Formation aux métiers de l' Automatisme

 

S’orienter vers les métiers de l’automatisme

Ce n’est pas une surprise, l’utilisation de systèmes automatisés (automates et robots) est aujourd’hui indispensable dans le secteur de la production industrielle. Quels sont les métiers de l’automatisme et quelle formation faut-il suivre pour y prétendre ? Réponse avec Diplomeo !

Les métiers de l’Automatisme

L’automatisme renvoie auxmachines utilisées dans le quotidien ou dans l’industrie pour remplacer les actions voire les décisions de l’homme. On retrouve les machines de l’environnement quotidien (appareils électroménagers, téléphones portables, ascenseurs, distributeurs de boissons, systèmes de sécurité…) et les robots pour la construction industrielle (automobile, aéronautique, agroalimentaire…). Pour concevoir, améliorer, construire, mettre en place, réparer ces automates, on rencontre de nombreux professionnels, du technicien au chef de projet en passant par l‘ingénieur automaticien et électronicien.

Les maîtres mots de l’automatisme sont l’innovation et l’efficacité. Les professionnels du secteur réfléchissent à la conception de machines, robots ou automates, programmés à un travail routinier bien défini. Ces systèmes automatisés sont composés d’une partie commande, réfléchie et analyste, et d’une partie opérative exécutante. L’objectif de la mise en place de ces machines est de leur attribuer des tâches dangereuses pour l’homme, de gagner du temps et de la productivité.

Les techniciens en automatisme participent à la construction, l’installation et la maintenance de ces robots au sein de l’usine et des entrepôts où ils sont utilisés. Ils exercent des compétences en électronique, en informatique, en mécanique ou encore en pneumatique. Experts du diagnostic et de l’intervention, ils savent être réactifs en cas de problème et justifient d’un savoir-faire technique à toute épreuve.

Les ingénieurs en automatisme ou en mécatronique ont des fonctions à la fois techniques et managériales. Au cœur de l’industrie, ils travaillent à la conception même de l’automatisation des entreprises. Ils sont les architectes de systèmes automatisés de plus en plus complexes. Comme le technicien, ils font preuve de compétences technologiques certaines, mais sont bien plus que de simples exécutants. Ils répondent au chef de projet et travaillent conjointement avec le service production. Ils dessinent les plans, programment et instrumentalisent les automates, mettent en œuvre les essais, forment et conseillent les utilisateurs. Ils doivent répondre à un cahier des charges et des enjeux financiers souvent importants. Ils doivent ainsi faire preuve d’importantes capacités de communication et de négociation avec les fournisseurs, les responsables de fabrication et les commanditaires clients. Ils sont généralement à la tête d’équipes et doivent alors faire preuve de qualités en management.

Où exercent les professionnels de l’Automatisme ?

Les automaticiens peuvent travailler dans tous les secteurs de l’industrie, pour des petites, moyennes et grandes entreprises. Tantôt sur leur ordinateur, tantôt sur le terrain pour leur expertise, ils sont en contact permanent avec les autres services internes de leur société (bureaux d’études, production, maintenance, service financier) et sont souvent amenés à faire des déplacements auprès des intervenants extérieurs, clients, fournisseurs, usines de conception.

Suivant l’importance de l’entreprise pour laquelle ils travaillent, les techniciens et ingénieurs automaticiens peuvent également travailler à l’international ou simplement être en relation avec des acteurs étrangers. L’usage courant de la langue anglaise est dans ce cas indispensable.

Trouver sa formation dans l’Automatisme

Pour travailler dans l’automatisme, il est nécessaire de suivre une formation qualifiante et technique. Pour être un simple technicien, il existe des formations courtes et professionnalisantes comme le BTS, le DUT et la licence professionnelle

Devenir ingénieur en automatisme n’est pas donné à tout le monde. Un cursus long (bac+5 minimum) dans une école d’ingénieurs généraliste ou spécialisée est obligatoire pour accéder à ce titre. Les étudiants peuvent préparer un master, un master of science ou encore un mastère spécialisé.

À l’université, il est possible de suivre des masters spécialisés en informatique ou en électronique.

Consultez la liste des 199 formations en Automatisme en France