Quels métiers quand on aime les Sciences Economiques et Sociales (SES) ?

Vous avez découvert cette matière en seconde et vous vous êtes découvert une nouvelle passion pour les Sciences économiques et sociales, c’est donc tout naturellement que vous avez pris la voie du bac ES en espérant faire de l’économie ou de la sociologie votre coeur de métier. Diplomeo vous propose de se pencher sur les métiers qui vous plairont si vous aimez les SES.

Vous aimez étudier l’économie, les différents courants, les auteurs, mais également les mécanismes de la croissance économique, les différents outils de production, les prélèvements étatiques, les chiffres et les indicateurs c’est votre truc. Pourquoi ne pas se tourner vers l'un des nombreux métiers de l’économie ? Après avoir décroché son bac, de nombreuses voies existent à l’université ou en école spécialisée pour s’orienter vers l’une de ces professions.

Analyste financier

Ce professionnel connait toutes les ficelles de la bourse et prévoit les fluctuations pour ses clients afin de faire les meilleurs placements possible. 

Le métier

Fin connaisseur de la bourse, de la finance et des chiffres, l’analyste financier est un expert qui manie les chiffres pour donner son analyse afin que les entreprises fassent le meilleur investissement possible ou gèrent plus intelligemment leurs ressources. Il analyse, calcule et prédit les variations de la bourse pour expliquer à une entreprise comment investir ou gère tout simplement un portefeuille d’actions dans le but de les faire fructifier.

L’emploi

L’analyste financier peut prodiguer ses conseils au sein d’une entreprise, d’un cabinet de conseil ou encore d’une agence de gestion de patrimoine. Il peut également s’installer à son compte et délivre ses conseils et analyses à différents clients qui viennent le solliciter. En début de carrière, il touche entre 2000 et 3000 euros net par mois, mais la finance est un milieu où les salaires peuvent rapidement grimper.

Les études

Pour atteindre ce poste, l’étudiant doit passer par des études de finance, à l’université ou au sein des écoles de commerce par exemple. Il peut ensuite se spécialiser dans un domaine spécifique comme la gestion de patrimoine ou la finance d’entreprise grâce à un des nombreux masters possibles. Les entreprises recrutent généralement des professionnels qui ont obtenu au moins un diplôme bac +5 dans le domaine.

Découvrez la liste des formations pour devenir analyste financier

Comptable 

Indispensable dans chaque entreprise, il est son banquier et vérifie scrupuleusement toutes les transactions financières pour dresser son bilan. 

Le métier

Le comptable est le maitre des chiffres au sein d’une entreprise. Il dresse régulièrement le bilan comptable de l’entreprise, évaluant ainsi son chiffre d’affaires, ses dépenses et son profit. Il contrôle les dépenses et les recettes et gère également le versement des salaires aux employés. Le comptable, indispensable à toute entreprise, tient les comptes de celle-ci.

L’emploi

Ce banquier de l’entreprise peut travailler au sein du service comptable d’une grande entreprise ou au sein d’un cabinet d’expertise sollicité par différents clients. Au début de son activité, il gagne environ 1500 euros par mois, mais peut rapidement évoluer notamment s’il devient chef du cabinet ou expert-comptable.

Les études

Pour devenir comptable, plusieurs options s’offrent à vous parmi les formations en gestion et comptabilité. Vous pouvez passer par un BTS Comptabilité Gestion, puis obtenir le DCG (Diplôme de Comptabilité et gestion) et le DSCG ensuite (Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion).

Découvrez la liste des formations pour devenir comptable

Contrôleur de gestion

Véritable expert, il est chargé de contrôler que tous les indicateurs sont au vert et de mettre en place une stratégie pour le développement de son entreprise. 

Le métier

Le contrôleur de gestion est le professionnel qui garde un œil sur les finances de l’entreprise et en informe la direction générale. Il se tient toujours informé des bilans de l’entreprise, des stocks, des profits, des dépenses et est chargé après analyse de tous ces chiffres de mettre en place une stratégie qui vise le développement de l’entreprise. Il doit avoir des compétences en gestion, en finance, en comptabilité, mais aussi en informatique. Il prévoit les évolutions du marché et est chargé de mettre en place un plan pour rendre son entreprise plus performante.

L’emploi

On retrouve un contrôleur de gestion dans toutes les moyennes et grandes entreprises au sein de la direction générale. Cet analyste peut être amené à effectuer des audits dans les différentes filiales de l’entreprise qui l’emploie, notamment s’il s’agit d’une très grande entreprise. Ses responsabilités augmentent avec la taille de l’entreprise. Il touche environ 3000 euros lorsqu’il débute sa carrière.

Les études

Sans surprise, un apprenti contrôleur de gestion doit passer par des études de gestion pour accéder à ce poste. Il peut commencer par un BTSun DUT puis poursuivre en licence avant de se lancer en Master comptabilité-contrôle-audit (CCA) ou encore Master finance et contrôle de gestion. Comme son collègue comptable, il peut passer et décrocher le DSCG (Diplôme supérieur de comptabilité et gestion). 

Découvrez la liste des formations pour devenir contrôleur de gestion

Actuaire

Spécialiste de la gestion des risques financiers et du monde de l’assurance, il est le garant de la rentabilité d’une compagnie d’assurances. 

Le métier

L’actuaire est un spécialiste du domaine de l’assurance, il s’agit d’un professionnel qui rédige et définit le contenu d’un contrat d’assurance. Il est chargé de mesurer les risques financiers, analyser chaque situation pour définir le prix le plus juste pour chaque contrat qui permet à la société d’assurance d’être rentable. Il n’est pas seulement chargé de la création de contrats lors d’une nouvelle souscription, mais également des différentes modifications qui peuvent subvenir.

L’emploi

Ce professionnel de l’assurance qui manipule les formules et les chiffres est employé par une compagnie d’assurance. Il peut gagner environ 3100 euros par mois lorsqu’il débute et peut évoluer en prenant la tête de son service ou devenir responsable de services d’études.

Les études

Pour accéder à ce poste technique, il est conseillé de passer par des études d’économie voire de mathématiques, ou de droit spécialisé dans le domaine des assurances. Les actuaires que recherchent les entreprises ont obtenu au moins un niveau bac +5 et sont passés par des masters tels qu’un Master statistiqueMaster économie ou encore un Master ingénierie statistique et informatique de la finance, de l’assurance et du risque. Il faut enfin décrocher le diplôme d’actuaire, proposé par certaines écoles de finance, de commerce ou de statistique ou universités et reconnu par l’Institut des actuaires. 

Découvrez la liste des formations pour devenir actuaire

Vous pouvez également vous diriger vers tous les métiers qui dépendent du domaine de l’assurance, de la banque, mais aussi de la comptabilité et du commerce. Des secteurs privilégiés par les titulaires des baccalauréats économiques. Voici un exemple d’autres métiers qui pourraient vous plaire si vous êtes passionné par l’économie :

Même si la majorité du programme de SES se penche sur l’économie pure et dure, une belle part est laissée à l’étude sociologique de la société, aux grands courants de sociologie, aux mécanismes de mobilité sociale, la reproduction ou encore la conflictualité sociale, les inégalités… Si c’est ce que vous préférez dans le programme de SES, dans ce cas d’autres voies s’ouvrent à vous.

Sociologue

Ce spécialiste de l’étude des populations est en charge d’étudier ses comportements et d’expliquer des phénomènes grâce à des enquêtes. 

Le métier

Le sociologue étudie les populations, enquête et tente d’expliquer certains phénomènes structurants d’une société. À la suite de ces recherches, il peut publier le résultat de ses enquêtes et collaborer ensuite à des publications scientifiques. Il n’existe que très peu de sociologues en France qui vivent de leurs recherches ou de leur publication. La plupart du temps ils sont en réalité enseignants-chercheurs et dispensent leurs cours au sein des universités. Le sociologue est également un métier que l’on retrouve dans le domaine privé. C’est un spécialiste qui peut être embauché par des entreprises qui souhaitent connaitre le comportement des consommateurs, leurs besoins ou encore connaitre leur satisfaction. Il peut également intervenir dans le cadre des ressources humaines en cas de conflit par exemple.

L’emploi

Il peut très bien être employé par le secteur privé et toute entreprise qui aurait besoin de son expertise des publics ou travailler au sein d’une université ou d’un centre de recherche d’études sociales. Il gagne environ 1300 euros, mais le salaire varie selon le secteur et la structure qui l’emploie.

Les études

Pour devenir sociologue et notamment enseignant chercheur, il est conseillé de suivre d’abord une licence puis un master de sociologie avant de se lancer dans la recherche et de suivre un doctorat. Si vous souhaitez plutôt vous mettre au service d’un secteur privé, il est également possible de faire le choix d’un master pro et d’une spécialité telle que la communication d’entreprise, les médias, le développement des organisations, etc.

Découvrez la liste des formations pour devenir sociologue

Journaliste

Professionnel de l’actualité, il est chargé d’aller chercher l’info et de la retranscrire pour que ses lecteurs, auditeurs ou téléspectateurs puissent se tenir informés. 

Le métier

Un journaliste est un professionnel de l’information. Il récolte, analyse et retranscrit les faits pour informer le public qui visionne ou écoute ses reportages, lit ses articles dans le journal ou sur internet. Il est en permanence en contact avec les différents publics, acteurs de l’information, les politiques, les forces de l’ordre, les habitants. Il doit savoir se mettre au niveau des personnes qu’il interviewe et créer une relation de confiance. Le journaliste doit également trouver des sujets qui intéresseront les lecteurs. 

L’emploi

Le journaliste peut être employé par différentes entreprises. Les médias d’abord, qu’ils soient de presse écrite, de radio ou encore de télévision, mais également par les entreprises qui ont besoin d’un journaliste interne ou encore des collectivités qui publient des gazettes à destination des habitants. Il gagne environ 1500 euros par mois, mais peut également être payé à la pige, c’est-à-dire au nombre de papier qu’il produit. Il est alors indépendant.

Les études

Pour atteindre le métier de journaliste, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez vous tourner vers la voie classique, c’est-à-dire les écoles de journalisme qui sont nombreuses en France et qui vous permettent de suivre des cursus bac +3 à bac +5 et de vous spécialiser en presse écrite, en radio ou encore en télévision. Certains étudiants passent également par les Instituts d’Études Politiques ou des études d’histoire ou de sciences politiques à l’université, complétées par une licence pro un master pro.

Découvrez la liste des formations pour devenir journaliste

Assistant DRH

Au service des salariés d’une entreprise, il gère tous les aspects administratifs et les aide dans leurs démarches quotidiennes : contrats, congés, absences, etc.

Le métier

L’assistant en Ressources Humaines est un professionnel pouvant du service qui gère les ressources humaines d’une entreprise. Il est chargé de s’occuper de toute la partie administrative de ce service, la gestion des contrats, élection des délégués du personnel, le recrutement, la formation, les congés ou les absences des salariés, le bien-être au travail, etc. Il est l’interlocuteur privilégié du salarié pour tout problème.

L’emploi

Chaque entreprise à partir du moment où elle emploie des salariés dispose d’un service RH dont la taille dépend de celle de l’entreprise. Il peut également exercer au sein d’un cabinet de recrutement ou une agence d’intérim. Il gagne environ 1500 euros au début de sa carrière et peut ensuite évoluer au sein de son service ou sein d’entreprises de plus grande envergure.

Les études

Pour assister à l’un des métiers du service RH, vous devez passer par des études universitaires et opter pour un BTS Gestion de PME ou un DUT Gestion des entreprises et des Administrations ou encore un DUT Carrières juridiques. Certaines écoles de commerce permettent également de s’orienter vers le domaine des ressources humaines. Si vous souhaitez poursuivre, vous pouvez vous tourner vers des licences pros juridiques ou dans le domaine de la gestion.

Découvrez la liste des formations pour devenir assistant RH

Assistant de service social

Fonctionnaire, l’assistant de service social aide des populations défavorisées qui sollicitent l’État pour obtenir une allocation, un logement ou encore un rendez-vous avec un médecin. 

Le métier

L’assistant de service social travaille pour l’État au service des populations en difficultés financières, sociales ou psychologiques. Son rôle est d’aider, de conseiller puis d’accompagner des publics qui sollicitent des aides de l’État. Il peut aider des patients très différents, chômeurs, personnes dépendantes, migrantes, enfants à trouver un logement, un travail ou à suivre une scolarité ou une formation. Il est l’agent administratif qui aide différentes personnes dans les démarches pour bénéficier d’allocations, d’un logement social ou encore sollicite directement les professionnels tels que des médecins ou des magistrats. 

L’emploi

Ce professionnel du social travaille au sein de la fonction publique d’État ou territoriale, mais peut également travailler dans un centre de la Sécurité Sociale. Il peut éventuellement faire partie du secteur privé et travailler pour des établissements conventionnés par l’État. Il gagne en moyenne 1600 euros par mois.

Les études

Ce métier dépend de la fonction publique, vous devez donc réussir un concours pour devenir fonctionnaire. Pour accéder à ce métier du secteur social, vous pouvez opter pour un DUT Carrières sociales ou un classe préparatoire pour pouvoir passer le concours et décrocher le Diplôme d’État d’Assistant de Service Social (DEASS).

Découvrez la liste des formations pour devenir assistant social

Tout comme le métier d’assistant social, un grand nombre de métiers de la fonction publique sont en contact direct avec tout type de publics. Il faudra dans ce cas passer les concours de la fonction publique pour exercer l’un des nombreux métiers du domaine social. Voici un exemple de plusieurs autres métiers que vous pouvez exercer si vous aimez la sociologie :  

Camille Lorgnier