Statut étudiant-entrepreneur : la réponse pour les jeunes startupers

Lecture

Le Statut National Etudiant-Entrepreneur répond à l’envie des jeunes étudiants et diplômés de créer leur propre entreprise. Il est entré en vigueur en 2014 dans le cadre du développement de la culture entrepreneuriale auprès des jeunes par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Selon une étude 2019 de OpinionWay et France Active, 42,5 % des 18-30 ans déclarent avoir envie de créer leur propre entreprise. Pour presque 80 % d’entre eux, une aide qu’elle soit financière ou pédagogique est l’élément pour se lancer. Ce chiffre se corrèle avec l’augmentation de 24 % des candidatures pour la demande de ce statut, entre 2018 et 2019. Grâce au Statut National Étudiant-Entrepreneur (SNEE), les jeunes diplômés et les étudiants bénéficient d’avantages à tous les niveaux pour que leurs idées deviennent un projet viable puis une entreprise.

Diplomeo vous donne toutes les informations sur ce statut méconnu, mais qui présente de nombreux avantages ! 

Trouvez votre formation en entrepreneuriat

Qu’est-ce que le Statut National Étudiant-Entrepreneur ?

Crédit : PEPITE France

Il répond directement aux problématiques des jeunes face à la création d’entreprise grâce à un suivi personnalisé durant 1 an. Il suit cette logique prisée par les startups qui est « learning by doing ». Les étudiants sont directement confrontés à la réalité du montage de projet et les réalités de l’auto-entrepreneuriat tout en étant accompagnés. Ainsi, ils sont entourés de trois univers différents : le monde de l’enseignement supérieur, des acteurs socio-économiques et des associations.

PEPITE France (Pôles Étudiants Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat) est en charge de l’attribution du statut. Il est divisé en 31 sous-pôles. Ils sont présents sur le territoire français et les DOM-TOM. PEPITE est également responsable des programmes du Diplôme Étudiant-Entrepreneur (D2E), enseigné à l’université et du prix national Pépite.

À qui s’adresse-t-il ?

Il n’y a pas de limite d’âge, mais une obligation d’avoir le baccalauréat ou un équivalent pour candidater. Ainsi, il s’adresse à toute personne désireuse d’entreprendre

Pourquoi candidater à ce statut ?

Pour les jeunes qui souhaitent monter leur propre entreprise, cet accompagnement est une réelle aubaine. Pour les personnes qui n’ont jamais suivi de cours sur l’entrepreneuriat, ce statut permet d’obtenir les connaissances pour monter sa propre boîte comme les différents statuts juridiques, les aides financières...

Un suivi personnalisé

Ils sont accompagnés de deux tuteurs, l’un professionnel et l’autre académique, pour les aider à répondre à leurs problèmes. Ils sont un peu leurs mentors ou leurs coachs.

Un environnement entrepreneurial

Ils ont un accès privilégié aux partenaires PEPITE comme des banques et des entreprises et à un espace de coworking. Ainsi, ils sont plongés dans un environnement propice à l’innovation et à l’entrepreneuriat.

En plus, PEPITE met à disposition leur propre accélérateur de startup Pépite Starter ainsi que d’autres comme la Station F. Les étudiants bénéficient d’un accompagnement juridique comme l’ACRE (Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprise) et d’aide financière à travers des levées de fond et des concours.

Le Diplôme Étudiant-Entrepreneur (D2E) : un diplôme pour allier projet et école

Les étudiants-entrepreneurs ont la possibilité de suivre le D2E. Il permet aux étudiants d’accéder à des workshops, dirigés par des professionnels et des cours entrepreneuriaux dispensés à l’université. Il s’adresse principalement aux personnes qui n’ont jamais suivi de cours professionnels comme la communication, la demande de subvention ou sur les différents statuts juridiques existants. 

Pour les étudiants en formation initiale, leur emploi du temps peut être aménagé pour suivre ce diplôme et profiter de la VAE pour certaines matières. En effet, le diplôme peut se substituer à une UE professionnelle ou une UE stage intégrée dans leur programme. À la fin, l’étudiant obtient un certificat de compétences en entrepreneuriat.

Le statut d’étudiant pour les diplômés

Pour les jeunes diplômés, ce statut leur donne la possibilité de conserver tous les avantages associés au statut d’un étudiant comme la sécurité sociale, la mutuelle ainsi que la bourse sur critères sociaux du CROUS.

Le plus : le Prix PEPITE

Depuis sa création, le concours (Tremplin pour l’Entrepreneuriat Étudiant) pour les détenteurs du SNEE permet aux lauréats d’avoir un soutien renforcé en leur apportant une visibilité supplémentaire et une enveloppe financière conséquente. En 2019, BPI France était le partenaire du Prix PEPITE.

Comment postuler au SNEE ?

La procédure se déroule sur internet sur le site du SNEE. Les candidats remplissent un formulaire en ligne et partagent des informations relatives au projet. Un comité d’engagement instruit les demandes et convoque les personnes qui les intéressent pour un entretien oral. Il est composé des représentants des établissements PÉPITE, du responsable pédagogique du D2E et d’un partenaire de PÉPITE (structures d’accompagnement et de financement, entrepreneurs, etc.). L’entretien devant un jury a pour objectif d’évaluer la motivation et la qualité du projet.

PEPITE France a mis en ligne une carte interactive sur leur différent positionnement dans le pays. Les pôles sont principalement situés dans les grandes métropoles françaises. Il en existe au moins un par région. 

Candidater au D2E

Le diplôme Étudiant-Entrepreneur nécessite une inscription à un établissement partenaire. Pour les personnes en cursus initial, ils doivent s’inscrire au D2E de leur établissement. Autrement, les jeunes diplômés peuvent choisir l’école de leur choix. Pour l’année 2019/2020, le coût de l’inscription n’excède pas 500 €. Les étudiants boursiers sont exonérés.

3 questions à Abigail, étudiante-entrepreneur 

Retrouvez aussi

L'intégralité de l'interview d'Abigail sur son parcours.

Encore étudiante en ingénierie mécanique à l’école d’ingénieurs ESIPE, elle a postulé pour le Statut National Étudiant-Entrepreneur grâce à son projet « TchopTime », qui est en cours de développement. 

Comment as-tu connu ce diplôme ?

L’idée d’entreprendre m’est venue en fin d’année dernière (2018). Je suis allée voir mon responsable de formation qui m’a redirigé vers le professeur de l’école spécialiste de l'entrepreneuriat. Il m’a fait découvrir le statut étudiant-entrepreneur et les autres possibilités qui s’offraient à moi. 

En avril dernier, j’ai assisté à un événement organisé par PEPITE, sur les femmes et l’entrepreneuriat. J’ai eu l’opportunité de parler avec des personnes en charge du pôle national et des étudiants qui bénéficiaient de ce statut. C’est en échangeant avec eux que j’ai décidé de postuler. 

Peux-tu nous expliquer les démarches pour obtenir ce statut ?

Il y a une période de candidature pour postuler. En ligne, tu réponds à un questionnaire sur ton projet, ta motivation et ce que le statut peut t’apporter.

Après l’examen du dossier, un email est envoyé pour t’annoncer que ton projet est validé et tu es convoqué pour un entretien oral devant un jury. Pendant 5 minutes, tu présentes ton projet et démontres ta motivation. Puis, pendant 10-15 minutes, le jury te pose des questions où ta motivation sera déterminante. J’ai rencontré une étudiante qui a obtenu le statut. Elle m’a dit que son envie d’entreprendre lui a permis d’obtenir le statut, car au moment de postuler, elle n’avait pas de projet précis.   

Tu commences ton accompagnement au mois de septembre. Sais-tu ce que tu feras pendant cette année ?

Je vais bénéficier d’un espace coworking, donc je n’aurais pas à travailler de chez moi. Il se situe sur le campus de l’Université de Marne-La-Vallée, à la Centrifugeuse.  

Je vais être accompagnée par 2 tuteurs, un professionnel et un professeur de l’école. En plus, j’aurai accès à leurs réseaux et à leurs partenaires : banques, entreprises… Et je vais suivre plusieurs ateliers sur la création d’entreprise. Le plus important est que je serai entourée de personnes avec le même état d’esprit, que ce soit des entrepreneurs déjà établis ou des étudiants. Ainsi nous pourrons nous motiver. 

Vous avez toutes les clés pour postuler au statut. Vous n’avez plus d’excuses pour ne pas monter votre entreprise ou votre startup révolutionnaire ! 

Trouvez votre formation en entrepreneuriat

Lina Tran

Partager