Comment se réorienter en cours d’année  ?

Vous venez de vous rendre compte que la formation que vous suivez actuellement n’est pas faite pour vous. Et l’idée de perdre une année ne vous réjouit pas vraiment… Découvrez nos solutions pour vous réorienter en cours d’année  !

Qu'importe la formation que vous suivez actuellement, trouvez votre voir de réorientation !

Se réorienter n’est pas une décision facile à prendre. Avant d’intégrer une nouvelle formation, vous allez devoir abandonner celle que vous suivez actuellement. Soyez sûr de votre décision avant de vous lancer.

Plus vous prendrez tôt cette décision, plus il sera facile de vous réorienter. La plupart du temps, les réorientations se font après le premier semestre d’une année ou en première année. Vous pourrez intégrer des formations qui proposent des rentrées décalées au second semestre.


Se réorienter pendant une licence

Vous êtes sur les bancs de la fac, ou les avez un peu abandonnés ? Il est temps de songer à un projet professionnel plus motivant.

En première année de licence

Si vous venez d’entrer en licence, et que vous vous rendez compte dès cette première année que l’université ou la filière que vous avez choisie n’est pas faite pour vous, pensez à vous réorienter dès cette première année. Plutôt que de perdre cette année où vous n’allez pas travailler avec motivation ou même sécher les cours, arrêtez là et prenez le temps de réfléchir. Vous pouvez, en attendant la prochaine rentrée, chercher un travail pour ne pas rester inactif et gagner de l’argent.

Autre solution, demandez un rendez-vous au service d’orientation de votre université une fois que la fin du premier semestre approche et évoquer avec un conseiller, une passerelle vers une autre filière universitaire pour le second semestre à venir. Attention, ces passerelles se font entre domaines proches, de la psychologie vers la sociologie par exemple.

Vous pouvez aussi vous tourner vers les écoles privées qui proposent des rentrées décalées, notamment après le premier semestre. Cela vous permettra d’enchaîner votre semestre universitaire avec une autre formation, sans devoir attendre septembre.

En deuxième année de licence

Vous pouvez avoir passé le cap de la première année, et vous rendre compte en L2 que ce programme n’est pas pour vous. La réorientation en deuxième année est plus compliquée qu’en cours de première année, où le droit à l’erreur est mieux pris en compte par les services d’orientation. La meilleure solution est de s’accrocher pour valider la deuxième année, car c’est une année qui vous ouvre des portes : notamment celles des licences professionnelles ou entrer en troisième année de bachelor, grâce aux admissions parallèles.

En troisième année de licence

Certaines universités proposent la solution idéale si vous voulez vous réorienter dans une autre filière en troisième année : des passerelles pour les étudiants ayant déjà suivi deux années de formation dans un domaine proche. Mais attention, ce n’est pas le cas partout et, souvent, la troisième année est une année importante à valider, notamment pour la poursuite d’étude.

Néanmoins, si vous décidez d’abandonner votre licence en L3, vous aurez un niveau bac+2 en poche. Celui-ci permet d’intégrer, en attendant la rentrée de septembre ou en rentrée décalée, des formations comme la dernière année de bachelor, un DUT ou une licence professionnelle par exemple.


Vous souhaitez vous réorienter ?

Trouvez votre formation

Liste des formations
qui pourraient vous convenir

Se réorienter pendant un BTS

Le BTS ne dure que deux années, mais elles peuvent paraître interminables si le mode d’apprentissage ou la filière du BTS ne vous conviennent pas… Une fois lancé dans la formation, vous n’êtes nullement obligé d’aller jusqu’à l’examen final.

En première année de BTS

Si vous vous rendez compte dès la première année que le diplôme que vous préparez n’est pas en phase avec votre projet professionnel, ou que vous pensez ne pas pouvoir l’obtenir, vous pouvez laisser tomber et choisir une voie de réorientation. Parmi elles, on trouve :

  • l’entrée, grâce aux rentrées décalées, dans un bachelor, un autre BTS ou DUT. Il faudra vous renseigner sur les établissements, souvent privés, qui proposent cette formule de rentrée en janvier, février ou mars
  • l’entrée en licence 1 ou dans un autre BTS ou DUT, en attendant la rentrée de septembre

En somme, soit vous choisissez d’enchaîner avec une autre formation accessible en rentrée décalée, soit vous attendez septembre, en continuant d’apprendre en première année de BTS ou en arrêtant. Dans ce cas, vous pourrez travailler pour gagner de l’argent et garder une activité quotidienne.

En deuxième année de BTS

Si près du but, vous avez envie d’arrêter votre BTS et ne pas aller jusqu’à l’examen final. Vous avez alors validé un bac+1, dans le domaine de votre BTS. Cependant, ce niveau ne vous permet pas d’accéder à toutes les formations. Vous pourrez par exemple accéder à une licence 2, dans un domaine proche de celui de votre BTS, dans les universités qui proposent des équivalences.

Si ce sont les cours qui vous posent problème, et non le domaine, vous pouvez aussi choisir de passer l’examen en candidat libre, en ayant suivi les cours de deuxième année à distance.


Se réorienter pendant un DUT

De la même manière que vos camarades de BTS, vous vous êtes engagé dans une formation de 2 ans, le DUT, mais cela ne vous convient pas. Mais ici, pas d’examen final à attendre, juste la validation du diplôme universitaire de technologie par des contrôles continus. Si vous souhaitez arrêter en cours de formation, voici vos options.

En première année de DUT

Le DUT est un diplôme universitaire et par conséquent, offre de nombreuses passerelles entre IUT et université. Comme à la fac, vous validez des unités d’enseignements (UE) qui ont des équivalences dans les formations universitaires. Si vous voulez vous réorienter en cours de première année, renseignez-vous donc sur celles-ci pour rejoindre une licence.

En deuxième année

Vous avez passé le cap de la première année, mais ce DUT n’est décidément pas le vôtre. Là encore, vous pouvez vous réorienter vers une autre filière universitaire. Vous avez validé des compétences qui ont des équivalences dans les facultés.

Au-delà des compétences, on considère que vous avez un niveau bac+1. Ce niveau ne permet pas d’intégrer des formations comme le bachelor, si tel est votre objectif, le seul conseil est de vous accrocher pour valider le DUT.

Vous pourrez aussi choisir de reprendre une formation en BTS, autre DUT ou bachelor en intégrant une formation en rentrée décalée, dans les écoles qui proposent cette option. Cela permet de ne pas avoir à attendre septembre pour se réorienter.

Vous souhaitez vous réorienter ?

Trouvez votre formation

Liste des formations
qui pourraient vous convenir

Se réorienter pendant une prépa

Rythme soutenu, masse de travail personnel, pression… La prépa, ce n’est pas votre truc. Et vous vous en rendez compte en cours d’année. Pas d’inquiétude, que ce soit parce que vous ne souhaitez plus étudier dans cette filière ou que votre projet professionnel a changé et avec, le but de votre prépa, vous pouvez vous réorienter.

Comme un filet de sécurité, les étudiants inscrits dans une classe préparatoire sont automatiquement inscrits en licence à l’université. Vous pouvez donc suivre plutôt cette formation universitaire, et plus vos cours de prépa. Le rythme vous conviendra peut-être mieux, si c’est là qu’était le problème.

Si vous suiviez une prépa pour entrer en école de commerce par exemple, vous pouvez choisir de ne pas passer par cette case et d’entrer dans un programme post-bac qui propose une rentrée décalée. Vous aurez suivi quelques cours, cela pourra vous aider à intégrer le programme.

Ce système de rentrée décalée s’applique à d’autres domaines que le commerce, il faut vous renseigner auprès des établissements pour savoir s’ils ont une deuxième session de rentrée en janvier, février ou mars.

Retour en haut de page