Bac : Quelles spécialités choisir pour une École de Commerce ?

Lecture

Le bac n’est que dans un an voire dans deux ans mais pourtant il est déjà l’heure de faire vos choix de spécialités si vous êtes en seconde ou en première. Zoom sur les matières incontournables pour entrer en école de commerce, après le bac ou après une prépa !

choisir specialite bac ecole de commerce

Les enseignements de spécialités, ces matières que vous suivrez tout au long de l’année et sur lesquelles vous serez évalués à la fin du lycée peuvent être déterminantes pour votre orientation. Avec la réforme du bac, les lycéens sont invités à se faire leur propre cursus, dans le but de diversifier les profils et sortir des filières classiques (L, ES et S) qui disparaissent en 2021. Même si vous pouvez personnaliser votre formation et opter pour des matières aussi bien scientifiques que littéraires, voire artistiques, ne perdez pas de vue l’objectif de ce nouveau bac : décrocher votre diplôme et entrer dans le monde de l’enseignement supérieur.

Pour aller plus loin

Toutes les infos sur le contenu de la réforme du bac et ce qui va changer !

Au-delà de vos centres d’intérêt, ce sont également vos souhaits d’orientation qui sont à prendre en compte lors du choix de vos spécialités. Auparavant, les étudiants savaient qu’il était plus judicieux de suivre telle ou telle filière du bac général s'ils souhaitaient intégrer un cursus en école de commerce, que ce soit directement après le bac ou après deux ans de prépa. Avec la réforme mise en place par le ministère de l’Éducation nationale, le cadre auquel étaient habitués aussi bien les lycéens, les professeurs, les parents comme les établissements du supérieur vole en éclat et c’est tout un système qui doit s’adapter.

Pour tenter de vous aider à faire le bon choix, on s’est penchés sur les spécialités indispensables, fortement conseillées ou encore celles que vous pouvez envisager pour vous assurer d’entrer dans la formation dans le secteur du commerce ou du management de vos rêves.

Trouvez la bonne école de commerce en fonction de votre profil

Les spécialités indispensables pour une école de commerce

Que vous rêviez d’intégrer un Bachelor directement après le bac ou que vous envisagiez un Programme Grande École après deux ans de prépa, certaines matières sont incontournables et faciliteront votre admission en école de commerce.

Mathématiques 

Les Mathématiques sont définitivement la spécialité à ne pas mettre de côté si vous souhaitez poursuivre après le bac en école de commerce. C’est LA matière que tous les établissements recommandent de suivre, que vous désiriez y entrer directement après le bac ou après deux ans de prépa.

Si vous voulez poursuivre en prépa économique et commerciale, ne pas choisir les maths sera rédhibitoire. Comme le souligne Alain Joyeux, président de l’Association des professeurs des classes préparatoires économiques et commerciales (APHEC), « le seul impératif, c’est de ne pas abandonner les mathématiques. Si un élève n’opte plus pour la matière en terminale, il doit au moins suivre l’option Mathématiques complémentaires pour pouvoir espérer intégrer une classe préparatoire. ». Un point de vue partagé par la Conférence des Grandes Écoles, qui insiste sur la nécessité de choisir des maths en spécialité ou en option. 

Pour en savoir +

Toutes les infos sur les métiers possibles quand on aime les Mathématiques !

Même discours du côté des écoles de commerce qui recrutent directement après le bac, notamment pour les bachelors, sur concours ou sur dossier.

« Si le lycéen ne sait pas trop s’il souhaite s’orienter dans une école de commerce, qu’elle soit post prépa ou post bac, il vaut mieux jouer la sécurité, ne pas se fermer de portes et conserver les mathématiques. » explique Pascal Vidal, directeur des programmes de Kedge Business School.

Tout le monde s’accorde à dire que les Mathématiques sont indispensables. Alors même si ce n’est pas trop votre tasse de thé, ne vous fermez pas des portes bêtement et conservez cette matière scientifique. Elle vous permettra, durant votre année de terminale de postuler à un plus grand nombre de formations sur Parcoursup quand le moment sera venu.

Sciences économiques et sociales

Sans surprise, si vous souhaitez vous orienter vers une école de commerce (post-bac ou post-prépa), il est évidemment recommandé de suivre des cours de sciences économiques et sociales (SES) qui n’étaient préalablement accessibles qu'aux bacheliers ES.

Quel métier est fait pour vous ?

Toutes les professions parfaites pour les amoureux des SES !

Au-delà de l’économie, les lycéens pourront acquérir leurs premières bases en sociologie, mais aussi en sciences politiques. C’est l’idéal si vous êtes adepte des statistiques, si vous souhaitez comprendre le fonctionnement de la société et surtout vous imprégner des grandes théories sociologiques et économiques en faisant la connaissance de Pierre Bourdieu, Émile Durkheim, Joseph Shumpeter ou encore Adam Smith.

Cette matière, qui fait souvent le lien avec l’actualité vous permettra de développer votre culture générale, qui est souvent évaluée lors des concours d’école de commerce. Alexandra Tosello, directrice des programmes bachelor à l’ICN Business School ajoute : « suivre des cours d’économie permettra aux lycéens de s’ouvrir sur le monde et peut les aider pour passer le concours ». Lors des épreuves écrites pour intégrer l’ICN ce sont « les aptitudes verbales, la logique et la culture générale » des candidats qui sont testées.

Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques

Autre matière qui suit le même schéma que l’ancienne filière ES, l’histoire-géographie associée désormais avec la géopolitique et les sciences politiques peut également plaire aux futurs étudiants d’école de commerce. Dans la même veine que l’économie, cette spécialité vous permettra d’acquérir de nombreuses connaissances en termes de culture générale. 

« Opter pour d’autres matières, en dehors des maths, ne vous empêchera pas, d’accéder à une école de commerce, mais celle que je conseillerais, sans pour autant y mettre un caractère obligatoire, c’est l’histoire-géographie, la géopolitique et les sciences politiques. » ajoute Alain Joyeux. En privilégiant cette spécialité, vous serez sûr de ne pas rencontrer de difficultés pour entrer en école de management

Toutes les infos...

Découvrez 5 métiers pour les passionnés d'histoire

Mais ne vous forcez pas à prendre une matière qui vous déplaît simplement dans le but de développer votre culture générale, vous pouvez très bien le faire sur votre temps personnel. Il faut aussi que le contenu des cours vous intéresse et que vous ayez un attrait pour l’histoire, la géopolitique ou les sciences politiques pour vous lancer là-dedans.

Même si les spécialités conseillées reproduisent en réalité le programme de la filière ES, il ne faut pour autant pas rejeter toutes les autres possibilités. Une fois que vous avez ajouté les maths, le champ des possibles est plutôt large et vous pouvez vous tourner vers d'autres matières plus proches de vos centres d’intérêt.

Trouvez la bonne école de commerce en fonction de votre profil

Les spécialités qui peuvent aider

Le but de cette réforme est de diversifier les profils et de laisser la possibilité aux futurs bacheliers de personnaliser leur cursus pour qu’il soit en plus phase avec leur centre d’intérêt et leur facilité. Voici donc toutes les autres spécialités qui pourraient vous plaire et qui ne vous empêcheront pas d’entrer en école de commerce.

Humanités, littérature et philosophie ou Littérature, langues et culture de l’Antiquité

Si vous avez un profil plutôt littéraire et que vous auriez certainement hésité entre la filière L et la filière ES, alors optez pour une spécialité littéraire ! En plus des maths et d’une matière comme l’économie, ce choix peut vous permettre de suivre des cours aussi variés que complets.

N’oubliez pas cependant que le socle commun comprend déjà de la philosophie. Optez donc pour cette matière si vous avez vraiment une passion pour la littérature et que vous vous en sortez bien dans ces disciplines. Au-delà de vos centres d’intérêt, il faut aussi être stratégique, si vous vous tournez vers des matières où vous savez que vous excellez, ce sont autant de chances que vous mettez de votre côté pour décrocher le bac.

Comment entrer en école de commerce ?

Toutes les infos sur les concours postbac et postprépa !

Gardez également en tête, comme le rappelle Alain Joyeux que, « si les maths ne sont pas votre tasse de thé, vous pouvez viser des prépas littéraires qui bénéficient de voies d’accès spécifiques aux écoles de commerce à l’issue de vos deux années ». Si les maths vous donnent des boutons et que vous êtes sûr de ne pas vouloir passer par une prépa économique et commerciale, foncez sur les spécialités littéraires qui peuvent être une alternative.

À Kedge Business School, Pascal Vidal insiste sur le fait qu’opter pour une filière littéraire ne vous handicapera pas par la suite, puisque dans le cadre d’un accès en bachelor, après le bac « les profils littéraires réussissent tout aussi bien en école de management et dans leur carrière professionnelle que d’autres profils ».

Alexandra Tosello rappelle d’ailleurs que l’école nancéienne accueillait déjà des profils littéraires à l’issue du bac et continuera de le faire. « À l’ICN, on considère surtout le bac comme une porte d’entrée, le concours sert ensuite à tester la motivation, quelle que soit les options ou aujourd’hui la filière de bac. Nous avons beaucoup de bac ES évidemment, mais aussi des bacs S, des bac L ou encore des bac STMG qui passent et réussissent le concours. ».

Langues, littératures et cultures étrangères

Autre choix qui peut être judicieux et que vous pourrez facilement justifier ; celui des langues. Les écoles de commerce proposent de plus en plus de programmes totalement en anglais à l’image de Montpellier Business School, mais aussi, quasi systématiquement la possibilité de faire un ou plusieurs échanges à l’étranger pendant leur cursus. Si vous vous destinez à une carrière internationale et que vous êtes doué en anglais (ou toute autre langue), il ne faut pas hésiter à opter pour cette spécialité en première et/ou en terminale.

Envie d'un cursus tourné vers l'international ?

Découvrez tous les programmes internationaux des écoles de commerce !

Il faut cependant rappeler que les langues vivantes 1 et 2 font déjà partie du socle commun. Si vous choisissez cette option, c’est pour pousser encore plus loin vos compétences linguistiques, en faire votre spécialité et surtout pour développer vos connaissances des cultures étrangères.

Ce sont pour ces mêmes raisons que les étudiants des écoles de management sont envoyés chaque année dans des pays étrangers pour y développer leur capacité en anglais, en espagnol, en chinois, mais aussi pour découvrir un autre pays et une autre société avec ses propres codes. 

Mais aussi toutes les autres !

À partir du moment où vous avez opté pour des maths dans le but de rejoindre une école de commerce après le bac ou après une prépa EC, ou pour des matières littéraires pour rejoindre une école de management après deux ans de prépa B/L ou A/L, vous avez de nombreuses autres possibilités, qui ne vous empêcheront pas pour autant d'accéder à la formation que vous visez ! 

HEC Paris suggère également de faire son choix parmi les spécialités précédemment citées pour rejoindre le prestigieux établissement et ajoute aussi à sa liste des possibles, des matières plus scientifiques comme :

  • Numérique et Sciences Informatiques
  • Sciences Physiques
  • Sciences de la Vie et de la Terre

Pascal Vidal, directeur des programmes de Kedge BS explique que la réforme du bac va apporter une plus grande diversité dans les profils. Lors du recrutement des étudiants de Bachelor, c’est d’ailleurs cette richesse que recherchent les écoles (sans oublier les maths pour être sur de pouvoir suivre). « Ce qui fait réellement la différence, c’est la maturité du candidat et la cohérence de son projet. Il ne faut pas avoir peur de faire des choix audacieux pour autant, à partir du moment où l’étudiant sera capable de justifier le choix de telle ou telle option ou spécialité. »

Avec cette réforme du bac, ce sont également les écoles qui doivent s’adapter à ces nouveaux profils fraîchement sortis du secondaire qui n’auront plus tout à fait les mêmes compétences que leurs prédécesseurs issus des filières classiques.

Les classes préparatoires économiques et commerciales mettront en place 2 parcours selon si l’élève a conservé les maths pendant deux ans ou s’il a opté pour les maths complémentaires en terminale. Plus question des ECE ou ECS qui étaient réservées aux bacheliers ES pour la première et pour les bacheliers S pour la seconde. Désormais il y aura une filière ECG (voie générale) avec :

  • un parcours maths approfondies
  • un parcours maths appliquées.

Du côté de Kedge Business School, Pascal Vidal explique que l’école va devoir s’adapter à ces nouveaux profils, « la réforme va nous obliger à revoir le processus de recrutement et notamment à faire évoluer les épreuves pour répondre à la diversité grandissante des profils qu’implique ces changements. ».

En définitive, il est important que vous preniez le problème à bras le corps en vous renseignant le plus tôt possible sur les différentes possibilités qui s’offrent à vous après le bac et sur les choix les plus judicieux pour concrétiser votre projet professionnel. Cependant, si vous voulez vous garder le plus de portes ouvertes, n’abandonnez pas complètement les mathématiques, mais pour le reste, faites-vous plaisir !

Les établissements du supérieur apprécieront toujours un étudiant qui justifie des choix cohérents avec ses aspirations professionnelles et qui peut présenter un dossier avec de bons résultats, plutôt qu’un profil qui présente les mêmes matières qu’une filière classique avec des notes moyennes. 

Soyez audacieux, le nouveau bac vous permet de le faire, mais jouez quand même la sécurité, si comme de nombreux étudiants, vous ne savez pas réellement vers quoi vous orienter !

Trouvez la bonne école de commerce en fonction de votre profil

Camille Lorgnier

Partager