Faire un CV quand on est étudiant  !

Pour un petit boulot, un job d’été, un stage ou encore une alternance, savoir rédiger un CV est souvent primordial lorsque l’on est étudiant. Voici donc quelques conseils pour mettre toutes les chances de votre côté face à un employeur.

Au cours de votre vie étudiante, il y a de grandes chances pour que vous ayez à postuler dans des entreprises pour différentes raisons : stage, alternance ou premier emploi. Découvrez tous nos conseils pour réussir la rédaction de vos CV !

Comment faire son CV pour un stage ?

Que ce soit en école spécialisée ou à l’université, les étudiants ont souvent l’occasion de participer à des périodes de stage et cela dans tous les secteurs et à tous les niveaux d’études. Ainsi, les étudiants de licence, de bachelor, de BTS ou encore de master peuvent avoir à postuler auprès d’une entreprise ou d’une autre organisation.

Soigner l’esthétique 

Dans ces cas-là, internet est votre ami, non pas pour aller pomper des CV en ligne, mais pour vous inspirer afin d’en faire un de toute beauté. Il existe de nombreux exemples de CV. L’idéal est un CV qui permet d’intégrer toutes vos informations sans que l’esthétique en pâtisse. Il faut donc trouver le bon équilibre entre pratique et élégance.Certes, tout le monde n’est pas graphiste, mais les CV qui respectent une certaine esthétique ont plus de chances d’aboutir sur un emploi qu’un CV basique. Il n’est pas évident de faire son premier CV et bien souvent, celui du stage est le premier qu’ont à faire les étudiants.

Bien souvent, la couleur est à privilégier. Ayez en tête que le CV ne doit pas vous plaire, mais plaire à la personne à qui vous allez l’envoyer. Imaginez maintenant le nombre de CV noir et blanc qu’un recruteur peut recevoir... voilà, vous avez une idée des avantages d’un CV coloré. Cela vous permettra de vous démarquer. Pensez à rester professionnel, 3 couleurs différentes suffisent amplement.

Une fois que vous avez une idée de vers quoi vous voulez vous diriger, vous pouvez utiliser Word bien que ce ne soit pas le meilleur logiciel pour mettre en page un joli CV. L’idéal, si vous avez les moyens ou qu’un ami le possède, est le logiciel InDesign de la suite adobe. Il vous permettra de faire un CV professionnel. Si vous avez un ami étudiant en graphisme, empressez-vous de lui demander de le faire, cela lui prendra peu de temps.

N’oublier aucune expérience

La forme, c’est sympa, mais les recruteurs, eux, veulent du concret, de la matière... bref des informations. Lorsque vous suivez des formations de niveau bac+2 ou 3, il y a des chances que vous n’ayez pas d’énormément d’expérience dans le domaine dans lequel vous postulez.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, n’oubliez absolument aucune expérience professionnelle ou moindre information intéressante à votre sujet. Cela peut vous paraître anodin ou inutile, mais c’est pourtant essentiel. Cela vous permettra de vous démarquer d’un élève l’ayant négligé.

Que cela soit votre stage de troisième, une expérience professionnelle, du bénévolat ou autre, rien ne doit être mis de côté, même si vous avez vendu du sable dans le désert. Ces expériences permettront de renseigner aux recruteurs qu’au moins, vous avez déjà travaillé, et tant mieux si cela ne correspond pas au domaine dans lequel vous postulez. Cela permettra d’attirer son attention, d’où l’intérêt de renseigner si vous avez vendu du sable dans le désert si vous l’avez vraiment fait. On aimerait tous s’entretenir avec cette personne, ça doit être un sacré rigolo. 

Essayez également de détailler ces expériences, cela apportera de la crédibilité à votre candidature.

Bien choisir ses centres d’intérêt

Cette catégorie peut être oubliée, mais doit figurer sur tous les types de CV. Cela permet aux employeurs de cerner votre personnalité.
Évidemment, ce n’est pas la peine de mettre 20, voire 10 activités qui conviennent parfaitement à votre stage. Mentionnez environ 5 activités ou loisirs qui vous définissent bien et que vous aimez pratiquer. Cela peut très bien être quelque chose qui vous intéresse, mais que vous ne pratiquez pas.

Le choix des centres d’intérêt est important. Ne mentionnez rien d’illégal ou qui vous caractériserait comme paresseux ou, en règle générale, qui vous montrerait sous un mauvais jour.
Par exemple, la pratique de sport est appréciée d’autant plus si ces derniers sont peu communs, les voyages peuvent également retenir l’attention. Cela peut être un sujet de discussion au cours d’un futur entretien.

Comment faire son CV pour une alternance ?

L’alternance concerne énormément de formations. Elle permet de se former en entreprise à raison de plusieurs jours par semaine tout en assistant à des cours. Les étudiants en alternance deviennent des salariés à part entière de la société pour laquelle ils travaillent.
Les établissements d’étude exigent des étudiants qu’ils aient obtenu leurs contrats d’alternance ou de professionnalisation avant même le début de l’année scolaire. Par conséquent, les futurs alternants devront s’y prendre à l’avance pour trouver une alternance et faire leur CV.

Mettre son CV à jour

L’alternance intervient souvent après quelques années d’étude. Il est tout à fait possible que les étudiants aient des expériences encore absentes du CV. Il faut donc penser à les inscrire tout détaillant la nature du poste et des missions.
Si le poste recherché ne correspond pas à toutes vos expériences, il est inutile de développer celles qui n’apportent aucune plus-value au poste auquel vous postulez.
La mise à jour ne concerne pas que les expériences. Les étudiants peuvent très bien avoir acquis des compétences au cours de leur scolarité ou vie privée pouvant les mettre en valeur sur leur CV. Par exemple, si vous avez appris à manier un outil de bureautique au cours de votre formation, il peut être utile de le renseigner.

Sélectionner ses expériences

Comme dit précédemment, un alternant devra choisir les informations qu’il veut mettre sur son CV. Il se peut alors qu’il se retrouve avec plusieurs expériences à inscrire sans savoir lesquelles renseigner.

En premier lieu, il faut classer ces expériences de la plus récente à la plus ancienne. Le stage de troisième devenant, à un certain moment, moins pertinent.

L’objectif n’est pas de fourrer toutes vos expériences dans le CV, mais de mettre celles qui vous permettront d’obtenir votre alternance. Il faudra ainsi sélectionner celles qui se rapprochent le plus du poste auquel vous postulez et mettre de côté les moins intéressantes.
Dans tous les cas, le CV ne doit pas être plus long qu’une page, il faut donc sélectionner les expériences vous mettant le plus en valeur pour le poste convoité. Les détailler est évidemment primordial.

Pallier le manque d’expérience par les compétences ou les centres d’intérêt

Il arrive également que l’on se retrouve sans beaucoup d’expérience pour composer son CV. Dans ce cas-là, le peu d’expérience que vous avez doit être détaillé. Ne soyez pas tenté par le mensonge, car vous le paierez cher si vous êtes sélectionné pour passer un entretien. Si vous êtes embauché, vous serez également de l’embarras si l’on vous demande d’effectuer des tâches en dehors de vos compétences.

Une option peut être de bien fournir la partie « compétences ». C’est ici que vous inscrivez par exemple les langues, logiciels ou autres savoir-faire que vous maîtrisez. Ces derniers peuvent être décisifs pour un employeur. Ainsi, si vous avez les moyens de bien remplir cette partie, il ne faut pas hésiter à indiquer tout ce que vous maîtrisez : logiciel de bureautique, langues étrangères, activités extrascolaires ou encore vos différentes formations.
Il est également possible de mettre en avant vos centres d’intérêt qui peuvent être très appréciés par les recruteurs.

Comment faire son CV pour un job étudiant ?

Une des caractéristiques de l’étudiant est de ne pas avoir un compte en banque très fourni, pour ne pas dire pauvre. Il peut donc être intéressant de travailler à côté de vos études. C’est le choix que font bon nombre d’étudiants pour pallier ce problème. Certains cherchent également du travail pour les vacances scolaires, ce qui leur permet de mettre de l’argent de côté pour plus tard. Voici quelques conseils qui vous aideront dans l’élaboration de votre CV pour un job étudiant.

Ne pas négliger la rédaction du CV

Lorsque l’on écrit un CV, quelque ce soit l’objectif, il faut y consacrer du temps, souvent une heure au minimum. Dans le cadre d’un CV pour un job étudiant ou de saisonnier, on peut être tenté de le faire avec moins de sérieux que pour un stage ou un vrai emploi étant donné sa nature moins importante.
Il faut avoir en tête que, pour les entreprises, le fait que ce soit un job étudiant n’a pas d’importance. Elles ne seront pas plus indulgentes parce que c’est un petit boulot, au contraire. Résistez donc à la tentation de rédiger votre CV trop succinctement et consacrez-y du temps.

Vous voulez trouver
un job étudiant ?

Diplomeo
vous aide !

Montrer son intérêt pour l’entreprise (ou pas)

Rejoignant l’idée précédente, les étudiants devront montrer l’intérêt qu’ils ont pour l’entreprise même si ces derniers peuvent être moins exaltants qu’un vrai travail. Malgré le fait que vous ne soyez pas transcendé à l’idée de travailler dans les rayons d’une grande surface, montrez que vous vous intéressez un minimum à l’entreprise.

Il faudra mettre de côté les formules du style « étant client depuis de nombreuses années ». Le recruteur se fiche que vous achetiez des pâtes dans son magasin depuis votre tendre enfance. Il se doute que vous n’êtes pas un passionné de l’enseigne, mais que vous venez pour vous faire un peu d’argent. Il faut donc trouver le bon équilibre entre sincérité et « mauvaise foi », si l’on peut le dire ainsi.

Vous pourrez appuyer le fait que vous êtes une personne sérieuse qui fera le job qu’on lui demande de la meilleure manière. Insister sur ce que vous pouvez apporter à l’entreprise peut également vous aider.
Vous pouvez aussi donner une esquisse de votre personnalité à travers vos centres d’intérêt ainsi que vos formations.

Adapter son CV selon le poste recherché

Comme la lettre de motivation, le CV peut être adapté pour chaque poste, cela prend plus de temps, mais peut payer auprès des employeurs. D’autant plus qu’il est facile d’adapter un CV pour un job étudiant que pour un autre emploi.

Les recruteurs retiendront que vous postulez pour le poste plutôt que pour gagner de l’argent. Ainsi, la candidature paraîtra moins générique et montrera que vous avez passé du temps à la préparer. Un recruteur sera plus enclin à recruter quelqu’un de motivé.
Adapter ne veut pas dire mentir : ne vous inventez pas un diplôme d’hôtellerie pour vendre des glaces dans la rue, d’autant plus que vous n’avez pas besoin de ça pour obtenir un tel emploi.

En revanche, si vous postulez pour un travail d’accueil, mettre l’accent sur les langues ou votre disponibilité peut être intéressant, de même si vous postulez pour travailler en grande surface, indiquez que vous avez déjà travaillé en équipe ou insistez sur votre esprit d’équipe.
Cela peut être de petits détails qui ont eux aussi leur importance.

Le point commun aux CV de job étudiant est la disponibilité, indiquez les horaires auxquels vous êtes disponible, montrez que vous pouvez travailler pendant la semaine ou le week-end. Encore une fois, ne mentez pas, vous n’allez pas pouvoir travailler sur votre temps de formation.

Comment faire son CV pour un premier emploi ?

Après vos études, vous êtes enfin titulaire du diplôme pour lequel vous avez tant travaillé. Après quelques jours, semaines, mois de vacances pour fêter ça, il est temps de se remettre au boulot et de trouver un emploi. Vous mettez votre CV à jour, mais vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre depuis le temps. Voici quelques conseils qui pourraient vous aider.

Mettre en avant vos compétences et expériences

Si les expériences doivent toujours figurer dans un CV, elles sont d’autant plus importantes pour votre premier vrai emploi. Après plusieurs années d’études, il y a des chances que vous ayez acquis un certain nombre d’expériences en accord avec les postes auxquels vous postulez, et tant mieux. Si vous avez l’impression de n’avoir rien accompli pendant vos études, vous vous trompez, vous avez forcément acquis quelque chose de valorisant auprès d’un employeur, intéressant à mettre sur votre CV. Les expériences peuvent être classées chronologiquement afin que les recruteurs retrouvent les plus importantes en premier.

Les formations supérieures permettent très souvent de participer à des périodes de stages ou d’alternance qui constituent les principales expériences d’un jeune diplômé. Ce sont donc les éléments qu’il faut mettre en valeur en premier lieu. Encore une fois, décrire les missions effectuées au cours de ces périodes de travail en entreprise est primordial et permettra aux entreprises de voir que votre profil correspond à ce qu’ils cherchent.

Il est possible d’être confronté à un problème de place, il est donc conseillé de restreindre le nombre d’expérience à 4 ou 5. Cela peut également impliquer de faire un choix parmi ces dernières. Pour chaque poste, il faudra sélectionner les expériences vous paraissant les plus appropriées.

Mettre l’accent sur les points forts de votre CV

Le propre du CV est de se mettre en avant, que ce soit pour une candidature spontanée ou une offre d’emploi, mettez l’accent sur ce que vous pensez être un élément décisif pour être embauché. Par exemple si vous êtes issus d’une très grande école reconnue par la profession et par l’État. Indiquez-le de façon visible (ex : Bac+5 Programme Grande École HEC). Les employeurs doivent voir cet élément dès le premier coup d’œil sur le CV.

Si vous êtes doté de compétences particulières idéales pour le poste auquel vous postulez, mettez en premier dans une partie, de même pour les expériences.

Rédaction de votre
lettre de motivation

Tous nos conseils

Les choses à faire ou à éviter

Ne pas négliger la partie état civil : c’est dans cette partie que vous entrerez les informations générales comme votre nom ou votre adresse. Il ne faut pas oublier de laisser plusieurs moyens de vous joindre comme votre adresse mail ou un voire plusieurs numéros de téléphone.

Vérifier son adresse mail : si vous n’avez pas d’adresse mail professionnelle, créez-en une. Vous ne pouvez pas postuler pour un emploi avec l’adresse que vous a créé votre mère quand vous étiez encore en primaire.

Lettre et CV en commun : les recruteurs apprécient les beaux CV. Un étudiant peut tout à fait designer son CV et sa lettre de motivation pour qu’ils respectent la même charte graphique. Ce petit détail peut être agréable lors de la lecture des recruteurs.

Les fautes d’orthographe : évidemment, que ce soit pour une lettre de motivation ou un CV la relecture et de mise. Si vous ne vous faites pas confiance, faite-les relire par un proche ou quelqu’un en qui vous avez confiance.

Voilà vous avez toutes les cartes en main pour écrire un CV, plus d’excuses pour être refusé. À noter que certains conseils peuvent être appliqués à plusieurs types de CV.

Valentin Agbo Aclozo