Tout sur les admissions parallèles dans les grandes écoles !

par Mathieu GEORGEON & Alice Meyer

Les classes préparatoires ne sont plus les seules voies pour accéder aux écoles de commerce ou d'ingénieurs. Avec un diplôme allant du bac+2 au bac+5, les élèves peuvent entrer directement en première ou deuxième année du cursus grande école.

Pour intégrer une école de commerce, une école d’ingénieur ou une toute autre école spécialisée, plusieurs options sont offertes à l’étudiant.

Les principales voies d’accès à ces écoles sont les admissions post-bac ou bien post-prépa. Mais une alternative de plus en plus courante est celle des admissions parallèles. Focus sur cette admission sur titres.

Les admissions parallèles en écoles de commerce 

À côté de leurs admissions post-bac ou post-prépa, les écoles de commerce proposent des admissions sur titres. En réalisant ce type d’admission parallèle, les business schools espèrent diversifier le profil de leurs étudiants. Dans les écoles de commerce, près de la moitié des étudiants proviennent des admissions parallèles. Les écoles post-prépa ouvrent davantage leurs portes aux itinéraires bis que les écoles de commerce post-bac.

Trouvez l'école de commerce qui vous correspond

Pourquoi faire une admission parallèle en école de commerce ?

Le diplôme bac+2 (BTS, DUT) a pour objectif principal de permettre une insertion professionnelle facile à ses jeunes diplômés. Mais à la fin des deux ans, les titulaires du titre de technicien supérieur ou du diplôme universitaire de technologie peuvent être tentés de poursuivre leur cursus en réalisant une licence professionnelle ou bien en intégrant une grande école. Les personnes ayant suivi deux ou trois années de licence ou en classes préparatoires peuvent également vouloir se professionnaliser après ces premières années de formation.

Cette intégration dans les cursus des grandes écoles de commerce s’adresse à ceux qui souhaitent :

  • multiplier leurs expériences professionnelles
  • acquérir des compétences techniques dans un domaine
  • se spécialiser dans un secteur
  • être plus polyvalent en acquérant une double compétence
  • suivre une haute formation tournée vers l’international et l’entrepreneuriat
  • valoriser leur profil par la marque de l’établissement, dont la réputation n’est plus à faire. De plus, les diplômes de niveau supérieur délivrés durant le cursus des écoles de commerce, de bac+3 à bac+5, sont très valorisés dans le monde du travail.
  • réduire leurs frais de scolarité en économisant deux ans de formation

Les chiffres !

Selon la CGE, 53 % des entrants dans
les business schools proviennent des
admissions parallèles (après un BTS ou un
DUT, un cycle universitaire ou un cursus
international)

Admission avec un bac+2

Très peu d’établissements recrutent à bac+1. La majeure partie des écoles de commerce effectuent des admissions parallèles après un bac+2, et ce, pour intégrer directement une troisième année. Trois concours communs exigent ce niveau bac+2 (BTS, DUT, 2e année de licence, deuxième année de prépa). Ceux sont les suivants.

ConcoursÉcoles accessiblesÉpreuves
Passerelle 1

Burgundy School of Business
EDC Paris Business School
EM Normandie
EM Strasbourg
ESC Clermont
ESC Pau
ESC Troyes
Grenoble École de Management
ICN Business School
La Rochelle Business School
Montpellier Business School
Rennes School of Business
Télécom École de Management

test TAGE 2 - test d'anglais - synthèse de dossier - épreuve au choix - épreuve orale de langue - entretien de motivation
Écricome Tremplin 1 Kedge Business School
Neoma Business School
test d'anglais - note de synthèse - test Tage 2
Ambition + EBS Paris
ESCE
IPAG Business School
PSB Paris School of Business
méthodologie, analyse et calcul, essai et QCM en anglais - synthèse de documents

Ces concours acceptent aussi les titulaires d’un diplôme étranger équivalent (licence, bachelor, titre RNCP niveau II ou III).

Attention, l’entrée avec un bac+2 se fait en 1ère année du cursus grande école. Vont alors suivre soit une année de formation pour obtenir le titre de bachelor de l’école, ou bien trois années de formation supplémentaires pour obtenir le titre du cursus grande école (l’équivalent d’un master, c’est-à-dire bac+5).

Statistiques pour le concours Passerelle 1 

En 2016, on comptait 3593 candidats au concours. Le nombre de places offertes était de 1605. Voici le nombre de places ouvertes en 2017 :

ÉcoleAdmis
Burgundy SB 180
EDC Paris Business School 60
EM Normandie 175
EM Strasbourg 115
ESC Clermont 70
ESC Pau 100
ESC Troyes 120
Grenoble EM 175
ICN Business School 100
La Rochelle BS 200
Montpellier Business School 200
Rennes SB 170
Télécom École de Management 100

Statistiques pour le concours Écricome Tremplin 1 

En 2016, on comptait 3593 candidats au concours. Le nombre de places offertes était de 1605. Voici le nombre de places ouvertes en 2017 :

ÉcoleCandidatsPlaces
Kedge Business School 2034 300
Neoma Business School 2034 215

Admission avec un bac+3 ou bac+4

Les trois autres concours communs qui exigent un niveau bac+3 minimum que ce soit un diplôme français (bachelor, licence, master, diplôme d’ingénieur) ou un diplôme étranger équivalent sont :

ConcoursÉcoles accessiblesÉpreuves
Passerelle 2 Burgundy School of Business
EDC Paris Business School
EM Normandie
EM Strasbourg
ESC Clermont
ESC Pau
ESC Troyes
Grenoble École de Management
ICN Business School
La Rochelle Business School
Montpellier Business School
Rennes School of Business
Télécom École de Management
test TAGE 2 - test d'anglais - synthèse de dossier - épreuve au choix - épreuve orale de langue - entretien de motivation
Écricome Tremplin 2 Kedge Business School
Neoma Business School
test d'anglais - note de synthèse - test Tage 2
Ambition + ENS Paris
IPAG Business School
PSB Paris School of Business
méthodologie, analyse et calcul, essai et QCM en anglais - synthèse de documents
CAD HEC
ESCP Europe
synthèse - épreuve écrite de langue vivante - épreuve à option (maths, droite économie...) - entretien de personnalité - épreuve orale d'anglais

L’entrée se fait en 2e année du cursus grande école, c’est-à-dire qu’il y aura deux ans de formation dans l’école pour valider le diplôme grande école (c’est-à-dire l’équivalent d’un master, d’un bac+5).

Attention, de nombreuses écoles de commerce comme l'EM Lyon, l'EDHEC ou AUDENCIA proposent leur propre concours, indépendamment des autres concours. Enfin, plusieurs écoles organisent leur propre sélection avec des concours spécifiques. C’est le cas, entre autres, de l’INSEEC (Bordeaux, Chambéry, Paris), de l’ESSEC (Cergy-Pontoise), de la Toulouse Business School. Il faut donc consulter leur site web pour être au courant des conditions d’admissibilité.

Statistiques pour le concours Passerelle 2 

En 2016, on comptait 3593 candidats au concours. Le nombre de places offertes était de 1465. Voici le nombre de places ouvertes en 2017 :

ÉcoleAdmis
Burgundy SB 150
EDC Paris Business School 40
EM Normandie 155
EM Strasbourg 110
ESC Clermont 140
ESC Pau 110
ESC Troyes 60
Grenoble EM 160
ICN Business School 100
La Rochelle BS 110
Montpellier Business School 150
Rennes SB 230
Télécom École de Management 70

Statistiques pour le concours Tremplin 2

ÉcoleCandidatsPlaces
ICN Business School 2634 100
Kedge Business School 2634 400
Nesma Business School 2634 350

Prix des concours 

Les frais d’admissions pour les épreuves écrites diffèrent d’un concours à un autre. Certains concours proposent de payer en fonction du nombre d’établissements sélectionnés, tandis que d’autres font un tarif pour l’ensemble des écoles de la banque. Il faut compter en moyenne 150 € pour un établissement et jusqu’à 360 € pour l’ensemble des écoles. Attention, les tarifs sont différents pour les étudiants bénéficiant de bourses. Cela va de la simple gratuité à des frais divisés par deux. Il faut compter en moyenne 50 € supplémentaires par écoles de la banque pour les épreuves orales. Pour les étudiants boursiers, il y a une réduction de 50 % sur ces épreuves orales.

Comment se préparer aux concours ?

Pour se préparer à ce genre de concours, certains instituts et centres de formation en ligne proposent des cours à distance pour mettre le plus de chance de son côté pour réussir les épreuves et intégrer les grandes écoles de commerce. Il est également possible de consulter les annales ou d’assister aux journées d’informations et de préparations organisées dans les écoles (de janvier à mars)

Les admissions parallèles en école d'ingénieurs

Les admissions parallèles offrent des entrées à tous les niveaux. Un élève peut intégrer une école d’ingénieur après un DUT, une licence ou un BTS. Il existe des écoles qui proposent des cursus en 5 ans (les études durent cinq ans au total, dont deux ans de cycle préparatoire) tandis que d’autres ne proposent que des cycles de 3 ans (sans cycle préparatoire). Ce n’est qu’une minorité d’étudiants ayant un bac+1 qui peuvent intégrer les cycles d’ingénieurs en école. L’intégration se fait davantage pour les bac+2, les bac+3 et plus.

Pourquoi faire une admission parallèle en école d'ingénieurs ?

Les chiffres !

En 2015-2016, 15,9 % des admis
en école d’ingénieurs
l’ont été sur titre 
après un BTS ou un IUT

Le système des admissions parallèles peut convenir à ceux qui souhaitent construire leur projet progressivement. Cette réorientation en plein milieu du cursus peut venir d’une stratégie élaborée dès la terminale pour construire son avenir professionnel. Le rythme des classes préparatoires et l’issue incertaine des concours peuvent également motiver, certains à emprunter la voie, des admissions parallèles.

Les diplômes obtenus au préalable par les candidats sortant des écoles d’ingénieurs sont primordiaux pour les recruteurs. Elle peut démontrer une cohérence dans le projet professionnel et signifier des compétences spécifiques, que les étudiants de CPGE n’ont pu acquérir.

Le diplôme d’ingénieur amène au grade de master. Celui-ci ouvre les portes vers l’international et peut donner accès à une poursuite d’étude vers le doctorat.

Trouvez l'école d'ingénieurs qui vous correspond

Admission avec un bac+2

La majeure partie des admissions parallèles s’effectue après un bac+2, pour ainsi intégrer un cycle d’ingénieur en première année. Les écoles en 3 ans offrent des places aux différents titulaires d’un BTS, d'un BTSA ou d’un DUT. Les personnes inscrites en deuxième année de licence peuvent aussi prétendre à ces écoles grâce aux admissions parallèles.

On peut également trouver dans les écoles en 5 ans des places disponibles dès la première année (qui équivaut à la troisième année du cursus) avec un bac+2.

ConcoursÉcoles accessiblesÉpreuves
Concours C2 ENSA-ENITA

Agrocampus Ouest
AgroParisTech
AgroSup Dijon
Bordeaux sciences agro
VetAgro Sup
Oniris
ENSAIA
ENSAT
Montpellier SupAgro

QCM scientifique - épreuve de français - entretien ou épreuve orale
Banque d'épreuves DUT-BTS ENSEA Cergy
Arts et métiers ParisTech Paris
ESIREM Dijon
ESIGELEC Rouen
ESTP Paris
ISAT Nevers
ESIEA Paris
ESIEA Laval
ECAM-EPMI
ENS Cachan
ESTIA Bidart
ESIX Normandie Cherbourg
ECAM Rennes
ECAM Strasbourg
Supméca Paris
QCM mathématiques - QCM anglais - QCM génie électrique, mécanique ou civil 
Sélection Universités et Technologie UTC
UTBM
UTT 
méthodologie, analyse et calcul, essai et QCM en anglais - synthèse de documents
Avenir + ECE Paris
EIGSI La Rochelle
EISTI Cergy-Pontoise
EPF Sceaux, Troyes et Montpellier
ESILV Paris-La Défense
ESTACA Saint-quentin-en-Yvelines
ESTACA Laval
ESIGELEC Rouen
dossier de candidature - tests écrits éventuels 
Concours des Mines Mines AlèsMines Douai dossier de candidature - épreuve d'anglais - entretien 
Concours des écoles ENI ENI Metz
ENI Saint-Étienne
ENI Brest, ENI Tarbes 
liberté aux écoles
Concours Polytech Polytech Annecy-Chambéry
Polytech Marseille
Polytech Orléans
Polytech Tours
Polytech Nice Sophia
Polytech Clermont-Ferrand
Polytech Lille
Polytech Paris-UPMC
Polytech Montpellier
Polytech Nantes
Polytech Grenoble
Polytech Lyon
Polytech Paris-Sud
dossier de candidature - entretien
Concours agro C ENSA (filière BTSA, BTS et DUT) Agrocampu Ouest
AgroParisTech
AgroSup Dijon
Bordeaux Sciences Agro
ENSAIA
ENSAT
Montpellier Sup Agro
Oniris Nantes
VetAgro Clermont-Ferrand
VetAgro Sup Lyon
écoles vétérinaires d'Alfort et de Toulouse
épreuves écrites de biologie, chimie, physique, expression française, mathématiques - entretien avec un jury - TP de biologie - anglais 
Concours national Deug/L2 ENSMM Besançon
ESTIA Bidart
Bordeaux INP-ENSEIRB-MATMECA
ENSI Caen, ENSEA Cergy
ENSIIE Evry/Strasbourg
ENSCI Limoges
ENSG Géomatique Marne-la-Vallée
ENSCM Montpellier
ENSEM Nancy
ENSGSI Nancy
ENSGTI Pau
ISAE-ENSMA Poitiers
ECPM Strasbourg
Télécom Physique Strasbourg
SeaTech Toulon
INP-ENSIACET Toulouse

épreuves écrites de mathématiques, mécanique, physique, chimie, français, langue vivante - épreuves orales de mathémtiques, physique, chimie - entretien, langue vivante 

Concours INSA INSA Centre Val de Loire
INSA Rennes
INSA Rouen
INSA Strasbourg
INSA Toulouse
INSA Euro-Méditerrannée
dossier de candidature - entretien éventuel

Admission avec un bac+3

Les admissions parallèles en 2e et 3e année du cycle d’ingénieur peuvent être faites par les étudiants titulaires d’une licence professionnelle (bac+3), d’un master 1 (bac+4) et enfin d’un master 2 (bac+5). Le cycle d’ingénieur débouche sur un diplôme d’ingénieur (conférant également le grade de Master) et le titre de l'école. Les admissions se font avant tout en deuxième année du cycle d'ingénieur, même si certaines places sont accessibles en troisième et dernière année. Ces places sont réservées à des profils pointus et peuvent s’inscrire dans le projet d’un double diplôme.

Attention : les étudiants qui possèdent un bac+3 peuvent se présenter au concours des admissions parallèles pour les bac+3 (et plus) et pour les bac+2, mais pas sur la même année scolaire.

ConcoursÉcoles accessibles Épreuves
Admission par voie universitaire des écoles du concours commun Mines-ponts et des écoles Paris-Tech Arts & Métiers ParisTech
École des Mines de Nancy
École des Mines de Saint-Étienne
École des Ponts ParisTech
École Polytechnique
ENSAE ParisTech
ENSTA ParisTech
ESPCI ParisTech
IMT Atlantique
Institut d'Optique Graduate School
ISAE-Supaéro
MINES ParisTech
TELECOM Bretagne
TELECOM ParisTech
QCM scientifique - épreuve de français - entretien ou épreuve orale
Concours d'Admission Sur Titre Ingénieur du groupe des Écoles Centrales (CASTing) l'École Centrale de Lille
l'École Centrale de Lyon
l'École Centrale de Marseille
'École Centrale de Nantes
l'École Centrale de Paris
épreuve majeure : mathématiques, physique ou mécanique - épreuve mineure : mathématiques, physique ou mécanique - épreuve orale - entretien
Concours agro B AgroParisTech
AgroCampus Ouest
AgroSup Dijon
ENGEES
ENSAIA
ENSAT
Montpellier SupAgro
Oniris Nantes
VetAgroSup Clermont-Ferrand
ENVA Alfort  
dossier de candidature - épreuve orale 

Prix des concours

Les prix sont variables d’un concours commun à un autre : ils vont de 58 € à 160 €. Il faut donc compter en moyenne une centaine d’euros pas concours communs. Certains frais d’inscriptions sont changent en fonction du nombre d’écoles choisies, même si les prix comprennent souvent toutes les écoles.
En revanche, les étudiants boursiers sont exonérés des frais d’inscriptions ou dans de rares cas profitent de 50 % sur le coût des écoles.

Comment se préparer aux concours ?

Comme pour les écoles de commerce, la préparation à ces concours peut passer par la consultation d'annales. Aussi, des organismes de préparation permettent de cibler les points à approfondir pour les concours et aident les étudiants à se mettre en conditions. N'hésitez pas à vous rapprocher des anciens candidats (désormais étudiants) pour leur demander des astuces... ce sont les plus à même de vous donner les meilleurs conseils ! 

Les admissions parallèles dans d'autres écoles spécialisées

Même si les admissions parallèles sont les plus répandues et les plus connues pour les écoles de commerce et les écoles d’ingénieurs, de nombreuses écoles spécialisées proposent aussi ce type de recrutement : école de journalisme, Institut d’Études Politiques (IEP), école d’architecture, école de design pour ne citer qu’eux.

En Instituts d'Études Politiques

Il est possible d’intégrer tous les IEP (sauf Bordeaux et Paris) en 2e année avec un bac+1.
Pour les étudiants ayant déjà validé un diplôme équivalent à un bac+3, ils peuvent tenter de rejoindre en 3e année l’IEP de Bordeaux ou bien de rejoindre en 4e année les autres IEP (excepté Rennes et Strasbourg).

Concernant les concours d’entrée pour ces instituts d’études politiques, certains s'étaient réunis pour proposer des banques communes d’épreuves. C'était le cas, par exemple pour la banque d’épreuve de l’admission parallèle pour le cycle de master dans les IEP d’Aix-en-Provence, de Lille, de Lyon, de Rennes et de Toulouse.

Désormais l'admission comporte deux phrases :

  • une phase d'admissibilité : double évaluation de dossier
  • une phase d'admission : entretien oral 

Dans une école d'architecture

Les écoles d’architectures proposent, elles aussi, des programmes pour les élèves qui réalisent des admissions parallèles. Il est ainsi possible d’intégrer ces écoles après avoir validé un bac+2 ou un bac+3. L’admission parallèle et l’intégration en 2e ou 3e année vont différer d’une école à une autre.
Toutes les écoles proposant ces admissions ne sont pas officiellement reconnues par l’État.
Pour intégrer ces écoles par le biais des admissions sur titres, il faut donc posséder

Il n’existe en revanche pas de concours communs aux écoles d’architectes. Les écoles proposent chacune leur propre méthode de recrutement (sur dossier et/ou par concours écrits).

En école de journalisme 

Les étudiants en journalisme ont également la chance de pouvoir intégrer une école en bac+2/+3.

Chaque année, de nombreux élèves issus de filières comme le droit, l’histoire, la philosophie ou les sciences politiques intègrent une école de journalisme. À partir d’un niveau bac+2, les écoles proposent des admissions parallèles pour les cursus de second cycle qui vise le bac+5. La formation se fait donc en 3 ans après l’obtention du premier diplôme.

Par exemple, l’école française de journalisme intègre, par concours, des étudiants ayant réalisé 2 ans en université ou en classe préparatoire.
D’autre, comme l’institut supérieur de formation au journalisme (ISFJ), recrute les titulaires d’un bac+3/+4 pour un cursus de grade master sur deux années.

Les concours d’entrée aux admissions parallèles s’effectuent en grande partie par le biais de l’internet avec des cyberexamens.

Trouvez la bonne école en fonction de votre profil

Retour en haut de page