Les 10 métiers de la Coupe du Monde 2018

La Coupe du Monde de Football requiert une préparation et une organisation impeccable. Pour cela, différents profils sont mobilisés et permettront aux milliers de spectateurs d'apprécier le mois de compétition. Diplomeo vous dresse une description des 10 métiers sans lesquels la Coupe du Monde ne pourrait exister.

Crédit Diplomeo

La Coupe du Monde de Football arrive à grands pas. Pour l’occasion, Diplomeo vous détaille 10 métiers de la Coupe du Monde. Infos à sortir devant le match, à l’apéro.

Trouvez votre formation dans le sport

Découvrez la liste des formation dans le sport

Footballeur professionnel 

Le rêve le plus partagé par les jeunes. Et les moins jeunes. L’appel du ballon est souvent plus fort que celui des livres de classe. Footballeur, sûrement le métier le plus beau, mais aussi le plus cruel qui existe ; tant de candidatures pour si peu d’élus.

Pendant la coupe du monde, des centaines de footballeurs professionnels vont défendre leurs couleurs et vivre l’évènement le plus attendu de l’année : la Coupe du Monde. La plupart des footballeurs sont repérés dès le plus jeune âge, et dirigés en centre de formation. Enfin, s’ils atteignent le niveau requis, le club formateur pourra leur proposer un contrat professionnel.

Salaire : le salaire de débutant avoisine les 1 500 € mensuels. Ce montant peut très rapidement augmenter et devenir dérisoire, suivant le niveau et le club dans lequel le joueur évolue.

Le métier en russe : футболист - [f][u][t][b][o][ʎ][i][s][t]

Commentateur 

Installé dans la tribune de presse des stades, l’ancien journaliste ou professionnel du ballon rond fait vivre en direct le déroulement du match. C’est lui qui rythme, fait pleurer et donne la chair de poule aux millions de téléspectateurs. Fin connaisseur du football et passionné du beau jeu, le commentateur a suivi des études de journalisme sportif. Il connaît ses fiches de joueurs sur le bout des doigts, et n’a aucun mal à prononcer le nom des joueurs slaves.

Salaire : le commentateur gagne 1 500 € par mois (en débutant). Ce salaire varie suivant la chaîne qui l’emploie.

Le métier en russe : комментатор - [k][o][m][m][ʲɛ][n][t][a][t][o][r]

Entraîneur 

Celui qui crie sur ses joueurs, assis sur la glacière au bord du terrain ? C’est l’entraîneur. C’est aussi celui qui les maintient en forme, met en place les tactiques de jeu, choisit la composition, règle les problèmes des joueurs et du club en interne, subit la pression du club, des médias et des supporters.

Vous l’aurez compris, entraîneur n’est pas un métier facile. Mais il est excitant. D’ailleurs, le poste d’entraîneur s’adresse aux passionnés, titulaires du diplôme professionnel d’entraîneur, ou aux anciens pros. Pour entraîner une grande équipe, il faut avoir baigné dans le milieu. Néanmoins, il est tout à fait possible, et moins difficile d’accès d’entraîner en division d’honneur (DH) voire en nationale.

Salaire : Le salaire d’un entraîneur de football dépend du club ou de la fédération qui l’emploie. En moyenne, un entraîneur débutant touche un salaire aux alentours de 2 000 €. Le double lorsqu’il est professionnel. Le décuple lorsqu’il s’appelle José Mourinho.

Le métier en russe : тренер - [t][r][ʲɛ][n][ʲɛ][r]

Recruteur 

Devant les matchs, tu es du genre à n’observer qu’un joueur en particulier ? Tu n’as d’yeux que pour la nouvelle recrue qui fait danser l’équipe adverse (cf Ronaldinho au PSG) ? Tu as toujours préféré L’Entraîneur à Fifa ? Le métier de recruteur pourrait t’intéresser.

Également appelé scout, le recruteur est payé à voyager dans le monde entier pour dénicher les perles rares du football. Il dispose d’une excellente connaissance du football et a le flair quand il s’agit de miser sur le potentiel d’un jeune joueur.

Malheureusement, cette voie n’a pas vraiment de formation. C’est avant tout le carnet professionnel qui entre en jeu, et crée des opportunités.

Salaire : pour quelqu’un dont c’est l’activité à temps plein, on peut compter 70 000 € brut par an. Mais la fourchette de salaire est très large selon le club.

Le métier en russe : вербовщик - [v][ʲɛ][r][b][o][v][ʃʲt͡ʃʲ][i][k]

Préparateur physique 

Le préparateur physique est l’un des nombreux métiers cachés du football. Pourtant, il est très proche du club et de ses joueurs, puisqu’il occupe une place primordiale.

Le préparateur physique établit les séances d’entraînement personnalisées à chaque joueur de l’équipe dont il s’occupe. Il connaît parfaitement l’anatomie, la physiologie et la diététique de ses joueurs. Un défenseur central n’aura pas la même préparation physique qu’un goal. Le but du préparateur physique est donc de préparer le corps à l’effort, entretenir et développer les ressources et le potentiel de chacun, les faire récupérer, améliorer la souplesse, etc.

Préparateur physique est l’une des professions du foot les plus accessibles. Le DUEPP, le BPJEPS, DEJEPS, DESJEPS ou les licences et masters STAPS permettent d’accéder à ce poste ; rassurez-vous, les études sont moins complexes que leurs acronymes. Il est aussi possible d’effectuer un master préparation physique, mentale et réathlétisation pour approfondir ses connaissances et maximiser ses chances d’entrer dans un grand club.

Salaire : le salaire d’un préparateur physique varie selon l’importance du club, de sa notoriété et du niveau des diplômes qu’il a obtenu.

Le métier en russe : физический тренер - [f][i][ɛ][i][t͡ʃʲ][ʲɛ][s][k][i][j]  [t][r][ʲɛ][n][ʲɛ][r]

Stadier 

Le stadier surveille, contrôle la conformité d’entrée et de sortie, apporte son aide aux personnes, renseigne, délivre les autorisations d’accès (badge, etc.), effectue la télésurveillance des stades, etc. Il est multitâche d’une semaine à l’autre. Celui aussi celui qui est dos au terrain, avec un gilet jaune. Ce métier est indispensable, et toujours demandé par les clubs pour assurer la sécurité lors des matchs.

Le stadier sait utiliser les outils de radiocommunication, respecte l’hygiène et la sécurité, connaît les techniques de médiation et d’autodéfense. Cette profession est accessible avec un diplôme de niveau CAP/BEP, ou avec une expérience professionnelle dans le secteur de la sécurité et de la défense sans diplôme particulier. De plus, le titulaire doit présenter un casier judiciaire vide.

Salaire : habituellement employés en agence d’intérim, les stadiers sont payés à l’heure (pour une moyenne de 10 €/heure).

Le métier en russe : стюард - [s][t][ʲu][a][r][d]

Arbitre 

Souvent contesté, parfois applaudi, l’arbitre rythme le match, et décide des sanctions à prendre en cas d’entorse... au réglement. Il doit constamment rester neutre et rendre les décisions sans favoritisme.

L’arbitre dispose d’une grande concentration. Lucide, il connaît parfaitement les règles du jeu. C’est aussi un grand sportif ! En moyenne, il parcourt entre 7 et 11 km par match, sans quitter le jeu des yeux. Pour parfaire sa condition physique et être capable de suivre le rythme d’un match de Ligue 1, un arbitre s’entraîne en moyenne 4 à 5 fois par semaine.

En France, on compte finalement peu d’arbitres pros, puisqu’aucun ne dispose d’un statut professionel comme il existe pour les joueurs. Pourtant, une petite dizaine d’arbitres ont fait le choix de se consacrer 100 % à cette activité et ont abandonné leur métier. En Ligue 1, on compte 21 arbitres centraux, contre 17 en Ligue 2.

Salaire : c’est la Ligue de football professionnel qui rémunère les arbitres. En moyenne, ils touchent un forfait de 70 000 € annuels. Au match, leur prestation est rémunérée 7500 €. Chacun fait en moyenne entre 15 et 20 matchs en Ligue 1 par saison. En Ligue 2, ces rémunérations sont divisées par 2.

Le métier en russe : судья- [s][u][d][ʲa]

Trouvez votre formation dans le sport

Découvrez la liste des formation dans le sport

Speaker 

Le métier de speaker est sûrement un des métiers les plus enviés dans le monde du football. Le speaker, au micro, s’adresse aux milliers de spectateurs. Son rôle est d’annoncer la composition, les buteurs, et de chauffer le public. À lui seul, il peut faire crier un stade entier. Chaque club détient son speaker. Le speaker a une voix particulière et chaleureuse. D’ailleurs à côté de ça, ils prêtent souvent leur voix à la radio, aux voix off en télévision, etc.

Il n’y a pas vraiment de diplôme pour exercer ce métier. Vous ne trouverez pas d'école de speaker. C’est grâce aux rencontres, aux opportunités et sûrement à la chance que vous pourrez devenir speaker. Speaker n’est pas un métier toujours facile. Il faut toujours pouvoir assurer le show, comme n’importe quel intermittant du spectacle. Quelque soit les conditions météorologiques, le speaker fait son travail d’ambianceur, au bord du terrain.

Salaire : le salaire moyen d’un speaker est de 3 177 € net par mois. Bien entendu, le salaire varie selon le club pour lequel le speaker exerce son métier.

Le métier en russe : динамик - [d][i][n][a][m][i][k]

Responsable sécurité et logistique 

Le responsable sécurité et logistique endosse plusieurs dossards ; il gère les besoins logistiques du groupe sportif professionnel comme le matériel et les équipements (achats, gestion des stocks, relation avec l’équipementier, intendance), les commandes, la diffusion du matériel et l’organisation de tous les déplacements de l’équipe pour les matchs à l’extérieur (réservation des vols, cars et hôtels). Cette partie répond aux besoins du coach et de son staff. La deuxième partie du poste concerne la sécurité, la gestion et la mise en place du dispositif de sécurité les soirs de match à domicile. Il dirige ici les agents de sécurité mobilisés, les stadiers, etc.

Le football appartenant au monde du spectacle, le responsable sécurité et logistique passe beaucoup de temps en amont avant les événements. Disponible les samedis, dimanches et jours feriés, il ne compte pas ses heures.

Le nombre de club professionnels étant très restreint (une quarantaine à ce jour), il y a peu de perspectives d’embauches à ce poste. Néanmoins, ils sont toujours remplacés, et les stades s’agrandissent de plus en plus avec le rachat des clubs. Pour travailler en lien avec sa passion, il ne faut pas se décourager !

Salaire : le salaire de la personne en charge de la sécurité et logistique dépend du club qui l'emploie, justement. Celui du PSG n’aura pas les mêmes tarifs que celui de Lorient. Notons tout de même que le salaire peut grimper très haut.

Le métier en russe : Менеджер по безопасности и логистике - [m][ʲɛ][n][ʲɛ][d][ʒ][ʲɛ][r]  [p][o]  [b][ʲɛ][z][o][p][a][s][n][o][s][t][i]  [i]  [ʎ][o][g][i][s][t][i][k][ʲɛ]

Jardinier 

Pas de jardinier, pas de pelouse. Pas de pelouse, pas de terrain. Pas de terrain, pas de match. Pas de match... pas de match. Croyez-nous, le métier de jardinier est plus palpitant que notre introduction juste au-dessus. Le jardinier a une responsabilité colossale ; c’est lui qui garantit la conformité du terrain, et donc indirectement la qualité de jeu du match.

Toujours sur le terrain, du moins sur la pelouse, le jardinier prend soin de ses quelques milliers de m2. Il s’occupe de remettre le terrain en étât après les entraînements, combler les trous, veiller au système d’arrosage de l’herbe et, dans certains cas, des systèmes de chauffage et de luminothérapie. Il veille également à ce que la pelouse soit coupée à la bonne hauteur, souvent selon le choix de l’entraîneur.

Les jardiniers des pelouses de football sont souvent issus de formations en paysagisme (CAP agricole jardinier paysagiste, bac pro aménagements paysagers, BPA travaux des aménagements paysagers, BTS aménagements paysagers, BTSA production horticole, licence pro…).

Salaire : dans les stades de foot, le jardinier gagne plus que dans les jardins. Encore une fois, tout dépend du club qui l’emploie. Par exemple, le jardinier du PSG toucherait 20 000 € par mois. Autant que bon nombre de joueurs de L1.

Le métier en russe : садовник - [s][a][d][o][v][n][i][k]

Trouvez votre formation dans le sport

Découvrez la liste des formation dans le sport

Guillaume de Saint Sernin