Que faire après un BTS hôtellerie-restauration ?

par Soizic Meur

Vous avez validé votre BTS hôtellerie-restauration et vient l’heure de trouver votre voie pour la suite. Vous hésitez entre poursuivre vos études ou travailler ? Voici quelques indications pour l’après-BTS  !

personne qui met la table dans un restaurant
Que ce soit dans l'hôtellerie ou la restauration, les débouchés du BTS HR sont nombreux !

Vous arrêter là et travailler ou poursuivre vos études ? Le moment est venu de vous poser la question, une fois votre BTS HR validé. Cet article a pour but de vous aiguiller pour que vous ne regrettiez pas votre choix après ce bac+2 !

Option 1 : poursuivre votre formation

Une fois que vous aurez validé vos deux années d’études, vous pourrez vous tourner vers une formation complémentaire à votre BTS. Que ce soit pour vous perfectionner dans le domaine de l’hôtellerie et/ou de la restauration ou pour vous spécialiser dans un secteur précis.

Voici un petit tour d’horizon des formations et établissements qui accueillent des diplômés du BTS HR. Qu’importe votre option, A (mercatique et gestion hôtelière) ou B (art culinaire, art de la table et du service).

Intégrer un bachelor en école hôtelière

Vous pourrez par exemple entrer dans une école hôtelière privée. Les programmes proposés sont généralement des bachelors (trois ans après le bac) et des masters (deux ans après le bachelor ou autre bac+3). Attention, ces formations sont assez sélectives et généralement très coûteuses. Les écoles hôtelières se trouvent en France, mais nos voisins suisses excellent aussi dans ce domaine et proposent des établissements de grande qualité.

Vous souhaitez entrer en école hôtelière ?

Trouvez le bachelor qu'il vous faut

Liste des formations en
Hôtellerie et Restauration

Le BTS est un bon tremplin pour intégrer les formations de haut niveau dans le domaine de l’hôtellerie et de la restauration. Certaines écoles de cuisine et de gastronomie proposent aussi des programmes accessibles après un bac+2.

Se tourner vers l’université en licence ou licence pro

L’université accueille plusieurs formations autour du tourisme, plus ou moins spécialisées. Vous trouverez notamment des licences universitaires, généralement accessibles directement en deuxième ou troisième année grâce à vos connaissances de BTS. Ces licences sont moins nombreuses que les licences professionnelles et plus théoriques. Le système universitaire est bien différent d’un enseignement en BTS. Vous serez moins cadré et devrez être motivé toute l’année pour suivre les cours et obtenir vos semestres.

Trouvez la bonne licence Hôtellerie Restauration

Les licences professionnelles sont également des formations universitaires, mais bien plus professionnalisantes. En effet, en un an, elles vous permettent de vous spécialiser dans un domaine très précis et généralement de vous former en alternance. Un avantage pour mettre un premier pied dans le monde professionnel. Suivre une licence pro vous permet également d’affiner vos compétences et de préciser votre projet pro.

Dans le domaine de l’Hôtellerie et de la restauration, les licences pro ne manquent pas, en voici quelques exemples :

  • management et droit de la restauration
  • commercialisation des aliments
  • management en hôtellerie restauration
  • management des centres de remise en forme et de bien-être
  • direction des services d’hébergement
  • commercialisation et distribution de produits de terroir
  • arts culinaires
  • restauration internationale
  • conception et gestion de projets touristiques
  • accueil et réception
  • génie de production en restauration collective
  • etc.

La licence pro peut se suivre dans une université ou plus souvent dans des Instituts Universitaires de Technologie (IUT), organismes rattachés aux universités.

Trouvez la bonne licence proHôtellerie Restauration

Pourquoi pas un Brevet Professionnel ?

Comme la licence professionnelle, cette formation courte (deux ans) a pour but de spécialiser votre parcours. Généralement suivi après le CAP (certificat d’aptitude professionnelle), le Brevet professionnel (BP) peut aussi se suivre après le BTS.

Les cours se déroulent soit dans des lycées professionnels ou des centres de formation des apprentis (CFA).

Vous allez alors suivre des cours généralistes, mais aussi des cours très spécialisés et des périodes en entreprises, car cette formation est souvent proposée en alternance.

Après un BTS HR, vous pourrez notamment suivre un :

  • BP gouvernante
  • BP sommelier
  • BP cuisinier
  • BP restauration
  • BP tourisme
  • etc.

Trouvez un BP dans l'Hôtellerie ou la Restauration

Option 2 : vous lancer dans la vie active

Après le BTS, il est également possible de se lancer dans le monde du travail. Vous pourrez trouver un premier poste dans un hôtel, un restaurant, une entreprise de tourisme ou autre. Si vous avez suivi votre BTS en alternance, vous pourrez même peut-être rester dans l’entreprise qui vous a accueillie.

N’ayez pas peur de vous lancer avec un bac+2, de nombreux postes sont ouverts à ce niveau de qualification et permettent généralement de faire évoluer rapidement sa carrière.

Trouver votre métier

Lors de votre BTS, malgré le fait que vous ayez suivi une des deux options, les notions que vous avez apprises restent assez généralistes. C’est pour cela qu’avant de vous lancer tête baissée dans la recherche d’un poste, vous devez réfléchir au métier qui vous convient réellement.

Si vous vous êtes orienté vers la restauration, demandez-vous si vous souhaitez plutôt travailler en salle ou derrière les fourneaux. De même pour l’hôtellerie, souhaitez-vous travailler à l’accueil, dans l’administration ou dans les chambres ?
Les métiers que vous pourrez exercer avec un bac+2 ne sont pas les plus qualifiés du secteur et vous risquez de devoir passer une période en tant qu’employé, mais avec le temps et l’expérience, vous pourrez évoluer vers des postes à responsabilités et gagner en compétences et en salaire !

Pourquoi pas entreprendre ?

Autre solution si vous souhaitez arrêter vos études après le bac+2, vous lancer dans une aventure entrepreneuriale ! Le mieux dans ce cas est de réfléchir en amont à une idée, un concept et bien imaginer ce que vous voulez construire. Il ne fait pas juste se dire « je vais montrer mon restau ! ». Les démarches peuvent faire peur, mais si vous prouvez aux investisseurs que vous avez les compétences et les appuis adéquats pour un projet solide, ils vous épauleront ! Entourez-vous de professionnels, de personnes (vos enseignants ou tuteurs de stage par exemple) qui ont de belles expériences dans le domaine, etc. Certes, ouvrir une affaire est souvent synonyme de galère au début et parfois de désillusion, mais avec un plan (financement, concept, emplacement, etc.) cohérent, vous pourrez y arriver. L’équipe de Diplomeo se fera un plaisir de venir tester votre carte ou vos chambres !

Retour en haut de page