Intégrer une école d’ingénieur informatique après un BTS

En admission initiale ou parallèle, les jeunes diplômés d'un BTS informatique peuvent se tourner vers les écoles d'ingénieurs. Un cursus en génie informatique leur permettront de se spécialiser davantage et valoriser leur profil sur le marché du travail.

Un BTS pour entrer en école d'informatique !

Après un BTS informatique, un peu plus de 53 % d’étudiants choisissent de poursuivre leur cursus à un niveau supérieur. Les écoles d’ingénieurs, réputées difficiles d’accès se retrouvent alors à la portée de certains jeunes diplômés. Vers quelle école d’ingénieurs informatiques se tourner après un bac+2 ?

Le BTS est une formation diplômante (bac+2), mais aussi qualifiante. En informatique, les jeunes bacheliers ont pu choisir entre un BTS SIO ou IRIS. L’un comme l’autre a permis aux étudiants de développer des connaissances et des compétences fondamentales en informatique de gestion et en informatique industrielle. Ce bagage et l’obtention du diplôme sont normalement suffisants pour intégrer le monde du travail. Le BTS est en effet tourné vers l’insertion professionnelle. On constate néanmoins qu’une petite majorité d’étudiants en BTS préfèrent retarder leur entrée dans la vie active en poursuivant une formation à un niveau supérieur. Au niveau bac+2, leur choix se porte alors vers des licences professionnelles ou une troisième année de bachelor. Les bachelors peuvent faire partie d’un cursus au sein d’une école d’ingénieur généraliste ou spécialisée en informatique. C’est le moment de faire le point sur les établissements susceptibles d’accepter les candidatures de diplômés BTS, selon leur filière et la spécialité visée.

Comment choisir sa future école d’ingénieur informatique ?

En France, les écoles d’informatique se sont multipliées ces dernières années pour proposer une offre de qualité de plus en plus spécialisée. Les jeunes diplômés en BTS doivent choisir leur établissement selon la filière suivie en BTS et la spécialité visée pour leur avenir professionnel. Le BTS SIO (Services informatiques aux organisations) option SISR ou SLAM est plutôt tournée vers l’informatique de gestion en entreprise. Les étudiants iront plutôt se renseigner du côté des établissements proposant des formations en génie logiciel, en systèmes d’information et réseaux informatiques. Suite à un BTS IRIS, plus porté vers l’informatique industrielle, ils préfèreront des cursus ingénieurs pour la production d’équipements informatiques.

Pour se former, les titulaires d’un bac+2 ont le choix entre des écoles d’ingénieurs généralistes, où la spécialisation en informatique se fait lors de la 4e année (cursus master), ou les établissements dédiés au génie informatique. D’un côté comme l’autre, l’admission est très sélective et s’effectue sur concours. Les candidats sortent souvent d’une classe prépa scientifique, bien que les écoles s’ouvrent de plus en plus aux futurs bacheliers. Avec un BTS informatique, les étudiants ont toutes leurs chances pour être reçus en admission initiale en première année.

Préférer les admissions parallèles en école d’ingénieurs

Avec le développement des filières BTS, les bacheliers se détournent peu à peu des classes prépa scientifiques, formations sésames pour intégrer ensuite une grande école d’ingénieurs. Pour attirer de nouveaux étudiants et diversifier leurs effectifs, les établissements proposent depuis quelques années un deuxième mode de recrutement, via les admissions parallèles dites « sur titres ». Elles s’adressent aux jeunes diplômés de BTS, DUT et licence. Ce type d’admission concernerait aujourd’hui environ 25 % des nouveaux étudiants en écoles d’ingénieurs.

L’admission parallèle permet donc d’intégrer la formation directement en deuxième ou en troisième année. Mais attention, être titulaire d’un BTS informatique ne signifie pas que l’entrée est libre. L’admission parallèle s’effectue elle aussi sur concours. On trouve une banque d’épreuves DUT-BTS commune à 18 écoles d’ingénieurs. Il y a d’abord les écoles généralistes dans lesquelles les étudiants peuvent choisir l’option génie informatique. C’est le cas de l’ENIVL, l’ESIGELEC, l’ENSEA, l’ESTIA pour les technologies industrielles, l’ENSTA ParisTech, l’ESIREM qui propose une spécialisation InfoTronique, l’ESIEE à Amiens et Paris, et l’EPMI. D’autres établissements sont spécialisés dans les technologies de la communication et du numérique. On peut citer l’EISTI spécialisée dans les sciences de l’information, l’ESIEA Paris et Ouest qui forme les ingénieurs du monde numérique, ou encore l’école 3IL de Limoges

Une fois entrés en école d’ingénieur informatique

Les étudiants qui réussissent à intégrer une école d’ingénieur après leur BTS peuvent être fiers. Mais cela ne signifie pas qu’ils doivent se relâcher. Ils se retrouvent en effet dans la même promotion que les étudiants qui ont suivi leurs premières années au sein de l’école. Ils obtiendront également le même diplôme. Mais pour réussir, il faut travailler dur ! Le niveau peut être bien plus élevé qu’en BTS. Dans certains cas, les établissements font passer leurs nouveaux effectifs par une session intensive pendant l’été ou en début d’année. Ils peuvent ainsi rattraper leur retard en méthodologie, et être certains d’avoir toutes les connaissances pour poursuivre sereinement leur cursus.

En intégrant une école d’ingénieurs informatique, les étudiants-BTS ont la possibilité de se tourner vers le mode de l’apprentissage afin de concilier cours et activité professionnelle. La mise en application et l’expérience acquise sur le terrain peuvent être un bon moyen de réussir leur cursus. Les chiffres démontrent en effet que les élèves en alternance obtiennent plus facilement leur diplôme que leurs camarades en formation initiale.

Un diplôme d’ingénieur pour des débouchés prometteurs

Intégrer le marché du travail n’est pas toujours appréhendé avec sérénité. Le secteur informatique est dynamique et recrute, mais la concurrence est rude et les spécialisations nombreuses. S’ils ont préféré ajouter de nouvelles cordes à leur arc en suivant un cursus ingénieur dans une école, les anciens diplômés de BTS pourront cette fois se lancer dans leur vie professionnelle avec davantage de confiance et un bagage plus que solide. Ils peuvent également poursuivre encore plus loin leur formation à un niveau bac+5 (master) ou bac+6 (mastère spécialisé, MBA) en informatique, pour affiner davantage leur profil et accéder à des hauts postes d’ingénieurs.

Trouvez la bonne école en fonction de votre profil

Retour en haut de page