Stage en start-up ou grande entreprise : quelles différences ?

Quand vient le moment de chercher un stage, la question du choix de sa future structure d'accueil s'impose très rapidement. Alors, plutôt start-up ou grande entreprise ? On vous aide à y voir plus clair.

Deux ordinateurs mac portables sur un bureau de stagiaire

Faire un stage, c’est un des premiers pas pour acquérir une expérience professionnelle et ainsi mieux déterminer ses choix d’orientation pour l’avenir. Au moment de la recherche de stages, il est donc très important d’avoir toutes les informations en main pour savoir où l’effectuer.

Dans la kyrielle d’entreprises qui recrutent, deux grandes familles se détachent et se partagent ainsi les faveurs des futurs stagiaires : d’un côté, les grosses structures. Nous parlons ici d’entreprises conséquentes dont le renom n’est plus à faire, à l’image des L’Oréal, Orange, Danone et autres Amazon. De l’autre côté, on trouve un tout autre schéma d’entreprise, loin de ces géants du monde du travail : les start-up (ou "jeunes pousses"). Ces dernières, de moindre envergure, sont généralement caractérisées par leur jeunesse, leur ambition de porter des projets innovants et leur forte croissance.

Si ces deux types d’établissements se différencient sur de nombreux points, ils offrent chacun un panel d’avantages, mais aussi d’inconvénients pour leurs futurs stagiaires, lesquels dépendent évidemment des attentes de ces derniers. Pour vous, Diplomeo fait un tour d’horizon des principales choses à savoir avant de choisir entre grande entreprise et start-up.

Des degrés d’autonomie et de responsabilités qui diffèrent

Vous qui aimez donner votre avis à toute occasion, faire entendre votre voix, grouillez d’idées à partager avec les autres et avez l’esprit d’initiative et d'entreprenariat, la start-up est sans aucun doute faite pour vous. En effet, son modèle est collaboratif et participatif et sa structure généralement plus décentralisée, moins hiérarchisée et plus restreinte que celle des grands groupes, ce qui a tendance à favoriser les individualités. Ainsi, chacun aura davantage l’occasion de s’exprimer et participer activement à la vie et au développement de son entreprise. Il peut en revanche être plus compliqué de trouver sa place et s’imposer au sein d’un géant comptant des centaines voire des milliers de salariés, tous assignés à un rôle précis et sous l’autorité d’une entité définie.

De la même façon, votre travail en tant que stagiaire sera généralement plus susceptible d’être remarqué, souligné et valorisé au sein d’une start-up que dans une grande entreprise.

Un quotidien professionnel qui n’est pas le même

De ce fait, la liberté d’action et la flexibilité au travail auront tendance à être plus accentuées dans une petite entreprise innonvante, où un nombre plus restreint de personnes devra assumer des tâches tout aussi diverses que dans une grande entreprise. Vous aurez ainsi l’opportunité d’être « multitâches », mais vous vous verrez par conséquent assumer une somme de travail plus importante : en start-up, il faut parfois s’attendre à ne pas compter ses heures.

Un établissement conséquent pourra quant à lui offrir une certaine sécurité et un encadrement enrichissant si vous êtes désireux de ne pas vous perdre dans un panel de tâches trop élargi et indéfini, et nécessiteux d’avoir des règles et une certaine rigueur pour vous sentir à l’aise dans vos missions. De plus, cela vous permettra d’acquérir plus facilement et rapidement une expertise dans une activité donnée.

Un état d’esprit et une ambiance propres

Dans le prolongement de leur fonctionnement décentralisé et plus « souple », les start-up bénéficient habituellement d’une image de convivialité et de proximité entre collègues, mais également avec les supérieurs : ambiance détendue, équipe jeune et dynamique, événements organisés en dehors du travail... Un environnement « à la cool », propice aux contacts, qui pourra vous permettre en tant que futur stagiaire d’agrandir plus facilement votre carnet d’adresses à solliciter pour la suite de votre vie professionnelle.

Au contraire, les grandes entreprises portent plus volontiers l’étiquette de lieux de travail moins conviviaux et plus froids. Cependant, il faut souligner le caractère généralisant de ces remarques, chaque structure ayant ses propres caractéristiques et le vécu de chacun étant évidemment subjectif.

Des avantages matériels souvent inégaux

Un point important à souligner, celui de la rémunération et des petits « bonus » financiers apportés par le stage. Il convient d’indiquer que la plupart du temps, un stage dans une grande entreprise sera mieux rémunéré que dans une start-up — qui offre généralement le minimum légal, soit 557,50 euros par mois depuis le 1er janvier 2018 — tout simplement car la seconde aura moins de moyens à allouer aux salaires. De plus, une structure importante vous offrira généralement d’autres avantages tels qu’un matériel mis à votre disposition plus perfectionné et qualitatif, des tickets restaurant, un comité d’entreprise comportant des réductions sur plusieurs produits, un restaurant d’entreprise, parfois même une salle de sport... Un aspect à ne pas négliger.

Une plus-value distincte sur un CV

Dernier élément important à prendre en considération, l’impact que va avoir le stage effectué sur votre CV. Il ne sera pas forcément le même selon le type de structure choisi. Une expérience dans une grande entreprise reconnue vous offrira presque à coup sûr un bagage solide en termes d’image et de crédibilité lorsque viendra le moment de chercher un emploi. Ce qui n’empêche pas le fait qu’un stage dans une start-up pourra également être très apprécié de par certains employeurs.

Vous l’aurez compris, le choix entre start-up ou grande entreprise dépend avant tout des priorités de chacun et d’où le futur stagiaire voit son intérêt. Rappelons simplement que les points soulignés correspondent à des tendances générales et que chaque entreprise possède ses propres caractéristiques, indépendamment de sa taille ou de sa nature.

Amandine Martinet