Reconversion professionnelle : tous les conseils pour se reconvertir

Chaque année, de nombreux Français font le choix de la reconversion professionnelle. Découvrez tous les conseils pour se reconvertir.

Reconversion professionnelle : toutes les infos pour changer de vie

Près de 7 millions de personnes entament une reconversion professionnelle chaque année. Voilà ce que révélait une enquête publiée par le Lab’Ho du groupe Addeco en 2016. 7 millions de personnes, ou 26% des actifs, soit plus d’un quart des Français en activité. Un chiffre très important qui montre une fois de plus qu’au 21e siècle, les travailleurs évoluent beaucoup au fil de leur carrière et peuvent changer plusieurs fois de métier au cours de leur vie.

Trouvez votre formation professionnelle

Pourquoi faire une reconversion professionnelle ?

Quelles sont les raisons d’une reconversion professionnelle ? Si certains décident de se reconvertir pour changer totalement de vie, d’autres eux, souhaitent juste voir évoluer leur carrière ainsi que leur salaire. Deux profils existent donc. Ceux qui souhaitent rester dans la même branche mais changer de poste pour obtenir plus de responsabilités, et ceux qui veulent totalement se reconvertir en changeant de métier et de vie.

« Je n'étais pas passionné par mon activité et je n'y trouvais pas trop de sens. Je me suis toujours dis que je ferais autre chose un jour et à la suite d'une rupture de contrat j'ai pu avancer concrètement sur ce changement », témoigne Patrice, 45 ans. « Avant de changer de métier, j’étais juriste en entreprise, spécialisée dans le droit commercial et droit des contrats. Je ressentais une grande lassitude et je n’avais plus aucun intérêt pour mon métier. J'ai vécu un licenciement économique suite à une liquidation judiciaire et 2012 et depuis, plus aucun poste proposé n'était intéressant. J'avais résolument envie de faire autre chose », évoque de son côté Olivia, 41 ans.

Se reconvertir pour changer de vie

Vous êtes analyste informatique et souhaitez ouvrir votre restaurant ? Vous exercez dans le domaine de la finance et rêvez de devenir fleuriste ? Vous êtes chargé de communication et avez envie de devenir enseignant ? C’est possible ! Il n’est jamais trop tard pour changer de vie et de métier.

Dans un premier temps, avant de prendre votre décision, vous devez faire un travail mental sur votre actuel métier. Si vous ne vous sentez vraiment pas heureux dans votre actuelle profession, alors n’hésitez plus. N’écoutez pas ceux qui vous découragent, vous disent que ce n’est pas prudent ou vous recommandent de patienter encore quelques années à votre choix. Si vous avez décidé que c’était le bon moment pour une reconversion professionnelle, c’est que c’est le cas !

Se reconvertir pour évoluer professionnellement

Vous occupez un poste de comptable et souhaitez évoluer pour occuper un poste avec plus de responsabilités ? Vous voulez rester dans votre domaine d’activité mais devenir manager et gérer une équipe ? C’est également possible !

La reconversion peut également être une évolution professionnelle. Par exemple, si vous occupez un poste de comptable et que vous souhaitez devenir contrôleur de gestion, vous avez la possibilité de reprendre vos études et de vous lancer dans une formation professionnelle pour obtenir de nouvelles compétences. Et cette possibilité existe dans une multitude de professions.

Se reconvertir suite à un licenciement

Si vous venez d’être licencié ou allez l’être très bientôt, c’est peut-être un mal pour un bien. En effet, si vous avez l’impression que vous avez fait le tour de votre métier, pourquoi ne pas décider de changer totalement de voie en vous reconvertissant ?

D’ailleurs, si vous êtes licencié, vous serez probablement accompagné par une ce que l’on appelle une cellule de reclassement. Profitez-en pour dire à votre consultant vos projets, à lui parler de vos envies de reconversion. Il pourra vous accompagner dans votre démarche et vous prodiguer de précieux conseils.

Pensez également à vous renseigner auprès de vos employeurs. Lors de licenciements collectifs, certaines entreprises mettent en place des budgets formation qui pourraient vous servir dans l’optique d’une reconversion professionnelle.

Comment choisir sa reconversion professionnelle

Comment s’y prendre pour changer de métier ? Comment réussir sa reconversion professionnelle ? Comment faire le bon choix de métier, de secteur ? Voici quelques conseils pour vous en sortir plus facilement !

Trouvez votre formation professionnelle

Faire un bilan de compétences

Le bilan de compétences peut être très utile à toute personne qui souhaite faire une reconversion professionnelle. Au cours de ce bilan, vous serez accompagné par un spécialiste formé pour vous conseiller.

Au cours des rendez-vous avec votre conseiller, vous pourrez avancer sur votre réflexion, faire le point sur votre situation professionnelle, évoquer vos envies et les différentes possibilités existantes pour votre avenir. Vous parlerez de ce que vous savez faire, de ce que vous ne savez pas faire, de ce que vous rêvez de faire, de ce qu’il va falloir que vous appreniez pour pouvoir vous reconvertir, etc.

Il y a deux sortes de bilans de compétences :

  • celui qui s’adresse aux salariés qui sont en poste dans une entreprise
  • celui qui s’adresse aux gens qui sont demandeurs d’emplois

Si vous êtes salarié, vous pouvez vous adresser à la direction des ressources humaines ou à un organisme qui va financer : l’entreprise n’est pas obligatoirement au courant de la démarche. Si vous êtes demandeur d’emploi, adressez-vous à votre conseiller Pôle emploi.

Définir son projet de reconversion

Lorsque vous effectuerez votre bilan de compétences avec votre conseiller, celui-ci vous aidera à définir votre projet de reconversion professionnelle.

Quelles sont vos compétences ? Quelles sont vos qualités ? Quelles sont vos envies de formation ? Quelles sont les compétences que dont vous avez besoin pour votre nouveau projet professionnel ? Quels sont les besoins du marché de l’emploi ? Le métier que vous envisagez recrute-t-il ? Vous devez trouver des réponses à toutes ces questions. Une fois que vous aurez ces réponses, vous serez plus susceptible de définir facilement votre projet de reconversion.

Lors des différents rendez-vous avec votre conseiller, lors du bilan de compétences, vous aurez la possibilité de réfléchir à toutes ces questions et d’y apporter une réponse, ce qui vous permettra d’affiner votre projet.

Rechercher une formation professionnelle

Une fois que vous aurez défini votre projet de reconversion pro, vous pourrez vous lancer à la recherche d’une formation professionnelle. Ces cursus, également appelés formations continues, vous permettront d’acquérir de nouvelles compétences en vue de votre reconversion.

Pour commencer dans votre recherche de formation, vous pouvez regarder toutes les formations disponibles sur Diplomeo. Notre plateforme s’est donné pour mission de regrouper un maximum de formations. Vous pouvez ainsi rechercher en fonction de votre profil, de votre ville et de vos envies.

Sinon, d’autres plateformes existent pour rechercher votre formation professionnelle. C’est par exemple le cas du site defi-metiers.fr, iciformation.fr, kelformation.com ou le site du ministère, moncompteformation.gouv.fr.

De très nombreux organismes proposent des formations professionnelles. Renseignez-vous bien sur chacun d’eux et sur chacune des formations qu’ils proposent avant de vous lancer. Et surtout, vérifiez bien que les formations soient reconnues et apportent des débouchés.

Trouvez votre formation professionnelle

Comment financer sa reconversion professionnelle

Pour se reconvertir, vous allez devoir effectuer une ou plusieurs formations professionnelles, ou même, reprendre vos études. Ces formations vont avoir un coût qui n’est pas négligeable. Voici tous les conseils dont vous avez besoin pour financer votre reconversion professionnelle.

Quand on est demandeur d’emploi

Lorsque l’on est demandeur d’emploi, il y a plusieurs moyens de financer sa formation professionnelle. Voici toutes les solutions qui s’offrent à vous. Attention : selon que vous êtes bénéficiaire ou non de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) du régime d’assurance chômage, les financements pourront différer.

Grâce à Pôle emploi

Dans de très nombreux cas, Pôle emploi peut vous aider à financer, voire vous payer entièrement votre formation si vous êtes demandeur d’emploi. Plusieurs dispositifs existent et vous permettront de financer cette formation :

  • le compte personnel de formation (CPF) : le CPF fait partie de votre compte personnel d’activité (CPA). Il permet d’avoir accès à la formation continue. Ce compte permet d’acquérir des heures de formation au cours de votre parcours professionnel. Vous pouvez utiliser ces heures de formation dès que vous le souhaitez : le compte prendra en charge une partie ou la totalité du coût de votre formation professionnelle.
  • l’allocation d’aide au retour à l’emploi formation (Aref) : cette allocation donne la possibilité à tout demandeur d’emploi touchant l’ARE de bénéficier d’une formation professionnelle facilitant sa réinsertion professionnelle.
  • Le régime public de rémunération (RFPE) : ce régime vous permettra de percevoir une rémunération pendant la durée ou une partie de la formation professionnelle que vous effectuerez.

N’hésitez pas à demander plus de détails à votre conseiller Pôle emploi. Ces professionnels seront les mieux placés pour vous conseiller.

Grâce au Conseil régional

Dans beaucoup de régions françaises, le Conseil régional prend en charge le coût de certaines formations. Les demandeurs d’emploi peuvent ainsi solliciter la région pour le financement de leur formation professionnelle. Certaines régions françaises se sont réellement fixé comme priorité de permettre aux personnes privées d’emploi de se former pour obtenir de meilleures qualifications et se donner de meilleures chances de trouver un emploi.

Quand on est salarié

Il existe également des solutions pour financer sa formation professionnelle lorsque l’on est salarié et ainsi réussir sa reconversion.

Grâce au CIF

Le congé individuel de formation (CIF) accompagne les salariés en reconversion professionnelle en leur donnant la possibilité de suivre des formations longues. Pour faire un CIF, vous devez répondre à certains critères d’ancienneté dans votre entreprise.

Grâce au CPA (et au CPF)

Le CPA (compte personnel de formation) a pour but d’accompagner un salarié tout au long de sa vie professionnelle. Il regroupe le CPF, qui permet d’acquérir des droits à la formation en accumulant jusqu’à 150 heures de formation profesionnelle, et le compte personnel de prévention de la pénibilité (C3p) qui donne l’opportunié à ceux qui exercent des métiers difficiles de partir plus tôt à la retraite. Grâce à votre CPA, vous pourrez donc financer votre formation professionnelle.

Quand on est intérimaire

Comme les salariés, si vous êtes intérimaire, vous pouvez demander un congé individuel de formation ou passer par votre CPF pour financer votre formation professionnelle et vous lancer dans une reconversion professionnelle.

Quand on est fonctionnaire

Comme les salariés, les agents de la fonction publique peuvent effectuer une reconversion professionnelle. Ils peuvent donc également choisir de faire une formation professionnelle. Et comme les salariés, pour financer leur formation professionnelle, les fonctionnaires peuvent se former grâce à leur compte personnel de formation (CPF). Ils peuvent également demander un congé de formation professionnelle (CFP) : ce congé permet aux agents titulaires de la fonction publique de l’État, territoriale ou hospitalière de s’absenter de leur poste afin de suivre une formation professionnelle.

Quand on est travailleur non salarié

Lorsque l’on est travailleur non salarié, il est également possible de recevoir de l’aide pour le financement de sa formation professionnelle.

Il est tout d’abord possible de faire appel au fonds d’assurance formation (FAF). Celui-ci est déterminé en fonction de votre activité (profession libérale, artiste auteur, commercçant, artisan, etc.). Il est important de noter que seuls les coûts pédagogiques, y compris pour les formations à distance, sont remboursés par le FAF.

Comment faire sa reconversion professionnelle

Comment réussir sa reconversion professionnelle ? Quelles sont les démarches à suivre ? Voici quelques conseils, en fonction de votre profil.

Quand on est fonctionnaire

La reconversion dans la fonction publique : c’est possible. Tous les fonctionnaires peuvent demander un bilan de compétences. Malheureusement, ils sont encore peu à le faire. Pourtant, la majeure partie du temps, les demandes aboutissent et permettent une reconversion réussie.

Le bilan de carrière ou l’entretien de carrière permettent également de faire le point sur sa carrière et d’envisager une reconversion. Si vous êtes fonctionnaire, n’hésitez pas à demander plus d’informations à votre administration pour connaître les détails à suivre pour une reconversion professionnelle.

Quand on est infirmière

Que faire lorsque l’on ne souhaite plus être infirmier ? Il est évidemment possible d’envisager une reconversion professionnelle. Il faut commencer par réaliser un bilan personnel ou bilan de compétences. Ensuite, il faur définir son projet professionnel et l’objectif à atteindre. Puis, il faut élaborer un plan d’action en trouvant la formation professionnelle de son choix ou en engageant une reprise d’études.

Beaucoup d’anciens infirmiers décident de se lancer dans un secteur complètement différent, mais il vous sera également possible de rester dans le domaine du paramédical.

Quand on est aide-soignante

Si vous êtes aide-soignant, vous pouvez également vous reconvertir. Dans un premier temps, faites un bilan de compétences avec un conseiller. Cela vous permettra de faire le point sur vos compétences, vos projets et de réfléchir à vos besoins en termes de formation.

Ensuite, étudiez le marché de l’emploi et essayez de vous diriger vers un secteur ou un métier qui recrute. Puis, lancez-vous à la recherche d’une formation : formation continue, formation professionnelle, de multiples possibilités existent pour se reconvertir.

Quand on est cuisinier

Vous en avez marre des fourneaux et voulez changer de voie ? Alors lancez-vous ! Comme pour de nombreuses autres professions, la reconversion est possible pour les cuisiniers. Il suffit de réfléchir en amont à votre projet professionnel et à vos envies.

L’idéal est de commencer par réfléchir, aux côtés d’un spécialiste, aux pistes de reconversions possibles. Puis, de regarder ensuite le besoin en main d’œuvre dans les différents secteurs qui vous intéressent. Pour finir, vous devrez trouver la formation idéale pour votre reconversion. Il ne vous restera plus par la suite qu’à trouver un emploi dans le secteur de votre choix.

Quand on est secrétaire

Le secrétariat, ça ne vous va plus ! Vous avez envie de changer complètement de métier et de vous reconvertir dans un autre secteur. Alors n’hésitez plus, lancez-vous dans votre reconversion professionnelle. Pour cela, vous devez d’abord vous posez deux questions :

  • Qu’est-ce que vous voulez faire de votre vie ?
  • Qu’allez-vous faire pour y parvenir ?

Une fois que vous aurez les réponses à ces deux questions, vous pourrez commencer les différentes démarches. Après avoir fait un bilan de compétences, vous pourrez vous lancer à la recherche d’une formation afin d’obtenir les compétences nécessaires à l’exercice de votre futur métier.

Quand on est chauffeur routier

Chauffeur routier, c’était bien au début, mais maintenant, vous avez envie de voir autre chose. La reconversion professionnelle est évidemment possible pour vous ! Avant de vous lancer, réfléchissez bien à votre projet professionnel et à vos aspirations.

La première chose à faire lorsque vous décidez de changer de métier est un bilan de compétences. Ensuite, vous chercherez les formations adaptées à votre profil et au métier que vous souhaitez exercer. Vous pourrez ensuite vous reconvertir dans la branche qui vous intéresse. Attention : essayez, dans la mesure du possible, de choisir un métier qui recrute, afin de ne pas avoir trop de difficultés à trouver un emploi.

Quand on est enseignant

Prof, le plus beau métier du monde ? Si beaucoup d’enseignants aiment leur métier plus que tout, certains sont parfois fatigués des conditions de travail difficiles dans le système éducatif français. Il existe plusieurs options pour se reconvertir lorsque l’on est enseignant.

Tout d’abord, vous pouvez choisir de faire une reconversion tout en restant dans la fonction publique. Vous pouvez par exemple passer un concours pour évoluer professionnellement. Vous pouvez également faire une demande de détachement afin d’être placé dans un corps différent. Vous avez aussi la possibilité de faire une demande de mise en disponibilité afin d’exercer une activité professionnelle pendant une période donnée.

Puis, il est également possible de faire une demande de démission à l’administration pour quitter définitivement la fonction publique. Un choix qui ne se prend pas à la légère et qui doit être mûrement réfléchi.

Quand on est artisan

Si vous êtes artisan et que vous avez envie de vous reconvertir, sachez que c’est possible ! Vous pouvez par exemple faire le choix de financer votre bilan de compétence en considérant cette prestation comme une dépense et en l’inscrivant dans votre bilan comptable. Vous payerez ainsi moins d’impôt. De même pour suivre une formation : toutefois, vous devrez établir un lien entre l’objet de cette formation et votre activité artisanale.

Certains organismes comme Pôle emploi mettent également à votre disposition des aides à la formation pour vous aider à financer votre formation.

Dans tous les cas : gardez espoir, une reconversion est possible et elle est-même à portée de main. N’hésitez pas à prendre contact avec d’anciens artisans ayant réussi leur reconversion professionnelle pour leur demander conseil sur la marche à suivre.

Trouvez votre formation professionnelle

Quand on est salarié

Si vous êtes salarié, la reconversion professionnelle est évidemment possible. Et si vous n’appréciez plus votre métier, elle est même recommandée. Il faut savoir que, de plus en plus, les gens changent de métier plusieurs fois au cours de leur vie professionnelle. Il ne faut donc pas hésiter à faire ce choix si votre profession ne vous convient plus.

Lorsque vous êtes salarié, de nombreuses possibilités s’offrent à vous pour changer de métier. Vous pouvez faire un bilan de compétences pour savoir où vous en êtes, où vous voulez aller et comment faire pour y parvenir. Puis, vous pourrez entreprise une reprise d’études ou une formation professionnelle afin de vous réorienter vers la nouvelle profession que vous souhaiteriez faire.

Quand on est en CDI

Lorsque vous êtes en CDI, il est évidemment possible de se lancer dans une reconversion professionnelle. Vous pouvez prendre un congé individuel de formation (CIF) pour cela. Pour prendre un CIF, renseignez-vous auprès de votre service de ressources humaines, de l’OPCA dont dépend votre société ou d’un organisme de formation.

Vous pourrez notamment financer votre formation professionnelle avec votre compte personnel de formation (CPF). Votre entreprise ainsi que le Conseil régional sont également susceptibles de vous aider.

Une reconversion en fonction de votre âge

Que vous ayez 30 ans, 40 ans ou plus de 50 ans, une reconversion professionnelle est possible.

à 30 ans

Si vous découvrez que le métier que vous exercez ne vous plaît pas, il n’est jamais trop tôt pour se reconvertir. Ainsi, si vous venez de terminer vos études il y a tout juste quelques années et que vous vous rendez compte que vous n’êtes pas fait pour cette profession, n’attendez pas pour vous reconvertir. Vous pouvez faire le choix de reprendre vos études ou vous lancer dans une formation professionnelle.

à 40 ans

À 40 ans, souvent, on a envie de changer d’air ! Parfois, on a même envie de changer de vie. Et pour changer de vie, une reconversion professionnelle peut être une excellente solution. Si vous avez envie de changer de métier, vous pouvez le faire. Vous pouvez trouver une formation professionnelle ou reprendre vos études afin d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice de votre futur métier.

à 50 ans

Il est également possible de se reconvertir professionnellement à l’âge de 50 ans. Et oui, il n’est jamais trop tard pour changer de métier ! Si vous avez déterminé votre projet professionnel, il ne vous reste plus qu’à trouver la formation parfaite pour parvenir à vous reconvertir. Si votre projet professionnel n’est pas encore totalement défini, n’hésitez pas à faire un bilan de compétences auprès d’un professionnel. Cela vous permettra de faire le point sur vos compétences, de parler de vos envies et d’envisager les possibilités qui s’offrent à vous.

Trouvez votre formation professionnelle

Par diplôme

En fonction du diplôme que vous avez eu, il est plus ou moins facile de se reconvertir.

Reconversion professionnelle sans le bac, sans diplôme ou sans formation

Si vous n’avez jamais obtenu de diplôme, que vous avez fait votre chemin dans le monde professionnel, et que vous souhaitez totalement changer de voie, c’est évidemment possible ! Déjà, il vous est possible de valider certains diplômes par VAE (validation des acquis de l’expérience), afin de ne pas repartir de zéro. Puis, vous pouvez reprendre vos études ou trouver une formation professionnelle en fonction de votre projet de reconversion professionnelle.

Reconversion professionnelle avec le bac/bac pro

Si vous avez obtenu un bac ou un bac professionnel, il est également possible de vous lancer dans une reconversion professionnelle. Vous pouvez reprendre vos études pour valider un diplôme de niveau plus élevé que le bac ou le bac pro. Vous pouvez également faire une formation professionnelle pour obtenir les compétences nécessaires en fonction de vos envies professionnelles.

Reconversion professionnelle avec un CAP

Vous avez obtenu un CAP, avez effectué une partie de votre vie professionnelle, et souhaitez changer d’orientation professionnelle ? La reconversion est la solution ! Et toutes les voies sont envisageables. Lorsque vous aurez bien défini votre nouveau projet professionnel, il vous suffira de trouver votre cursus de formation. Vous pouvez reprendre vos études dans des formations comme des BTS, DUT ou licences. Vous pouvez également faire le choix de la formation professionnelle afin d’obtenir des compétences précises.

Reconversion professionnelle avec BTS/DUT bac+2

Vous avez un diplôme de niveau bac+2 et souhaitez changer de métier ? Alors n’hésitez plus, lancez-vous ! Avant de vous engager dans une reprise d’études ou une formation professionnelle, vous devez bien réfléchir à votre projet professionnel. Quel métier aimeriez-vous exercer ? Comment devez-vous faire pour y parvenir ? Y a-t-il des débouchés professionnels dans la voie que vous souhaitez prendre ? Posez-vous toutes ces questions, répondez-y, et lancez-vous !

Reconversion professionnelle avec un master ou bac+5

Il est également possible de se reconvertir lorsque l’on a un diplôme de niveau bac+5. Certains font le choix d’effectuer un mastère spécialisé ou un MBA en formation continue. D’autres choisissent la formation professionnelle pour obtenir des compétences supplémentaires. Dans tous les cas, les solutions sont variées. En avant pour une reconversion réussie !

Retour en haut de page