Trouver un stage : le guide en 8 points

par Anaïs Duval

Trouver un stage : où chercher, quelle entreprise viser, comment postuler ? Suivez le guide !

Crédit Diplomeo

Qu’il soit de fin d’année ou de fin d’études, le stage semble désormais inévitable avant un premier emploi. Réservé auparavant aux parcours professionnalisants comme les BTS et les bachelors, il s’immisce aujourd’hui jusqu’en licence générale. Parce que trouver un stage reste un parcours du combattant, voici le mode d’emploi à suivre pour dénicher l’expérience de vos rêves.

1. S’y prendre à l’avance : la recherche de stage prend du temps !

Si vos profs vous disent dès le mois d’octobre : « Commencez à chercher votre stage maintenant ! » alors qu’il est prévu pour février, ne faites pas la sourde oreille. La recherche de stage prend du temps, et même si des offres paraissent quotidiennement, il est possible que pendant plusieurs semaines, rien ne vous corresponde. Refusez la procrastination, et lancez-vous !

2. Définir son projet

De quel type de stage avez-vous besoin? Un stage d’observation, souvent très court ? Un stage en cours d’année, de quelques mois ? Ou un stage de fin d’études qui, bien choisi, peut déboucher sur un emploi ? Selon la réponse, votre recherche pourra s’articuler de différentes façons. Pensez également à prendre en compte les contraintes et obligations qui s’imposent à vous :

  • la zone géographique de recherche
  • la durée du stage
  • le secteur d’activité demandé
  • le caractère obligatoire du stage
  • le type de mission
  • la rémunération que vous attendez

Vos recherches de stage ne pourront débuter qu’une fois tous vos critères définis.

3. Personnaliser son CV et sa lettre de motivation

Maintenant que vous avez défini votre projet, vous allez devoir vous atteler à la seconde étape : personnaliser CV et lettre de motivation. Il est vraiment important d’adapter ces documents à votre recherche de stage. Certaines de vos expériences n’ont pas forcément de rapport avec ce que vous visez, et d’autres doivent être mises en avant, car elles sont de véritables atouts.

Une fois le tri et la mise à jour de vos informations sur votre CV effectués, vous pouvez vous lancer dans la rédaction de votre lettre. Attention au copié-collé et aux modèles téléchargés sur Internet ! Ils sont inefficaces et découragent la poursuite de la lecture dès la deuxième ligne, voire la troisième si le recruteur est vraiment dans le besoin.

Dans votre lettre de motivation, reprenez l’annonce et répondez-y : montrez en quoi vous êtes la personne idéale pour l’entreprise. Prouvez que vous vous êtes intéressé à l’établissement, et avez compris ce dont il a besoin. Ne répétez pas les infos présentes sur votre CV : c’est la première chose que regardent les responsables du recrutement, le lire deux fois ne leur servira à rien.

Pour accompagner ces deux documents, vous pouvez également vous permettre de fournir un book de vos meilleures créations : le recruteur est un animal curieux, qui apprécie généralement ce genre d’initiatives lui permettant de mieux cerner les aptitudes du candidat

L'innovation n'est pas interdite : vous pouvez (et cela se fait de plus en plus) transmettre votre CV sous forme de PowerPoint, dans lequel vous pouvez intégrer des extraits de vos travaux. Dynamique et intuitif, ce format séduit, à condition qu'il soit bien exécuté.

Customizable. High-quality. Professional. . . . Shop our sophisticated resume template. Link in bio #theresumerefinery

Une publication partagée par The Resume Refinery (@theresumerefinery) le

Vous trouverez ici des idées créatives pour réaliser un CV original. Soigner la mise en page, c’est assurément capter l’attention de votre lecteur !

Bonus : si vous n'avez pas sur votre ordinateur la suite Adobe (indispensable à tout graphiste qui se respecte) Canva est une bonne alternative pour créer un joli CV, rapidement et simplement.

4. Éplucher les sites d’annonces de stage

Parce qu’Internet est devenu un outil incontournable de la recherche de stage, il vous faudra assurément passer quelques heures sur le web afin de dénicher les meilleures annonces. Mais pas n’importe où ! S’il existe des centaines de sites pour trouver un stage, tous ne sont pas forcément bons à prendre. Annonces fictives, "stages photocopies", aucune concordance avec vos attentes : préférerez les sites spécialisés et les job-boards sélectifs.

En plus, en utilisant ces sites, vous devez la plupart du temps vous créer un profil, avec informations et expériences. Vous augmentez ainsi votre visibilité, ce qui peut attirer l’œil de certains recruteurs. Voici une petite sélection des sites sur lesquels vous devrez assurément vous créer un profil complet et effectuer une veille de stage régulière (voire même vous y abonner pour recevoir chaque jour les nouvelles annonces de stages qui vous correspondent) :

N’hésitez pas non plus à effectuer une veille quotidienne sur des réseaux sociaux que sont Twitter et Facebook : vous y trouverez des groupes et pages dédiées aux annonces de stage, souvent classés par domaine. Les membres y sont généralement très actifs et l’information y circule sans discontinuer !

Enfin, n’oubliez pas d’aller faire un tour sur le site web des grandes entreprises : généralement, il possède un onglet spécialement destiné aux offres d’emploi et de stage.

5. Participer à des stage-dating !

Un stage-dating, qu’est-ce que c’est ? C’est en fait un événement où s’inscrivent des entreprises recherchant stagiaires et alternants. Les candidats s’inscrivent également librement et sans engagement de signer quoi que ce soit. Le tout se présente sous forme de « speed-dating » : chaque entreprise a son stand, et les candidats viennent tour à tour s’assoir et échanger avec les recruteurs pendant une dizaine de minutes.

Le but ? Se démarquer des autres profils dès les premiers instants ! N’oubliez pas d’apporter un CV, et une fiche qui détaille votre recherche et vos disponibilités. Et puis, positivez ! Dans tous les cas, vous allez faire des rencontres, et étoffer votre carnet d’adresses. Dernière chose : rendez-vous au stage-dating dès l’ouverture de l’événement, car généralement, ça se bouscule au portillon.

6. Postuler par candidature spontanée !

Si les sites d’offres de stage sont une mine d’or pour trouver son bonheur, rien n’empêche de postuler auprès d’une entreprise qui n’a pas diffusé d’annonce de stage. En effet, et c’est peut-être votre cas, certains étudiants ont dans leur viseur une enseigne bien précise, dans laquelle ils souhaitent à tout prix faire un stage.

Vu que l’entreprise en question n’a pas signifié de besoin particulier, c’est à vous de créer ce besoin, et de montrer que vous êtes l’élément manquant. Précisez bien quel type de poste vous visez, et n’hésitez pas à glisser quelques idées, objectifs et projets que vous pourriez mettre en place si votre profil venait à être retenu.

Pour déposer une candidature spontanée, vous avez l’option du courrier, du mail ou du contact par le site web de l’entreprise. Veillez toujours à destiner vos documents au responsable RH et si possible, envoyer votre candidature directement aux adresses des chargés du recrutement. Parce que Solène de la compta ne prendra sûrement pas le temps d’éplucher votre CV, viser la bonne personne sera déjà une petite victoire !

7. Évaluer la pertinence des offres

Même si votre recherche est plus ciblée grâce aux sites que nous vous avons fournis ci-dessus, la qualité du stage n’est jamais garantie à 100 %. Pour parvenir à différencier "stage photocopies" et expérience de vote vie, voici quelques conseils :

  • privilégiez les PME et start-up : bien que les grands groupes soient fortement attirants de par leur notoriété, les offres de stage qui y circulent ne permettent que rarement à l’étudiant de s’éloigner de sa mission première. Les petites entreprises elles, rendent possible l’évolution et l’immersion complète dans le monde professionnel.
  • veillez à la concordance entre l'offre et votre projet : vérifiez que l’annonce à laquelle vous allez postuler répond à tous les critères que vous avez établis
  • renseignez-vous sur l’entreprise : n’hésitez pas à contacter des personnes y ayant eu une expérience en tant que stagiaire. La place, les missions et l’accompagnement du stagiaire au sein de l’entreprise doivent être votre priorité. Si vous entendez parler d’usine à stagiaires, de rémunération non versée, ou de journées passées à ne rien faire, prenez vos jambes à votre cou et fuyez.

8. Demander de l’aide

Demander de l’aide dans votre recherche de stage ne sera pas une preuve de faiblesse comme certains le pensent. Au contraire ! N’hésitez pas à faire part de votre situation à :

  • vos proches
  • votre entourage
  • des connaissances qui travaillent dans ce domaine
  • vos (anciens) professeurs
  • des associations
  • le service stage/alternance de votre école
  • la mission locale

Chacune de ces personnes a son propre réseau de contacts, et autant de pistes possibles pour vous aider à trouver un stage. Non, vous n’êtes pas opportuniste, c’est simplement de l’entraide. Et puis, on ne va pas se mentir, beaucoup de postes sont obtenus par réseau et carnet d’adresses. Pourquoi ne pas en profiter ?

PS : Si quelqu’un vous aide à trouver un stage, n’oubliez pas de lui rendre la pareille quand il aura besoin de vos services. 

Trouvez la bonne école en fonction de votre profil

Retour en haut de page