Plus de la moitié des jeunes travaillent pour financer leurs études

Selon une étude de Speaking Agency, service de garde périscolaire bilingue, 56,5 % des étudiants ont déjà occupé un job étudiant. Quels domaines et quel type de contrat privilégient-ils ? Quand travaillent-ils ? Diplomeo vous dit tout sur les jeunes et leur relation au travail !

Remplir la tirelire...

D’après une étude de Speaking Agency, spécialiste des langues en immersion, plus de 50 % des jeunes travaillent ou ont déjà travaillé afin de financer leurs études. L’enquête, basée sur un échantillon de 636 étudiants, détaille les préférences des étudiants français en termes de jobs étudiants : quels domaines, quels contrats et quels horaires ? Zoom sur les chiffres.

Des choix peu surprenants

Parmi les « petits boulots » préférés des étudiants, le travail avec les enfants, comme le babysitting, le soutien scolaire, l’animation ou la surveillance dans les écoles, est grand premier (21,6 %). S’ensuivent la vente (14,9 %) puis la grande distribution en caisse ou en rayonnage (11,3 %). Les jobs de standardiste, d’hôte/hôtesse ou de livreur sont aussi, dans une moindre mesure, appréciés par les étudiants.

Les raisons de ces choix ne sont pas très étonnantes. En effet, le salaire (34,9 %) et la flexibilité horaire (32,3 %) sont les principaux atouts évoqués concernant ces activités. Selon Antoine Gentil, cofondateur de Speaking Agency, « il est normal de voir que la flexibilité soit l’un des critères les plus importants puisque les jobs les plus recherchés sont le baby-sitting ou les cours de soutien, des jobs connus pour leur souplesse au niveau des horaires ». Mais ce n’est pas tout. Les jeunes pensent également à une arme maîtresse pour maximiser l’utilité du travail étudiant : le réseau relationnel, évidemment utile pour garder des cartes en mains afin d’anticiper leur avenir professionnel. Si cela s’avère payant pour plus tard, autant en profiter !

Job un jour, job toujours ?

Parmi les personnes interrogées, la majorité a une prédilection pour les CDI et les CDD et pour des jobs étudiants qu’il est possible de conserver sur le long terme. Quoi de plus laborieux que de chercher un travail pour financer ses études chaque nouvelle année ?
En moyenne, les heures de travail atteignent entre 10 et 20 heures par semaine et sont de préférence réparties le week-end (presque 60 %) et après les cours. Les étudiants tendent cependant à bien moins travailler la nuit, qui récolte moins de 10 % des voix dans le sondage. Les étudiants français semblent donc encore tenir à leurs heures de sommeil quotidiennes !

Retour en haut de page