Métiers qui recrutent avec un bon salaire : le top 10 !

Vous cherchez un métier qui recrute mais qui vous promet aussi un salaire élevé ? Diplomeo vous dresse son top 10... et vous propose les formations adaptées !

Crédit Diplomeo

L’argent ne fait pas le bonheur, certes... mais beaucoup vous diront qu’il y contribue ! À l’heure de choisir son domaine d’activité futur et donc sa formation, il est important de hiérarchiser ses critères de sélection. Selon une étude menée par Randstad en mars 2017, le critère principal pour définir l'employeur idéal aux yeux des Français est bel et bien la rémunération et les avantages proposés : 63% des interrogés ont déclaré qu'il s'agissait du paramètre le plus important pour eux. 

Alors, oui, des métiers à la paie avantageuse, c’est bien, mais qui recrutent en plus, c’est mieux ! Découvrez le top 10 des métiers offrant de nombreuses opportunités... et des perspectives dorées à la fin du mois !

Trouvez votre métier rémunérateur 

Liste des formations selon votre projet

5 métiers qui recrutent avec un bon salaire... après une formation courte

Non, vous n’avez pas l’intention d’entreprendre de longues études... mais ce n’est pas pour autant que vous boudez une place dans la vie active et un joli salaire. Bonne nouvelle : écourter ses études ne veut pas forcément dire enlever des unités à sa rémunération. Zoom sur les métiers qui en plus de recruter, promettent une situation sympathique !

Maçon

Le métier et les formations

Sans maçon, pas de construction ! Qu’il s’agisse de maisons, d’immeubles ou autres ouvrages, le maçon ou la maçonne est en charge de l’assemblage des différents éléments donnant naissance à une habitation ou tout type de bâtiment. Ce professionnel des briques, murs, cloisons et outils peut travailler seul ou bien en équipe. Un grand nombre de maçons exerce dans des entreprises, sous la direction du chef de chantier, véritable chef d’orchestre !

Pour accéder à cette profession, la voie royale est l’apprentissage ! CAP, Bac pro sont les formations privilégiées par les futurs maçons. Si vous prévoyez de gravir les échelons et avoir par la suite des missions différentes et donc plus administratives, mieux vaut tabler sur un BTS ! Celui-ci vous apportera compétences en gestion et vous permettra d’avoir plusieurs casquettes ! À noter que ce métier n’est pas fait pour tout le monde : condition physique au top du top, et polyvalence obligatoire !

Les perspectives

Pas de doute, le secteur du bâtiment recrute ! Chaque année, le BTP permet à de nombreux jeunes de s’insérer sur le marché de l’emploi. Le secteur du BTP emploie 1,5 million d’actifs en France et cherche à recruter plus de 100 000 jeunes au cours des dix prochaines années. En 2016, la Fédération française du bâtiment prévoyait une évolution de +3,4 % d’activité pour 2017 en raison d’un grand besoin en construction de nouveaux logements.

Le salaire

En tant qu’employé, le maçon touche généralement un SMIC soit 1480,27 € brut mensuel. Mais attention, si vous décidez de devenir votre propre patron et donc de passer du statut d’ouvrier à chef d’entreprise (après quelques années d’expérience bien sûr), vos revenus peuvent s’en trouver doublés voire triplés. Il n’est pas rare qu’un chef d’équipe touche 5 000 € par mois.

Les métiers qui recrutent sans diplôme 

Liste des professions accessibles

Plombier 

Le métier et les formations

Le plombier est le professionnel des volumes et des débits d’eau, des tuyauteries et des canalisations. Pas de place au manque de réactivité pour le plombier qui doit pouvoir se rendre rapidement aux domiciles des clients faisant face à des dégâts des eaux... et à des dommages plus ou moins importants ! Ce superhéros des eaux répare et installe des matériaux qui n’ont pas de secret pour lui. Précisons aussi qu’il s’agit bel et bien d’un métier qui ne connait pas la routine tant les déplacements sont différents et les interventions variées !

On dirait bien que les formations manuelles sont les premières à recruter sans demander à passer par un bac+5. Ces métiers s’apprennent grâce à des formations courtes comme les CAP, les brevets professionnels, les BTS, mais aussi des formations professionnelles pour les personnes en reconversion !

Les perspectives

La plomberie est un secteur florissant. La preuve avec son chiffre d’affaires égal à 9 milliards d’euros et ses 10 030 jeunes en formation en 2016 (source FFB, 2016). Les professionnels de la plomberie ont de beaux jours devant eux : le respect de l’environnement étant de nos jours en première ligne des préoccupations des citoyens, la mise en conformité des équipements est de première importance... et nécessite l’intervention de professionnels !

Le salaire

Comme tout professionnel, le plombier passe bien évidemment par le statut de... débutant, enfin plus précisément ouvrier. En tant que salarié, un ouvrier est rémunéré aux SMIC. Le plombier souhaitant s’affranchir de toute hiérarchie peut aussi décider de travailler en tant qu’autoentrepreneur. Après quelques années d’expérience et des contacts accumulés, le plombier peut créer sa société et penser à passer la vitesse supérieure en recrutant des salariés. C’est ainsi que ce professionnel peut passer d’un SMIC à un salaire moyen tournant autour de 5000 € mensuels.

Trouvez la formation pour travailler dans le BTP

Agent d’assurances

Le métier et les formations

L’agent d’assurances est un chef d’entreprise indépendant. C’est lui qui représente une société d’assurances dont il est mandataire. L’agent d’assurance a généralement des salariés. Son job ? Orienter et conseiller ses clients sur des produits d’assurance correspondant à leurs besoins. L’agent d’assurances assure également le suivi des dossiers des clients jusqu’à la résolution de leurs problèmes. L’assureur peut choisir des spécialités comme gestion du patrimoine, selon le type de clients.

Pour accéder à cette profession, vous pouvez commencer par un bac + 2 tel que :

Au niveau bac+3 et plus, vous pouvez trouver des formations telles que :

Les perspectives

Le secteur des assurances assure une évolution continue depuis plusieurs années. Les perspectives au niveau de l’emploi sont donc particulièrement positives. À l’issue de l’année 2016, le nombre d’offres d’emploi-cadre prévoyait de subir une augmentation de 58 %. Outre le métier d’assureur, ceux de gestionnaire assurances, de contrôleur en assurance et de juriste en assurance ont le vent en poupe !

Le salaire

Les assurances paient bien, bien mieux que le salaire moyen en France ! Un salarié gagne en moyenne une confortable rémunération de 3200 € nets par mois ! Pas mal, mais le salaire gonfle avec les années et le gain en expériences ! Les commerciaux dans le secteur des assurances peuvent gagner jusqu’à 100 000 € bruts par an. Alors, partant ?

Trouvez la bonne formation dans les assurances

Opticien

Le métier et les formations

Vous êtes gêné par de petits ou gros troubles de la vision ? Après être passé chez l’ophtalmologiste, direction les magasins d’optique pour commander des verres ou des lentilles adaptés à votre vue. Et là-bas, votre premier conseiller n’est autre que... l’opticien ! Pour résumer, l’opticien jongle entre conseil des clients, montage des lunetstes et correction des montures en fonction de la morphologie des clients ! Pour accéder à ce métier surfant à la fois sur le relationnel et la technique, nul besoin de suivre de longues études. Vous pouvez passer par ces cursus :

Les perspectives

Selon le Baromètre Asnav 2016, 63 % des Français font plus attention à leur vue que par le passé. Les problèmes de vue causés par les écrans sont de plus en plus nombreux et le nombre de lunetstes vendues croît de façon exponentielle. En France, il existe 12 762 magasins d’optique... de quoi créer de l’emploi !

Ceci étant, le secteur de l’optique est de plus en plus à la recherche de profils qui diversifient leurs compétences. En raison de la forte concurrence d’internets dans ce secteur, les professionnels élargissent leur champ de compétences. En effet, les opticiens optent pour de spécialisations notamment dans l’acoustique.

Le salaire

Un salarié confirmé dans le secteur de l’optique touche un salaire mensuel tournant autour de 2 000 €. La rémunération d’un cadre, elle, dépasse la barre des 3 000 € quand celle d’un propriétaire de magasin va au-delà des 5 000 € mensuels. Sachant qu’un opticien sur 4 est propriétaire, il y a de quoi avoir des étoiles plein les yeux !

Trouvez la bonne formation en optique

Prothésiste dentaire

Le métier et les formations

Le prothésiste dentaire est quelque part... un artiste ! Bien sûr, on ne se fait pas instinctivement cette idée de ce professionnel de la dentition. Et pourtant, suite aux commandes des dentistes ou stomatologues, le prothésiste dentaire sculpte des dents en réalisant des prothèses comme des couronnes, des bagues en manipulant des matériaux précieux. Vous l’avez compris, c’est un véritable travail d’orfèvres ! Pour porter la casquette de prothésiste dentaire, vous devez passer par des formations très professionnalisantes. Les voici :

  • BTS prothésiste dentaire
  • BTM prothésiste dentaire

Les perspectives

Le prothésiste dentaire peut travailler au sein de laboratoires de prothèses dentaires, mais aussi au sein de centres hospitaliers. C’est cependant au sein des laboratoires qu’exercent 85 % des diplômés. Il existe une forte demande de prothèses dentaires en raison du vieillissement de la population, et surtout en France ! L’esthétique aussi permet d’envisager un joli futur à ce secteur. À noter que l’on peut être technicien en prothèse dentaire, auxiliaire en prothèse dentaire, employé en prothèse dentaire... bref tout un tas de professionnels !

Le salaire

En début de carrière, le prothésiste dentaire touche une rémunération mensuelle d’environ 1750 € nets. Au bout de quelques années d’expérience, le prothésiste dentaire peut créer son laboratoire et voir son salaire bien augmenter pour atteindre 2 700 € !

5 métiers qui recrutent avec un bon salaire... après une formation longue

Les longues études ne vous font pas peur ? Tant mieux, un grand nombre de métiers ouvrent leurs portes aux jeunes et aux moins jeunes qui n’ont pas peur (mais aussi les moyens) d’étendre la durée de leurs études. Prêt à découvrir ces métiers aux salaires pailletés ? C’est parti !

Chef de produit

Le métier et les formations

« Chef de produit », le nom en jette ? Normal, on entre dans le monde du marketing ! Le chef de produit porte bien son nom, car c’est lui qui orchestre tout le processus de création d’une gamme de produits de sa conception jusqu’à sa commercialisation. « Étude de marché », « analyse des tendances », « benchmark », autant de termes qui sont familiers à ce manager créateur qui n’a pas les idées dans sa poche ! Si la création occupe une place importante, l’aspect budgétaire et technique ne doit pas être laissé de côté. Prévisions et suivi des ventes font partie de son job ! Pas de place pour les titulaires d’un bac+2, une formation longue, soit un niveau master dans le domaine du commerce et/ou du marketing est exigé, par exemple :

Ces formations sont dispensées à l’université, au sein des IAE, mais surtout dans les écoles de commerce, de management, du marketing.

Les perspectives

Les chefs de produit sont recherchés de toute part ! Un très grand nombre d’offres sont quotidiennement publiées sur l’apec. Mais attention, le nombre de candidats est très important. Il faut donc se faire une place grâce à une formation en béton et des stages ! Dans le domaine du marketing, des métiers se développent continuellement.

Le salaire

Le chef de produit n’a pas à bouder son salaire, non non. Bien que le salaire dépende des entreprises, le salaire moyen d’un chef de produit est de 37 250 €. Un chef de produit chez Orange touche une rémunération brute annuelle de 47 132 € , tandis que chez Pixamania, ce professionnel touche environ 35 572 € (source : glassdoor.fr).

Trouvez la formation pour devenir chef de produit

Auditeur financier

Le métier et ses formations

Le but de ce professionnel est de vérifier la sincérité des entreprises en analysant leurs comptes. Observation, analyse, l’auditeur financier, travaillant pour un groupe d’audit, réalise une revue du contrôle interne et une vérification comptable. Il peut également accompagner l’entreprise dans ses nouvelles démarches financières. Les entreprises clientes peuvent être de tout type, mais il s’agit généralement de grands groupes comme des multinationales. Ce sont les profils issus d'écoles de commerce qui sont les plus courants pour les postes en audit. Ceci étant, de nombreux diplômés d'écoles d’ingénieurs et de Sciences politiques font leur entrée parmi les candidats ! Voici quelques formations adaptées pour un poste d’auditeur financier :

Les perspectives

L’audit est un secteur qui, au fil des années, s’est fait de plus en plus connaître. Et pour cause. Les entreprises ont besoin de reconquérir la confiance de leurs salariés et du public en général. Dans un article de CadreEmploi, nous apprenons que PricewaterhouseCoopers (PwC), entreprise faisant partie des « Big Four » (quatre plus grands groupes d’audit financier) prévoit d’embaucher environ 1 700 collaborateurs dont 700 jeunes diplômés. Aussi, 71 % des cabinets d’audits et d’experts-comptables ont l’intention de recruter en 2017.

Le salaire

Les auditeurs financiers touchent une rémunération moyenne annuelle de 38 100 € par an. Chez Pwc, un auditeur financier junior perçoit une rémunération moyenne égale à 37 132 € par an (source : glassdoor.fr).

Trouvez la formation pour travailler dans l'audit financier

Administrateur de base de données

Le métier et les formations

Au sein d’une entreprise, une personne est en charge de gérer toutes les informations des salariés : l’administrateur de base de données. Comme un bibliothécaire peut ordonner les livres de son établissement, l’administrateur de bases de données configure les outils de stockage des informations d’une société ! Son objectif premier est de les rendre disponibles à tout moment. Celui que l’on appelle aussi le database administrator est tout simplement une personne pivot dont on ne peut se passer !

Pour se transformer en cet organisateur hors pair, mieux vaut être titulaire d’un diplôme supérieur ou égal à un bac +3 ! Voici quelques formations permettant de se former au métier :

Ces formations sont disponibles à l’université ou bien au sein d'écoles d’ingénieurs ou école d’informatique.

Les perspectives

Le Big Data fait de nos jours partie du podium des préoccupations des grandes entreprises ! Le besoin en gestion de données est réellement important et les sociétés importantes ne peuvent fonctionner sans un professionnel de la gestion des informations. Selon le cabinets IDC, le big data a subi une croissance annuelle de 24 % entre 2014 et 2016. L’entreprise de conseil américaine Gartner a estimé que le big data pourrait créer, en France, jusqu’à 137 000 nouveaux postes d’ici 2020.

Le salaire

Selon carriere-info.fr, un administrateur de base de données en informatique débutant a un salaire tournant autour de 30 800 € annuels. Avec de l’expérience, ces professionnels peuvent toucher jusqu’à 55 000 € annuels.

Trouvez la formation pour travailler dans le big data

Chirurgien

Le métier et les formations

On ne le présente plus : Meredith Grey, Callie Torres, autant de personnalités de nos séries préférées incarnent ce professionnel des opérations chirurgicales. Le chirurgien exerce un métier où patience, dextérité et pédagogie ne peuvent être dissociées. Des fractures jusqu’aux maladies plus importantes, le chirurgien doit décider des opérations à mener pour les soulager. Il est accompagné des infirmières de blocs, des anesthésistes et d’autres chirurgiens. Connaissant par coeur l’anatomie humaine, le chirurgien doit acquérir la confiance de ses patients, mais également de leurs proches. Le moins que l’on puisse dire est que la profession exige une formation longue : 11 ans ! 6 ans de médecine sont à suivre plus 5 ans d’internat. Il faut redoubler de travail pour parvenir à décrocher la première année de PACES. Il existe cependant des prépas PACES pour s’y préparer !

Les perspectives

Peu de chirurgiens sont formés, en raison d’une forte sélectivité des études. Pourtant, les besoins de la part des centres hospitaliers sont importants ! Si vous parvenez à suivre les longues études imposées par la profession, le chômage n’est pas réellement envisageable. Protection assurée !

Le salaire

Difficulté et risque du métier justifient le salaire élevé de ce professionnel de santé : son salaire est supérieur à 90 000 € brut par an.

Contrôleur de gestion

Le métier et les formations

Le contrôleur de gestion est le spécialiste du pilotage opérationnel et stratégique d’une entreprise ou d’un service. C’est lui qui définit les objectifs à atteindre en fonction des ressources des entreprises et propose des mesures si les résultats ne sont pas à la hauteur des prévisions. C’est un métier où force de caractère épouse réflexion.

Pour exercer ce métier, il est nécessaire d’être titulaire d’un bac+5 minimum dans le domaine de la gestion, du management ou de la finance. Voici quelques masters appropriés :

Les perspectives

Les offres d’emploi affluent dans le domaine du contrôle de gestion. Ayant connu de grandes évolutions au cours des années 2000, le métier de contrôleur de gestion est désormais en recherche de jeunes diplômés qualifiés. Par exemple, le site Monster répertorie 394 offres d’emploi.

Le salaire

Selon Le Figaro, la rémunération médiane d’un contrôleur de gestion est de 3 770 € par mois. Le salaire d’un débutant, lui, est environ égal à 2 500 €.

Trouvez la formation pour devenir contrôleur de gestion

Courtes, longues études ? Métiers manuels ou bien plus opérationnels ? On espère que vous avez pu faire votre choix parmi ces métiers pleins d’avenir et rémunérateurs !

Alice Meyer