Formation aux métiers de l' Esthétique

 

Les métiers de l'esthétique : comment y accéder ? Comment s'y former ?

Esthéticienne, conseillère ou chercheuse en cosmétique, les métiers du secteur de l’esthétique sont nombreux et attirent de nombreux étudiants et étudiantes. Zoom sur un secteur qui embauche, forme et passionne !

Le secteur de l’esthétique

93 % des Françaises accordent une grande importance à leur apparence. Ce chiffre, c’est une des preuves que le marché de l’esthétique a de beaux jours devant lui. Les instituts ou les industries fournisseuses de produits se portent bien. D’ici 2030, le secteur compte créer plusieurs milliers d’emplois.

Au total, la filière esthétique en France représente :

  • 46 700 entreprises
  • 48 000 salariés
  • 3,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires

Une vaste industrie donc qui comprend des instituts de beauté, des établissements de remise en forme (Spa), mais aussi des commerces de distribution de produits, des laboratoires de recherche en cosmétique, des ateliers de fabrication, etc.

Pays de l’élégance, la France représente 25 % du marché mondial. 25 %, c’est également la part des Françaises qui se rendent en institut de beauté.

Les métiers du secteur de l’esthétique

Pour satisfaire tous ces besoins en pleine croissance et évolution, il faut donc former des personnes aux métiers de l’esthétique. Chaque année, plusieurs centaines de personnes, majoritairement des femmes, choisissent de s’orienter ou de se réorienter vers ces métiers.

On distingue dans cette liste de métiers des métiers du soin pur, des métiers plus scientifiques et des métiers de vente et de conseil.

Les métiers du secteur de l’esthétique :

  • esthéticien ou esthéticienne
  • agent thermal
  • conseiller de vente beauté
  • conseiller de vente parfumerie
  • créateur de parfum
  • socio-esthéticien
  • spa manager
  • spa praticien
  • responsable d’institut de beauté
  • prothésiste ongulaire
  • conseiller ou conseillère en image/relookeur
  • coiffeur ou coiffeuse
  • maquilleur ou maquilleuse
  • chercheur ou chercheuse en cosmétique
  • chef de produit cosmétique
  • formateur ou formatrice
  • conseiller en parapharmacie
  • styliste ongulaire
  • etc.

Les formations aux métiers de l’esthétique

Pour accéder aux métiers cités ci-dessous, les formations sont variées. Et de différents niveaux. Vous pourrez trouver des formations courtes pour des métiers du soin et des études bien plus longues et techniques pour les métiers de la recherche par exemple. À noter que beaucoup de ces formations peuvent se faire en alternance, et à distance pour certaines.

Voici les diplômes que vous pourrez préparer si vous souhaitez travailler dans le domaine de l’esthétique.

Le CAP esthétique

Le certificat d’aptitudes professionnelles (CAP) est une formation de deux ans, accessible après la troisième. Vous pourrez y accéder pour acquérir des compétences et connaissances techniques dans le domaine des soins esthétiques. Vous allez notamment apprendre les différentes techniques de soin du visage, du corps, d’épilation, de maquillage, de bien-être, etc.

La formation CAP se prépare en centre de formation des apprentis (CFA), dans un lycée professionnel ou dans une école d’esthétique. Vous pourrez assez souvent suivre cette formation en alternance afin de travailler parallèlement.

Le Bac pro esthétique cosmétique parfumerie

Cette formation bac pro est une formation qui dure trois années dans un lycée professionnel, après la troisième. Vous allez suivre une classe de seconde, première et terminale avec des matières générales, mais aussi des cours autour des techniques de l’esthétique, des sciences appliquées et de la parfumerie. Vous allez donc suivre une formation en esthétique, mais aussi avoir des connaissances académiques de base qui vous seront utiles plus tard pour des missions de management, de gestion d’établissement…

Le BP esthétique

Le Brevet professionnel esthétique est un diplôme qui complète le CAP. Sa préparation dure deux ans après le CAP, dans les mêmes types d’établissements. Vous allez alors approfondir ce que vous avez appris précédemment. Mais surtout, vous allez apprendre des notions supplémentaire en gestion d’établissement et gestion d’équipe pour en plus des soins, assurer la promotion de produit, la gestion des stocks, la vente, la comptabilité d’un établissement, etc. Ces missions complémentaires, acquises avec le BP, permettent de gagner en responsabilités. Le BP se fait en alternance ou dans le cadre de la formation continue pour les adultes.

Le bachelor esthétique

Dans le domaine de l’esthétique, on trouve aussi des diplômes post-bac comme le bachelor. Cette formation, en trois ans après un baccalauréat, est généralement tournée vers des missions de management dans le domaine de l’esthétique, notamment dans la gestion d’établissement de soins, de vente ou de spa. Vous pourrez aussi travailler dans l’approvisionnement, la logistique ou les techniques de vente et marketing des marques de cosmétique.

Vous allez y apprendre des notions très variées autour de la stratégie comme le marketing, la vente, le management, la gestion des ressources humaines, la communication, etc. Le tout appliqué au secteur de l’esthétique évidemment.

Le BTS esthétique

Dans cette formation BTS en deux années après le bac, vous trouverez des notions de vente principalement. Il existe un BTS spécialisé en esthétique qui vous prépare à la fois à des métiers du soin avec quelques bases, mais surtout à la gestion commerciale d’un établissement, aux techniques de vente et de promotion…

Vous trouverez aussi des BTS scientifiques qui peuvent mener à des métiers dans la recherche ou la production de cosmétiques en laboratoire.

Cette formation bac+2 se prépare dans des lycées ou des centres de formation spécialisés.

La licence professionnelle

Dans le domaine de l’esthétique et plus particulièrement de la cosmétique, il existe quelques licences professionnelles en France. Cette formation universitaire est accessible après la validation d’un bac+2. Dans les universités ou instituts universitaires de technologie (IUT), vous trouverez notamment la licence pro cosmétologie, la licence pro vente et commercialisation nationale et internationale des produits de la cosmétique parfumerie, etc.

Le master

Après la validation d’une licence ou d’une licence pro, soit un bac+3, vous pourrez accéder à des formations masters dans le domaine scientifique des cosmétiques. Vous pourrez par exemple suivre, en deux ans, un master bioactifs et cosmétiques, un master marketing des produits cosmétiques, un master arômes parfums cosmétiques formulation, etc. Vous pourrez vous tourner vers ces formations à l’université, mais aussi dans des écoles d’ingénieurs pour des formations plus techniques et tournées vers les innovations. Certaines écoles de commerce ou de management proposent aussi des masters en gestion, management ou logistique qui pourront s’appliquer au secteur de l’esthétique et vous convenir.

Les formations professionnelles

Accessibles aux personnes qui choisissent de se reconvertir ou d’acquérir de nouvelles compétences, les formations professionnelles sont de différents niveaux. Elles peuvent mener à l’obtention d’un certificat de qualification professionnelle ou à un diplôme comme le CAP ou le BTS par exemple. La plupart des formations pros en esthétiques sont des formations courtes destinées à des personnes qui veulent une compétence supplémentaire : UV, soins aux huiles, socio-esthétique, gestion de stocks, etc.

Consultez la liste des 435 formations en Esthétique en France

Liste des formations pour les métiers de l' Esthétique

Consultez la liste des 435 formations en Esthétique en France

Orientation
Trouvez les formations qui correspondent à votre profil
Information et Comparaison
Consultez les fiches des formations et celles des établissements
Mise en relation
Discutez avec les responsables des formations qui vous intéressent pour choisir la bonne école
Besoin de plus d’informations sur cette formation ?

Diplomeo c’est aussi une équipe de 10 conseillers pour répondre à vos questions *

Diplomeo en chiffres
  • + de 2 492 396 étudiants orientés
  • + de 45 304 formations
  • + de 8 107 établissements
  • + de 1 200 villes
  • + de 200 filières