Rentrée décalée en 2018/2019 : comment se réorienter sans perdre une année ?

Intégrer une formation ne veut pas forcément dire avoir trouvé sa voie… comme se réorienter ne rime pas toujours avec perdre une année. En effet, grâce aux rentrées décalées, vous avez la possibilité de quitter votre formation pour une autre en cours d’année !

La rentrée de septembre approche à grands pas. Et vous, oscillant entre excitation et anxiété, ne savez sur quel pied danser. Vous espérez avoir fait le bon choix de formation pour ne pas perdre une année, rien de plus normal.

Cependant, mieux vaut se renseigner avant de paniquer à l’idée de n’avoir d’autre choix que d’attendre une année scolaire avant de suivre un autre cursus : il existe les rentrées décalées ! Certaines écoles et universités souhaitent la bienvenue aux étudiants dès le mois de novembre ! Mais attention, chaque école a ses propres modalités de sélection : examen du dossier scolaire, entretien ou concours d’entrée, aucune règle ne leur est imposée !

Sylvie Holic, directrice de l’école d’informatique IPI explique que depuis 2004, son école a mis en place « une ingénierie pédagogique permettant la réorientation en cours d’année ». « Nous sommes très préoccupés par la réorientation des adultes qui ne peuvent pas forcément attendre longtemps avant de reprendre leurs études. C’est pourquoi nous organisons des rentrées à tout moment dans l’année », argue-t-elle.

Vous souhaitez faire une rentrée décalée ?

Comparez les écoles qui proposent ces rentrées

Liste de écoles rentrée décalée

Les rentrées en cours d’année selon votre diplôme

Vous êtes en licence et souhaitez rejoindre un DUT ? Vous avez intégré un BTS et n’avez qu’une idée en tête, bifurquer sur un bachelor ? Il est peut-être possible de faire partie d’une promo d’une autre formation grâce aux rentrées décalées !

La rentrée décalée en DUT ou BTS

En plus

Notre article spécial
sur les BTS en rentrée décalée

Vous pensiez être fait pour les cours en amphi et vous rendez désormais compte que vous avez besoin d’un cadre plus strict ? Certaines formation courtes comme les DUT et BTS proposent des rentrées décalées dès septembre. Il est possible d’envisager une réorientation depuis une licence ou un bachelor vers un DUT ou un BTS dans de nombreux domaines. 

Votre université ou votre école est peut-être même partenaire avec des établissements proposant des BTS ou des DUT. En effet, il existe des accords entre les établissements : l’université peut signer une convention avec un lycée afin d’accorder un nombre de places précis dans un BTS.

Vous pouvez également profiter des partenariats inter-formations au sein de la même université, permettant par exemple de basculer d’une licence vers un DUT. Un étudiant en licence informatique peut ainsi se voir intégrer un DUT informatique avec plusieurs mois de retard.

La rentrée décalée en licence ou bachelor

En plus

Notre article dédié
aux licences accessibles
en rentrée décalée

C’est définitif, l’esprit de la formation que vous avez choisie ne vous correspond pas.

Intégrer une formation après le bac pour vous retrouver dans une classe de 25 élèves comme en terminale, c’est trop pour vous, vous avez besoin de liberté. Si la licence ou le bachelor sont les options que vous envisagez pour l’année prochaine, sachez que vous pouvez vous diriger vers ces formations-là à partir d’octobre et novembre et même à la période de janvier, février ou mars, c’est-à-dire à l’aube du second semestre.

Si vous êtes déjà engagé dans une licence, vous pouvez vous diriger vers un autre domaine de votre université. Ainsi, si vous prenez conscience que la licence d’histoire ne vous plaît pas, rien ne vous empêche de rejoindre une autre licence en sciences humaines comme celle de sociologie !

Cependant, il faut prendre en considération les éléments suivants : 

  • le travail à fournir est particulièrement important lors d’une réorientation
  • il faut rattraper le retard accumulé depuis septembre et cela ne s’avère pas être une mince affaire !
  • enfin se tenir au courant des dates de réunions de réorientation afin de connaître les démarches à suivre… qui sont parfois longues.

En plus

Découvrez comment entrer
en bachelor en rentrée décalée !

Fady Fadel, directeur de l’American Business School Paris explique par exemple qu’au sein de son école, les étudiants peuvent commencer leur cursus en janvier : « Depuis la création de notre école, nous avons deux rentrées dans l’année : celle de septembre, et celle de janvier, détaille-t-il. Et les étudiants qui intègrent l’école en janvier n’auront rien râté car nos modules sont répétés tous les semestres et les étudiants aménagent eux-mêmes leur parcours », ajoute-t-il.

La rentrée décalée en master

En plus

Notre page spéciale sur
les masters en rentrée décaleé !

Certains masters organisent des rentrées décalées à partir du deuxième semestre de leur formation. Ces rentrées décalées profitent aux étudiants qui n’ont pas pu s’inscrire en septembre ou qui se sont engagés dans un master dont ils ne sont pas satisfaits. Permettant de trouver un master en lien avec son cursus antérieur, ces deuxièmes rentrées sont très courantes au sein des écoles de commerce et d’ingénieurs.

Trouvez votre formation en janvier, février ou mars

Les rentrées à partir d’octobre selon votre niveau

Que vous soyez étudiant en bac+1, bac+2, bac+3, bac+4 ou bac+5, vous pouvez bénéficier des « rentrées des retardataires » ou des « rentrées de ceux qui ont été déçus par leur formation ». Bien que ce choix de changement de cursus implique une certaine quantité d’efforts à fournir, il peut s’avérer particulièrement intéressant afin de ne pas perdre de temps ! Ainsi, en octobre, novembre, décembre... il est envisageable de préparer le même diplôme que les étudiants ayant commencé en septembre.

La rentrée décalée à bac+1

Intégrer pour la première fois l’enseignement supérieur est comme jouer à la loterie, on ne sait pas sur quel numéro on va tomber ! Par défaut, par conviction ou par passion, le choix de la formation après le bac ne satisfait pas tous les étudiants. Et ça, les lycées, universités et écoles l’ont bien compris. C’est pourquoi, dès les trois ou quatre premiers mois de votre formation post bac, vous pouvez changer de voie.

Si vous êtes inscrit en DUT et souhaitez rejoindre la fac car cette formation vous semble plus adaptée, il y a fort à parier que l’université vous ouvrira les bras. Bien sûr, les licences sous tension seront plus difficiles d’accès. Inversement, il vous sera possible d’intégrer un DUT en cours d’année principalement dans le cas d’un accord entre votre licence et cette formation de deux années.

De nombreuses écoles post bac ne sont pas non plus réticentes à l’idée d’accueillir de nouveaux élèves. Les écoles de commerce ou les écoles d’ingénieurs permettent très souvent ce genre de réorientations.

La rentrée décalée à bac+2

En deuxième année de BTS, DUT, licence ou bachelor, il arrive que les étudiants se rendent compte qu’une formation n’est finalement pas celle dans laquelle ils s’épanouissent ou se voient évoluer. Des écoles proposent de rejoindre directement une deuxième année de bachelor si le cursus antérieur de l’étudiant se trouve en adéquation avec celui-ci. Ainsi, après ou avant de passer les partiels du premier semestre, il est possible de s’inscrire en cours d’année.

La rentrée décalée à bac+3

Vous n’avez pas eu le temps de vous inscrire en licence professionnelle ou en troisième année d’une autre licence que la vôtre… que vous voulez désormais quitter. Rien de plus classique que votre situation. Vous pouvez dire au revoir à votre licence théorique pour une formation à bac+3 plus pratique comme un bachelor en plein milieu de l’année, bien que cela ne soit pas toujours très facile. Si cette bifurcation académique correspond réellement à votre projet professionnel, il est important d’être grandement motivé et d’être prêt à mettre les bouchées doubles.

Les formations en école vous permettent généralement de rattraper votre retard grâce à des dispositifs pédagogiques renforcés !

La rentrée décalée à bac+4 ou bac+5

Les formations bac+4 ou bac+5 des écoles proposent bien souvent deux rentrées :

  • une en septembre
  • une autre en janvier, février ou mars, et même en automne. Cette rentrée demande à ce que les étudiants se mettent au niveau.

Changez de formation dès les premiers mois de cours

Les rentrées décalées selon votre établissement

Certains établissements permettent davantage une rentrée en cours d’année que d’autres. Il convient de se renseigner auprès de chacun d’entre eux afin de pouvoir bien préparer sa réorientation.

La rentrée décalée dans un lycée

Dans un lycée, il est envisageable de rejoindre deux types de formations post-bac :

  • les BTS (brevet de technicien supérieur)
  • les prépas

Si les prépas aux grandes écoles (CPGE) ont un nombre d’étudiants très restreint et bouclent donc leurs effectifs lors de la procédure Parcoursup, les BTS ont parfois un nombre de places restantes au sein de leurs classes et peuvent accueillir d’autres élèves en cours d’année.

La rentrée décalée en IUT

Les formations que proposent les IUT, c’est-à-dire les DUT ou les licences professionnelles sont particulièrement sélectives. Cependant, il existe des partenariats entre les cursus d’une université et les IUT permettant à ceux qui décrochent en licence de pouvoir rejoindre une classe de l’IUT. Vous avez aussi la possibilité de demander directement aux établissements d’intégrer un DUT en décalé. Il faut cependant bien faire attention aux délais de dépôt de candidature.

La rentrée décalée en université

L’université permet une inscription en septembre sans forcément passer par Parcoursup et donne aussi la chance aux étudiants de se laisser le droit de changer de cursus s’ils le veulent. Il n’est donc pas rare de voir un étudiant passer d’une première année de PACES à une licence en biologie. En PACES, la réorientation dans une autre discipline de l’université est parfois même imposée si les notes des premiers examens sont trop faibles.

Pour certaines réorientations, il est obligatoire de valider le premier semestre, ce qui implique que vous devez le repasser lors de la session de rattrapages, au cours de la seconde session d’examens.

La rentrée décalée en école

Les écoles de commerce et les écoles d’ingénieurs ont bien conscience de l’incertitude souvent rencontrée par les étudiants vis-à-vis de leur orientation. C’est pourquoi elles proposent des rentrées décalées pour tous les niveaux de diplômes. Ces écoles proposent par exemple une rentrée en septembre et une en janvier ou février :

  • Skema Business School 
  • Groupe Sup de Co La Rochelle
  • ESDES
  • Epitech
  • ESCI
  • etc.

Certaines écoles estiment que les étudiants arrivés en cours d’années doivent réaliser 1 à 2 mois supplémentaires pour obtenir leur diplôme par rapport aux autres étudiants du cursus classique. 

Peu importe la formation que vous choisissez d’intégrer, un certain courage et une bonne dose de maturité sont demandés pour mener à bien cette transition ! 

Trouvez votre formation après septembre

Ils ont intégré leur école en rentrée décalée, ils racontent !

Manon, à l'ESDES, école de commerce : "J'ai abandonné mon école de communication pour me réorienter en février"

Manon a intégré l'ESDES, l'école de commerce de l'Université Catholique de Lyon, en février 2017, en programme FAST-TRACK. Aujourd'hui en deuxième année de Programme Grande École, elle nous raconte sa réorientation, réalisée après quelques mois de cours en école de communication.

Pourquoi as-tu décidé d'abandonner ta formation pour une rentrée décalée ?

J'avais intégré une école de communication parce que j'avais envie de travailler dans l'événementiel, mais j'ai trouvé que la formation était dès le départ trop spécialisée. Mon programme ne proposait pas de matières comme les mathématiques ou la finance... Je me suis finalement rendu compte qu'une école de commerce me permettait aussi bien de me spécialiser dans l'événementiel.

Pourquoi avoir choisi spécifiquement l'ESDES ?

Avant de m'orienter vers une école de communication, j'hésitais déjà avec l'ESDES. Ce qui m'a plu dans cette école, c'est le fait que la formation soit très générale, qu'on puisse toucher à des matières comme le marketing ou la finance. Et puis, il y avait ce côté humain, que l'on trouve rarement dans les établissements. Je pense par exemple aux après-midi consacrées aux associations, sportives, culturelles ou autres...

Comment s'est passée ton intégration à l'ESDES ?

Je suis passée par le concours d’entrée du FAST-TRACK similaire au concours Accès comprenant épreuves écrites et puis orales. Tout est allé très vite. J'ai passé les écrits fin janvier et les oraux début février, et j'ai commencé les cours une semaine après avoir eu mon entretien ! J'étais vraiment contente que tout soit rapide, de commencer les cours, de revoir du monde, car ce n'est pas évident pour un étudiant de ne pas aller en cours pendant un moment, de ne pas avoir le même rythme que ses amis !

Cette année m’a permis de mûrir mon projet. J’ai aussi appris à mieux m’organiser, à travailler rapidement, à emmagasiner des connaissances en peu de temps.

Quelle est la particularité du FAST-TRACK, le programme en rentrée décalée de l'ESDES ?

On a le même programme que les étudiants qui ont commencé en septembre, mais notre année est vraiment différente. On commence mi-février pour finir mi-juillet et on a des journées de 8h à 17h environ. C'est un programme très intense ! Quand un professeur donne du travail pour le prochain cours, il faut directement se mettre au travail, car le prochain cours... c'est le lendemain ! L'aspect positif de ce rythme, c'est qu'il nous permet d'être prêts pour les contrôles, qui portent sur des notions vues la semaine d'avant.

Les effectifs sont réduits ce qui favorise l’écoute. Les professeurs sont eux aussi très attentifs et disponibles pour nous aider à réussir. Ils savent que si on a fait ce choix-là, c'est parce que l'on n'a pas envie de perdre une année, ils se montrent compréhensifs et essaient de tout faire pour que l'on réussisse. Maintenant en deuxième année, on voit même que certaines choses sont plus faciles pour nous grâce à la méthode de travail que l'on a adoptée. 

Penses-tu avoir fait le bon choix ?

Oui, sans hésiter ! Cette année m’a permis de mûrir mon projet. J’ai aussi appris à mieux m’organiser, à travailler rapidement, à emmagasiner des connaissances en peu de temps... Les cours m'ont beaucoup intéressée et le travail intense m'a permis de réussir. Cette année, je suis heureuse de partir pour un semestre dans l’université partenaire de mon choix … au Canada !

Adam, à l'IIM, institut du multimédia : « En classe prépa TSI, j'ai décidé de changer en cours d'année pour une école du web »

Adam a fait sa rentrée décalée à l’IIM (Institut de l’Internet et du Multimédia) en mars 2016. Il raconte son expérience.

Pourquoi as-tu fait le choix de faire une rentrée décalée ?

Avant de faire une rentrée décalée, j’étais en Classe Préparatoire Technologie et Sciences Industrielles (CPGE TSI) à Meaux. Les cours théoriques et les métiers envisagés par la formation ne m’ont pas séduit. En outre, j’avais l’impression de subir ma formation plutôt que de la suivre. J’ai donc décidé de me réorienter dans un secteur qui me tenait à cœur, le secteur de l’internet et du multimédia.

Je l’ai vécu comme un nouveau départ. Cette fois-ci, j’avais choisi la formation qui me tenait à cœur, j’avais hâte !

Comment as-tu vécu cette décision de te réorienter en cours d’année ?

Je l’ai vécu comme un nouveau départ. Effectivement, cette fois-ci, j’avais choisi la formation qui me tenait à cœur, j’avais hâte ! Malgré l’appréhension d’une rentrée décalée que je n’avais jamais expérimenté auparavant, je n’ai pas été déçu, tout s’est déroulé comme une rentrée scolaire classique, en mars cependant.

Est-ce qu’au niveau du rythme, cela a été difficile ?

Bien que le nombre d’axes étudiés soit réduit, le programme Restart de l’IIM est chargé, nous devons rattraper notre semestre de retard. Sortant d’une CPGE, je n’ai pas été débordé par le rythme de travail, bien qu’en termes de contenu, ces deux formations sont différentes, la classe préparatoire m’a appris a bien organiser mon travail afin d’être rapide et efficace. Ma première formation m’a donc appris à suivre un rythme soutenu, cela m’a grandement aidé.

T’es-tu senti épaulé, aidé par tes professeurs ?

Malgré notre arrivée en milieu d’année scolaire, l’équipe pédagogique de l’IIM a été à l’écoute de notre groupe. Les différents responsables d’axes représentés dans notre cursus accéléré étaient disponibles et joignables. De plus, les différents intervenants que nous avons eu étaient enrichissants et surtout à l’écoute. Je me suis donc réellement senti accompagné par l’équipe pédagogique de l’école qui a vraiment fait preuve de bonne volonté à notre égard.

Trouvez votre formation en janvier, février ou mars

Alice Meyer