Littéraires : les métiers pour ceux qui aiment le français

L'écriture vous anime ? La lecture est pour vous bien plus qu'un loisir ? Bonne nouvelle, Diplomeo vous aide à découvrir le métier qui vous correspond le mieux grâce à son top 5 des métiers à choisir quand on aime le français et les lettres !

livres dans une bibliotheque universitaire

Le commentaire de texte, la dissertation, l’écriture d’invention, on ne peut pas dire que cela vous donne des boutons. Au contraire, vous êtes plutôt à l’aise avec les exercices rédactionnels où vous pouvez prouver votre goût pour la langue française. Que vous soyez en classe de terminale, étudiant ou adulte, il est grand temps pour vous de trouver une formation en accord avec vos compétences. C’est parti pour notre top 5 des métiers littéraires !

Journaliste de presse écrite/rédacteur web

Fortement idéalisé, le métier de journaliste fait rêver plus d’un amoureux de la langue de Molière. Qu’il porte le nom de journaliste, journaliste web, rédacteur, rédacteur web, découvrez ce métier de l’écrit !

Le métier

L’auteur de romans n’est pas le seul à pouvoir déclencher chez les lecteurs une certaine émotion. Qu’il travaille en presse nationale, presse régionale ou pour des sites web, le journaliste use également de sa plume pour traiter une information et susciter l’intérêt de son audience. Travailler sur votre culture générale et votre curiosité vous sera demandé dans ce métier. En effet, en quête perpétuelle d’un sujet susceptible d’intéresser son audience, le journaliste ou rédacteur doit réaliser une veille quotidienne sur le web, les réseaux sociaux...

Ainsi, vous ne devrez pas être frileux à l’idée de vous plonger dans la lecture de nombreux articles, dossiers pour alimenter vos papiers qu'il s’agisse de thématiques davantage histoire-géographie, sciences et technologies... Et même si on parle généralement de papiers, le journaliste est de plus en plus amené à prendre le pli du numérique. En effet, le journaliste peut travailler devant son ordinateur à l’instar du rédacteur web.

Le rédacteur web peut écrire pour un site web, un blog... Si vous décidez de vous plonger dans cette profession, vous devrez avoir une orthographe irréprochable et une syntaxe parfaite. Attention, fautes de français interdites ! Mais au-delà des qualités rédactionnelles, vous devrez faire preuve de grandes qualités à l'oral et relationnelles pour réaliser des interviews. La polyvalence est également de plus en plus recherchée : cap sur les compétences en photo et vidéo !

Les perspectives d’emploi

Le métier de journaliste est souvent pointé du doigt en raison de la précarité du métier. En effet, les offres d’emploi en presse écrite n’affluent pas réellement et il faut souvent commencer par réaliser des piges pour ensuite pouvoir espérer décrocher un CDD ou un CDI en journalisme. Les stages sont une bonne porte d’entrée vers l’emploi. Les postes sont plus nombreux en rédaction web. Pour améliorer le référencement de leur site, beaucoup d’entreprises font appel à des rédacteurs pour écrire des articles en y insérant des mots clés pertinents !

Les formations

Pour devenir journaliste en presse écrite, l’idéal est de rejoindre une des écoles reconnues par la profession après la terminale ou après une première formation comme une classe prépa. Des écoles spécialisées proposent également des cursus très professionnalisants impliquant des périodes de stage assez longues ou mieux, une possibilité de suivre la formation en alternance ! Voici des exemples de formation que vous pouvez décider de suivre pour rejoindre ce métier de lettres passionnant :

Trouvez la bonne formation pour devenir rédacteur

Professeur de français langue étrangère (FLE)

Vous connaissez le métier de professeur de français, celui de professeur d’anglais, mais vous ignorez peut-être celui de professeur de FLE. Si vous aimez la langue française et souhaitez travailler dans un contexte international, il est peut-être temps de considérer cette carrière professionnelle !

Le métier

C’est aussi simple que cela : le professeur de français langue étrangère enseigne le français à des élèves qui ne sont pas francophones ! Si vous êtes animé par la langue française, sachez que la mission du professeur de FLE est justement de transmettre son goût pour le français à des étrangers. Exerçant dans des associations, des organismes privés, des universités, en France ou à l’étranger, ce professionnel du système éducatif doit s’adapter au niveau de connaissance de la langue de ses élèves, afin de leur permettre d’acquérir un certain niveau de français.

Comme tout professeur, il utilise un matériel spécifique à chaque tranche d’âge pour enseigner de la façon la plus optimale qui soit. Livres, enregistrements, vidéos, le professeur de FLE peut avoir plus d’un tour dans son sac pour permettre à chacun de maîtriser le français. Ce métier peut être un choix pertinent si vous aimez les langues vivantes et que souhaitez travailler à l’étranger : l’Alliance française, les instituts français et les ambassades recrutent des pédagogues amoureux du français !

Les perspectives d’emploi

Ce professeur ne jouit pas de la même sécurité de l’emploi que les professeurs fonctionnaires de l’État. Le professeur de FLE doit trouver un employeur, ce qui rend la profession plutôt précaire... En revanche, ce métier peut tout à fait vous correspondre si vous avez envie d’une certaine liberté au quotidien !

Les formations

Le Graal pour un candidat à un poste de professeur de FLE est de passer par un master professionnel français langue étrangère. Vous pouvez dès la licence choisir un parcours FLE dans le cadre d’une licence LEA, licence LLCER ou encore licence de lettres, pour ensuite choisir un master FLE. Ces formations sont accessibles avec n'importe quel baccalauréat. Il existe également des formations professionnelles français, des diplômes en français langue étrangère, proposés par des organismes de formation.

Trouvez la bonne formation pour devenir prof de FLE

Éditeur

Vous avez l’impression que la lecture doit vous suivre toute votre vie ? Les métiers du livre ne seront sûrement pas les derniers à vous intéresser. Eh oui, le métier d’éditeur est invariablement une profession pour les amoureux des lettres.

Le métier

Les romans, les albums, les guides de voyage et autres livres et périodiques ne se retrouveraient pas dans les librairies et points de vente sans l’éditeur, véritable chef d’orchestre du monde de l’écrit. Mais attention, le travail de l’éditeur est particulièrement diversifié et ne résume pas à donner son accord pour l’édition d’une production.

L’éditeur sélectionne les auteurs qui lui semblent intéressants et susceptibles de représenter d’importants volumes de vente, et suit toutes les étapes du processus d’édition en prenant en compte les contraintes budgétaires et techniques. Vos affinités littéraires vous aideront à définir une ligne éditoriale, examiner les manuscrits et concevoir les projets éditoriaux. Aussi, vous pourrez assouvir votre passion pour la lecture en suivant les sorties littéraires. Vous aurez l’interdiction de ne pas être à jour sur l’actualité littéraire !

Après des années d’expérience, vous pourrez décider de vous spécialiser dans un domaine comme la santé, la jeunesse, l’automobile... Bien que votre passion pour le français soit très importante pour exercer ce métier, ne pas être allergique aux chiffres est un élément important, car la gestion des budgets fait partie du quotidien de l’éditeur.

Les perspectives d’emploi

L’édition est un secteur générateur d’un chiffre d’affaires important et toujours en recherche de diplômés compétents dans le domaine. Le monde de l’édition est florissant : selon le syndicat national de l’édition (SNE), le chiffre d’affaires des éditeurs a fait un bond important entre 2015 et 2016 passant de 2722,1 à 2 837,9 millions d’euros, soit une progression de 4,25 % en un an.

Les formations

Pour travailler dans l’édition, votre orientation scolaire se fera nécessairement vers une formation littéraire même si vous n'avez pas forcément suivi un bac L. Si des masters en édition existent et sont la voie royale pour accéder au métier d’éditeur, il existe également des formations courtes spécialisées dans l’édition pour avoir un niveau de technicien supérieur. On peut notamment citer le BTS édition qui permet d’aborder des enseignements professionnels comme environnement éditorial et commercial, informatique éditoriale et de gestion, droit, économie... Il existe également des licences pro édition.

Trouvez la bonne formation pour devenir éditeur

Documentaliste

S’il y a un métier où vous serez en contact constant avec les livres, c’est bien celui de documentaliste ! Si vous aimez chercher l’information, passer des heures à flâner dans les bibliothèques, peut-être devriez-vous vous orienter vers le métier de documentaliste !

Le métier

Entreprises, collèges, lycées, universités, bibliothèques, musées, nombreuses sont les institutions nécessitant la présence d’un documentaliste dans leurs murs. Le documentaliste est un véritable pro de l’information et de la communication. Sa mission première ? Collecter et classer des articles, des documents électroniques, des livres pour gérer au mieux ce que l’on appelle le fonds documentaire. Vous devez donc avoir un penchant très marqué pour la lecture, la documentation, la recherche et avoir une curiosité littéraire et intellectuelle sans limite (ou presque) !

Mais le documentaliste n’est pas seulement un professionnel du papier, il se sert principalement de l’outil informatique. La base de données, les logiciels de gestion documentaire, de publication de contenus, n’ont en effet pas non plus de secret pour le documentaliste qui en fait usage quotidiennement.

Si vous vous dirigez vers cette profession, sachez que vous aurez à interagir avec de nombreux interlocuteurs : les éditeurs, graphistes, secrétaire d’édition si vous travaillez dans l’édition, les professeurs et élèves si vous travaillez dans un établissement scolaire, et bien d’autres professionnels. Votre curiosité pour le français et le monde de l’édition pourra être assouvie par l’univers, l’environnement dans lequel vous évoluerez !

Les perspectives d’emploi

Les principaux employeurs des documentalistes sont les groupes de presse, les entreprises privées, les centres de gestion d’information, mais aussi le secteur public ! Les concours de la fonction publique sont en effet une voie d'entrée dans le secteur. La gestion du document évolue et le métier de documentaliste se voit évoluer pour s’adapter aux nouveaux besoins du secteur de l’information et de la communication !

Les formations

Pour exercer le métier de documentaliste, au-delà de votre goût pour l’analyse, votre organisation et votre passion pour la documentation et le français, vous devez avoir un certain bagage académique et donc passer par des études supérieures ! Les formations universitaires ou en écoles spécialisées dans le domaine de la gestion de l’information et du document sont privilégiées. Après le bac, vous pouvez opter pour un DUT information-communication, puis vous spécialiser pour obtenir une double compétence dans votre domaine de prédilection. Sachez que ces formations plutôt littéraires peuvent être accessibles aux bacheliers généraux comme technologiques

Trouvez la bonne formation pour devenir documentaliste

Attaché de presse

Adepte de l’écrit et attiré par le monde des médias ? L’attaché de presse est justement le professionnel en charge de la relation avec les médias. Aussi appelé chargé des relations publiques ou correspondant presse, l’attaché de presse a pour premiers interlocuteurs les journalistes !

Le métier

Non, l’attaché de presse n’est pas un journaliste. Cependant, si vous avez une « patte littéraire » et écrivez très régulièrement, sachez que l’attaché de presse en fait lui aussi usage au quotidien ! Ce professionnel sélectionne les informations qui valorisent au mieux l’entreprise pour laquelle il travaille pour donner à lire aux journalistes des argumentaires, dossiers de presse et communiqués de presse, soit des documents faisant la promotion d’un produit, d’une marque, d’un événement, etc. L’attaché de presse est une plume alerte qui sait présenter à l’écrit une actualité.

Vous soignez toujours très bien vos devoirs ? Cette profession vous correspond peut-être, car l’opinion publique dépend de la qualité de vos productions et de votre esprit consciencieux ! En tant que chargé de relations publiques, pas besoin de compétences en mathématiques, c'est votre verbe qui sera votre atout au quotidien : vous devrez entretenir de bonnes relations avec les journalistes ce qui implique un certain talent oratoire ! Attention, profession déconseillée aux personnes désorganisées et se laissant facilement submerger par le stress !

Les perspectives d’emploi

Attaché de presse = région parisienne. Si tous les professionnels des relations publiques et des relations presse ne sont pas tous franciliens, il semble tout de même juste de préciser que les emplois se font plus nombreux dans la capitale. Aussi, le meilleur moyen d’intégrer une entreprise, une agence de communication ou une collectivité en tant qu’attaché de presse est de passer par un stage, car le milieu de la communication regorge de candidats ! La persévérance est donc obligatoire !

Les formations

Pour exercer cette profession littéraire, choisissez une formation en communication qui vous permettra d’acquérir des compétences professionnelles. Les licences en communication, bachelor en communication, accessibles après un bac L, bac ES comme un bac S ou technologique, sont de bonnes formations, mais le niveau d’études privilégié se situe souvent à bac+5. Le master en communication est un cursus tout à fait adapté !

Trouvez la bonne formation pour devenir attaché de presse

Que vous soyez bachelier, déjà étudiant de l'enseignement supérieur, en réorientation, ou adulte en reconversion professionnelle, vous pouvez décider de conjuguer passion et métier ! Les lettres ont de beaux jours devant elles ! 

Alice Meyer