Liste des formations pour devenir auxiliaire de puériculture

 

Auxiliaire de Puériculture : prendre soins des bébés, mais pas que...

L’auxiliaire de puéricultrice est un spécialiste des enfants et en particulier des bébés. Elle s’occupe de leur éveil et de leur épanouissement tout en veillant à leur hygiène et à leur confort. Elle peut travailler au contact de nourrissons dans un centre hospitalier ou une maternité. Elle accompagne ainsi la maman dans son apprentissage des soins au bébé. Le contact avec la famille étant primordial, elle doit être bienveillante à l’égard des parents et avoir un rôle de soutien.

En quoi consiste ce métier ?

En France, il y a 60 000 auxiliaires de puéricultrice, dont 99 % de femmes. Son rôle est de s’occuper des bébés. Elle leur prodigue les soins courants tels que le bain et les repas et surveille leur courbe de poids et de température. Créant un lien avec la famille, elle forme la jeune maman aux différents gestes qu’elle doit avoir à l’égard de son enfant. C’est un métier d’humain à humain, de la relation avec l’enfant à celle avec les parents. L’auxiliaire de puériculture peut donc les accompagner dans leur rôle parental -- éducatif --, les rassurer. 

Les compétences de l’auxiliaire de puériculture

Véritable bouée de sauvetage pour les jeunes mamans isolées de leurs proches, l’auxiliaire de puériculture est amenée à travailler dans les centres de Protection Maternelle Infantile. Elle assure l’accueil des futures ou jeunes mamans. Présente aux consultations médicales, elle gère les dossiers administratifs. Elle est aussi amenée, avec la puéricultrice, à rendre visites aux familles pour conseiller les mamans.

Avec les enfants plus âgés, l’auxiliaire de puériculture organise des jeux et des activités d’éveil. Cela a pour but d’aider les enfants à se socialiser avant d’aller à l’école.
Elle participe aussi à l’accueil ainsi qu’à l’intégration d’enfants présentant un handicap, ayant une maladie chronique ou se trouvant en situation de risque d’exclusion.

L’auxiliaire est en mesure de déceler d’éventuels problèmes de santé ou de troubles du comportement chez les enfants. De même, elle ne baisse jamais sa garde et veille continuellement sur les petits pour les tenir éloignés de tout danger.

Les qualités pour exercer ce métier

Pour exercer ce métier — et comme pour la plupart des métiers du sanitaire et social — il est nécessaire :

  • Avoir le goût du contact 
  • Aimer travailler avec des enfants en bas âge
  • Être à l’écoute
  • Avoir de la patience
  • Avoir de la disponibilité
  • Avoir de la douceur 
  • Donner de l’attention
  • Être organisé

Quelle est la formation pour devenir auxiliaire de puériculture ?

Comment devenir auxiliaire de puériculture ? Il n’existe pas de formation d’auxiliaire de puériculture à proprement parler. Pour exercer cette profession, les candidats doivent obtenir le diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture. Il est réalisable en un an. La formation comprend des cours théoriques et des stages pratiques. L’accès se fait sur concours d’entrée sans qu’aucun diplôme ne soit requis. Cependant pour tous les étudiants il faut être âgé d’au moins 17 ans pour se présenter au concours auxiliaire de puériculture.
Il est aussi possible d’obtenir ce diplôme par validation des acquis de l’expérience (VAE) en justifiant les compétences acquises dans le secteur de la petite enfance.

À l’issue de trois ans d’exercice, l’auxiliaire de puériculture peut candidater sur dossier pour intégrer un Institut de formation en soins infirmiers

Où exercer ?

L’auxiliaire de puéricultrice peut exercer dans différentes structures, publiques ou privées, mais elle travaille toujours au sein d’une équipe.

  • Dans un centre de Protection Maternelle Infantile, elle assure l’accueil des futures ou jeunes mamans.
  • À la maternité ou à l’hôpital et en milieu hospitalier, au service maternité, elle s’occupe en grande majorité des nourrissons et nouveau-nés. Elle assure aussi l’entretien de la chambre du bébé et du matériel utilisé. L’équipe avec laquelle elle collabore est constituée d’autres métiers et professionnels de la petite enfance : des médecins, des infirmières et des travailleurs dans le domaine du social tels que les éducateurs de jeunes enfants (EJE).
  • Au sein d’une crèche, elle veille à l’hygiène des petits, à leur alimentation et à leur santé. Elle apprend aux plus grands à devenir autonomes.

Ses horaires varient en fonction du lieu où elle exerce.

À noter que les auxiliaires de puériculture sont généralement entourées d’aides-auxiliaires de puériculture, et parfois d’infirmières puéricultrices.

Combien gagne une auxiliaire de puériculture ?

Le salaire d’une auxiliaire de puériculture débutante est d’environ 1 500 euros. Il peut être complété par des primes et évoluer au fil de la carrière et de l’expérience professionnelle.

Les évolutions de carrière

La carrière d’une auxiliaire de puériculture peut évoluer, notamment vers un poste de cadre de santé ou de responsable de structure après plusieurs années d’expérience. Vous pourrez aussi, après 3 années en tant qu’AP, passer le concours pour obtenir le Diplôme d’État d’infirmière en IFSI ou d’éducateur de jeunes enfants (DEEJE) pour avoir une évolution de carrière. 

Il est également possible de passer d’une structure publique à une structure privée, et inversement.

Vous pourrez devenir : 

Consultez la liste des 189 formations pour devenir auxiliaire de puériculture

Actualité Auxiliaire de Puériculture : prendre soins des bébés, mais pas que...

Top 10 des métiers qui recrutent sans diplôme

Vous n’êtes pas fait pour les études, n’avez pas obtenu de diplôme et souhaitez entrer rapidement sur le marché du travail ? Voici quelques métiers qui recrutent sans diplôme !

Les types d’école pour devenir auxiliaire de puériculture

Les filières du métier auxiliaire de puériculture