10 astuces pour réussir la procédure APB

Vous êtes angoissé à l’idée de tout rater lors de la procédure APB ? Vous souhaitez avoir toutes les clés en main pour la réussir ? Voici dix astuces pour maximiser vos chances de réussir votre orientation sur APB.

Comment réussir sa procédure APB ?

Alors que la procédure APB bat son plein, nombre d’entre vous peuvent se sentir perdus face à la quantité d’informations que représente cette étape, avant l’entrée dans l’enseignement supérieur. Voici donc 10 conseils pour vous aider à mieux comprendre et mieux maîtriser les ressorts de la plateforme APB.

Ne restez pas seul, demandez des conseils!

Bien que vous êtes pour la plupart bientôt en âge d’atteindre la majorité, il est important, avant de faire ses vœux, de demander conseil autour de vous : à vos proches, à vos professeurs et aux professionnels. Obtenir des avis extérieurs vous sera toujours bénéfique pour alimenter une réflexion quant à vos vœux APB. De plus de plus de lycées mettent en place des temps dédiés à l’orientation et à APB. C’est le moment idéal pour poser vos questions à ceux qui s’y connaissent le mieux !

Cependant attention, la décision définitive doit absolument être la vôtre. Si vos parents veulent à tout prix que vous intégriez une classe préparatoire de commerce et si vous souhaitez effectuer une licence de droit, pesez le pour et le contre, et tout en restant cohérent quant vos capacités et votre personnalité, privilégiez toujours vos propres motivations et envies. Il s’agit tout de même de votre avenir et votre future formation ! Mais attention à ne pas confondre passion et lubie : il faut également faire preuve de recul et de maturité pour prendre une telle décision.

Déplacez-vous pour vous renseigner

Autre solution pour obtenir des conseils sur les voies possibles après le bac : les salons étudiants et les portes ouvertes. Avant de plonger dans un salon étudiant, il est conseillé de consulter un plan et de définir les stands vers lesquels vous souhaitez aller. Si vous ne le faites pas, vous risquez de ne pas avoir les réponses à vos questions et de vous perdre dans le dédale des établissements présents.

Les portes ouvertes sont quant à elle l’occasion de vous rendre au plus près de la formation : là où elle est proposée. En plus des informations que vous aurez déjà pu glaner sur internet et dans les salons, vous pourrez visiter le campus, rencontrez des étudiants, posez des questions pratiques, et parfois même assister à des cours.

Gérez bien votre temps et respectez le calendrier

Au cours de la procédure, vous devrez faire attention aux dates limites sur la plateforme APB. Vous aurez à finaliser le choix de vos vœux avant le 20 mars, envoyer les dossiers aux écoles jusqu’au 2 avril et répondre aux écoles entre le 8 juin et le 19 juillet. Il est fortement conseillé de ne pas s’y prendre au dernier moment. Tout comme votre réflexion, vos vœux doivent s’ajouter de manière progressive sur APB. Dans le cas contraire, vous risquez fort de tout faire en urgence lors des derniers jours au même moment que tous les autres élèves qui ont procrastiné comme vous. Et qui dit beaucoup d’élèves connectés dit mauvais fonctionnement du site ! La surcharge de personnes connectées sur la plateforme risque de provoquer des bugs à s’en arracher les cheveux, comme des vœux qui ne se valident pas. Alors pour éviter d’avoir une crise cardiaque si jeune devant votre écran, ne prévoyez pas tout au dernier moment !

Portez toute votre attention sur vos vœux

Le choix de vos vœux et leur ordre est la partie plus complexe de la procédure APB. Vous devez être très attentif en faisant à la fois preuve, de réalisme, de stratégie et d’intérêt pour ce que vous voulez vraiment.

De ce fait il est nécessaire de :

  • faire en sorte que les établissements que vous souhaitez le plus intégrer apparaissent en premiers vœux. Si vous placez le BTS de vos rêves en choix 2, et que le choix 1 est validé, il sera automatiquement annulé et vos espoirs avec lui… Soyez ambitieux !
  • faire en sorte de placer les formations sélectives en premiers choix et celles non sélectives après elles, afin de s’assurer une solution « parachute » en cas de refus des premières
  • s’assurer que l’on a fait assez de choix pour éviter de se retrouver sans aucune école à la fin de l’année
  • ne pas oublier de « confirmer » les vœux une fois vos choix terminés. Prudence : si vous ne le faites pas, vos vœux ne seront pas pris en compte. Tous les ans, des élèves oublient de confirmer leurs vœux, ne faites pas partie de ceux-là !

Pensez à l’alternance

Depuis 2017, les formations en alternance et celles en formation initiale ne sont plus mélangées dans la même liste. Une liste parallèle vous permet désormais de sélectionner des formations que vous souhaitez faire en alternance. Vous aurez également la possibilité de faire 24 vœux.

Petit conseil : il n’est jamais trop tôt pour commencer à chercher une entreprise d’accueil en alternance. Si vous la trouvez avant de candidater dans la formation, votre dossier sera sur le haut de la pile, car vous pourrez l’indiquer dans votre lettre de motivation. Un candidat qui a déjà reçu l’accord d’une entreprise est difficilement refusable…

Réfléchissez bien à l’endroit où vous voulez étudier

L’entrée en études, c’est aussi l’heure de prendre son envol. Que vous vouliez rester pas trop loin de chez vous, changer de région ou même partir à l’étranger, réfléchissez bien ! Pour le classement des vœux de filières en tension notamment, vous êtes prioritaire dans votre académie d’origine. Ne tentez donc pas le diable en allant postuler dans d’autres académies en priorité, vous n’aurez pas de grandes chances d’avoir une place... Il est parfois mieux de démarrer ses études sup’ sans partir trop loin.

D’autre part, des classements existent concernant les villes où il fait bon étudier. Si vous hésitez entre deux villes, cela peut être un bon moyen de vous décider !

Étudier les formations qui ne sont pas sur APB

Pour trouver sa formation supérieure, il n’y a pas qu’APB. Certains établissements font le choix de ne pas passer par la procédure APB, notamment parce qu’ils veulent maîtriser leur calendrier de recrutement. Si vous ne trouvez pas votre formation sur APB, renseignez-vous auprès du service administratif de l’école et demandez-leur comment se passe le recrutement. Des écoles de commerce ou d’ingénieurs notamment ne passent pas par la procédure APB, mais pas des concours communs.

Dans ces cas, la candidature et l’admission se font auprès de chaque établissement via des dossiers.

Soyez stratégique lors du classement de vos vœux

Si lors du classement de vos vœux, la meilleure solution reste de réfléchir avec vos envies, il y a des cas où il faut d’avérer stratège. C’est notamment le cas des formations en tension : STAPS, droit, psychologie et médecine. Ces filières universitaires reçoivent chaque année de nombreuses demandes et sont donc obligées de sélectionner les candidats. Une nouveauté est apparue en 2017 sur APB : les sous-classements, aussi appelés vœux groupés. Par exemple, si vous choisissez de faire une licence de droit à Paris, vous allez voir apparaître toutes les facultés de droit de la capitale et pourrez ensuite les classer, par ordre de préférence. Cela ne comptera que pour un vœu dans votre liste.

Autre moment où vous devez jouer la carte de la stratégie : les moments où il faut répondre aux établissements. Retrouvez les conseils concernant les procédures d’admission ci-dessous.

Ne négligez pas les dernières étapes

Après la date du 20 mars et la confirmation de vos vœux, vous devrez constituer des dossiers électroniques ou papiers afin de les faire parvenir aux écoles que vous souhaitez intégrer. Pour certains d’entre vous, il sera nécessaire de rédiger un CV et une lettre de motivation, des étapes qu’il est important de soigner puisqu’ils viseront à convaincre les jurys de vous prendre.

Une fois tous vos dossiers envoyés et les réponses des écoles reçues, vous devrez encore accepter ou refuser les propositions des établissements. Quatre réponses sont possibles :

  1. Le « oui » définitif, dans le cas où vous êtes fermement décidé à rejoindre l’établissement
  2. Le « oui mais », qui indique à l’école que vous intégrerez sa formation, seulement si les écoles que vous avez classées avant elle sur votre liste APB vous donnent une réponse négative
  3. Le « non » définitif qui indique que vous refusez purement et simplement d’intégrer cette école
  4. Le « non mais » qu’il est recommandé d’éviter au maximum puisque sa signification trop confuse peut vous mener à vous retrouver bredouille si jamais aucune autre école ne vous accepte

Enfin, gardez en tête que si la procédure se passe mal (c’est-à-dire que vous n’obtenez aucune école), il vous reste encore la procédure complémentaire d’APB.

Détendez-vous, ce n’est pas si grave !

Si la procédure APB est une phase très importante de votre orientation, ce n’est ni la fin du monde ni le dernier choix du reste de votre vie. Certains d’entre vous seront très satisfaits des choix d’orientation qu’ils auront faits, d’autres réaliseront que la filière sélectionnée ne leur correspond pas. Ces derniers auront de toute évidence maintes occasions de se réorienter puisque se tromper de voie n’est pas irréversible dans l’enseignement supérieur. Alors soyez tranquilles, vous avez encore le droit et surtout le temps de faire des erreurs !

Retour en haut de page