5 bonnes raisons de s’engager quand on est étudiant

La fin d’année 2016 a apporté une nouvelle loi égalité et citoyenneté et des mesures concernant les étudiants. Parmi elles, une meilleure reconnaissance de l’engagement des jeunes. Diplomeo vous donne 5 raisons de vous lancer dans un projet parallèle à vos études  !

21 % des 15-35 ans sont engagé bénévolement en 2016.

S’engager, c’est quoi concrètement ? L’engagement au sens de la loi égalité et citoyenneté, votée le 22 décembre 2016, concerne les activités bénévoles dans les associations, les missions de service civique et dans la réserve opérationnelle de la défense.

En 2016, 21 % des 15-35 ans ont une activité bénévole, contre seulement 16 %, 6 ans auparavant.

Si vous ne faites pas encore partie des jeunes qui s’engagent, en parallèle de leurs études, voici cinq bonnes raisons de vous lancer !

Parce que c’est désormais reconnu dans votre cursus

Présenté en avril 2016 et voté à la toute fin de l’année, la loi égalité et citoyenneté prévoit un statut d’« étudiant engagé ». C’est-à-dire que votre action bénévole dans une association ou organisation (un syndicat par exemple) va être prise en compte par votre établissement. Conséquence de ce statut : des aménagements dans l’organisation et le déroulement des études.

La nouvelle loi oblige aussi les établissements à mettre en place des politiques spécifiques pour développer l’engagement de leurs étudiants, notamment par des dispositifs pour valoriser formellement l’engagement : UE libre avec des crédits ECTS en plus, obtention d’un DU (diplôme universitaire), bonification de la moyenne, etc.

Certaines universités n’ont pas attendu la loi pour récompenser concrètement leurs étudiants investis. Par exemple, à l’Université d’Orléans, on peut obtenir 3 crédits ECTS de plus en étant responsable associatif ; à l’université de Toulon, on peut obtenir le DU engagement étudiant depuis 2012 après une formation spécifique de 42 heures sur l’année ; à Toulouse 2 Le Mirail, votre moyenne peut être bonifié jusqu’à 0,5 point, etc.

Parce que cela peut compléter votre formation et vous aider à trouver votre voie

Une activité dans une association ou une organisation peut aussi vous aider à compléter vos cours et à orienter votre cursus. En effet, les universités regorgent d’associations autour de divers thèmes. Intéressez-vous à des sujets que vous n’avez pas l’habitude d’aborder ! Vous pourrez participer à des projets technologiques, même en suivant une formation en sciences humaines ou rejoindre un club de lecture en suivant une licence de biologie !

Si vous occupez un poste avec des responsabilités dans une association : trésorier, président, chargé de communication… ce sera un bon moyen d’appliquer vos connaissances dans le domaine. Presque comme dans un stage, vous allez mettre ce que vous avez appris dans vos différentes formations et cours, au service de l’organisation où vous êtes investi. Un bon moyen de se faire une première idée de la réalité du domaine et de vos compétences. À l’inverse, votre expérience bénévole pourra vous servir dans votre formation, car vous aurez déjà travaillé, selon votre rôle, autour de notions comme :

  • la gestion d’un budget
  • l’organisation d’événements
  • la communication
  • la recherche de bénévoles
  • l’achat de matériels
  • la gestion de partenariats et sponsoring
  • le militantisme
  • la prise de parole en public
  • la gestion des relations presse ou publiques
  • et tant d’autres !

Parce que cela permet de faire des rencontres

Si vous faites le pas de vous engager dans une activité bénévole, c’est aussi pour rencontrer d’autres personnes et échanger, n’est-ce pas ? Vous allez vous ouvrir aux autres, notamment si les étudiants ou personnes que vous y fréquentez ne sont pas de votre faculté. Que ce soit pour discuter simplement ou pour mener des projets communs, vous lier avec d’autres personnes est un des éléments incontournables de l’engagement étudiant. Et puisqu'une association n'est pas une entité fermée, vous allez aussi pouvoir collaborer avec d'autres organisations, lors d'évenements communs par exemple. Étoffer son carnet d’adresses est toujours une bonne idée pour l’avenir !

Parce que vous pourrez faire une bonne action

Parmi les formes d’engagement, vous trouverez des hobbies mais aussi des bonnes actions. Les associations à vocations sociales humanitaires et environnementales sont nombreuses dans les universités : aide aux étudiants défavorisés, développement durable sur le campus, construction d’infrastructures sanitaires dans des pays en développement, sensibilisation à des problèmes de santé publique, cours de français pour les étudiants étrangers, etc.

Vous mettre au service des autres peut être un bon point pour votre développement personnel. Si l'altruisme fait partie de vos valeurs, vous ne devrez pas avoir de mal à trouver le projet qui vous anime dans les associations étudiantes, mais pas que !

Certaines formations incluent des actions, comme certains IFSI (instituts de formation aux soins infirmiers) qui proposent aux étudiants de mener des campagnes de sensibilisation sur la santé, mais en vous engageant personnellement, vous irez plus loin !

Parce que c’est un plus sur votre CV

Puisque la mention « Littérature et cinéma » ne suffit plus pour convaincre les recruteurs, y ajouter une activité bénévole sur votre CV est un vrai atout. C’est un réel indice sur votre personnalité : cela montre que vous êtes capable de donner de votre personne et de votre temps pour quelque chose qui vous motive, que vous êtes ouvert aux autres, etc. N’hésitez donc pas à afficher vos activités parallèles sur votre curriculum vitae !

Retour en haut de page