Top 10 des métiers qui recrutent !

Chômage. Telle est la bête noire du gouvernement et des Français. Pourtant, malgré la crise, des secteurs recrutent plus que d’autres. Des milieux en forte demande, qui voient émerger des métiers particulièrement attractifs.

Informatique, commerce, petite enfance, mécanique ? Quel métier choisir ?

Alors que le chômage est une source d’inquiétude majeure en France, le moteur de recherche d’offres d’emploi Adzuna a recensé les dix métiers qui recrutent le plus en ce début d’année 2016, ainsi que leurs salaires. Le top 3 regroupe presque 30 % des offres d’emploi en France, ce qui est loin d’être négligeable. Autre plateforme de recherche d’emploi, LinkedIn publie également, pour « Le Monde Campus », sa propre étude sur les métiers les plus recherchés par les recruteurs. On trouve incontestablement deux principaux secteurs d’embauche, l’informatique et le commerce/marketing. Découvrez donc le top 10 des métiers qui recrutent le plus cette année 2016 !

1 - Les métiers qui recrutent dans l'informatique

« Le secteur du numérique se porte bien » selon Adzuna, et même plus que bien puisque les métiers de l’informatique figurent grands premiers de son classement. Et ce n’est pas la seule étude où l’informatique arrive en tête. La concentration des offres de recrutement est considérable. D’après une étude pour « Le Monde Campus » des « Top 20 des métiers les plus recherchés sur LinkedIn. », les métiers de l’informatique écrasent la concurrence. Les trois premières places reviennent aux : développeur logiciels, développeur web et ingénieur SI (Systèmes d’Information). Avec une augmentation de 14 % du nombre d’offres d’emploi entre janvier 2015 et janvier 2016, l’informatique propose cette année plus de 80 000 postes à pourvoir. La technologie évolue en effet à grande vitesse et est de ce fait avide en main d’œuvre. L’informatique regroupe de nombreux métiers différents : les informaticiens peuvent aussi bien être programmeurswebdesigners ou encore experts informatique. Afin d’exercer ces métiers, plusieurs formations en informatique sont possibles, comme les BTS ou les bachelors.

Trouvez la bonne formation en informatique

2 - La sécurité : un recrutement en masse !

Avec moitié moins d’offres d’emploi que l’informatique, le secteur de la sécurité et de la sûreté n’a cependant pas à rougir de sa place au classement. Ces derniers mois, la demande envers le domaine de la sécurité et de la sûreté a explosé. Ainsi, les entreprises de surveillance sont de plus en plus sollicitées. Par ailleurs, les entreprises investissent davantage dans les stratégies QHSE (Qualité, Hygiène, Sûreté, Environnement), ce qui participe à l’évolution du secteur. Résultat : un bond de 6,1 % des offres d’emploi et un salaire annuel moyen qui augmente de près de 1000 euros (de 18 599 à 19 501 euros annuels), rien que ça ! En ce moment, la chance sourit donc à ceux qui se sont formés aux métiers de la sûreté, mais pour combien de temps ?

3 - Les métiers de la comptabilité recrutent

Il faut croire que toute crise, qu’elle soit sociale ou économique, alimente son marché ! La comptabilité atteint la troisième position du palmarès, notamment grâce aux nombreuses entreprises « qui souhaitent limiter les risques » liés à la crise économique et « investissent dans l’optimisation de leur gestion et de leur comptabilité ». Le comptable est un professionnel qui recueille les dépenses, les recettes et les investissements d’une entreprise. D’après le classement du Monde Campus, le métier de comptable se hisse à la 19e position des 20 métiers les plus recherchés sur LinkedIn. Le comptable a le vent en poupe. Les formations pour le devenir sont nombreuses : BTSBachelorDUTDCG ou cursus universitaire, vous avez le choix !

Trouvez la bonne formation en comptabilité

4 - Recrutement des ingénieurs 

Le métier d’ingénieur (hors informatique) recense quant à lui en janvier 2016 plus de 35 000 offres d’emploi. On trouve des ingénieurs aussi bien dans la chimie, la biologie moléculaire que l’aéronautique : ceux-ci ont pour rôle d’innover et de résoudre des problèmes technologiques. Pour se former à l’ingénierie, beaucoup passent par des écoles d’ingénieurs. Formation exigeante, le secteur de l’ingénierie recrute des professionnels innovants et aptes à répondre aux besoins actuels des entreprises. N’hésitez plus et lancez-vous dans des études d’ingénieurs !

Trouvez la bonne formation en ingénierie

5 - Les métiers de la garde d’enfants recrutent

Avec presque autant d’offres d’emploi que le métier d’ingénieur (31 000 contre près de 36 000), la garde d’enfants se hisse au milieu du classement. Avec les nombreuses difficultés que peuvent avoir des parents à placer leurs enfants en crèche, les offres de recrutement abondent. La garde d’enfants concerne le domaine de la petite enfance pour lequel plusieurs formations existent. Outre la formation, le domaine de petite enfance demande des qualités personnelles, aptes à créer un bon relationnel avec les jeunes enfants. 

Trouvez la bonne formation en petite enfance

6 - Le commerce dans les métiers qui recrutent !

Le métier de commercial vise, en somme, à conclure des ventes et à convaincre ses clients. Facile à dire, mais moins à faire : pour devenir commercial, vous devrez probablement intégrer une école de commerce. Si les commerciaux peuvent se vanter de voir leur métier dans le top 10 du classement, ils pâliront cependant devant leur salaire moyen annuel, qui diminue de 7 %, soit 2000 euros de moins en un an… Dans le secteur du commerce, d’autres métiers ont la côte, souvent ceux qui touchent au e-commerce ! Dans le classement du Monde des métiers les plus recherchés, la part belle est donnée aux commerciaux : ingénieur commercial (4e), responsable développement commercial (5e), consultant en management (8e), chef de produit (16e), responsable marketing (17e).

Trouvez la bonne formation commerce

7 - Agent d’entretien : un secteur qui recrute

Si la France connaît la crise, elle n’en reste pas moins propre ! Les offres d’emploi pour les agents d’entretien représentent plus de 3 % des offres d’emploi en France, soit presque 18 000 en ce début 2016. L’agent d’entretien peut exercer son métier dans de nombreux lieux : gares, rues, bureaux, hôpitaux, pharmacies, mairies, etc. Seul problème (ou avantage, cela dépend des personnes), les horaires sont souvent décalés et de nuit.

8 - Recrutement des ouvriers

Qui a dit que nous sommes à l’ère du secteur tertiaire ? Les ouvriers parviennent à atteindre la huitième place. Le nombre d’offres d’emploi pour les ouvriers suit de près celui des agents d’entretien, et leur salaire annuel moyen augmente d’un petit 3 %. La profession semble donc encore avoir un avenir, malgré les dires.

9 - La restauration : des métiers qui recrutent

La restauration représente un peu plus de 10 000 offres d’emploi en France et parvient à figurer dans le top 10 des métiers qui recrutent. Pour faire carrière dans la restauration et devenir chef d’équipe, traiteur, ou encore gérant de restauration, la formation peut commencer dès le baccalauréat et se poursuivre dans l’enseignement supérieur en BTS Hôtellerie-Restauration ou en licence professionnelle. Le secteur de la restauration, étroitement lié à celui de la cuisine et de la gestion, est un milieu de passionnés, mais aussi d’entrepreneurs, prêts à recruter du personnel.

Trouvez la bonne formation restauration

10 - Le secteur de la mécanique recrute 

Grand dernier du top, mais dans le top quand même, les mécaniciens pourront se réjouir d’être le métier du classement avec la plus forte augmentation de salaire annuel entre janvier 2015 et début 2016. En effet, ils voient leur paie moyenne évoluer de 6,4 % soit une augmentation d’environ 1500 euros pour un an. Le mécanicien est un professionnel de l’automobile et a pour but de réviser, contrôler et réparer les véhicules. Il existe notamment des CAP, des BTS et des licences pour devenir mécanicien.

Dans ces dix secteurs, la demande de recrutement est forte. Nés d’un besoin, d’une situation économique, d’un bouleversement sociétal, les métiers qui recrutent ne le sont pourtant pas indéfiniment. Si certains ne connaissent pas la crise, d’autres risquent d’embaucher seulement pour une période réduite.

Retour en haut de page