Parcoursup: les nouveautés de la plateforme en 2019

Lecture

Après avoir été lancée l'an dernier pour remplacer APB, la plateforme Parcoursup subira quelques retouches en 2019 pour proposer un meilleur accompagnement aux lycéens qui devront très bientôt choisir leur orientation.

Une personne tape sur le clavier d'un ordinateur portable

Digne héritière d'Admission Post Bac (APB), la plateforme Parcoursup a ouvert ses portes pour la deuxième fois le 20 décembre dernier. Très bientôt, à partir du 22 janvier, les élèves de terminale pourront commencer à formuler leurs voeux sur le site. Prenant en compte les retours parfois mitigés au sujet de la nouvelle procédure, le ministère de l'Enseignement supérieur a décidé d'y ajouter quelques améliorations pour 2019.

Des délais de procédure raccourcis

L'année dernière, nombre d'élèves ont dû attendre pendant tout l'été avant de se voir proposer une réponse concrète de la part des établissements. En effet, en 2018, la procédure principale s'était étendue jusqu'au 5 septembre ! Pour éviter que de telles situations se reproduisent, il a donc été décidé de raccourcir de manière conséquente le calendrier de Parcoursup. Ainsi, le ministère de l'Enseignement supérieur a fixé la date de fin de la procédure principale au 19 juillet.

En outre, le délai de réponse des élèves sera également réduit. Ces derniers auront seulement cinq jours (au lieu de sept l'an dernier) pour faire leur choix. Le but ? Éviter de laisser un nombre trop important de candidats sur liste d'attente. Des choix qui visent donc à faire en sorte que moins de candidats ne soient soumis au stress et à l'incertitude durant la procédure.

Un meilleur accompagnement pour les lycéens

Autre bonne nouvelle pour 2019: la plateforme Parcoursup proposera de nouveaux dispositifs pour aider les jeunes à faire leur choix, et améliorera ceux déjà existants.

Déjà disponible en 2018 pour les élèves qui aspiraient à entrer en licence de droit, le système d'autoévaluation sera désormais proposé pour les 14 licences à mention scientifique accessibles sur la plateforme.      

Concernant les élèves sur liste d'attente, Parcoursup communiquera non seulement leur rang dans le classement, mais également celui du dernier appelé l'année précédente. Ainsi, en ayant connaissance du rang du dernier candidat admis l’an dernier dans une formation, l'élève pourra jauger plus clairement ses chances d'intégrer le cursus en question. Par exemple, si un jeune occupe la deuxième place de la liste d'attente pour une licence en communication, et que le dernier appelé l'an précédent était au cinquantième rang, il est très probable que celui-ci obtienne son voeu cette année.

En outre, les lycéens pourront profiter d'une aide à l'orientation via Parcoursup. Les candidats pourront effectivement solliciter l'aide de conseillers d'orientation par téléphone ou en personne, à l'occasion de deux points d'étapes qui se dérouleront le 25 juin et le 6 juillet.

Ile-de-France: coup de pouce pour les plus modestes

Bonne nouvelle pour les Franciliens: le recrutement sur Parcoursup en Île-de-France ne se fera plus au niveau académique, mais régional. En effet, la prise en compte de l'académie des élèves sur la plateforme avait essuyé de vives critiques l'an dernier, notamment parce qu'elle défavorisait les élèves les plus méritants qui vivaient en banlieue parisienne.

Une décision en accord avec les dernières annonces de la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, qui a annoncé la mise en place d'un fonds de 30 millions d'euros ayant pour but de favoriser la mobilité des jeunes, notamment des plus modestes.    

Des dossiers anonymes

Autre changement pour privilégier un peu plus l'égalité des chances: les dossiers de candidature sur Parcoursup seront anonymes à partir de l'année 2019. Effectivement, d'après Le Figaro, les données qui concernent les noms, prénoms, genre et adresse de domiciliation des élèves ne seront pas transmises aux établissements auprès desquels ils postulent. Cependant, ces informations pourront être renseignées à titre exceptionnel, dans le cas où certaines écoles auraient besoin de contacter le candidat pour qu'il se présente à une épreuve écrite ou orale.

En outre, les lycées et écoles d'origine des jeunes ne seront, pour le moment, pas dissimulés aux écoles et universités sur la plateforme en ligne. Une donnée visible qui pourrait s'avérer problématique si elle est maintenue à partir de l'année 2021. De fait, la réforme du bac prévoit que dans deux ans, le contrôle continu représente 40% de la note finale au baccalauréat. Ainsi, certains craignent l'apparition d'un "bac local" qui défavoriserait les élèves provenant de lycées moins prestigieux. Mais n'allons pas trop vite en besogne: tous les détails autour de l'anonymisation des candidats devraient être annoncés par le Ministère de l'Enseignement d'ici quelques semaines. On en saura donc un peu plus sur cette question très bientôt.

Parcoursup 2019: les autres nouveautés notables

De nombreuses autres améliorations ont été annoncées pour la plateforme Parcoursup, notamment:

  • la création d'un répondeur automatique mis à disposition à partir du 25 juin prochain. Ainsi, dans le cas où certains partiraient en vacances et n'auraient pas un accès direct à internet, il leur sera possible de répondre aux propositions via ce répondeur.  
  • l'apparition d'une nouvelle rubrique "Vos activités et centres d'intérêt" qui permettra aux lycéens de mettre en exergue leurs activités extrascolaires.
  • la possibilité de consulter une carte interactive des formations.
  • le création d'une application mobile Parcoursup.
  • l'accès à plus de 1000 nouvelles formations, notamment pour entrer dans des Instituts de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) et des Établissements de Formation au Travail Social (EFTS).

Marie Leroux

Partager