Se réorienter grâce aux rentrées décalées

De plus en plus d’écoles proposent des rentrées décalées aux mois de janvier, février ou mars. L’objectif : répondre aux attentes des étudiants et leur proposer de se réorienter en cours d’année s’ils se sont trompés d’orientation.

Les rentrées en février pour se réorienter

Donner une deuxième chance aux étudiants déçus de leur choix d’orientation. Tel est l’objectif des rentrées décalées. Proposées par un nombre croissant d’établissements, ces rentrées permettent aux jeunes de se réorienter en janvier, février ou mars. Écoles de commerce, d’ingénieurs, spécialisées, universités : les possibilités sont multiples.

« Nous proposons des rentrées décalées pour aider les jeunes qui ne sont pas satisfaits de leur orientation post-bac et qui ont démarré une 1ère année d’enseignement supérieur dans une filière qui ne leur correspond pas. Cela leur permet de ne pas perdre leur année en rebondissant dans une filière plus adaptée », témoigne Anne-Marie Patard, Directrice Marketing et Communication du Pôle Léonard de Vinci.

Un rythme soutenu

Mais les étudiants qui se lancent dans l’aventure doivent être conscients d’une chose : ils vont devoir beaucoup travailler pour réussir. « Le rythme est soutenu et il n’y a pas de vacances scolaires mais c’est largement faisable pour un jeune motivé, témoigne Anne-Marie Patard. La pédagogie est adaptée et surtout les groupes sont de petite taille, ce qui facilite l’accompagnement des élèves. En outre, le corps enseignant est rompu à ce type de public qui a besoin de reprendre confiance en soi pour rebondir », ajoute-t-elle.

Un choix important

Avant de tenter une rentrée décalée, mieux vaut avoir bien mûri son choix. « Je conseille aux étudiants qui veulent tenter une rentrée décalée de bien se renseigner sur la filière et l’école qu’ils souhaitent intégrer pour ne pas se tromper une deuxième fois, témoigne Anne-Marie Patard. Une visite ou une participation à une Journée Portes Ouvertes me semble indispensable. Je leur conseille également d’en parler avec leurs amis, notamment ceux qui étaient avec eux en terminale et qui ont le recul du 1er semestre. Le passage du lycée à l’enseignement supérieur (grande école, université, IUT…) est une étape importante, ceux qui l’ont franchi sans encombre, peuvent être de bon conseil en témoignant de leur expérience et en expliquant concrètement le déroulement des études », poursuit-elle.

Se réorienter à l’université

Pour les étudiants inscrits en première année de licence, qui ne sont pas satisfaits de leur choix de formation à l’issue du premier semestre, la possibilité de se réorienter existe. La grande majorité des universités donnent la possibilité à leurs étudiants de se réorienter en janvier ou février au sein d’une autre filière de leur établissement. Certaines facs proposent même aux jeunes qui le souhaitent d’intégrer les rentrées décalées au sein d’établissements partenaires.

Se réorienter en école de commerce

Il est également possible d’opter pour la rentrée décalée en école de commerce. De plus en plus d’établissements donnent en effet cette opportunité. Des cursus qui permettent à ceux qui le souhaitent d’intégrer une première année en février ou mars. La sélection des étudiants est effectuée, la plupart du temps, sur dossier ou entretien de motivation. Certains établissements préfèrent opter pour un concours. Pour connaître les modalités d’admission, mieux vaut se renseigner directement auprès des écoles concernées.

Se réorienter en école d’ingénieurs

De plus en plus d’écoles d’ingénieurs proposent également des rentrées décalées. C’est par exemple le cas de plusieurs établissements du Concours Avenir. Ces derniers proposent aux « élèves actuellement en L1 (Paces ou scientifique), Maths Sup, DUT première année ou autres », de se réorienter en école d’ingénieurs à la fin de leur premier semestre. Au programme : une rentrée en mars 2016 et un « semestre d’études accéléré dans des conditions spécifiques et privilégiées ».

Se réorienter en école spécialisée

BTSDUTbachelors… : Beaucoup d’établissements spécialisés proposent des rentrées décalées. C’est par exemple le cas dans :

Une chance pour les étudiants qui souhaitent se réorienter en cours d’année.

Retour en haut de page