Comment se réorienter en janvier  ?

L’année ne se passe pas comme prévu et vous envisagez de vous réorienter à la fin du premier semestre, c’est-à-dire lors du mois de janvier ? Diplomeo vous propose des solutions pour ne pas perdre une année et repartir du bon pied en 2017  !

jeune femme avec un bonnet
Les réorientations sont possibles en janvier, une fois le premier semestre terminé.

Prendre le temps de réflechir, changer de filière ou intégrer une rentrée décalée. Diplomeo vous détaille les options que vous avez pour vous réorienter en janvier.

Intégrer une formation en rentrée décalée

Le début de l’année est synonyme, pour certains établissements, de rentrées décalées, aussi appelées secondes rentrées. Ce sont des rentrées consacrées aux personnes souhaitant intégrer une formation et qui, pour diverses raisons, n’ont pas pu le faire en septembre, ou à des personnes en réorientation.

Les rentrées décalées débouchent sur une année bien plus intense que celle suivie par un étudiant rentré en septembre. En effet, les étudiants des programmes de rentrées décalées doivent rattraper le train en marche, pour se mettre le plus rapidement possible à niveau de leurs camarades.

« Ce sont des étudiants qui échouent très peu, car ils sont motivés, leur choix courageux de rejoindre une formation en rentrée décalée en est la preuve », témoigne Benoît Aubert, directeur de l’ICD Paris, une école de commerce qui propose des formations en marketing, avec une rentrée en janvier ou février.

Attention, si vous entrez en formation en janvier, févirer ou mars, vous ne serez pas dispensé du passage du concours, comme les étudiants de septembre. Renseignez-vous sur les sessions que proposent les écoles !

Changer de filière grâce aux passerelles

Si, à la fin du premier semestre, vous n’aimez plus le secteur que vous aviez choisi en septembre, il y a des cas où il est possible de changer de filière en cours d’année. C’est le cas notamment dans les formations universitaires, et notamment en première année de licence. Vous pourrez vous tourner vers les services d’orientation de votre université, qui vous aideront à affiner votre réorientation. Vous pourrez, dans certaines universités, passer d’une filière à une autre, à condition qu’elles soient proches et que les enseignements de votre premier semestre vous y servent. Par exemple, vous pouvez passer assez facilement d'une licence de psychologie à une licence de sociologie.

Les réorientations d'étudiants sont aussi fréquentes chez les étudiants de première année commune aux études de santé (PACES).

Elles sont rares, mais c’est possible : des passerelles entre programmes peuvent exister dans les écoles. Notamment, dans des écoles de commerce où les premiers mois de formation comportent des cours et connaissances communes aux parcours. Vous pourrez alors vous rapprocher de la direction des études, qui jugera votre capacité à changer de programme ou de spécialisation.

Prendre le temps de la réflexion

Vous vous rendez compte que vous voulez arrêter votre formation, et rendre le temps de réfléchir ? C’est également possible. Le reste de l’année, vous pourrez travailler, car ne pas rester inactif est un élément important pour réussir sa réorientation à la rentrée prochaine. Vous pouvez aussi prendre le temps de voyager et surtout de réfléchir à ce que vous voulez vraiment faire : formation, métier, école, etc.

Prendre le temps de réfléchir n’est pas une perte de temps, plus vous vous lancer tête baissée dans un projet, plus vous avez de chance qu’il ne soit pas mûr et qu’il soit abandonné…

Retour en haut de page