Job d'été : quel job saisonnier choisir et comment le trouver ?

Lecture

Vous êtes plutôt travailleur, vous n’avez rien de prévu cet été ou vous n’aimez pas rester sans rien faire ? Vous avez besoin d'un peu d'argent pour financer vos études ou même vos vacances ? Découvrez différentes idées de jobs pour travailler l’été !

photo travail exterieur

La saison estivale est souvent l’occasion pour les étudiants ou même les lycéens de travailler. Si vous n’êtes pas du genre à lésiner, il peut être très facile d’en trouver un. Mettre de l’argent de côté, financer un projet ou ses études les raisons de travailler pendant que d’autres se dorent la pilule au soleil sont nombreuses. Cependant, l’un n’empêche pas l’autre. En 2019, 47 % des jeunes de 16 à 23 ans ont décroché un job d’été. Pourquoi ne pas tenter vous aussi l’expérience ? 

Pourquoi chercher un job d’été ?

Les jobs d’été permettent très souvent de mettre de l’argent de côté pour les études. Marre de voir votre frigo encore plus vide que votre estomac ? Trouvez-vous un travail saisonnier à l’approche des beaux jours. 

L’un des inconvénients des études est effectivement qu’il faut les financer. Cela implique souvent d’acheter de la nourriture, de payer un logement ou des factures d’électricité, à moins d’habiter chez ses parents. Dans ce cas-là votre argent, pourra vous permettre d’acheter un met généralement très apprécié des étudiants : la bière. D’autant plus qu’il y a de grandes chances que vos amis trouvent un job d’été pour quelque raison que ce soit. Avoir un petit boulot pour les deux trois mois de temps libre dont vous disposez vous permettra ainsi de ne pas vous retrouver seul pendant d’interminables vacances.

Sondage 2019 :
Job d’été ou Vacances ?

Découvrez comment les autres
étudiants vont occuper leur été !

Si vous pouvez vous débrouiller pour vos études, travailler l’été est une bonne occasion d’économiser pas mal d’argent pour en profiter plus tard. Voyage d’études, avec des amis ou autres projets qui vous font rêver depuis des années, l’économie comporte des avantages difficiles à ignorer. Et c’est bien connu, les étudiants ont souvent des envies d’ailleurs.

Mais si les jobs d’été font l’unanimité chez les jeunes, ce n’est pas par hasard, une simple raison l’explique : pas de qualification requise. Le Graal pour une population qui bachote toute l’année et qui bien souvent n’a pas encore eu l’opportunité de travailler énormément. Pour les étudiants ou les jeunes diplômés, les jobs saisonniers ou les jobs étudiants font office de première expérience.

Ces jobs sont souvent de petits boulots qui ne nécessitent pas d’avoir un diplôme d’ingénierie. Vous comme n’importe qui d’autre pourront les faire sans trop de difficultés, un argument de poids pour se mettre à bosser l’été.

Quelles idées de jobs d’été ?

Ces petits boulots, prisés par la population estudiantine, sont nombreux et vous pourrez en trouver dans plusieurs secteurs professionnels. L’avantage de chercher un travail pour les mois de juillet-août, est que les professionnels partent en vacances, plus de chances donc d’obtenir la perle rare. En France, un secteur recrute tous les étés et c’est un secteur très français : le vin. Lors des vendanges, de nombreux vignerons apprécient des paires de bras supplémentaires. Si vous voulez travailler sur un vignoble, les places sont chères et vous devrez vous y prendre à l’avance, et attention aux coups de soleil.

Autre domaine susceptible de recruter, l’administration. De nombreuses places dans les mairies ou les banques sont disponibles pour faire de simples tâches administratives. L’intérêt de travailler en bureau est que vous ne souffrirez pas des températures accablantes de l’été. Les missions y sont relativement simples, mais les places sont également assez limitées.

La grande distribution est également un recruteur susceptible de proposer du travail l’été. Même si le job ne fait pas rêver, il permet au moins d’avoir un emploi saisonnier. Les horaires peuvent cependant être assez contraignants, il faudra souvent se lever tôt le matin pour être libre en début d’après-midi.

L’animation et le baby-sitting peuvent également être des options. Si vous maîtrisez la langue de Shakespeare, vous aurez d’autant plus de chances de trouver des enfants à garder. Souvent, les parents apprécient que les personnes responsables de la garde de leurs enfants leur apprennent l’anglais. Les étrangers cherchent exclusivement des baby-sitters qui maîtrisent parfaitement cette langue. Petit bémol pour ce job, les femmes sont souvent préférées, au détriment des hommes. En plus de l’anglais, si vous maîtrisez des connaissances élémentaires dans d’autres domaines comme les mathématiques ou autres, il est également possible de faire du soutien scolaire. Pour les titulaires du BAFA, les colonies de vacances ou centres de vacances sont également susceptibles de recruter.

Si vous n’êtes pas vraiment doué avec les enfants, vous pouvez aussi vous retrancher dans la garde d’animaux de compagnie, plus communément appelé le petsitting ! Durant l’été, nombreux sont les maîtres à chercher un gardien pour prendre soin de leur boule de poil pendant leurs vacances... Tout comme pour le baby-sitting, vous pourez vous occuper de chiens, chats ou autres bêtes plus ou moins grosses directement chez leurs propriétaires ou bien les accueillir à votre domicile.   

La restauration est un grand recruteur de saisonniers. Les jeunes peuvent se tourner vers différents types de restaurants comme les fast foods, les grandes enseignes ou même les baraques à frites ou vendeurs de glaces. Seul inconvénient, il peut être demandé d’avoir de l’expérience (1 an). Les missions peuvent être très variées, allant du service à la plonge. Vous n’êtes pas un grand fan de la vaisselle ? Mettez cela de côté, car c’est sans doute le seul poste de la restauration qui ne demande pas d’avoir de l’expérience.

Comment trouver un job d’été ?

Comment faire pour trouver son job d’été ? Déjà, commencez par rédiger vos lettres de motivation ainsi qu’un CV attractif. Il faudra les adapter selon le type d’emploi auquel vous postulez.

Être pistonné ou, avoir un réseau pour être plus correct peut énormément aider. En effet, 42 % des étudiants qui ont travaillé durant l’été 2019 ont décroché leur job d’été grâce à leur réseau, et seulement 29 % l’ont trouvé par candidature spontanée. Il s’agit donc d’un atout de poids. Demandez à vos proches s’ils connaissent quelqu’un qui recrute pour la période estivale. Il n’y a pas de honte à vous servir de votre carnet d’adresses, d’autant plus que si vous connaissez votre employeur, il vous accordera sans doute plus de confiance.

Découvrez comment
rédiger votre CV

Nos conseils pour faire
un bon CV pour un job d’été

Allez faire du porte-à-porte pour postuler et déposer votre CV un peu partout ou vous pouvez trouver du travail. Les candidatures spontanées montrent aux employeurs votre motivation pour travailler et que vous vous êtes déplacés pour rencontrer l’entreprise.

Les boîtes d’intérim sont également de grands recruteurs et proposent de nombreuses offres, déposez-y votre dossier contenant votre CV et une lettre de motivation. Les conseillers pourront ainsi trouver des entreprises cherchant de jeunes gens motivés tels que vous. Les agences d’intérim sont un peu partout dans les grandes villes, mais restent moins présentes en province. Une fois votre dossier déposé, vous n’avez plus à vous occuper de rien, il suffit de rester joignable et d’attendre que votre agence vous recontacte pour vous proposer un emploi adapté à votre situation.

À part pour les missions d’intérim, relancer les employeurs est primordial. Vous n’avez rien à perdre et il ne faut donc pas hésiter à rappeler les entreprises où vous avez déposé vos candidatures. Cela ne prend pas de temps et vous permettra de connaître l’avancement de votre candidature pour savoir si vous devez continuer à chercher, ou non, un job d’été. Pas besoin non plus de harceler vos employeurs, attendre une semaine avant de les rappeler est un bon délai.

Quel salaire pour ce type d’emploi ?

Il ne faut pas s’attendre à devenir millionnaire avec un travail de saisonnier. Généralement, les entreprises les payent à hauteur du SMIC, c’est-à-dire à peu près 1100 euros net par mois pour 35 heures par semaine.

La garde d’enfants comporte l’avantage d’être une relation de particulier à particulier, la paie peu donc être variable et plus élevée que le salaire minimum.

De même pour la restauration et notamment le service, les pourboires peuvent tout à fait augmenter le salaire des serveurs.

La rédaction

Partager