Les 10 métiers qui recrutent dans le social

par Camille Wong dans les métiers qui recrutent

Face aux difficultés sociales grandissantes, les travailleurs sociaux sont plus que jamais sollicités. Un secteur qui recrute des professionnels qualifiés et à l’écoute des autres.

Deux femmes avec des enfants

211 756, c’est le nombre de projets de recrutement dans les secteurs de la santé humaine et de l’action sociale. D’après l’enquête de Pôle emploi sur les « Besoins en Main-d’œuvre », les métiers du social figurent en bonne position des secteurs qui recrutent. En tête des régions où il fait bon d’être un travailleur social, on trouve :

  • Auvergne–Rhône-Alpes (30 866 projets de recrutement)
  • Ile-de-France (30 036 projets de recrutement)
  • Languedoc-Roussillon–Midi-Pyrénées (20 764 projets de recrutement)
  • Aquitaine-Limousin-Poitou-Charents (20 129 projets de recrutement)

Mais quels sont les métiers du secteur social qui recrutent ? Diplomeo vous dévoile la liste de 10 métiers porteurs d’avenir !

Trouvez votre formation dans le social

Découvrez la liste des formations dans le social

Les métiers qui recrutent sans le bac

La plupart des métiers dans le domaine du social sont accessibles sans que vous ayez à passer ou ayez réussi l’examen du bac ! Comme vous pourrez le constater, beaucoup de professions peuvent être exercées sans le bac mais demandent un diplôme d’État spécifique ! 

Agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM)

L’ATSEM a pour rôle d’accompagner les jeunes enfants dans leurs activités. Il prend soin de l’enfant tout au long de la journée : l’aider à prendre les repas, à l’habiller, lui faire prendre sa sieste, soigner ses blessures, l’écouter, l’aider à aller aux toilettes, etc. Le rôle de l’ATSEM est polyvalent : il va aussi accompagner l’enseignant de l’école. Il peut même animer des jeux ou des ateliers. Généralement, l’ATSEM travaille à l’intérieur même de l’école maternelle, ou bien au sein d’associations ou des centres de loisirs.

Le métier d’ATSEM est accessible par concours via le CAP petite enfance (désormais CAP accompagnant éducatif petite enfance).

ATSEM est un métier qui recrute, notamment grâce à « la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, qui a commencé en 2013 et a été généralisée à la rentrée 2014. », déclare le site infos.emploipublic.fr.

Aide médico-psychologique (AMP)

L’AMP accompagne et aide les personnes de tous âges en situation de handicap physique ou mental. Ce professionnel a pour rôle d’aider les personnes dépendantes dans leur quotidien : habillement, repas, toilette, etc. Au-delà de l’aspect technique, l’AMP écoute et développe un bon relationnel avec les personnes ou les enfants. Il apporte un soutien psychologique et social. Généralement, le métier s’exerce au sein d’associations privées, ou bien directement en relation avec des particuliers.

Métier accessible sans le bac, les AMP sont titulaires du DEAES (diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social).

AMP est un métier qui recrute. D’après l’enquête de France Stratégie sur les métiers en 2022, les aides-soignants, les AMP, les auxiliaires de puériculture et les assistants médicaux regroupent 233 000 postes à pourvoir.

Animateur pour enfants

L’animateur pour enfants se charge de l’éveil et des loisirs des enfants au sein de l’école, mais en dehors du temps scolaire. Il prépare des ateliers, s’occupe des activités sportives et artistiques des enfants. Il doit savoir se faire respecter, mais aussi développer un bon relationnel avec les enfants.

Pour devenir animateur, vous pouvez passer par plusieurs formations :

Depuis la réforme des rythmes scolaires, les enfants ont davantage de temps libre pour vaquer à des occupations extrascolaires. Le marché de l’emploi recrute de nombreux animateurs.

Trouvez votre formation dans la petite enfance

Découvrez la liste des formations avec les enfants

Auxiliaire de vie sociale (AVS)

Un auxiliaire de vie sociale aide les personnes malades et en situation de dépendance, le plus souvent, des personnes âgées. Pendant quelques heures par jour, il s’occupe des tâches de la vie quotidienne : préparation des repas, ménage, sorties, démarches administratives, hygiène, etc. Il peut se spécialiser dans trois domaines : vie à domicile, vie en structure collective et éducation inclusive à la vie ordinaire.

Pour devenir AVS, il faut être titulaire du DEAES (diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social), accessible sans le bac.

AVS est un métier qui recrute. D’après le site de l’Onisep, « Le secteur de l’aide à domicile s’est considérablement accru au cours des dernières années. Du fait de l’allongement de la durée de la vie et des dispositifs d’aide au maintien des personnes à leur domicile, le développement de ce secteur devrait se poursuivre. Il est considéré comme un gisement d’emplois pour l’avenir. »

Moniteur

Le moniteur travaille en étroite collaboration avec l’éducateur spécialisé. Il a pour rôle d’assister les enfants ou les jeunes adultes en difficulté. Il se charge d’animer des projets, mais aussi d’accompagner : il apporte une aide aux devoirs ou encore une écoute attentive. Il gère également les sorties extra scolaires, en vue de favoriser l’intégration sociale des personnes exclues ou en difficultés sociales.

Le métier de moniteur est accessible avec le DEME (diplôme d’État de moniteur-éducateur), qui dispense une formation de deux ans. Pour accéder à la formation, aucun diplôme préalable n’est requis.

Trouvez votre formation de moniteur éducateur

Découvrez la liste des formations de moniteur éducateur

Assistant de service social

L’assistant de service social a pour but de soutenir des familles ou des personnes en difficultés sociales. Il peut toucher aux domaines de l’éducation, de la drogue, du handicap, du travail, etc. Il aide ces personnes ou des groupes à se réinsérer professionnellement et socialement dans la société. Il a un rôle d’informateur, de conseiller d’orientation et d’écoute.

Pour devenir assistant de service social, vous devrez passer le DEASS (diplôme d’État d’assistant de service social).

Trouvez la bonne formation pour devenir Assistant de service social

Les métiers qui recrutent à niveau bac et plus 

Le social est un secteur qui est également en quête de professionnels qualifiés ayant suivi des études supérieures. Découvrez les métiers pour lesquels il est essentiel de valider un bac+2 ou plus ! 

Conseiller en économie sociale et familiale (CESF)

Un CESF aide au quotidien, des adultes à résoudre leurs problèmes d’ordre économique, administratif ou social. Formé à l’intervention, mais aussi à l’analyse de situation, le CESF accompagne principalement les individus en situation financière précaire et instable. Il peut s’occuper de thématiques d’intervention variées : éducation, santé, économie, habitat, habillement, etc. 

Pour devenir CESF, plusieurs diplômes d’Etat du social sont possibles : le DEES, DEASS, DEEJE. On trouve aussi des BTS et des DUT, notamment :

Les métiers de l’économie sociale et solidaire recrutent. En effet, selon le guide 2017 du Centre de documentation et d’information jeunesse (CIDJ), 700 000 départs à la retraite sont prévus dans ce secteur d’ici à 2025 dont 112 000 dès 2017.

Trouvez la bonne formation en Économie sociale familiale

Conseiller en insertion sociale/professionnelle (CISP)

Spécialisé auprès des jeunes, le CISP a un rôle de conseiller et d’informateur sur des thématiques sociales et professionnelles. Il aide les jeunes à s’insérer dans la société en leur trouvant un employeur, une formation, des solutions à des problèmes familiaux, etc. Une partie de son travail touche à l’administration : constitution et suivi de dossier, demandes d’aide…

Pour devenir CISP, il n’y a pas de diplôme spécifique. Néanmoins, les formations en sciences humaines sont souvent privilégiées.

CISP est un métier qui recrute. Le site imaginetonfutur.com ajoute même que « les perspectives de recrutement sont relativement bonnes. En effet, la progression du nombre de jeunes sans qualification crée des besoins importants ».

Éducateur spécialisé

L’éducateur spécialisé aide les personnes en difficultés sociales, professionnelles et familiales. Il travaille en collaboration avec des psychologues, des professionnels de l’éducation ou du droit. Au quotidien, il agit auprès des personnes pour les réinsérer socialement.

Pour devenir éducateur spécialisé, le diplôme d’État d’éducateur spécialisé (DEES) certifie votre capacité à exercer ce métier. Le DEES se prépare en trois ans et est accessible à partir du niveau bac.

Le métier d’éducateur spécialisé recrute. En effet, le site infos.emploipublic.fr, note de « nombreux départs à la retraite prévus d’ici à dix ans (une) précarité croissante (l’) émergence de besoins sociaux nouveaux : les recrutements de ces professionnels restent constants. »

Trouvez la bonne formation pour devenir Éducateur spécialisé

Rédacteur territorial

Acteur très polyvalent, le rédacteur territorial exerce au sein d’une collectivité locale (ville, département, région). Il peut occuper des tâches très diverses : recrutement, actionnariat, droit social, plans de formation, gestion des finances publiques… Néanmoins, il n’aura pas à exercer toutes ces tâches, généralement, le rédacteur territorial est spécialisé dans un domaine, souvent celui dans lequel il a effectué ses études.

Pour devenir rédacteur territorial, il faut passer un concours de catégorie B de la Fonction Publique, admissible à partir du bac. Néanmoins, de nombreux professionnels sont titulaires d’un bac+2 ou bac+3 avant de passer le concours.

Bonus : les chiffres clés du secteur du social 

Selon le guide des activités et des métiers du secteur social, médico-social et petite enfance, réalisé par le gouvernement, les professions sociales sont particulièrement nombreuses en France. Voici quelques chiffres sur ces métiers du service à la personne :

  • 27 000 directeurs, cadres sociaux et éducatifs
  • 136 000 assistants de service social, conseillers en économie sociale familiale, éducateurs spécialisés, éducateurs de jeunes enfants
  • 39 000 moniteurs éducateurs, techniciens de l’intervention sociale et familiale
  • 350 000 aides médico-psychologiques, aides à domicile, assistants familiaux
  • 60 000 auxiliaires de puériculture 
  • 377 000 assistantes maternelles agréées, dont 288 000, en activité 

Retour en haut de page