Top 10 des métiers faits pour vous aussi les filles, cassons les préjugés

De nombreuses professions sont traditionnellement masculinisées, à tort. On vous donne dix exemples de métiers majoritairement exercés par des hommes, mais dans lesquels vous les filles pouvez parfaitement vous épanouir aussi.

Crédit Diplomeo

Les idées reçues ont toujours eu la dent dure, et cela est notamment vrai pour le monde du travail. Aussi, de prime abord, les imaginaires collectifs auraient plus souvent tendance à s’imaginer une esthéticienne au féminin et un maçon au masculin. Les dénominations mêmes de ces professions sont genrées : qui a déjà entendu parler d’un esthéticien ou d’une maçonne ? Pourtant, ces mots existent bel et bien, et mériteraient sans nul doute d’être employés plus souvent. Focus sur dix métiers traditionnellement attribués à la gent masculine, mais que les filles peuvent parfaitement s’approprier.

Les métiers du BTP

Le bâtiment travaux publics est un secteur d’activité toujours porteur et regorgeant d’opportunités pour les jeunes actifs. Seulement, il souffre aujourd’hui encore d’une image très largement masculinisée. Selon des chiffres de 2017 de l’observatoire des métiers du BTP, dans ces professions, 9 salariés sur 10 sont des hommes. La part de femmes à certains postes est même presque inexistante : 1,10 % pour les menuisiers, et 0,40 % pour les charpentiers…

Ces métiers manuels ne sont pourtant pas à réserver à la gent masculine. L’opinion publique elle-même semble être favorable à une féminisation du secteur, si l’on en croit une enquête menée par Les Bricoleuses.fr avec Google Surveys en 2018 : on y apprend que 77 % des Français sont prêts à faire confiance à une femme pour réaliser des travaux chez eux. Alors, pourquoi pas vous mesdames ? Voici quelques professions du BTP qui sont loin de vous être inaccessibles.

Charpentier/charpentière

Artisan talentueux, le charpentier a pour mission de réaliser la structure d’un bâtiment, ce sur quoi va reposer l’ensemble de la construction. Cela passe notamment par plusieurs étapes. Dans un premier temps, prendre des mesures précises pour pouvoir évaluer la quantité de matière première — le bois, en général — dont il y aura besoin pour les travaux. Puis faire la découpe pour créer les poutres qui seront l’ossature du bâtiment, assembler les différents éléments puis les fixer : la charpente est réalisée !

Bien sûr, la charpentière doit être dotée d’une certaine force physique pour réaliser ces différentes opérations. Mais ce qui compte par-dessus tout dans ce métier, c’est surtout l’application, la précision et la connaissance de techniques bien particulières qui permettront de faire les travaux de la meilleure façon possible. Des qualités et savoir-faire qui sont loin d’être réservés aux hommes !

Trouvez le parcours qui vous correspond

Menuisier/menuisière

Là encore, on parle d’une profession artisanale qui requiert beaucoup de connaissances et de savoir-faire. La menuisière est celle qui fabrique des meubles et d’autres pièces à l’intérieur d’un bâtiment : des escaliers, des portes, des étagères, etc. Cet ouvrier travaille avec différents matériaux, du bois majoritairement, mais aussi du PVC ou du plâtre par exemple.

Si une partie de cette profession repose sur la technicité de la construction, une partie importante reste celle de la créativité et de l’imagination : le menuisier doit en effet, à partir d’une demande d’un client et des moyens à sa disposition, inventer l’aménagement et l’ameublement idéal. Dessins, plans, inspirations… La partie artistique de ce métier n’est pas à négliger ! Aussi, là encore, une femme pourra être tout aussi apte qu’un homme à briller à un tel poste.

Trouvez le parcours qui vous correspond

Couvreur/couvreuse

Le métier de couvreur exige avant tout de ne pas avoir le vertige ! En effet, ce professionnel est la plupart du temps perché au sommet de toits de bâtiments, car sa mission est de les recouvrir par des matériaux divers : tuiles, ardoises, chaume… L’important ici est de maîtriser la technique de pose en faisant preuve d’une minutie et d’une concentration sans pareilles. Chaque pièce doit être positionnée à la perfection, et un calme olympien sera requis ! Par ailleurs, si vous êtes une personne attentive et sérieuse, vous serez la bienvenue dans ces fonctions, car il vous sera demandé de respecter à la lettre les règles d’hygiène et de sécurité tant en termes de pose que pour votre propre sûreté : les chutes sont bien sûr à éviter…

Fille ou garçon, il ne s’agira donc pas d’avoir un physique hors norme pour occuper ces missions, mais surtout d’avoir un talent de rigueur et de minutie : des qualités qui sont loin d’être genrées.

Trouvez le parcours qui vous correspond

Peintre en bâtiment

Le ou la peintre en bâtiment est un ouvrier, mais aussi et surtout un artiste ! Il a pour mission de finaliser les travaux d’un bâtiment en enduisant les murs et autres surfaces nécessaires, dans le but de les protéger et de les isoler, mais aussi dans un objectif esthétique. Dans les étapes de ses fonctions, il doit tout d’abord préparer son chantier, puis prédisposer la surface en question avant de la recouvrir par de la peinture ou du papier peint par exemple. Si être manuel est bien évidemment indispensable pour être un bon peintre finisseur, une sensibilité artistique sera aussi essentielle pour créer des revêtements originaux et conformes aux attentes des clients.

Alors, les filles, si vous avez une fibre créative et que l’effort ne vous fait pas peur, voici un métier du BTP qui peut être fait pour vous !

Trouvez le parcours qui vous correspond

Carreleur/carreleuse

Si la peintre en bâtiment se charge principalement de recouvrir les murs, la carreleuse se concentre majoritairement sur les sols. Cet ouvrier professionnel intervient après le maçon et le plâtrier dans l’ordre de passage des travaux du bâtiment. Encore une fois, la pose de revêtement de sol, bien qu’elle corresponde à un travail très physique et requérant une force et une vigueur certaines, cache des aspects plus sensibles qu’il n’y paraît : en effet, un bon carreleur ne doit pas « juste » apposer du carrelage et autres marbre, faïence ou ardoise sur les sols d’un bâtiment. Il doit aussi répondre à une exigence esthétique et innovante qui demande de l’imagination et un œil pertinent sur la beauté des la cohérence du rendu final.

Si vous voulez créer des motifs, des dessins et autres décorations d’intérieur appliquées au bâtiment, le métier de carreleur peut être une bonne opportunité : n’hésitez plus !

Trouvez le parcours qui vous correspond

… Et les autres métiers 

Outre le BTP, voici d’autres exemples de métiers traditionnellement masculins qui pourront vous plaire, mesdames. 

Ouvrier forestier/ouvrière forestière

Sortons du cadre du BTP pour nous intéresser à d’autres professions injustement désertées par la gent féminine. La figure du bûcheron notamment, est typiquement — et souvent outrageusement — masculinisée dans les représentations collectives. Mais travailler en forêt n’est pas à réserver aux hommes. Amoureuses de la nature et des espaces verts, pourquoi ne pas en faire votre métier ? Votre mission sera d’entretenir les espaces forestiers : couper des arbres à l’aide d’une tronçonneuse, débroussailler des zones non entretenues, aménager des chemins, traiter les plantes atteintes de maladies ou en mauvais état… Les tâches ne manquent pas et demandent non seulement de la robustesse et de l’adresse, mais aussi une excellente connaissance de la nature, de la faune et de la flore.

Il ne s’agit donc pas seulement de jouer les « gros bras » en milieu naturel, mais aussi d’appliquer des savoirs pointus que vous pouvez avoir en tant que passionnée des espaces extérieurs.

Pompier

Il existe à ce jour 36 000 femmes sapeuses-pompières, sur un effectif total de 246 800. Cela représente 16 % du total, soit 1 femme pour 7 hommes. Un chiffre encore trop peu élevé qui prouve que cette noble profession reste dans une certaine mesure l’apanage du genre masculin. Pourtant, il existe de nombreux attraits de ce métier pouvant séduire les femmes : effectuer des missions de protections des personnes en cas d’accidents (inondations, incendies, accidents de la route, etc.), leur porter secours et parfois être garant de leur survie ne peut qu’être un facteur de fierté et de motivation pour un individu, quel que soit son genre. Malaises, brûlures, noyades, sinistres domestiques… Une femme sapeuse-pompière ayant reçu le bon entraînement et la bonne formation est bien évidemment tout aussi apte qu’un homme à effectuer ces tâches de la plus haute importance.

Ce métier vous demandera une implication sans limites, un entraînement physique conséquent, mais aussi une réactivité et une discipline irréprochables. Êtes-vous prêtes mesdames ?

Trouvez le parcours qui vous correspond

Mécanicien/mécanicienne

Qui a dit que les voitures étaient une histoire de garçons ? Le mécanicien peut bel et bien être une mécanicienne, qui aura pour mission d’expertiser, entretenir et réparer des véhicules en tous genres. Si vous êtes une véritable passionnée et que vous connaissez les aspects techniques de cet univers, rien ne vous empêche d’en faire votre profession. Vous pourrez alors travailler au sein d’un garage ou d’une entreprise de réparation par exemple, et recevoir des clients ayant un problème avec leur mode de transport. Il vous faudra donc aussi avoir le sens du relationnel et du contact pour bien exercer vos fonctions, car prodiguer des conseils et bien recevoir les gens feront partie intégrante de votre métier. D’autre part, il sera important de maîtriser les nouvelles technologies qui font aujourd’hui partie intégrante de l’univers de l’automobile. Si vous pensez réunir toutes ces qualités et que les voitures sont votre dada, foncez !

Trouvez le parcours qui vous correspond

Conducteur d’autobus/conductrice d’autobus

Toujours dans l’univers des transports, je demande… La conductrice d’autobus. S’il est vrai que l’on a plus souvent affaire à un chauffeur qu’à une chauffeuse, il n’y a pas de raisons pour que cela soit toujours vrai, aussi faux que les femmes conduiraient moins bien que les hommes. Si vous êtes une pro du volant, que vous êtes attentive, avez la tête sur les épaules et savez respecter de façon irréprochable des normes de sécurité et de conduite, vous pouvez tout à fait exercer cette profession qui vous amènera à vous déplacer au quotidien et à être en contact avec des personnes diverses. Sens du contact et du relationnel requis !

Éboueur/éboueuse

Voilà une profession souvent rejetée, peut-être peu attrayante de prime abord, mais dont de nombreux individus sont fiers et à raison. Pour ce qui est des femmes, une donnée quelque peu ahurissante : les cinq premières éboueuses-balayeuses à Paris ont été recrutées en… 2001 ! Ce métier, consistant à être le garant de la propreté des espaces urbains et ruraux en ramassant les ordures le long des trottoirs pour les stocker dans un camion dédié, n’étant auparavant réservé qu’aux hommes. Il n’empêche qu’aujourd’hui, de nombreuses femmes ont choisi d’exercer elles aussi ces tâches et s’épanouissent en assurant une qualité de vie aux habitants et en préservant l’environnement par leur action quotidienne. Travail en équipe, contact avec l’extérieur et sentiment d’un travail utile, voilà les ficelles d’un métier qui peut tout aussi bien séduire les garçons que les filles.

Il existe encore de nombreuses autres professions où les femmes sont sous-représentées. Si vous êtes intéressée par un des métiers cités dans cet article ou par un poste manuel en général, sachez qu’il existe des organismes et autres écoles pouvant vous aider à concrétiser ce projet. C’est par exemple le cas de La Fabrique, école française des métiers de la mode et de la décoration de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris–Île-de-France, qui a choisi d’accompagner des individus dans leur envie de reconversion vers des professions manuelles et artisanales.

Amandine Martinet