Intégrez une école d’ingénieurs via les concours communs en admissions parallèles

Vous souhaitez intégrer une école d’ingénieurs, mais vous ne sortez ni de classe préparatoire ni de l’enseignement secondaire ? C’est possible avec les admissions parallèles ! Diplomeo vous dit tout sur les écoles d’ingénieurs que vous pouvez intégrer via les admissions parallèles !

Avenir + ou réseau Polytech ?

Les concours communs d’ingénieurs en admissions parallèles permettent d’intégrer des écoles d’ingénieurs depuis un cursus de l’enseignement supérieur (bac+1 à bac+4), qu’il s’agisse d’un BTS, un DUT, une classe préparatoire ou encore un cursus universitaire. Découvrez tous les concours communs adaptés à votre cursus.

À qui s’adressent ces concours ?

Les concours communs pour les admissions parallèles s’adressent à des étudiants de l’enseignement supérieur qui souhaitent intégrer une école d’ingénieurs et qui ne proviennent pas d’une classe préparatoire scientifique. Ainsi, les candidats aux écoles d’ingénieurs par admissions parallèles peuvent aussi provenir de DUT, de BTS que delicence ou de bachelor. Dans tous les cas, les admissions parallèles s’adressent à de très bons étudiants puisque les concours aux écoles d’ingénieurs sont des épreuves extrêmement difficiles.

Les titulaires de BTS et de DUT forment une grande partie des admis via les admissions parallèles, suivis par les licenciés en électrotechnique. Au total, 25 % des admis en écoles d’ingénieurs sont passés par les admissions parallèles. Vous avez donc toutes vos chances !

Les concours communs et les banques pour intégrer une école en admissions parallèles

La banque d’épreuve DUT-BTS

Cette banque d’épreuve est dédiée aux étudiants provenant de DUT et de BTS du secteur industriel. Il est donc ouvert à des filières avec de nombreuses options, comme la chimie, l’informatique, l’électronique, la mécanique, etc.

Le concours propose quatre options :

  1. Le génie électrique
  2. Le génie informatique
  3. Le génie mécanique
  4. Le génie civil

Les 15 écoles d’ingénieurs que vous pourrez intégrer via ce concours sont :

Parmi toutes ces écoles, 449 places sont proposées.

La sélection UT

La sélection Universités de Technologie ou sélection UT-UTTC-UTB est ouverte aux candidats provenant de L2DUTet BTS, mais aussi de classes préparatoires aux grandes écoles. Les diplômes demandés pour chaque établissement sont différents : vous pouvez donc consulter la grille des diplômes recevables pour chaque école et chaque option qui y est proposée selon votre diplôme sur 3ut-admissions.fr. Le concours est notamment ouvert aux titulaires de niveaux supérieurs à la L2 comme les étudiants de licence ou de master scientifique. L’admission se fait sur dossier puis par entretien.

Trois universités organisent ce concours en commun :

  • l’UTC (Université de Technologie de Compiègne)
  • l’UTBM (Université de Technologie de Belfort-Montbéliard)
  • l’UTT (Université de Technologie de Troyes)

Le concours ENI

Le concours ENI ou concours des Écoles Nationales d’Ingénieurs est ouvert aux titulaires d’un bac +2 soit de 120 crédits ECTS (BTS, DUT, deuxième année de licence, etc…) et les élèves de classes préparatoires MP, PC, PSI, PT, TSI et ATS.

Les écoles d’ingénieurs publiques qui recrutent en commun dans ce concours sont :

  • l’ENI Brest (ENIB)
  • l’ENI Metz (ENIM)
  • l’ENI Saint-Etienne (ENISE)
  • l’ENI Tarbes (ENIT)

La sélection se fait sur concours ou dossier puis par entretien et compte environ 300 places.

Concours des Mines d’Alès, Albi, Douai et Nantes

Ce concours permet de recruter des candidats titulaires d’un diplôme de niveau bac+3 ou bien d’un DUT en première année d’étude, mais aussi les niveaux bac+4 en deuxième année d’études. L’admission se fait sur dossier puis entretien.

Les quatre écoles concernées par ce concours sont :

Au total, ces écoles offrent environ 60 places.

Le concours CASTing

Avec son acronyme attrayant, CASTing, le Concours d’Admission sur Titre Ingénieur du groupe des écoles Centrales recrute des étudiants licenciés de sciences en spécialités mathématiques, mathématiques-informatique, mécanique et physique afin qu’ils intègrent une première année de cursus d’ingénieurs.

Cinq écoles centrales sont concernées :

À elles toutes, elles ont proposé en 2016 exactement 115 places. Depuis peu, les écoles de Paris, Nantes et Marseille offrent également des places en apprentissage.

Le concours Avenir +

Nouveauté de 2016, le concours Avenir + ne s’adresse pas seulement aux élèves tout juste titulaires du baccalauréat, mais aussi des candidats provenant de l’enseignement supérieur de bac +2 à bac +4. L’admission se fait sur dossier électronique unique à toutes les écoles puis par entretien. Même les étudiants ayant fait une année de césure ou ceux ayant échoué en année de médecine peuvent être concernés. Deux rentrées existent après ce concours : celle de septembre et celle de février (rentrée décalée).

Les écoles concernées sont :

Le concours INSA

Le concours INSA ou concours d’Institut National des Sciences Appliquées permet aux écoles partenaires de l’INSA de recruter en troisième année des étudiants provenants d’études diverses de niveau bac+2 (prépa, DEUG, DUT, etc.). Certaines d’entre elles recrutent également en bac+1.

Les écoles concernées sont :

Une liste des BTS et DUT autorisés pour l’entrée en troisième année est disponibles sur admission.groupe/insa.fr.. Le concours INSA permet aux écoles partenaires de recruter environ 1000 candidats en troisième année, la majorité provenant de DUT et de BTS.

Les concours agro C ENSA (filière BTSA, BTS et DUT)

Ce concours est dédié aux diplômés d’études supérieures professionnelles, c’est-à-dire aux personnes titulaires d’un BTSA (toutes options), BTS, DUT, DTSM ou BTSM industriels (chimie, biologie, qualité, etc.).

Les écoles pour ce concours d’ingénieurs par la voie C Bio et concours vétérinaire par la voie C ENV sont :

Une quarantaine de places sont offertes chaque année.

Le concours agro C2 ENSA — ENITA

Ce concours a pour but de recruter des candidats provenant de DUT dans certaines spécialités (chimie, génie biologique, génie chimique-génie des procédés, hygiène sécurité environnement) afin qu’ils intègrent une dizaine d’écoles agronomiques, qui sont :

  • AgroParis Tech
  • AgroCampus Ouest
  • AgroSup Dijon
  • Bordeaux Sciences Agro
  • ENSAIA
  • ENSAT
  • Montpellier Sup Agro
  • Oniris Nantes
  • VetAgro Sup Clermont-Ferrand

Une centaine de places sont offertes.

Le concours agro B

Ce concours s’adresse aux personnes étudiant en licence (deuxième ou troisième année) ou licence professionnelle dans le domaine des sciences, notamment des sciences de la terre (ST), de la vie et de la terre (SVT) et de la matière (SM). Depuis la session 2016, elle est la fusion des concours B Enita et B Ensa et regroupe donc les écoles agronomiques et vétérinaires suivantes :

  • AgroParis Tech, AgroCampus Ouest et AgroSup Dijon
  • ENGEES
  • ENSAIA
  • ENSAT
  • Montpellier Sup Agro
  • Oniris Nantes
  • VetAgroSup Clermont-Ferrand et VetAgro Sup Lyon
  • ENVA Alfort
  • ENVT Toulouse

Il existe plus d’une centaine de places offertes pour entrer dans ces écoles.

Le concours réseau Polytech

Ce concours est ouvert aux candidats de niveau bac+2 scientifique (BTS, DUT, L2), mais aussi de bac+3 pour une entrée en troisième année. Les étudiants provenant d’une première année de master peuvent également tenter leur chance, mais bénéficient de moins de places et entrent directement en quatrième année. Le concours se fait sur dossier puis entretien.

Les 13 écoles publiques universitaires qui enrôlent via ce concours sont :

Ce concours offre environ 1200 places en admissions parallèles.

Admission par voie universitaire des écoles d’ingénieurs du concours Mines-Ponts et des écoles de ParisTech

L’admission universitaire en grandes écoles d’ingénieures permet à des universitaires de bac+3 à bac+4 dans les domaines des mathématiques, de la physique, de l’électronique-électricité-automatique (EEA), de l’informatique, des sciences de l’ingénieur, de la mécanique, du génie civil et de la chimie, d’entrer dans les écoles d’ingénieurssuivantes :

140 places sont disponibles pour les candidats titulaires d’un bac+3 et 170 places pour les bac+4.

Le concours national Deug/L2

Le concours national Deug/L2 ou concours commun polytechnique s’adresse aux étudiants ayant validé 120 crédits ECTS au cours de leurs études en sciences et technologies, c’est-à-dire qui ont effectué deux années d’études dans l’enseignement supérieur, anciennement appelées « DEUG ».

Les grandes écoles d’ingénieurs que vous pouvez intégrer via ce concours sont :

103 places sont proposées pour l’ensemble des écoles faisant partie de ce concours.

Le concours national ATS

Ce concours est dédié aux élèves de classe préparatoire ATS (Adaptation Technicien Supérieur).

Une quarantaine d’écoles font partie de ce concours national :

  • Arts et Métiers ParisTech
  • Centrale Lille, Centrale Marseille et Centrale Nantes
  • ECAM Lyon, ECAM-EPMI, ECAM Rennes et ECAM Strasbourg-Europe
  • EIGSI La Rochelle
  • EIL Côte d’Opale
  • ENSEA Cergy
  • ENS Rennes
  • ENSG Géométrique
  • ENSIM
  • ENSSAT Lannion
  • ESIGELEC Rouen
  • ESIREM Dijon
  • ESTIA Bidart
  • ESTP Paris
  • ISAE — ENSMA Poitiers
  • ISAT Nevers
  • Mines d’Alès, Mines de Douai et Mines ParisTech
  • Polytech Annecy-Chambéry, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Nice-Sophia, Orléans, Paris-Sud, Tours
  • Supméca
  • Télécom Nancy et Télécom SudParis
  • ENSISA Mulhouse
  • ESB
  • ESFF
  • ESIEA Paris et ESIEA Laval
  • ESIX Normandie Cherbourg
  • Sigma Clermont (ex-IFMA)

Le concours ATS compte un peu moins de 400 places pour plus de 900 inscrits.

Retour en haut de page