Toi aussi fais le grand saut, avec le service civique !

Joyeux anniversaire Service Civique ! 6 ans déjà... Pour l’occasion, le Service Civique organise un concours photo décalé sur Instagram : les aventuriers participant à des missions solidaires y postent des clichés pour valoriser leurs actions citoyennes. Et hop, voilà qui nous donne envie de nous pencher sur ce dispositif !

Un saut vers la solidarité ! © Service Civique

Tu as entre 16 et 25 ans, tu as la pêche, tu veux faire preuve de solidarité et tu n’attends qu’une chose : t’engager dans un projet qui t’anime ? Qu’est-ce que tu fais planté là ? Le devoir t’appelle ! Diplomeo te dévoile pourquoi le Service Civique correspond à ce que tu recherches !

Pourquoi t’engager dans un service civique ?

Quand on est ado ou jeune adulte, il n’est pas rare d’avoir envie d’autre chose que de suivre un cursus enuniversité ou même de réellement entrer dans la vie active ! On entend parler de l’expérience erasmus, des missions humanitaires, mais le Service Civique s’inscrit également dans une démarche aventurière !

S’engager dans une mission en faveur de la collectivité grâce au service civique, est l’occasion idéale de vivre une expérience unique… et de sortir de son petit cadre de référence !

En quoi consiste le service civique ?

Le service civique donne la possibilité à des jeunes à l’esprit solidaire, de changer de vision de la vie pour une période variant de 6 à 12 mois. Peu importe s’ils ont obtenu un diplôme ou non, peu importe s’ils se sont déjà précédemment engagés dans une asso ou autre, le service civique ouvre les portes à tous les individus volontaires… si motivés !

Mais qui dit volontariat, ne dit pas forcément bénévolat. Eh oui, le service civique indemnise les engagés à hauteur de 573 euros net par mois, soit sensiblement la même somme que pour un stage !

Toutefois, attention, entre stage et service civique, il y a un pas de géant. Le service civique peut être effectué auprès de collectivités territoriales, d’établissement privés et investit les aventuriers d’une mission d’au moins 24 h hebdomadaires. 

Quelles sont les thématiques des missions ?

Le service civique prend en compte ce que tu aimes et ne t’impose rien ! Pars faire de l’accompagnement scolaire à Mayotte ! Deviens volontaire pour lenvironnement dans les Bouches-du-Rhône ! Endosse le rôle d’ambasseur contre l’échec scolaire eu Sénégal ! Soutiens des activités culturelles au Vietnam ! À toi de choisir ton domaine de prédilection parmi les 9 que le Service civique te propose. Tu es attiré par le cinéma ? Il y a fort à parier que tu dégottes une mission visant à favoriser l’accès de jeunes en difficulté à des activités artistiques et culturelles ! Tu as l’âme d’une soignante ? Le secteur de la santé t’attend à travers la sensibilisation des ados sur les conduites à risques. Oui, il y en a pour tous les goûts ! Voici la liste des neuf grandes thématiques : 

  • culture et loisirs
  • développement international et action humanitaire
  • éducation pour tous
  • environnement
  • intervention d’urgence en cas de crise
  • mémoire et citoyenneté
  • santé
  • solidarité
  • sport

Bref, plutôt éclectique ce Service Civique, non ?

Exemples de missions en service civique ?

Parmi les missions qu'il est possible de réaliser, on peut en citer certaines particulièrement variées et valorisantes :

  • Aide pour des élèves en difficulté à Condom dans le Gers, Midi Pyrénées
  • Mission terrain au coeur d'un collège de zone d'éducation prioritaire à Paris
  • Promotion de la francophonie et soutien de la communauté française à Miami, États-Unis
  • Aide à l'accès au sport à Aurillac, Cantal
  • Lutte contre les discriminations à Grenoble, Isère
  • Appui à la coordination de programmes pour l'autonomisation des femmes 
  • Promotion de l'engagement solidaire dans les universités, Espagne 
  • Ambassadeurs jeunes et mobiles, Nepal 
  • Volontariat écologique franco-allemand, Allemagne 

Pour plus de missions, consultez le site du service civique

Comment t’engager dans un service civique ?

Si vous souhaitez vous engager, inscrivez-vous sur le site du Service Civique !

Le témoignage de Kelly, jeune aventurière

Kelly, jeune étudiante en communication, s’est lancée dans l’aventure il y a bientôt deux ans. Elle nous parle de son expérience avec le service civique, on ne peut plus singulière !

Diplomeo : Comment as-tu pris connaissance du service civique ? Pourquoi as-tu décidé de te lancer dans cette aventure ?

Kelly : J’étais en train de m’inscrire en deuxième année de licence communication à l’Université Montpellier 3 lorsque, l’été 2014, j’ai pris cette décision de postuler pour un service civique. Durant l’année précédente, j’étais bénévole dans une radio associative étudiante de Montpellier (Radio Campus Montpellier) en tant que journaliste, mais aussi secrétaire, et l’expérience m’avait plu. La perspective de m’engager à nouveau pour une association pendant plusieurs mois, en parallèle de mes études, me passionnait déjà.

Durant l’année pendant laquelle j’étais à la radio, nous avions pu recruter un service civique, et c’est à partir de là, que j’ai vraiment compris ce en quoi consistait cet engagement. À la suite de cette expérience, une nouvelle année s’offrait à moi et j’avais envie de m’intégrer dans un nouveau projet associatif, à un poste différent. Et ce, toujours dans l’objectif de m’enrichir tout en favorisant mon intégration professionnelle par la suite. Mon service civique entrait dans un long projet personnel et professionnel. Et c’est ainsi que j’ai feuilleté les annonces de service civique près de chez moi en me disant : « Pourquoi pas moi ? ».

Quand et comment as-tu sélectionné ta mission ? Quelle était-elle ? Combien de temps es-tu partie ?

Passionnée de sport, je souhaitais que ma mission s’oriente vers ce domaine. Mais au moment de sélectionner mes critères pour consulter les annonces, j’ai choisi des domaines bien différents de celui-là. Après tout, le service civique, c’est aussi une expérience humaine ! On met donc de côté les zones de confort et on part à l’aventure ! Je me suis par la suite tournée vers un poste de service civique en communication dans une compagnie de théâtre et d’éducation populaire à Montpellier.

Les missions m’intéressaient et l’idée de communiquer sur quelque chose qui me paraissait totalement étranger était un challenge supplémentaire. Quelques heures après avoir postulé, la compagnie me rappelle pour un entretien, puis à la suite de cet entretien, je suis sélectionnée parmi d’autres candidats. C’est acté, je m’engage au sein de la compagnie des nuits partagées durant 8 mois pour m’occuper de la partie communication !

Quelle expérience humaine en retires-tu ? Si c’était à refaire, réitèrerais-tu l’expérience ?

L’avantage d’un service civique, c’est que tout le monde a sa chance. Si mon parcours universitaire m’a peut-être légèrement avantagé, cet engagement permet à n’importe quel profil de postuler. Ce n’est pas seulement le CV qui compte, c’est aussi le côté humanitaire et le projet personnel ou professionnel qui se cachent derrière. La jeune expérience est admise, la très très jeune aussi. C’est un luxe aujourd’hui ! C’est aussi une des raisons qui m’a motivé à sauter le pas.

Comme toute expérience humaine, je n’en tire que du bon. S’investir dans un projet associatif à long terme, travailler presque comme un salarié lambda, acquérir un savoir-être et un savoir-faire, apprendre à répondre à un cahier des charges, grandir au rythme de son expérience, investir son temps et son énergie auprès d’une association qui en recherche... je ne peux que le conseiller ! En revanche, le refaire, c’est toute autre chose. À ce jour, mes études ne me le permettent pas. Mais si un jour, l’opportunité se représente à moi, pourquoi pas !

T’a-t-il été difficile d’intégrer une formation par la suite ?

Non ! Je dirais même que ce projet m’a grandement aidée. À la suite de ma deuxième année d’études, je souhaitais me réorienter et intégrer une autre licence dans laquelle « mise en situation professionnelle » était le maitre mot. Lors de mon recrutement, c’est un projet dont j’ai fait part à la compagnie (dans laquelle j’ai réalisé mon service civique) qui a proposé de participer à ma candidature via à une lettre de recommandation !

Quelques mois plus tard, lors de ma candidature à cette licence, la compagnie m’a rédigé une très belle lettre de motivation qui ne pouvait qu’appuyer ma candidature et favoriser mon recrutement ! Promesse tenue ! Grâce à eux, j’ai ainsi pu intégrer la licence et atteindre l’objectif que je m’étais fixé un an auparavant.

Cette expérience t’a-t-elle aidée pour trouver des stages, des emplois ?

Actuellement en stage au sein d’une association dans le cadre de ma licence, je dirais que oui, cette expérience m’a aidée. Grâce à elle, je sais que l’engagement associatif me correspond. Ainsi, lors de mes candidatures de stage, je savais qu’en postulant auprès d’associations, je ne le regretterais pas. Mais cette fois-ci, je n’ai pas choisi d’aller vers des terrains totalement inconnus, je me suis tournée vers ceux que je connais un peu, soit le sport ! Je suis actuellement chargée de communication d’un club de football pour non-voyants et malvoyants. Un projet associatif qui mêle sport et humanitaire, pas de surprise, je m’y plais !

Ils ont fait le grand saut ! 

Voilà une petite sélection de photos postées par les jeunes réalisant des actions citoyennes sur Instagram :

Les services civiques de la FFAviron font le saut @servicecivique #FaitesLeSaut #94 #JeFaisLeSautPourMenerAuBateau

Une photo publiée par Aviron France (@avironfrance) le

Retour en haut de page