Comment réussir son entretien de motivation pour une formation ?

Lecture

Réussir son entretien pour intégrer une formation est une problématique chez les jeunes. Comment s'y prendre ? Voici quelques conseils pour réussir au mieux…

femme en entretien

Vous avez postulé pour entrer dans une formation ou une école sélective post bac? Après avoir passé la première étape de sélection sur dossier, rédigé une  lettre de motivation des plus brillantes, et élaboré un CV en béton, il va désormais falloir convaincre les responsables de formation lors d'une nouvelle étape : l'entretien individuel de motivation.

Réussir son entretien pour entrer dans une école est forcément source d'inquiétudes, notamment si vous n'êtes pas habitué à ce genre d'exercices. Mais pas de panique : voici quelques conseils pour vous aider à bien préparer cet événement. 

Soigner le fond et la forme

Le jour de l'entretien, votre interlocuteur va s'intéresser à ce que vous dites. Mais pas seulement : la forme importe autant que le fond. Souriez, vous êtes jugé !

Quelques règles de base à respecter :

Pour soigner la forme de votre entretien de recrutement en formation, plusieurs règles doivent être suivies à la lettre :

  • Être à l'aise dans ses baskets (bien que les baskets ne tournent pas toujours à votre avantage) : passer un entretien de motivation est déjà assez stressant. Il vaut donc mieux être à l'aise avec son corps et dans ses habits. Pour cela, portez une tenue vestimentaire dans laquelle vous vous sentez confortable. Attention, elle doit tout de même être adaptée à l'entretien. 
  • Regarder son interlocuteur dans les yeux : le regard permet de transmettre les émotions et prouve votre intérêt pour ce que raconte votre vis-à-vis. La maîtrise de son langage corporel est d'ailleurs un point souvent négligé par les candidats, même par les adultes. Les recruteurs portent pourtant beaucoup d'attention à ces détails.
  • Sourire : le sourire peut être la clef de nombreuses portes. Il est toujours apprécié. Si vous êtes en mesure de sourire, pourquoi ne pas le lui montrer ?
  • Soigner son attitude : être sûr de soi permet une facilité d'expression. Mais attention à modérer votre confiance en vous. Quoi de plus agaçant qu'un étudiant à peine diplômé qui ne cesse de se mettre en avant et paraît arrogant ?
  • Rester attentif : il faut montrer que vous êtes à l'écoute et intéressé par ce que le recruteur vous dit. Il remarquera votre motivation et de ce fait votre intérêt pour la formation et l'école.
  • Enfin, inutile de le préciser, la politesse est de rigueur. Soyez à l'heure, montrez que vous êtes éduqué, pas de chewing-gum dans la bouche, aucune main dans la poche. "Le respect est la première règle d'une bonne conduite !", disait l'écrivaine Anne Barratin.

Rester soi-même

Pendant l'entrevue, le recruteur cherche à savoir qui vous êtes, et pourquoi vous êtes là. À la suite de l'entretien, il saura rapidement si la formation vous convient : il connaît son métier. C'est notamment votre personnalité qui va en partie déterminer si la formation est adaptée à votre profil. Il est donc inutile de se donner un style ou de s'inventer une vie.

Votre présentation devra être assez concise. Montrez le meilleur de vous-même, sans pour autant tout dire. Vous aurez l'occasion de reparler de vous à la suite des questions posées par l'examinateur. Lors la présentation, le recruteur doit trouver un fil conducteur qui lie vos passions et projets professionnels. Tous les propos tenus doivent ainsi être cohérents.

Mettre en avant ses atouts (tout en restant humble)

L'un des objectifs principaux lors d'un entretien sera de mettre en valeur vos points forts et de prouver à l'examinateur qu'il y a une place pour vous dans la formation en question. Comme pour n'importe quel entretien d'embauche, vous devez expliquer la plus-value que vous apporterez à l'école, en échange de ce qu'elle vous apportera à son tour.

Mais attention : restez un minimum honnête et ne masquez pas tous vos défauts ou vos manques à gagner. Si vous cherchez une formation, c'est que vous en avez besoin. Vous n'êtes pas parfait. Personne ne l'est, ni même votre interlocuteur.

S'entraîner devant des proches

Le miroir est moins efficace que de s'entraîner devant ses amis, sa famille (et même son chat), mais cela reste envisageable.

La présentation de votre parcours, vos envies, vos motivations, votre projet professionnel et votre personnalité sera claire et organisée. Les idées doivent être classées (chronologiquement ou par thématique).

Cet exercice peut paraître banal, voire obsolète : qui vous connaît mieux que vous-même ? Pourtant, il est indispensable de s'y préparer, comme à n'importe quel examen.

Ne misez pas sur l'instant présent. Même si éviter toutes les questions pièges est clairement impossible, l'entraînement vous permettra de savoir rebondir à un grand nombre de situations le jour J, et d'éviter au mieux les circonstances déstabilisantes. Personne ne prêchera le contraire : un entretien réussi est un entretien préparé

Dernières suggestions

  • Planifiez votre trajet en visant plus large que le temps de déplacement prévu pour une ponctualité optimale : on n'est jamais à l'abri d'un problème de transport.
  • Connaître l'école, voire son interlocuteur. Pour être le plus à l'aise possible et ne pas faire face à des situations gênantes, il est important de bien s'être renseigné sur l'école, son histoire, ses valeurs, et sur la formation que vous souhaitez intégrer. Pendant l'entretien, cette connaissance aiguisée montrera votre motivation et retiendra l'attention du recruteur. Aujourd'hui, toutes les écoles possèdent un site web, ou apparaissent dans les médias. Ce travail d'investigation peut se faire sur internet en quelques clics ! 

À vous de jouer, vous avez désormais toutes les cartes en main pour intégrer la formation qui vous plaît !

La rédaction

Partager