Liste des formations pour devenir assistant de service social

 

Comment devenir assistant(e) de service social ?

L’assistant(e) de service social a un rôle primordial dans la protection de l’enfance. Néanmoins, elle offre aussi un soutien aux personnes en difficultés économiques, sociales et psychologiques. Si vous voulez exercer ce type de métier, laissez-vous guider par Diplomeo !

Le métier d’assistant(e) de service social : sens du contact et accompagnement

Dans son travail, l’assistant(e) de service social (95 % des postes sont occupés par des femmes) écoute, conseille et soutient les personnes face à des difficultés. L’objectif de ce travailleur social est de fournir une aide personnalisée en fonction des difficultés rencontrées par les patients. Son public est donc très divers : chômeurs, personnes dépendantes, surendettées, migrantes… Elle doit créer une relation de confiance et apporter un accompagnement social et une aide médico psychologique en gardant toutefois du recul face à leurs difficultés.

L’assistante sociale intervient auprès de tout ce qui touche à la vie quotidienne de ses patients, connaît sur le bout des doigts tous les organismes sociaux et informe ses interlocuteurs de leurs droits (RSA, allocation de rentrée…). Elle les aide notamment dans leurs demandes pour un logement social. Elle travaille toujours en lien avec d’autres professionnels tels que les médecins, les magistrats, les éducateurs spécialisés et les services administratifs des mairies. Elle a un rôle de médiateur entre les services hospitaliers, les patients, l’entourage et les éventuels intervenants extérieurs. Elle peut être confrontée à des situations d’urgences (violences conjugales, enfants maltraités…). Elle gère aussi toute la partie administrative en rapport avec l’aide à la personne : suivi de la réglementation, gestion de dossiers, compte-rendu d’enquêtes, statistiques…

Deux catégories d’assistant(e)s sociaux existent :

  • Les polyvalents de secteurs : son activité concerne la population d’un secteur géographique en particulier. 
  • Les polyvalents de catégorie, quant à eux, travaillent dans un domaine d’activité particulier, qui peut être l’Éducation Nationale, le milieu carcéral ou encore les grandes entreprises. 

Qualités et compétences de l’assistant(e) de service social

Comme pour la plupart des travailleurs sociaux, l’assistante de service social doit être dotée de qualités comme :

  • un solide équilibre psychologique 
  • une grande maturité pour faire face à son travail
  • de la patience
  • de l’optimisme
  • de la fermeté pour régler des situations compliquées

Ses compétences : 

  • Connaissances en médecine, santé
  • Connaissances en psychologie de l’individu
  • Capacités à gérer des papiers administratifs
  • Sens de la communication

Une certaine force de conviction est parfois nécessaire pour que les patients adhèrent au projet que l’assistant(e) a mis en place. Bien qu’engagé(e), le professionnel ne peut satisfaire toutes les demandes qui lui sont faites et doit donc être en mesure de gérer les réactions déplaisantes. Par ailleurs, l’assistant(e) est tenu(e), tout comme le médecin, au secret professionnel.

Quelles études pour devenir assistant(e) de service social ?

Plusieurs parcours qualifiants existent pour atteindre cette profession dans les carrières sociales. Pour exercer la fonction d’assistant(e) de service social, la personne doit être titulaire du diplôme d’État d’assistant de service social (DEASS) : diplôme de niveau bac+3, il est délivré par une école publique ou privée agréée. Pour entrer dans ces écoles, il faut avoir obtenu le bac (notamment ST2D ou alors ES) et avoir réussi un concours d’entrée, composés d’épreuves écrites ainsi que d’épreuves orales telles qu’un entretien. Une préparation aux concours est donc nécessaire. 

Il est possible de faire une classe préparatoire, mais vous pouvez également faire un DUT Carrières Sociale, option assistance sociale, afin de mettre toutes les chances de son côté le jour de l’examen. Les écoles proposent une formation en alternance la plupart du temps. Pour travailler dans le cadre hospitalier, un autre concours peut être exigé. 

Où exercer lorsque l’on est assistant(e) de service social ?

Les lieux où peut exercer l’assistant(e) de service social sont divers : établissements de santé publics ou privés, établissements et service médico-sociaux, organismes de protection sociale, associations, secteur libéral, entreprises publiques ou privées...

L’assistant(e) de service social travaille toujours en équipe, quel que soit l’établissement dans lequel il/elle se trouve.

Rémunération

La rémunération de l’assistant(e) de service social est différente selon le lieu où il/elle enseigne

  • Dans la fonction publique d’État ou territoriale : environ 1 500 €.
  • Dans les organismes de Sécurité sociale : 1 800 € environ.
  • Dans le secteur privé, régi par la convention collective de l’enfance inadaptée : 1 580 €.

Autres possibilités de métiers

D’autres métiers du social sont possibles à partir de celui d’assistant de service social :

Consultez la liste des 204 formations pour devenir assistant de service social

Actualité Comment devenir assistant(e) de service social ?

Top 10 des métiers qui recrutent sans diplôme

Les études, ce n'est vraiment pas pour vous et vous avez donc décidé de les arrêter pour travailler... Seulement, quels sont les métiers que vous pouvez faire, dans un pays où le diplôme est un sésame très (très) précieux ? Voici le top 10 des métiers qui recrutent en France, par Diplomeo !

Liste des métiers associés

Les filières du métier assistant de service social