième année à l’université ou en IAE. Il vous faudra déposer votre dossier de candidature auprès de l’établissement qui vous intéresse pour pouvoir intégrer une troisième année de licence.

D’autres écoles spécialisées peuvent également être susceptibles de vous intégrer à leur formation en troisième année. Renseignez-vous directement auprès d’elles pour obtenir plus de renseignements.

Les passerelles après deux années en école d’ingénieurs

Après deux années en école d’ingénieurs, des passerelles existent également. Vous pouvez par exemple intégrer l’université de sciences, en troisième année de licence, si cette dernière coorrespond à la formation que vous avez suivi.

Vous pouvez également intégrer une école spécialisée en informatique. En effet, les passerelles sont nombreuses entre les écoles d’ingénieurs et les écoles d’informatiques. Ces établissements peuvent parfois être très complémentaires et il n’est pas rare de voir des étudiants d’écoles d’ingénieurs bifurquer en cours de route vers une école d’informatique (bachelor et master).

Les passerelles après un bac+3

Après un diplôme de niveau bac+3, les passerelles sont très nombreuses. Elles permettent de s’orienter vers des formations qui vous donneront le niveau bac+5 (master).

Les passerelles après une licence

Après une licence, tout est quasiment possible. En fonction de la licence que vous aurez obtenu, vos possibilités seront plus ou moins limitées.

Vous pouvez tout d’abord intégrer un master à l’université. C’est d’ailleurs la suite logique de votre parcours depuis la réforme LMD (Licence-Master-Doctorat). Vous pouvez postuler dans différents masters, dans différentes villes. Vous serez sélectionné en fonction de votre dossier scolaire, mais aussi, de votre profil.

La possibilité vous est également offerte d’intégrer une école de commerce ou une école d’ingénieurs par le biais des admissions parallèles, après un bac+3 à l’université. Vous devrez, la plupart du temps, passer un concours ainsi que des épreuves orales ou écrites.

En fonction de votre cursus, vous pourrez également passer les concours pour intégrer un Institut d’Études Politiques (IEP). Ces derniers recrutent à bac+3, et permettent aux étudiants d’intégrer leurs formations d’excellence.

Vous pouvez aussi vous orienter en école privée. Écoles d’informatique, écoles de journalisme, écoles de communication, écoles de mode, etc… : de nombreux établissements proposent des masters (bac+5) dans différents domaines. Un moyen de se spécialiser afin d’intégrer rapidement le marché du travail après le diplôme.

Les passerelles après un bachelor

Si vous avez obtenu un bachelor en école de commerce ou dans une autre école privée, les passerelles existent également. Par exemple, après un bachelor en informatique, vous pourrez obtenir une équivalence pour intégrer un master informatique à l’université ou en école d’ingénieurs spécialisée (sur concours). Après un bachelor en commerce ou en marketing, vous pourrez intégrer plusieurs masters universitaires. Vous pourrez également tenter les concours pour entrer en IEP ou intégrer Science Po Paris.

De même, après un bachelor, vous pourrez également poursuivre votre cursus en école privée en intégrant un master dans votre établissement actuel ou dans une autre école proposant un cursus plus conforme à vos aspirations.

Les passerelles après trois années en école d’ingénieurs

Après trois premières années en école d’ingénieurs, certaines passerelles existent, même s’il est dommage d’arrêter votre cycle d’ingénieur en milieu de parcours. Vous pouvez par exemple bifurquer vers une école spécialisée en informatique. De nombreux élèves ingénieurs font ce choix chaque année, afin d’obtenir une formation plus spécialisée.

Vous pouvez également vous réorienter à l’université après trois années en école d’ingénieurs. L’université de sciences peut vous offrir la possibilité d’intégrer certains masters. Renseignez-vous auparavant des différentes modalités d’admission des établissements.

Les passerelles après un bac+4

Après un bac+4, il existe également des passerelles pour changer d’orientation. Voici quelques exemples de possibilités qui vous sont offertes.

Les passerelles après un master 1

Après un master 1, vous pouvez tout d’abord postuler dans de nombreux masters 2. Pour être accepté, vous devrez avoir un bon dossier. En effet, le refus en master 2 arrive fréquemment. C’est pourquoi, vous devez avoir de bonnes notes lors de votre M1 pour ne pas vous retrouver sans formation l’année suivante.

Après un master 1 à l’université, vous pouvez également essayer de rejoindre un master en IEP, en école de commerce, ou en école d’ingénieurs. Il existe des admissions parallèles qui vous permettront d’intégrer ces formations. Mais votre dossier devra être bon et vous devrez passer par des épreuves écrites et orales pour intégrer ces cursus d’excellence.

Les passerelles après un bachelor en 4 ans

Plusieurs grandes écoles de commerce françaises proposent des bachelors en 4 ans. Quels sont les possibilités de poursuite d’études après ces bachelors ? Des passerelles existent-elles ? La réponse est oui !

En effet, après un bachelor en 4 ans, vous pouvez poursuivre au sein d’une école de commerce pour obtenir un diplôme de niveau bac+5.

Si vous souhaitez suivre un master universitaire, des passerelles existent également, en fonction des filières que vous souhaitez intégrer. Faire un master spécialisé en commerce international après un bachelor en commerce est par exemple tout à fait envisageable !

Vous pouvez également tenter les concours pour entrer en IEP ou en IAE. Vous pouvez aussi postuler pour intégrer une formation au sein d’une école spécialisée.

Les passerelles après 4 ans en école d’ingénieurs

Après 4 années en cursus d’ingénieur, il serait dommage de vous arrêter. En effet, le bac+5 vous permettrait d’obtenir le niveau master et la validation de votre cycle d’ingénieur. Mais si tel est votre souhait, des passerelles existent. Trois possibilités existent :

  • changer d’école d’ingénieurs et intégrer une école plus conforme à vos attentes (plus généraliste ou plus spécialisée)
  • intégrer une école d’informatique pour vous spécialiser dans ce domaine
  • interger un master 2 à l’université dans une spécialité n’existant pas au sein de votre école d’ingénieurs

Pour pouvoir faire jouer les équivalences, vous devez justifier d’un bon dossier scolaire et faire preuve d’une grande motivation !

Les passerelles après un bac+5

Que faire après un bac+5 ? Existe-t-il des passerelles pour poursuivre ses études ? Voici quelques pistes !

Les passerelles pour se réorienter après un master

Si vous avez obtenu votre master mais que vous souhaitez vous réorienter, des possibilités existent. En voici quelques unes :

  • vous orienter vers un autre master à l’université
  • vous réorienter vers un IEP (Institut d’études politiques)
  • vous réorienter vers un IAE (Institut d’administration des entreprises)
  • vous réorienter en école privée
  • vous réorienter en école d’ingénieurs ou en école de commerce

Vous pouvez aussi trouver une formation professionnelle afin d’obtenir un complément de formation et évoluer professionnellement ou pour changer de métier.

Les passerelles pour poursuivre ses études après un master

Il est possible de poursuivre ses études après un master. Voici quelques passerelles qui pourraient vous intéresser :

  • les mastères spécialisés proposent des formation en une année après le master. Elles sont dispensées par les grandes écoles d’ingénieurs, les grandes écoles de commerce ou les universités membres de la Conférence des Grandes écoles (CGE).
  • les Masters of Science (MSc) sont également envisageables à bac+5. Ils sont enseignés dans les grandes écoles de commerce ou d’ingénieurs et permettent aux étudiants qui souhaitent travailler à l’international de se spécialiser.
  • vous pouvez également entreprendre un doctorat à l’université ou un DBA en école de commerce. Des formations de niveau bac+8.
  • pour finir, vous pouvez également entreprendre un MBA après un master. Une formation dispensée dans les écoles privées et réservée à des personnes ayant déjà plusieurs années d’expérience en entreprise.

Retour en haut de page