Que faire sans BTS ? Conseils pour ceux qui ont raté leur BTS !

par Alice Meyer & Soizic Meur

Vous avez suivi une formation de deux ans en BTS et vous voilà désormais obligé d’accepter ce résultat décevant : vous ne l’avez pas obtenu. Si vous vous sentez perdu et manquez désormais d’inspiration vis-à-vis de votre futur professionnel, Diplomeo vous aide à trouver de nouvelles perspectives pour la rentrée prochaine !

Au revoir la déprime, bonjour votre avenir !

Vous n’avez pas été admis à l’examen du BTS, certes cela peut être perturbant. Toutefois, ne commencez pas à penser que votre avenir est maintenant plus qu’incertain, ce n’est pas la fin du monde ! Et si vos proches s’inquiètent autant que vous, voilà quelques options envisageables qui ne manqueront pas de les rassurer !

Découvrez la liste de toutes les formations accessibles

Avoir un BTS est particulièrement intéressant, peu importe le chemin que l’on décide d’emprunter par la suite. Ce diplôme sera toujours valorisé par les recruteurs. En effet, par exemple, après avoir obtenu votre BTS, vous avez la possibilité d’intégrer directement la troisième année d’une licence ou d’un bachelor. Une fois votre bac+3 validé, vous aurez en poche deux diplômes au lieu d’un seul pour la majorité de vos camarades ayant suivi le parcours classique en trois ans !

Retenter l’examen du BTS peut donc s’avérer important pour votre futur professionnel !

En réintégrant la deuxième année

Si vous n’êtes pas allergique aux journées de cours du BTS, vous avez tout à fait la possibilité de retenter votre chance l’année prochaine en redoublant votre deuxième année de BTS. Cette solution est particulièrement pertinente pour plusieurs raisons.

  1. Vous vous sentirez à coup sûr bien plus à l’aise en classe, compte rendu du fait que vous avez déjà abordé les enseignements l’année d’avant.
  2. Vous aurez la chance de pouvoir redorer votre dossier afin d’être accepté dans une formation qui vous attire.
  3. Vous tirerez profit d’une année supplémentaire afin de bien réfléchir à votre projet professionnel et davantage cibler la poursuite de vos études.

En le repassant en candidat libre

Vous ne voulez peut-être pas suivre de nouveau les cours du BTS et vous estimez que vous êtes assez indépendant pour préparer cet examen tout seul ? Ceci est légitime, vous pouvez sans problème repasser l’examen du BTS en candidat libre. Mais attention, ceci signifie que vous ne bénéficierez pas des cours de votre formation. Cela demande donc une grande organisation afin de décrocher votre diplôme l’année d’après ! Certains étudiants font le choix de suivre un autre parcours en parallèle de la préparation de leur BTS ou multiplient leurs expériences, encore faut-il pouvoir tout concilier !

Choisir une autre formation

Le BTS, vous ne l’avez pas eu, mais peut-être que cela est dû au fait que vous ne le vouliez pas réellement, après tout ! « Non, le BTS NRC, ce n’est pas pour moi », c’est possible. Bien qu’un diplôme est toujours apprécié, peu importe si le domaine n’a pas réellement de lien avec le poste convoité, vous pouvez prendre la décision de changer de formation !

Trouvez la bonne formation
après un échec en BTS

Liste des autres BTS Liste des bachelors Liste des licences

Retenter l’examen

Intégrer un autre BTS

Si ce n’est pas le mode de fonctionnement du BTS qui vous pose problème, vous pouvez décider de choisir un autre BTS. Passer d’un BTS Management des Unités Commerciales à un BTS tourisme est possible en théorie, mais comprenez bien qu’aucune équivalence ne sera possible : vous devrez repasser par deux ans de formation.

Cependant, si votre ancien BTS a des unités d’enseignements communes avec celui que vous souhaitez intégrer, il est parfois possible de demander directement à intégrer la seconde année du BTS.

La sélection est souvent rude : en candidatant pour une première année de BTS, vous vous trouvez en concurrence avec les bacheliers qui demeurent bien souvent prioritaires. L’inscription en BTS peut se faire sur la plateforme APB ou directement auprès des écoles qui suscitent votre intérêt.

Dans les écoles privées, la sélection est toutefois moins importante et les places, plus nombreuses, ce qui vous permet d’envisager une admission moins hypothétique que dans les établissements publics.

Découvrez la liste de tous les BTS

Intégrer un DUT

Le DUT est un Diplôme Universitaire de Technologie apportant un niveau bac+2. « Les classes spéciales » en DUT comme en BTS permettant de valider un autre BTS ou DUT en un an sont accessibles aux personnes ayant un bac+2 en poche. Les étudiants n’ayant pas réussi à valider l’examen du BTS doivent suivre de nouveau deux ans de formation s’ils veulent valider un DUT dans un domaine éloigné de celui de leur BTS.

Cependant, certains établissements acceptent d’intégrer en deuxième année de DUT un élève n’ayant pas obtenu son BTS s’il y a une certaine similarité entre les enseignements du BTS suivi et ceux du DUT convoité. Par exemple, un élève ayant suivi un BTS informatique peut envisager entrer en deuxième année de DUT informatique ! Le choix de l’admission est laissé au directeur du département qui étudiera le dossier de l’étudiant (notes, appréciations).

Le DUT est une formation exclusivement dispensée par des universités, vous ne trouverez donc pas d’écoles privées proposant des DUT. Pour vous inscrire dans cette formation en première année, il est nécessaire de vous inscrire de la même manière que les bacheliers : sur Admission Post-bac. Les DUT possédant des places vacantes sont notamment présents sur la plateforme dans la procédure complémentaire.

Découvrez la liste de tous les DUT

Intégrer une licence

Comme pour le DUT ou le BTS, il est souvent nécessaire de repasser par la première année de licence. Des équivalences sont parfois envisageables, mais pas à tous les coups !

Si vous décidez d’intégrer une licence après avoir raté votre BTS, il est important de connaître quelques détails :

  • le rythme en université n’est pas le même qu’en BTS. Vous passerez de 35 heures de cours environ à 25 heures de cours en moyenne par semaine.
  • Les cours sont un mix entre cours magistraux et travaux dirigés (TD) ou travaux pratiques (TP.

Les cours magistraux à la fac, c’est-à-dire dispensés en amphithéâtre, changent beaucoup de l’esprit de classe que vous avez pu rencontrer en BTS tandis que les travaux TD s’en rapprochent !

Étudier à l’université nécessite une certaine indépendance au niveau de l’organisation. Mais n’ayez crainte, de nombreux étudiants ont fait le choix de passer d’un BTS à une licence et ne trouvent aucune difficulté à s’adapter ! Vous aurez ensuite la possibilité de continuer vos études à l’université comme par exemple, en suivant un master.

Intégrer un bachelor

Le bachelor est une formation dispensée en trois ans par des écoles privées permettant une réelle professionnalisation des étudiants. Il existe des bachelors dans tous les domaines

La troisième année du bachelor est accessible après l’obtention d’un BTS, mais certaines écoles acceptent également les étudiants n’ayant pas validé leur diplôme bac+2.

Il est nécessaire de se rapprocher de ces établissements afin de savoir s’il est possible d’intégrer directement la troisième année du bachelor.

Vous souhaitez faire un bachelor ?

Comparez les écoles qui propose cette formation

Liste des bachelors
sans BTS !

Reprendre une formation niveau troisième

Et pourquoi pas ? Si vous vous rendez compte que le voyage que vous avez pris n’est pas le bon et que vous auriez dû vous tourner vers autre chose dès la troisième, c’est encore possible ! Vous serez simplement un peu plus âgé que vos camarades…

Si vous voulez suivre un CAP (certificat d’aptitude professionnelle) esthétique, gestion de l’eau, fleuriste, électricien… C’est tout à fait possible. Vous pourrez déposer votre dossier auprès des lycées et centres de formation qui proposent ces formations après la troisième ! La formation durera deux années et sera très tournée vers la pratique, c’est peut-être ce qui vous manquait en BTS ! L’alternance est fréquente dans les formations BTS. Vous pourrez ainsi apprendre rapidement un métier et vous épanouir dans une branche qui vous plaît bien mieux que le commerce international ou la gestion administrative.

Trouvez la bonne formation en CAP

Vous pourrez aussi vous lancer dans une formation bac pro. De la même manière, elle nécessite de revenir au niveau troisième ou CAP pour certains. Vous allez reprendre trois années de lycée professionnel, mais étant déjà titulaire d’un bac, pourrez être dispensé de certaines matières.

Passer des concours

Vous n’avez pas validé votre BTS et voulez l’assurance d’un emploi ? Passer des concours de la fonction publique s’annonce comme une solution judicieuse. Peu importe votre spécialisation, vous trouverez toujours un concours dans le domaine que vous convoitez.

Renseignez-vous sur les concours qui vous sont accessibles ! Vous venez de rater votre BTS communication et êtes fan de littérature ? Le concours des métiers des bibliothèques peut potentiellement vous intéresser. Vous n’avez pas réussi à valider votre BTS banque et désirez changer radicalement de domaine ? Pourquoi ne pas tenter le concours de gardien de la paix ?

De nombreux métiers dont vous n’avez peut-être pas connaissance recrutent, il est temps de consulter les offres de concours !

Sachez que des classes préparatoires aux concours de la fonction publique existent afin de maximiser vos chances de les réussir.

Se donner un an pour réfléchir

« Le BTS, ce n’était peut-être pas fait pour moi », « je ne sais vraiment pas quoi faire, maintenant », « je suis perdu ». Il est probable que ces mots correspondent à votre état d’esprit du moment. Traduction : vous avez besoin de temps. Même si vous et vos proches êtes angoissés à l’idée de ne vous voir rien faire l’année prochaine, il est parfois important de se poser et de se questionner sur le sens que l’on veut donner à sa vie !

Mais comment ? Puisque vous n’êtes pas disposé à choisir une orientation pour le moment, vous pouvez occuper l’année qui vient à toute autre chose qu’une formation.

Partir à l’étranger

Cette solution peut vous aider à répondre à certaines questions sur vous-même et déterminer le chemin que vous voulez suivre. Être loin de ses proches peut en effet aider à se détacher de l’avis des parents… qui n’est pas toujours à notre goût !

Réaliser un service civique 

Le service civique peut également être une alternative intelligente, rémunérée qui plus est ! Si vous avez entre 16 et 25 ans, embarquez dans une aventure solidaire qui vous aidera peut-être à découvrir une passion et même à construire un projet professionnel !

Travailler un an

Vous pourrez aussi prendre le temps de travailler dans plusieurs domaines lors de petits boulots par exemple. Cela pourrait vous donner une idée de ce que vous voulez faire plus tard : reprendre des études, vous lancer à fond dans la recherche d’un travail…. Travailler est aussi un moyen de mettre de côté de l’argent si vous souhaitez vous lancer dans un voyage ou intégrer une formation coûteuse. Vous pourrez par exemple travailler en tant que saisonnier, sur les plages l’été et dans les stations de ski l’hiver !

Vous n’avez pas eu votre BTS ?

Trouvez une formation accessible sans BTS

 Liste des formations
pour vous réorienter

Que faire si j’ai raté un BTS spécifique ?

BTS NRCBTS CGOBTS MUCBTS communication, autant de cursus bac+2 qui sont largement plébiscités par les bacheliers… comme par vous il y a deux années de cela ! Mais à l’issue de vos deux ans d’études supérieures au sein de votre BTS, voilà que vous n’avez pas obtenu ce fameux diplôme. Et si on vous disait qu’après tout, il existe de multiples possibilités de voie sans avoir réussi son BTS ?

Que faire sans BTS NRC ?

Vous avez choisi d’intégrer un BTS NRC car vous étiez attiré par le monde du commerce et de la vente. Devenir manager commercial ou vendeur, créer un lien avec la clientèle, voilà des objectifs qui vous ont poussé à vous diriger vers cette formation professionnalisante en deux ans !

À travers vos deux années d’études, vous avez pu aborder des matières générales et professionnelles comme le français, l’économie d’entreprise, le droit, la relation client, la gestion de clientèle et de projet. Que ces matières vous intéressent ou non, il semblerait que vous n’ayez pas obtenu votre BTS.

Si vous n’êtes pas parvenu à valider votre BTS NRC, sachez qu’il vous est tout à fait possible de redoubler votre deuxième année afin de retenter votre chance l’année prochaine.

Si vous souhaitez rester dans le même domaine, mais changer de formation, plusieurs cursus peuvent vous intéresser comme :

Si vous avez raté votre BTS NRC et ne vous ne voulez pas continuer dans cette branche-là, vous pouvez déposer une candidature pour une formation recrutant en dehors de la plateforme APB. Il en existe pour tous les goûts et les projets. Autres BTSbachelors, ils recrutent encore à cette période de l’année !

Que faire sans BTS CGO ?

Le BTS Comptabilité et Gestion des Organisations (CGO), un choix par passion pour la gestion ? Quand on voit le nombre d’heures hebdomadaires dédiées à la gestion comptable, financière, fiscale et sociale, à l’informatique et à la comptabilité, on a envie de dire qu’il est essentiel d’apprécier les chiffres !

Vous avez loupé votre BTS CGO, avez peut-être le courage de repasser votre examen dans un an en suivant de nouveau les enseignements de la deuxième année… ou pas du tout. Vous pouvez aussi le retenter en candidat libre en ayant une expérience supplémentaire en parallèle. Libre à vous !

Si vous n’envisagez pas de continuer en BTS CGO, le Diplôme de Comptabilité et Gestion (DCG) peut être une solution envisageable. En intégrant la première ou la deuxième année selon la politique des établissements, vous pouvez rejoindre une formation dans le même domaine, mais autre que le BTS !

Le DCG est un diplôme d’État de niveau II :

  • se préparant en trois ans
  • accessible en alternance
  • permettant d’intégrer, à son issue, le marché du travail !

Une bonne alternative permettant de ne pas être bouleversé par le changement au niveau des enseignements.

Vous pouvez aussi rejoindre des formations comme :

Si vous avez raté votre BTS CGO et ne pouvez plus voir la comptabilité et la gestion sous toute forme que ce soit et n’avez pas la force de continuer une année de plus, changez radicalement de cursus en intégrant une formation dans un domaine différent révélant votre vraie nature ! Informatique, en artscommunicationmarketingtourisme, pourquoi ne pas changer de voie ?

Que faire sans BTS MUC ?

Vous avez passé votre BTS MUC, mais ne l’avez pas obtenu, ou êtes bientôt en seconde année et déjà pessimiste vis-à-vis de son obtention. Quoi qu’il en soit, vous souhaitez savoir quoi faire sans ce BTS Management des Unités Commerciales !

Ce BTS, vous l’avez choisi parce que vous étiez ou pensiez être intéressé par le marketing, la gestion et le management.

Si vous êtes persuadé que c’est dans ce domaine que vous vous épanouirez, ne lâchez pas tout, retentez votre BTSen redoublant votre année ou en le retentant en candidat libre !

Allez, motivez-vous en vous disant qu’il ne vous reste qu’une année pour le valider et peut-être serait-il dommage de refuser cette opportunité d’obtenir un premier diplôme post bac !

Si toutefois le mot BTS MUC ne vous donne qu’une envie, celle de fuir, suivez votre instinct et découvrez les BTS ou bachelors qu’il existe dans le même domaine comme :

Il existe parfois même des cursus vous acceptant directement en deuxième année !

Que faire sans BTS communication ?

Vous êtes plutôt bavard, appréciez rencontrer des gens et échanger avec eux, bref vous aimez communiquer ! En ce sens, vous avez choisi d’intégrer un BTS com afin de vous diriger vers des fonctions de chargé de communicationde relations publiques ou encore plus orientées vers le marketing.

Mais à l’heure où vos camarades de classe ont validé leur BTS et partent vers de nouveaux horizons… vous vous trouvez quelque peu démunis n’ayant pas franchi le même cap ! Rater son BTS communication n’est pas si grave. Vous avez la possibilité de repasser l’examen lors de la session de l’année prochaine en vous préparant seul ou en redoublant votre BTS.

Il n’y a pas de mal à ne pas aimer le mode d’enseignements du BTS et dans ce cas, les bachelors communication vous ouvrent les bras. Formations en une, deux ou trois années, le bachelor mise sur une professionnalisation complète de l’étudiant en accordant une grande place aux stages et aux exercices de mises en situation. Et en communication, voilà qui est important !

Si vous souhaitez vous spécialiser dans une branche proche du domaine de la communication, vous pouvez facilement vous rediriger vers des formations comme :

Que faire sans BTS Commerce international ?

Vous avez tenté de vous orienter vers le commerce international il y a deux ans, mais ça n’a pas fonctionné… En tout cas, pas avec la formation BTS.

Deux cas de figure se posent :

  • c’est la formule BTS qui ne vous a pas convenu et dans ce cas il existe d’autres formations dans le domaine du commerce international
  • vous ne voulez pas étudier et travailler dans le domaine du commerce international

Dans le premier cas, vous pourrez donc vous orienter vers d’autres formations dans ce domaine comme :

  • un bachelor commerce international, notamment accessible dans des écoles de commerce, en trois ans
  • une licence à l’université en commerce international dans un domaine proche comme les langues ou le commerce. Certains établissements proposent même des doubles licences en commerce et langues qui permettront de combiner les deux notions qui vous attirent.
  • un DUT TC option commerce international. Cette formation en deux ans vous permettra d’apprendre de nouvelles notions, mais les places sont attribuées en grande priorité aux bacheliers…

Que faire sans BTS tourisme ?

Attiré par le voyage et la communication interculturelle, vous avez décidé de vous orienter vers un BTS tourisme. Toutefois voilà, après un ou deux ans de formation, vous n’êtes pas parvenu à valider votre diplôme ou avez abandonné le bateau en cours de route. Première nouvelle : votre voyage n’est pas terminé. Vous vous trouvez forcément dans une des situations suivantes : 

  • votre projet de travailler dans le tourisme reste inchangé
  • vous avez envie de changer de projet

Dans le premier cas, sachez qu’il serait dommage d’abandonner l’idée d’obtenir votre BTS. Redoubler n’est pas synonyme d’échec, bien au contraire. Vous pourrez même améliorer vos notes afin de tendre à ne formation complémentaire de qualité à l’issue de votre BTS tourisme, comme un bachelor tourisme ou bien une licence pro tourisme. Si vous n’envisagez pas d’étendre votre cursus, le BTS tourisme est particulièrement reconnu dans le secteur des voyages, de l’hôtellerie et vous permettra de trouver un emploi dans une agence de voyages ou autre ! Si vous ne voulez pas suivre à nouveau les enseignements du BTS tourisme, d’autres formations peuvent mener à ce secteur porteur :

Voici quelques formations dans des domaines proches du tourisme :

Vous pouvez toutefois choisir de changer de voie en vous dirigeant vers des formations radicalement différentes comme en art floraldans le social...  

Que faire sans BTS Professions Immobilières ?

Mettons tout d’abord quelque chose au clair : ce n’est pas parce que vous n’avez pas obtenu votre BTS que vous mettez une croix sur votre carrière dans l’immobilier ! Même si vous êtes libre de vouloir quitter ce domaine, bien entendu ! Bien que le BTS immobilier permette une professionnalisation complète grâce aux cours théoriques et pratiques ainsi qu’aux stages proposés, l’immobilier est accessible via bien d’autres voies ! Stéphane Plaza, lui, est passé par une capacité en droit. Voici quelques formations accessibles : 

Possédant un bagage commercial, d’autres formations peuvent vous ouvrir leurs portes ! Rien ne vous empêche cependant de changer de projet ! École d’ingénieurs, école d’art, et si vous renouiez avec vos premiers projets ? 

Si vous êtes prêt à vous lancer à nouveau dans une formation BTS, vous aurez de nombreuses possibilités d’autres secteurs. Le plus proche étant le BTS secrétaire trilingue qui permet de rester dans le domaine de la gestion avec un contact avec les langues. Vous pourrez aussi vous lancer dans un tout autre domaine comme l’assistanat de management, la communication, le droit, le social, l’environnement, etc.

Retour en haut de page