À la recherche de l'Ecole de commerce qui vous fera réussir ?

Trouvez et intégrez votre Ecole de commerce

en fonction :

École de commerce : le dossier pour tout comprendre

L’école de commerce est choisie par un grand nombre d’étudiants français au moment de décider de leur orientation post-bac ou bien en cours de cursus dans l’enseignement supérieur. Programmes attrayants, débouchés nombreux, les écoles de commerce ont tout pour plaire. Mais qui sont-elles ?

Qu’est-ce qu’une école de commerce ?

Une école de commerce est un établissement de l’enseignement supérieur permettant aux étudiants de se former à de très nombreux métiers du domaine du management, du marketing, de la distribution, de la communication, de la gestion comme des ressources humaines ou de la finance.

Les écoles de commerce jouissent de plusieurs dénominations. Ainsi, on peut les appeler écoles de commerce comme business schools ou écoles de management.

L’intérêt de ces écoles est qu’elles proposent des parcours pour (presque) tout le monde ! Formations courtes ou longues, en France ou à l’étranger, directement après le bac ou après un premier diplôme, bref, il y a très certainement une école de commerce correspondant à votre profil.

Et si les écoles de commerce sont si convoitées, c’est parce qu’elles offrent un très bon taux d’insertion : 86,5 % des diplômés trouvent un emploi dans les 6 mois après leur sortie selon l’enquête 2017 de la Conférence des Grandes Écoles sur l’insertion des jeunes diplômés de Grande École.

Comment intégrer une école de commerce ?

Les écoles de commerce peuvent être intégrées à différents moments de votre scolarité : directement après le bac, après une prépa ou encore en admissions parallèles !

Après le bac

Vous voulez entrer dans le concret directement après le bac ? Les écoles post-bac peuvent vous donner accès à des cours axés sur la pratique et le monde de l’entreprise

Pour prétendre à des bachelors en 3 ans ou formations plus longues, vous devez passer un concours en terminale (l’admission étant subordonnée à l’obtention du baccalauréat). Ces bachelors recrutent également les bacheliers qui ont déjà suivi une année d’études supérieures. L’inscription se fait tout d’abord, pour certaines écoles de commerce, sur Parcoursup

Ces concours sont ouverts aux bacheliers ES, S, STMG et L, mais aussi aux bacheliers STI2D et professionnels. Notez toutefois que la majorité des places sont attribuées aux bacheliers ES et S.

Inscription après bac : Origine des candidats
  • Lycéens : 92 %
  • L1, L2 et autres : 8 %

Si certaines écoles ont leur propre concours, beaucoup d’écoles recrutent grâce aux concours communs.

Liste des concours communs pour les écoles en 3 ans :

Liste des concours communs pour les écoles en 4 ou 5 ans :

Après une prépa

Le fait de passer par une prépa avant le Programme Grande École est très répandu en France. L’accès à l’école de commerce après la prépa se fait également par concours, très sélectif. L’enjeu des étudiants en prépa est souvent d’intégrer une école prestigieuse. Certaines écoles vont même jusqu’à n’ouvrir leurs places qu’aux élèves provenant de classes préparatoires.

Les classes préparatoires aux grandes écoles économiques et commerciales sont conçues pour préparer les concours d’entrée des écoles supérieures de commerce (ESC) ou grandes écoles de commerce. Elles se déplient en trois options :

  • Pour les bacheliers S : ECS (option scientifique)
  • Pour les bacheliers ES : ECE (option économique)
  • Pour les bacheliers STMG : ECT (option technologique)

Bacheliers littéraires, vous pouvez aussi faire une prépa littéraire pour ensuite intégrer une école de commerce.

Inscription en Bac +2 : Origine des candidats
  • Prépas : 64 %
  • DUT : 17 %
  • BTS : 11 %
  • Licence : 5 %
  • Autres : 3 %

Liste des concours communs après une prépa économique et commerciale ou une prépa littéraire :

En admissions parallèles

S’engager dans un cursus et décider d’intégrer une école de commerce après coup est totalement possible : c’est ce que l’on appelle les admissions parallèles ! Il s’agit de passerelles entre des formations à l’université, dans des lycées, en écoles spécialisées, etc. vers des écoles de commerce.

Liste des concours communs pour les admissions parallèles :

En rentrée décalée

Si vous n’avez pas pu passer les concours d’école de commerce pour la rentrée de septembre, sachez que certaines écoles proposent des rentrées tardives que l’on appelle rentrées décalées. Grâce à cette formule, il vous est possible d’entrer dans une école de commerce ou de management en novembre, décembre, janvier ou février, selon le calendrier des établissements. Les formations accessibles en rentrée décalée proposent des cursus intensifs permettant de rattraper la période de cours manquée. Généralement, les étudiants en rentrée décalée sont regroupés dans une classe spécifique.

Le mot de l'étudiante : « Les effectifs sont réduits ce qui favorise l’écoute. Les professeurs sont eux aussi très attentifs et disponibles pour nous aider à réussir. Ils savent que si on a fait ce choix-là, c’est parce que l’on n’a pas envie de perdre une année, ils se montrent compréhensifs et essaient de tout faire pour que l’on réussisse. » Manon, étudiante en FAST-TRACK à l’ESDES

C’est notamment le cas à l’ESDES, où Manon a fait sa rentrée en février, en programme FAST-TRACK, après quelques mois en école de communication. Elle commente le programme en rentrée décalée de l’école de commerce lyonnaise : « On a le même programme que les étudiants qui ont commencé en septembre, mais notre année est vraiment différente. On commence mi-février pour finir mi-juillet et on a des journées de 8 h à 17 h environ. »

Quels sont les diplômes et les programmes d’une école de commerce ?

Les écoles de commerce sont accessibles directement après le bac ou bien après un premier cursus de l’enseignement supérieur. Ainsi, on trouve les écoles de commerce post-bac et les autres écoles de commerce, recrutant après une prépa ou en admissions parallèles (certaines peuvent aussi recruter à post-bac).

Vous êtes plutôt cursus long ou cursus court ? Découvrez tous les diplômes en fonction de votre profil.

Le bachelor

Le bachelor est LE diplôme d’école de commerce post-bac par excellence. Il s’agit d’un cursus très professionnalisant vous permettant d’appréhender directement après le bac le monde de l’entreprise. Aussi, l’accent est mis sur l’international.

Ce diplôme peut être préparé en 3 ans ou en 4 ans et vous permet d’acquérir 180 crédits ECTS. La formation peut également être intégrée à bac+2 ou bac+3 grâce aux admissions parallèles si vous êtes déjà titulaire d’un bac+2 ou d’un bac+3 comme un DUT, un BTS, ou une deuxième année de licence.

Attention, certaines formations bac+3 ne sont pas reconnues par l’État. Il faut donc être particulièrement vigilant lors du choix de la formation. Il existe des programmes de types bachelors visés par l’État.

Parmi les écoles reconnues par l’État qui délivrent des bachelors en 3 ans, il existe les EGC et les ESC : 

  • Les EGC : En France, il existe 22 écoles de gestion et de commerce. Ces écoles délivrent un « bachelor in business and management », enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) au niveau II.
  • Les ESC : En parallèle de leur Programme Grande École, 12 écoles supérieures de commerce proposent des cursus en 3 ans après le baccalauréat. Ainsi, les étudiants peuvent bénéficier des infrastructures de la grande école reconnue, de ses enseignements, mais aussi de sa notoriété.

Voici des exemples de bachelors accessibles au sein d’une école de commerce :

Le Programme Grande École

Le Programme Grande École est le cursus phare des écoles de commerce en France. La sélection est forte et une bonne insertion professionnelle se trouve à la clé.

Accessibles à l’issue d’une prépa ou en admissions parallèles, les programmes grandes écoles permettent d’atteindre un niveau bac+5 au sein d’une école de commerce.

Il s’agit d’un programme délivrant un diplôme visé par le ministère chargé de l’Enseignement supérieur, conférant ainsi le grade de master.

Ce cursus est organisé sur trois ou quatre années et propose premièrement un parcours plutôt généraliste permettant aux étudiants de disposer d’un bagage solide en management. Deux années de « master » sont ensuite proposées par le PGE, permettant à chacun de se spécialiser dans un domaine en particulier comme les achats, le supply chain, l’audit, le marketing, la communication, la finance, les ressources humaines...

Le mastère spécialisé

Le mastère spécialisé (MS) est un titre créé par la Conférence des grandes écoles et non un diplôme d’état, donnant aux étudiants des compétences professionnelles précises dans un domaine, ou bien une double compétence. Il en existe près de 400 en France.

Il s’agit d’une formation d’une durée minimale d’une année accessible après un bac+4 ou un bac+5 ou après une expérience professionnelle significative.

Voici quelques exemples de mastères spécialisés :

Le MSc

Le MSc est également un titre créé par la CGE. Il s’agit en réalité du master of science. Attention, il existe les MSc de la CGE et les masters of science ne faisant pas partie de la CGE. Dans tous les cas, il s’agit d’un diplôme garantissant une maîtrise pointue dans un domaine en particulier. La formation est dispensée en anglais. Cette formation peut être dispensée après un bac+3 ou un bac+4 en 1 ou 2 ans.

Voici des exemples de MSc :

Le MBA

Les MBA ne sont autres que des Masters of Business Administration, diplômes internationaux d’études supérieures, tremplins pour la carrière professionnelle des cadres. À l’origine, cette formation s’adresse à des professionnels disposant d’une expérience significative. Cependant, les titulaires d’un bac+4 ou bac+5 peuvent y prétendre sous certaines conditions. Le MBA est très prisé et permet de s’ouvrir à l’international et d’évoluer de manière significative.

Voici des exemples de MBA :

Quelles sont les matières d’une formation en école de commerce ?

L’organisation des cours enseignés n’est pas la même selon s’il s’agit d’une formation en 3, 4 ou 5 ans, donc chaque école de commerce organise et définit ses enseignements. Cependant, il existe un tronc commun de matières et des spécialités dans chaque programme.

Tronc communSpécialités
Marketing Audit et conseil
Management Conduite de changement
Techniques de vente management des organisations de projets
Langues vivantes dont anglais Contrôle de gestion
Droit appliqué au domaine du commerce Finance
Culture générale Gestion des ressources humaines
Négociation client Logistique
Gestion Management des systèmes d’information
Économie Achats

Tout au long de la scolarité, des intervenants sont appelés à participer à l’enseignement afin de communiquer leurs expériences professionnelles. La première année instaure les bases des métiers du commerce et de la gestion. La deuxième année approfondit les notions vues en première année y associant des cours de management des ressources humaines ou des cours d’analyse des coûts. En troisième année, il s’agit de spécialiser les étudiants, puis de mettre à profit leur formation par le biais des stages en entreprise d’environ 6 mois.

Pourquoi choisir une école de commerce ? Trouvez votre profil ! 

Certes les écoles de commerce proposent des débouchés nombreux, mais il est tout de même intéressant de connaître les raisons poussant à choisir une école de commerce plutôt qu’un autre cursus.

  • Vous avez envie d’exercer un métier où le relationnel est très présent ?
  • Vous maniez les chiffres avec agilité ?
  • Vous aimez avoir des responsabilités ? Utiliser les langues étrangères vous plaît ?

Découvrez quel projet vous colle le plus à la peau !

Je veux travailler dans le marketing ou la communication


Les écoles de commerce proposent de former aux métiers du marketing et de la communication grâce à des formations spécialisées. Mais que font les professionnels du domaine ?

Réfléchir à la façon de vendre un produit, valoriser une marque dans le but de gagner des parts de marché. Voilà la mission des professionnels du marketing et de la publicité. Au quotidien, les pros du domaine ont donc pour objectif de fidéliser une clientèle. Bien sûr, tous ces professionnels n’ont pas tous les mêmes fonctions, loin de là. Si vous souhaitez travailler dans le domaine du marketing ou de la communication, vous pourrez travailler dans des agences spécialisées, des start-up, des PME comme des grosses entreprises, des cabinets de conseil....

Pour quels profils ?

Le marketing et la communication peuvent convenir aux personnes intéressées par les modes de consommation, les innovations, toujours en alerte. Curiosité, créativité et affinité pour les nouvelles technologies de l’information et de la communication sont les critères à rassembler pour s’épanouir dans le domaine du marketing, de la publicité et de la communication.

Vers quels métiers ?

Voici des exemples de métiers dans le domaine :

Je veux travailler dans le management ou les ressources humaines


Les écoles de commerce forment chaque année de nombreux futurs gestionnaires et professionnels des ressources humaines, les emplois étant florissants dans ce domaine. Mais à quoi ressemblent les activités de cette branche ?

Pour gérer un service, des employés, les organisations ont besoin de professionnels à même d’encadrer des équipes de façon efficace. La gestion des paies, des flux d’argent, des congés, des recrutements, font partie du quotidien des pros du management et des ressources humaines. Ces professions sont essentielles au bon fonctionnement de toute organisation. Les entreprises et les administrations emploient un grand nombre de professionnels. Vous pouvez également travailler dans de petites entreprises.

Pour quels profils ?

Ce domaine d’activité est en quête de personnalités rigoureuses, méthodiques et communicatives. Savoir manier les chiffres et être très organisé est essentiel. Aussi, dans le management, savoir communiquer auprès de ses salariés est de première importance afin de guider le travail collectif pour atteindre ses objectifs. Il est également important d’être aussi autonome que désireux de travailler en équipe. La polyvalence, la confiance en soi et l’adaptabilité sont de rigueur dans le domaine !

Vers quels métiers ?

Voici des exemples de métiers dans le domaine :

Je veux travailler dans la finance, la banque ou les assurances


Les écoles de commerce font de la place aux profils orientés vers l’économie et les marchés financiers. Les formations dans ce domaine sont de plus en plus nombreuses dans ces établissements. Mais quel est le quotidien des professionnels du milieu ?

Les acteurs du secteur peuvent travailler au niveau de la gestion financière d’une entreprise, de la gestion des flux financiers, de la vente d’actions ou encore peuvent s’occuper de concevoir des offres de financement. Fiscalité, cotation, trésorerie, recouvrement, autant de termes qui n’ont pas de secrets pour les professionnels de ce domaine. Les professionnels peuvent travailler au niveau de services comptables et financiers des entreprises, au sein de banques et sociétés d’assurance, comme à leur compte.

Pour quels profils ?

La finance s’adresse bien sûr aux individus affectionnant les chiffres. Au-delà de cela, le futur financier doit avoir un esprit d’analyse très aiguisé et un gout prononcé pour la précision. Chaque décision prise peut avoir de grandes répercussions pour l’entreprise pour laquelle il travaille. La discrétion et la vigilance sont également des qualités à mobiliser dans ce domaine professionnel !

Vers quels métiers ?

Les métiers de la finance, de la banque et des assurances sont nombreux et évoluent constamment. Voici quelques exemples de professions :

Je veux travailler dans l’audit ou le conseil


La gestion et l’audit, une spécialité accessible en école de commerce et de management. Il faut dire qu’il s’agit d’un secteur très porteur. Mais à quoi ressemblent les missions des professionnels du domaine ?

Afin de permettre à des entreprises d’avancer sereinement, les conseillers et consultants contrôlent le fonctionnement des différents services des organisations. En effet, ces derniers vérifient que les activités de l’entreprise respectent toutes les contraintes législatives, et s’occupent d’identifier les axes d’amélioration possible. Pour ce faire, les auditeurs les réalisent des entretiens au sein de l’entreprise.

Les professionnels de l’audit et du conseil peuvent travailler au sein même des entreprises, mais aussi dans des cabinets de conseil dont les « big four » : Deloitte, Ernst & Young, KPMG et PwC (PricewaterhouseCoopers).

Pour quels profils ?

Les métiers de l’audit s’adressent aux personnes intéressées par le monde de l’entreprise et ses évolutions. L’aspect législatif est aussi très important et une affinité pour le droit est donc également requise. Un bon relationnel et une grande adaptabilité sont exigés par la profession afin de mener à bien les différents entretiens et répondre au mieux aux différents besoins des clients.

Vers quels métiers ?

Les métiers du domaine ne se comptent pas sur les doigts d’une main. Voici quelques exemples de professions :

Je veux travailler dans la distribution, la logistique ou les achats


Compétitivité, innovation, les métiers de la supply chain ne manquent pas de recruter... et principalement des étudiants d'écoles de commerce. En effet, nombreux sont les établissements en management proposant des spécialités dans le secteur. Mais qu'est-ce que la distribution, l'achat, la supply chain, au juste ?

Travaillant dans une grande ou moyenne entreprise, les professionnels de ce domaine sont en charge du contrôle des flux de marchandises depuis la conception d'un produit jusqu'à sa commercialisation. Les fonctions achats et logistiques sont parfaitement complémentaires.

Les pros de l'achat recherchent des fournisseurs, choisissent les meilleures offres et conditions de ventes, négocient les délais et s'assurent du bon déroulement de la livraison.

Les pros de la logistique, eux, prennent en charge toute la partie post-livraison comprenant les opérations de transport, de manutention, de stockage ou encore d'emballage. L'objectif premier étant de toujours satisfaire la demande d'un client.

Pour quels profils ?

La logistique et les achats, comme beaucoup de métiers du secteur du commerce, ont besoin de profils très organisés et rigoureux pour gérer au mieux les flux de l'entreprise. La polyvalence est très importante, car un professionnel du secteur doit mener de front plusieurs projets. Une connaissance aiguisée des outils informatiques est nécessaire tout comme la maîtrise d'une ou plusieurs langues étrangères, en fonction des clients et des fournisseurs des entreprises.

Vers quels métiers ?

Les métiers de la logistique et des achats se fraient un chemin rassurant sur le marché de l'emploi. En voici quelques exemples :

Je veux créer mon entreprise


Nombreux sont les entrepreneurs à être sortis d’une école de commerce ! Eh oui, ces établissements donnent aux étudiants toutes les clés essentielles à la création d’entreprise : comptabilité, finance, management, communication, marketing, logistique... Oui, car monter une entreprise implique maîtriser un certain nombre d’outils et être polyvalent. Vous avez une idée de concept ? De business model ? De projets ? L’entrepreneuriat est une aventure unique tentée par de très nombreux jeunes. Pourquoi pas vous ?

Pour quels profils ?

L’entrepreneuriat s’adresse à des jeunes (ou moins jeunes) désireux de créer, de se challenger, de relever des défis. Mais attention, la création d’entreprise ne fait pas de place aux personnes nonchalantes et peu travailleuses... Une grande capacité de travail est requise ! Les débuts peuvent en effet difficile et il est nécessaire de redoubler d’efforts pour voir son projet prendre forme et son chiffre d’affaires grimper.

Dans quels secteurs ?

Tous les secteurs peuvent être investis par une personne voulant être chef d’entreprise. Vous voulez lancer le futur Le Bon Coin ? Créer des boxes ? Monter une pâtisserie vegan ? Votre projet peut se rapprocher du textile, de la gastronomie, du divertissement, de l’éducation, du web... Vous pouvez tout envisager !

Comment choisir son école de commerce ? Les points clés !

Choisir son école de commerce n’est pas une mince affaire. Tout le monde n’a pas les mêmes aspirations, le même projet et les mêmes priorités. Afin de vous permettre de faire votre choix parmi la multitude d’écoles de management existantes, Diplomeo vous liste les critères à prendre en compte lors de votre sélection :

  • Les formations proposées : Consultez bien toute l’offre de formation des écoles qui vous intéressent. Si vous souhaitez réaliser votre cursus en alternance, vérifiez que cette formule est bien proposée par l’école. Aussi, concentrez-vous sur les spécialisations et l’offre pédagogique de l’école. Mieux vaut cibler une formation vous permettant d’approfondir le domaine qui vous attire.

  • La reconnaissance des diplômes : Vérifiez que l’école de commerce qui vous plait est reconnue par l’État. Les écoles de commerce dépendantes de la CCI sont reconnues par l’État tout comme d’autres écoles ayant fait l’objet d’une évaluation par leur rectorat et le ministère de l’Enseignement supérieur. Certaines formations de ces écoles délivrent des diplômes visés par l’État... mais pas toutes !

    Le titre RNCP peut également vous permettre de savoir si une formation est reconnue par l’État et adaptée au marché de l’emploi français. Si vous souhaitez intégrer une « grande école », c’est-à-dire une école reconnue par l’État et délivrant un diplôme de niveau bac+5 conférant le grade master, consultez la liste des écoles membres de la Conférence des grandes Écoles (CGE) !

  • Les accréditations internationales : Ces accréditations sont le Graal pour les écoles de commerce. EQUIS, AACSB, AMBA, EPAS sont des labels preuves de qualité des programmes internationaux des écoles de commerce.

  • Les classements : Beaucoup d’étudiants se fient aux classements des écoles de commerce réalisés par des médias spécialisés. Ces rankings prennent en compte de nombreux critères pertinents comme l’excellence académique, l’ouverture à l’international, le salaire à la sortie de l’école, le taux d’insertion professionnelle...

  • Le coût des études : Étudier en école de commerce coûte cher. Les frais de scolarité varient en fonction des écoles. Pour une école en 3 ans, après une prépa, il faut compter 30 000 euros pour l’ensemble du cursus. Si vous étudiez à Télécom EM Évry, l’une des trois écoles publiques, les frais s’élèveront à 17 000 euros.

    Les écoles en 4 ou 5 sont les plus chères. Pour l’ensemble de sa scolarité, il faut prévoir en moyenne de 23 000 à 48 000 euros.

  • L’international : Si vous souhaitez partir à l’étranger durant un semestre, une année ou plus, au cours de votre cursus, la dimension internationale de l’école est à prendre en compte. Vérifiez les partenariats et les programmes d’échanges des établissements.

  • L’insertion professionnelle et le réseau : Trouver un emploi à l’issue de sa formation est le premier objectif des étudiants. C’est pourquoi il vous est primordial de consulter le taux d’insertion professionnelle des écoles de commerce dont le programme vous intéresse. Mais qui dit insertion professionnelle dit également opportunités au cours du cursus. Il est donc important de prendre connaissance des entreprises partenaires de l’école, des speed-meetings organisés...

  • La vie associative : Vous avez envie de suivre des études, mais également de « vivre vos années d’études »... compréhensible ! L’offre d’associations des écoles de commerce peut être stupéfiante. Il est donc très intéressant de s’intéresser aux activités proposées par les établissements.

    N’oubliez pas que prendre part à un groupe quel qu’il soit, peut être une ligne valorisante sur votre CV.

  • Les JPO et les salons : Quel meilleur moyen qu’aller à la rencontre des étudiants pour faire son choix ? En questionnant les personnes ayant expérimenté les programmes de l’école, vous pourrez bénéficier de conseils objectifs pour choisir votre formation. Cela peut se réaliser lors des salons étudiants, mais aussi lors des journées portes ouvertes, vous permettant de découvrir les lieux !

Quelques chiffres sur l’insertion professionnelle

Comme le montrent les chiffres de l’enquête 2017 sur l’insertion professionnelle des diplômés des grandes écoles, la tendance est à la hausse.
En moyenne, 86,5 % des étudiants d’une des grandes écoles françaises trouvent un emploi moins de 6 mois après avoir reçu leur diplôme. La meilleure façon de trouver un emploi est selon l’étude, le stage de fin d’année.

La majeure partie de ces emplois sont des CDI (79 %) et se trouvent en PME (entreprise de moins de 250 employés) ou GE (grandes entreprises de plus de 5000 employés). Certains diplômés (3 %) créent leur entreprise dès la sortie de l’école.

Pour les secteurs d’activité, sont privilégiées la finance, les assurances, et les sociétés de conseil. Enfin, 15,2 % des diplômés partent étudier à l’étranger, notamment en Allemagne, en Suisse, en Chine et au Royaume-Uni. 

Consultez la liste des 5418 formations en Ecole de commerce en France

Nos actualités sur le thème

Concours Pass BBA : le guide complet !

Réservé aux élèves de terminale et aux étudiants de première année, le concours Pass donne la possibilité aux jeunes d’intégrer une école de commerce post-bac, via 4 programmes BBA. Quelles sont les différentes modalités de ce concours ? Quelles sont les dates importantes ? Quelle est la procédure ? Diplomeo vous donne toutes les réponses.

Classement 2019 des grandes écoles de commerce françaises !

Chaque année, les classements des écoles de commerce indiquent la tendance. Si certaines restent indétrônables (HEC, Essec, ESCP Europe), d’autres progressent petit à petit dans le top 10. Découvrez quelles sont les écoles de commerce phares dans le paysage de l’enseignement supérieur.

Visuel concours ecricome bachelor
Concours Ecricome Bachelor : le guide complet !

Le concours Ecricome Bachelor permet aux élèves de terminale et aux titulaires du baccalauréat de pouvoir intégrer un bachelor dans une grande école de commerce. Comment s'y inscrire ? Quelles sont les différentes modalités ? Diplomeo vous fournit toutes les informations dont vous avez besoin.

Concours Sésame : le guide complet !

Le concours Sésame donne la possibilité aux élèves de terminale ou bacheliers de tenter d'intégrer 7 écoles de management international post-bac. Comment s'inscrire ? Quelles sont les différentes modalités du concours ? Comment réussir les épreuves ? Diplomeo vous donne toutes les informations nécessaires.

Le concours Atout+3 : pour intégrer une école de commerce post-bac

Si vous visez un bachelor de trois années d’études après le bac, dans une école de commerce, le concours Atout+3 est fait pour vous. Quelles sont les spécificités de ce concours ? Quelles sont les dates importantes ? Diplomeo vous livre toutes les informations dont vous avez besoin.

Les villes en France où faire votre Ecole de commerce

Les pays où partir faire votre Ecole de commerce