La petite enfance, un secteur d’avenir

Il existe une multitude de métiers dans le secteur de la petite enfance. Certains sont en rapport avec la santé quand d'autres touchent plus à l'éducation et au social. De même, certains sont accessibles après des formations courtes quand d'autres nécessi

les-metiers-de-la-petite-enfance

Si vous désirez travailler au contact des enfants en bas âge, une multitude de métiers dans les domaines de l’éducation, des loisirs, de la santé ou du social peuvent vous le permettre. Le secteur de la petite enfance est porteur et de nombreux emplois devraient se libérer d’ici 2020, date vers laquelle les enfants du baby-boom commenceront à partir en retraite. Panorama de ces professions et des formations pour y accéder.

Les métiers de l’éducation et du social

Travailler avec de jeunes enfants, c’est avant tout les accompagner dans leur développement et leur éducation. Différents professionnels interviennent dans cette optique.

Les éducateurs de jeunes enfants

Ils travaillent avec les enfants âgés de 0 à 7 ans, bien souvent au sein de structures d’accueil de la petite enfance (crèches, jardins d’enfants, haltes-garderies, etc.). Leur but est d’accompagner les enfants dans la phase de l’éveil puis dans leur développement et leur épanouissement. Ils stimulent leur curiosité en les faisant participer à des ateliers (lecture, jeux, petits exercices, etc.). Son rôle est également de repérer les éventuels problèmes dans le développement d’un enfant afin de l’orienter vers les professionnels médicaux compétents.

Pour exercer cette profession, il est nécessaire d’avoir un DEEJE (Diplôme d’État d’Educateur de Jeunes Enfants — Bac+2).

Les assistants maternelles

Les assistants maternelles gardent les enfants (âgés de 0 à 3 ans) dont les parents sont absents à cause du travail. Ils se déplacent au domicile de ces derniers et ont pour mission de veiller au bien-être et à la sécurité des enfants. Ils s’occupent de la toilette, des repas et goûters, de leur concocter des activités variées, etc. Au-delà de ces missions de base, l’assistant maternelle a aussi pour rôle de participer à l’éveil de l’enfant et les initie aux règles de vie en communauté.

Pour être assistant maternelle, il n’est nécessaire que d’avoir l’agrément du conseil général et d’avoir suivi une formation de 120 heures. Aucun diplôme n’est imposé. Cependant, le CAP Petite Enfance apporte des bases solides qui peuvent être déterminantes dans l’objectif d’exercer ce métier.

Les agents territoriaux spécialisés d’école maternelle 

Mieux connus sous le nom d’ATSEM, les agents territoriaux spécialisés d’école maternelle ont pour mission d’assister les enseignants en classes maternelles (ou, le personnel de crèches, haltes-garderies, centres de vacances, s’ils travaillent dans ces structures). Ils accueillent les enfants, les accompagnent durant la journée et aident pour les repas, la préparation de la sieste, le rangement, le nettoyage, etc.

Pour devenir ATSEM, il faut passer un concours. Pour multiplier ces chances de réussite, il est possible d’effectuer une préparation à l’examen, notamment à distance, comme pour bon nombre de concours de la fonction publique.

Les métiers de la santé

De nombreux professionnels de la santé ont décidé de dédier leur carrière professionnelle aux jeunes enfants. Si vous rêvez d’effectuer l’une de ces professions, en voici les principales.

Les infirmières puéricultrices

Les infirmières puéricultrices ont fait le choix de se spécialiser dans les soins médicaux apportés aux bébés ainsi qu’aux jeunes enfants. En plus de s’occuper d’apporter ces soins, elles doivent également faire preuve d’une grande pédagogie afin d’éduquer les parents qui devront parfois reproduire leurs gestes une fois seuls. Les infirmières puéricultrices travaillent surtout en hôpitaux ou maternités (près de 50 % d’entre elles). L’autre moitié est dispatchée entre les centres de protection maternelle et infantile, centres de soins, haltes-garderies ou crèches.

Pour devenir infirmière puéricultrice, il faut être titulaire d’un Diplôme d’État de Puériculture (Bac+4). Ce diplôme se prépare en une année à la suite d’une formation traditionnelle pour devenir infirmière.

Les auxiliaires de puériculture

Les auxiliaires de puériculture s’occupent du confort, de l’hygiène et de l’épanouissement des nourrissons en centres hospitaliers et maternités. Contrairement à l’infirmière puéricultrice, l’auxiliaire ne s’occupe pas des soins, mais a un rôle tout aussi essentiel dans l’accompagnement des enfants. L’auxiliaire doit également accompagner les parents pour qu’ils aient toutes les connaissances nécessaires à l’éducation de leur enfant une fois qu’ils quitteront la maternité.

Pour devenir auxiliaire de puériculture, il faut être titulaire d’un Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture. Cette formation est accessible aux jeunes d’au moins 17 ans. Elle dure un an et allie enseignement théorique et stages pratiques.

Les pédopsychiatres

Les pédopsychiatres sont, comme leur nom l’indique, sont les psychiatres qui s’occupent des enfants de la naissance jusqu’à leur entrée dans l’âge adulte. Ils sont spécialisés dans les troubles mentaux (autisme, dépression, trouble du comportement alimentaire, hyperactivité, etc.). Ils rencontrent des étudiants en souffrance et effectuent un diagnostic afin de pouvoir établir un projet thérapeutique pour leur venir en aide. Les pédopsychiatres peuvent travailler en hôpitaux, centres médico-psychologiques, centres médico-psychopédagogiques, mais aussi dans leurs cabinets privés.

Pour exercer cette profession, pas moins de 12 années d’études sont nécessaires ! Il faut passer par un parcours classique en études de médecine (7 ans) puis s’orienter vers un DES (Diplôme d’Études Spécialisées) en psychiatrie ou pédiatrie (4 ans) pour finir par un DESC (Diplôme d’Études Spécialisées Complémentaires de psychiatrie de l’enfant ou de l’adolescent (1 an). 

Les pédiatres

Les pédiatres sont les médecins qui suivent les enfants dans leur quotidien jusqu’à leur adolescence. Ils surveillent leur développement et soignent leurs pathologies courantes. En plus d’être un excellent médecin, le pédiatre doit avoir des facultés d’écoute et de compréhension importantes puisqu’il travaille avec des enfants pour qui il n’est pas toujours évident de se livrer. Il doit également savoir faire preuve de pédagogie auprès des parents pour leur expliquer ce qu’ont leurs enfants.

Pour devenir pédiatre, il faut faire six premières années d’études traditionnelles en médecine suivie d’une spécialisation de quatre ans en pédiatrie afin d’obtenir un DES (Diplôme d’études supérieures). Au total, ce sont dix années de formations qui sont nécessaires pour exercer cette profession. 

D’autres métiers de la santé permettent de côtoyer de jeunes enfants

D’autres métiers de la santé qui sont normalement généraux peuvent vous permettre d’être en contact, de temps en temps, avec de jeunes enfants.

Les orthophonistes, par exemple, travaillent beaucoup avec de jeunes enfants. Leur rôle est d’identifier les problèmes liés au trouble de la parole, du langage et de l’écriture que peuvent avoir les enfants et de mettre en place des exercices pour les faire disparaitre. Cinq années d’études sont nécessaires pour obtenir le DAEU (Diplôme d’Accès aux Études Universitaires).

Les kinésithérapeutes peuvent aussi être amenés à travailler avec des enfants. Ils sont spécialistes de la rééducation et s’occupent des enfants ayant subi des entorses, fractures, scolioses, etc. Retrouvez sur cette page tous les détails concernant les formations qui vous permettront d’exercer cette profession.

Les enfants qui souffrent de tics ou de tocs nerveux, de troubles de l’orientation dans l’espace ou dans le temps, de difficultés de concentration, etc. peuvent faire appel à un psychométricien. Le rôle de ce professionnel est de réconcilier les enfants (et adultes) avec leur corps. Il doit identifier les maux afin de mettre en place un programme d’ateliers et d’exercices pour que le patient se débarrasse de ses problèmes.

Trouvez la bonne école en fonction de votre profil

Retour en haut de page