Refusé dans un Master 2 sélectif : que faire ?

Lecture

Vous n'avez pas été accepté dans le master 2 que vous désirez ? Comment rebondir ? Quelles sont les alternatives ? Diplomeo vous conseille !

Depuis la rentrée 2017, la sélection se fait dès la sortie de la licence et non plus entre la première et deuxième année de master. Un changement majeur pour les étudiants, qui leur permet d’être rassurés après la validation du M1. Le système s’est généralisé, mais les masters, plus particulièrement en droit et en psychologie, bénéficient d’une dérogation qui leur permet de toujours sélectionner à l’entrée de la deuxième année pour cause de places limitées.

De plus, cette option n’est plus valable lorsque vous décidez de changer de spécialité. Dès lors que vous ne souhaitez pas poursuivre le master 2 qui suit votre cursus, vous êtes dans l’obligation de procéder à une nouvelle demande d’admission. Plus particulièrement, ce sont des masters professionnels ou des masters spécialisés qui bénéficient également de l'ancien système.

Malheureusement, vous n’avez pas été accepté dans le master 2 de votre rêve. Ce qui signifie que vous avez fait un dossier complet, une lettre de motivation, remis à jour votre CV et tout ça pour rien ? Sachez qu'on ne fait jamais quelque chose pour rien ! Voici quelques solutions alternatives si vous n’êtes pas admis dans votre M2.

Découvrez la liste de tous les masters qui recrutent encore

Poursuivre en bac+5 : les autres options 

Pour commencer, si vous avez été refusé de tous les masters 2 auxquels vous avez candidaté, il vous est toujours possible d’intégrer une autre formation pour obtenir un diplôme de niveau bac+5.

Continuer vers le Master 2 de votre cursus

Ce n’était pas prévu dans votre plan de carrière, mais finir votre master n’est pas forcément une mauvaise chose. Bien que la spécialité n’est pas celle que vous vouliez au départ, c’est toujours des compétences gagnées pour votre futur. De plus, vous ressortirez avec un diplôme attestant de vos connaissances. 

Regarder les masters avec plusieurs sessions d’admission

Les dates d’envoi du dossier en M2 sont souvent très tôt (entre février et juin). Certaines formations ouvrent plusieurs sessions, deux voire trois, qui peuvent aller jusqu’au mois de septembre. Cherchez et vérifiez les dates. Vous tomberez peut-être sur un master qui vous surprendra. Élargissez vos horizons et ne vous focalisez pas sur les formations de votre ville ou de votre région. Les universités ne sont pas seulement localisées dans les grandes villes. 

Opter pour un master dans une école privée

Si vraiment la deuxième ne correspond pas à votre futur plan de carrière, les écoles proposent une admission en parallèle en bac +4. Les rentrées sont souvent plus flexibles que celles de l’université. L’admission se fait sur dossier et un entretien de motivation. Ainsi vous n’avez pas préparé un dossier pour rien. Certaines peuvent demander des épreuves écrites.

Il existe une multitude d’écoles, dont spécialisée, qui correspondra forcément à votre profil : commerce, ingénieur, communication, audiovisuel, comptabilité, santé

Intégrer un master 1 dans un autre domaine

Une autre solution envisageable si vous n’avez pas été accepté en master 2 est de commencer un master 1 dans un autre domaine. Cette solution vous permettra :

  • de ne pas passer une année sans rien faire
  • d’élargir vos connaissances
  • de rebondir en effectuant un cursus complémentaire à votre premier M1

Par exemple, si vous n’avez pas été accepté en master 2 journalisme après un master 1 communication, vous pouvez vous lancer dans un master 1 s’approchant plus du M2 que vous souhaitez intégrer. Vous vous donnerez ainsi toutes les chances pour y être reçu l’année suivante.

Découvrez la liste de tous les masters 1

Passer les concours de la fonction publique

Avec un bac+4, vous pouvez passer de nombreux concours pour entrer dans la fonction publique. Voici quelques exemples :

  • Concours de chargé d’études documentaires
  • Concours de commissaire contrôleur des assurances
  • Concours d’ingénieur d’études et de fabrications
  • Concours d’ingénieurs des pots, des eaux et des forêts
  • Concours de magistrat
  • Concours de puéricultrice territoriale
  • Concours de rédacteur des comptes-rendus
  • Concours d’administrateur (Assemblée nationale ou Sénat)
  • Concours d’administrateur territorial
  • Concours d’assistant de service social
  • Concours d’attaché administratif

Si vous les réussissez, ces concours vous permettront d’entrer dans la fonction publique et de bénéficier de nombreux avantages.

Recandidater en master 2 l’année suivante

Si vous n’avez pas été accepté en M2, c’est peut-être aussi parce que vous n’aviez pas mis toutes les chances de votre côté pour intégrer cette formation. Réfléchissez à plusieurs choses : quelles ont été les raisons de ce refus ? Comment pouvez-vous faire en sorte d’être accepté l’année prochaine ? Si vous avez été refusé, vous pouvez faire en sorte d’intégrer le master 2 l’année prochaine. Laissez de côté la théorie et lancez-vous dans la pratique !

Les années de césure ne sont pas des pratiques courantes pour les jeunes français. Pourtant, c’est l’opportunité de recentrer son projet professionnel, de se découvrir de nouvelles passions et même d’apprendre à se connaître. Vous pouvez profiter de votre année sabbatique « forcée » pour vous enrichir professionnellement et personnellement. Le plus : les entreprises sont de plus en plus en quête de profils originaux. 

Partir plusieurs mois à l’étranger

La dimension internationale est un aspect qui plaît à de nombreux établissements. Ainsi, certaines formations préfèrent accueillir des étudiants ayant déjà une expérience à l’étranger et ayant un bon niveau en anglais. Partir quelques mois dans un pays étranger, pour travailler et pour apprendre la langue, pourrait vous apporter énormément d’un point de vue personnel, mais aussi, vous donner plus de chances d’intégrer un master 2 à la rentrée prochaine.

La France a l’avantage de se situer dans un continent où les pays sont très proches et qui ne nécessite pas de visa de travail ou d’études (pour les pays de l’UE seulement). Cette immersion vous donnera l’opportunité d’apprendre ou d’approfondir la langue locale.

Nos voisins déposent régulièrement des offres d’emplois (en restauration et dans l’hôtellerie) recherchant des personnes parlant français. Des offres sont facilement trouvables sur les sites dédiés aux emplois. Vous pouvez aussi prendre des cours de langues à l’étranger. De nombreux organismes proposent des packs qui intègrent les cours et l’hébergement. Les universités en Angleterre, au Danemark ou aux Pays-Bas, accueillent chaque année de nombreux jeunes français et proposent des cours exclusivement réservés aux étrangers. 

Effectuer un stage de longue durée ou trouver un emploi dans votre domaine

Autre alternative en attendant de pouvoir recandidater dans le master 2 de vos rêves : effectuer un stage de longue durée ou trouver un emploi dans votre domaine de prédilection. Si vous n’êtes inscrit dans aucun établissement et que vous souhaitez obtenir une convention de stage malgré tout, vous pouvez vous tourner vers Pôle emploi. L’organisme vous permettra, sous certaines conditions, d’obtenir une convention et d’effectuer un stage en entreprise.

Mais la meilleure solution reste de loin de trouver un emploi dans votre domaine. Si vous y parvenez, vous obtiendrez énormément d’expérience professionnelle et montrerez au jury de votre future formation que vous êtes déjà prêt à entrer dans le monde du travail.

Dans le même sens que le point précédent, cherchez un stage à l’étranger. Selon les pays, il est possible que vous ne soyez pas rémunéré, mais vous pouvez vous tourner vers des aides à la mobilité données par votre région, votre ville ou encore le programme Erasmus+. Certaines entreprises étrangères ne demandent pas de convention, ce qui peut faciliter le processus administratif. Pour le visa travail, cela peut vite devenir compliqué, mais si vous restez en Europe, vous n’avez rien à craindre.

Suivre des MOOCs pour progresser

Sur internet, il existe de plus en plus de moyens de se former. Cours en ligne, vidéos, MOOCs : gratuitement, vous pouvez poursuivre votre formation tous les jours. Un excellent moyen de continuer à vous former malgré le fait que vous avez été refusé en master 2. D’ailleurs, certains MOOCs permettent même d’obtenir une certification. Un très bon moyen pour progresser et ajouter quelques lignes sur votre CV dans l’optique de votre candidature pour le master 2 l’année prochaine.

Faire un service civique et gagner en expérience

En savoir plus…

Découvrez les détails et des
témoignages sur le service
civique 

Autre solution lorsque vous souhaitez gagner en expérience en attendant de pouvoir recandidater en septembre prochain : le service civique. Voici quelques exemples de missions que vous pourrez effectuer en service civique :

  • Favoriser l’accès de jeunes en difficulté à des activités culturelles
  • Aider à la scolarisation d’enfants dans des pays en voie de développement
  • Sensibiliser des enfants au tri des déchets
  • Aider à la reconstruction de sites endommagés par une catastrophe naturelle et accompagner les populations
  • Participer à un grand chantier de restauration d’un site historique
  • Accompagner des personnes en situation de handicap dans leurs pratiques sportives

Le travail associatif est toujours une plus-value qui vous différencie des profils classiques. Les offres proposées se trouvent aussi bien en France métropolitaine, dans les DOM-TOM et dans des pays tiers. Dans le même sens, il existe un Service Volontaire Européen (SVE) ou le Corps Européen de Solidarité (CES) qui s’appuie sur les mêmes critères.

Changer radicalement de projet 

Vous pouvez avoir suivi quatre ou cinq années d'études dans un domaine, pour finalement vous rendre compte que… tout ça n'est pas fait pour vous ! Premier réflexe : ne pas vous culpabiliser ! Vous avez le droit et même le devoir d'avouer ce qui vous anime dans la vie. Vous avez peut-être choisi votre orientation par défaut ou en fonction des notes que vous avez obtenues au lycée. Seulement celles-ci ne reflétaient pas ce que vous avez au fond de vous.

Brillant en maths, on vous qualifiait de "roi des chiffres" en terminale, ce qui vous a poussé à filer tout droit en licence de maths. Résultat ? vous avez mis de côté votre goût pour l'informatique. Et si vous décidiez d'intégrer une école de web ? Certaines formations permettent de les rejoindre grâce à des passerelles, des admissions parallèles ! Si ces bifurcations sont possibles de l'université vers des écoles spécialisées, elles le sont également depuis les écoles vers d'autres formations.

Obtenir un master en marketing et vous lancer dans un CAP fleuriste ? Quel est le problème ? Ne négligez pas votre âme de passionné qui ne demande qu'à se révéler.

Et n'oubliez pas, comme disait Georges Eliot : « il n'est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être».

Découvrez la formation qui vous ressemble

La rédaction

Partager