Job étudiant : quoi, où, comment ?

par Anaïs Duval

Pour financer vos études ou compléter votre semaine, vous cherchez un job étudiant ? Diplomeo vous a concocté un guide complet pour réunir toutes les chances de trouver un emploi étudiant dès la rentrée !

Remplir la tirelire...
Remplir la tirelire...

D’après une étude de Speaking Agency, spécialiste des langues en immersion, plus de 50 % des jeunes travaillent ou ont déjà travaillé afin de financer leurs études. Mais comment s’y prendre pour trouver un job étudiant ? Quel domaine, quel salaire, quand postuler ? On vous dit tout !

Pourquoi chercher un job étudiant ?

Parce que les fins de mois, quand on est étudiant, sont souvent délicates, parce que les cours à l’université ne remplissent pas votre semaine, parce que vous avez la bougeotte... Tant de raisons pour prendre un job étudiant ! Ces raisons ne sont d’ailleurs pas très étonnantes.

En effet, le salaire (34,9 %) et la flexibilité horaires (32,3 %) sont les principaux atouts évoqués concernant l’emploi étudiant.

Mais ce n’est pas tout. Les jeunes pensent également à une arme maîtresse pour maximiser l’utilité du travail étudiant : le réseau relationnel, évidemment utile pour garder des cartes en mains afin d’anticiper leur avenir professionnel. Si cela s’avère payant pour plus tard, autant en profiter !

Diplomeo vous donne dans cet article toutes les clés pour décrocher un job étudiant qui en vaut la peine !

Quel job étudiant choisir ?

Question primordiale ! Les offres de job étudiant en tous genres fleurissent tout au long de l’année scolaire et pendant l’été. Alors, vers lequel se tourner ?

Si certains étudiants sont prêts à travailler dans n’importe quel domaine, d’autres recherchent un emploi étudiant en rapport avec leurs études.

Dans l’enquête délivrée par Speaking Agency, parmi les « petits boulots » préférés des étudiants, le travail avec les enfants, comme le babysitting, le soutien scolaire, l’animation ou la surveillance dans les écoles, est grand premier (21,6 %).

S’ensuivent la vente (14,9 %) puis la grande distribution en caisse ou en rayonnage (11,3 %). Les jobs de standardiste, d’hôte/hôtesse ou de livreur sont aussi, dans une moindre mesure, appréciés par les étudiants.

Parmi les personnes interrogées, la majorité a une prédilection pour les CDI et les CDD et pour des jobs étudiants qu’il est possible de conserver sur le long terme. Quoi de plus laborieux que de chercher un travail pour financer ses études chaque nouvelle année ?

Enfin, il semblerait que les étudiants français tiennent à leurs heures de sommeil quotidiennes : ils sont peu nombreux à travailler la nuit (10 % des voix dans le sondage). En moyenne, les heures de travail atteignent entre 10 et 20 heures par semaine et sont de préférence réparties le week-end (presque 60 %) et après les cours.

Comment trouver un job étudiant ?

Délimitez votre recherche

Pour ne pas vous perdre parmi toutes les offres de jobs étudiants, définissez vos ambitions : qu’êtes-vous prêt à faire, ou justement à ne pas faire ?

Par exemple, pourriez-vous travailler de nuit ? Ou avec des enfants ? Avez-vous des exigences de salaire minimum ? Préférez-vous un travail manuel ou derrière un écran ?

Grâce aux réponses à ces questions, vous pourrez orienter vos recherches beaucoup plus simplement.

Créez votre CV

Élément central de votre candidature, le CV que vous enverrez à de nombreuses entreprises devra être très soigné : pas de faute, une belle présentation, et un contenu clair.

Si vous avez déjà des expériences dans le domaine dans lequel vous allez postuler, n’hésitez pas à les mettre en valeur. Un recruteur favorisera l’étudiant qui s’y connaît déjà et auquel il n’aura pas à réapprendre les bases de l’emploi.

Si vous n’êtes pas un as en graphisme, vous pouvez solliciter une personne qui maîtrise la mise en page, contre un service que vous pouvez lui apporter par exemple !

Personnalisez votre lettre de motivation

La grosse erreur que font souvent les candidats aux jobs étudiants : envoyer la même lettre de motivation à toutes les entreprises dans lesquelles ils postulent. Pire encore, envoyer une lettre piochée au hasard sur Internet et rapidement modifiée ! On vous le dit tout de suite, ça se remarque au premier coup d’œil. Alors prenez le temps de personnaliser vos courriers, en foncion du type d’établissement et de la mission.

Les employeurs seront ravis de cette démarche qui s’intéresse à leur travail, et de voir qu’un étudiant s’est vraiment penché sur la question leur prouvera votre motivation.

Au niveau des motifs que vous citez dans votre lettre pour trouver un job étudiant, soyez honnête : les entreprises savent que la plupart des étudiants ne prennent pas un emploi à côté de leurs cours pour le plaisir. Sans dire que vous venez juste pour le salaire, expliquez par exemple que vous voulez financer vos études !

Déplacez-vous

Pour candidater en job étudiant, rien de mieux que de se déplacer à la rencontre des entreprises : la plupart des mails reçus par les recruteurs sont survolés, atterrissent dans les indésirables ou encore les pièces jointes ne sont pas ouvertes, bref sitôt envoyé, sitôt classé !

Aller remettre en main propre vos documents de candidature montrera deux choses aux employeurs : votre motivation, et votre implication. Vous avez pris le temps de venir leur rendre visite, pour leur faire part d’une candidature qui leur est destinée à eux seuls ! Digne d’un employé modèle.

Vous pouvez en profiter pour faire un brin de causette (sans bouleverser le rythme de leur activité) et ainsi tisser quelques liens qui feront que le recruteur se souviendra de vous au moment de faire son choix, et qui sait, vous rappellera.

Pensez à l’intérim

L’intérim propose un avantage considérable en matière de gain de temps : la première fois, vous vous rendez en agence, et vous établissez avec un agent vos disponibilités (jours, horaires) et vos envies d’emplois. Une fois ce fait, vous avez juste à attendre qu’on vous appelle pur une mission ponctuelle ! Que vous n’êtes d’ailleurs pas obligé d’accepter !

Attention toutefois à ne pas refuser tout ce que l’on vous propose au risque de ne plus recevoir aucun appel. Et autre chose, même s’il est efficace toute l’année, l’intérim fonctionne mieux pour les jobs d’été !

Relancez les entreprises et surveillez les nouvelles annonces

Un oubli, un courrier envoyé trop tôt : on ne vous rappelle pas. Prenez les choses en main, saisissez votre téléphone et relancez l’entreprise ! Bon, ne faites pas ça le jour même du dépôt de votre candidature : attendez quelques jours, environ cinq. Sans harceler votre interlocuteur, assurez-vous de la bonne réception de votre dossier et demandez des retours.

Et tant que vous n’avez pas de réponse positive (voire même un contrat signé, car un « oui » n’est pas toujours un engagement tenu par les recruteurs), continuez de surfer sur l’actualité des jobs étudiants : consultez les nouvelles offres régulièrement sur des sites comme Jobaviz ou simplement Pôle Emploi. Pensez aussi à regarder du côté des collectivités locales et des administrations : les mairies recherchent souvent des étudiants pour remplir des tâches administratives simples qui ne requièrent pas d’être fonctionnaire.

Quand postuler pour un job étudiant ?

Tout dépend de quand vous souhaitez travailler : si vous recherchez un emploi dès la rentrée en septembre, commencez à candidater quelques mois avant ! Ne vous y prenez surtout pas au dernier moment, car les démarches que nous avons citées précédemment prennent du temps, et il est difficile de tout faire d’un coup, surtout avec un emploi du temps d’étudiant.

Pour certains étudiants, travailler durant l’année scolaire se révélera impossible : si à l’université cela se fait beaucoup, en grande école ou en filière de type BTS, pas le temps de travailler à côté. Concentrez vous alors sur les périodes de vacances, et pas qu’en été ! Même si les jobs d’été sont nombreux, il en existe aussi à la Toussaint, à Noël, etc. Même chose : prenez-vous-y à l’avance.

Quel salaire pour un job étudiant ?

Tout dépend du job étudiant, du secteur, de la période d’activité... Certains sont rémunérés à la mission, d’autres en salaire fixe. Les jobs étudiants de nuit rapportent plus que les « diurnes » : il existe une prime de nuit, car c’est un rythme assez difficile à soutenir surtout si vous étudiez toute la journée.

D’autres emplois étudiants, comme dans le secteur de la restauration, permettent également de rajouter un plus à son salaire : les pourboires. Clients repus et satisfaits laisseront volontiers quelques euros à un serveur souriant et agréable. Parfois, un service peut rapporter en restaurant cinquante euros de pourboire !

Un salaire de job étudiant tourne tout de même souvent aux alentours d’un SMIC : 1480,27 € bruts mensuels pour un 35h. Attention, si vous signez un contrat de, par exemple, 20 h par semaine au SMIC, pensez à compter en rémunération horaire (9,76 €).

10 idées de jobs étudiants

Voici un petit bonus rien que pour vous : 10 idées de jobs étudiants qui payent plutôt bien et qui permettent de concilier facilement travail et études.

  • Babysitter
  • Hôte d’accueil
  • Hôte de caisse en grande distribution
  • Serveur
  • Plongeur (faire la vaisselle dans un restaurant)
  • Maître nageur (nécessite le Brevet de Surveillant de Baignade, mais rapporte presque 2000 euros par mois !)
  • Soutien scolaire
  • Vendeur
  • Employé de fastfood
  • Livreur - coursier

En plus

Si ça vous intéresse,
on a aussi fait un article
sur les 5 jobs d'été
qui boostent un CV
 ! 

Vous pouvez aussi vous tourner vers un service civique : en vous engageant pour une mission pendant une période de 6 mois à 1 an, vous travaillerez sur un projet d’intérêt général ou une noble cause. Les indemnités de service civique s’élèvent à 577 euros mensuels pour 24 h de travail par semaine. 200 000 étudiants ont déjà pris part au service civique depuis sa mise en place il y a 7 ans. Les missions sont consultables sur le site service-civique.gouv et Diplomeo vous propose un dossier complet pour tout savoir sur le service civique !

Voilà, maintenant que vous savez tout sur le job étudiant, on n’a plus qu’à vous souhaiter bonne chance pour vos recherches !

Retour en haut de page