Les métiers pour les amoureux des mathématiques !

Lecture

Vous avez toujours aimé les mathématiques et vous cherchez une profession qui vous permet de travailler dans ce domaine ? Découvrez nos propositions qui pourraient vous aider dans votre orientation !

Vous avez toujours aimé les mathématiques et vous cherchez une profession qui vous permet de travailler dans ce domaine ? Découvrez nos propositions qui pourraient vous aider dans votre orientation !

Trouvez votre formation en mathématiques

Expert cybersécurité

L’expert en cybersécurité est un ingénieur informatique assurant la pérennité des systèmes informatiques d’une entreprise.

Présentation du métier

Discipline relativement récente, la cybersécurité allie droit, gestion des risques et mécanismes de sécurité.

L’objectif d’un expert en cybersécurité est de sécuriser les données de tous les services web d’une entreprise. Pour ce faire, il détecte les défaillances d’un système informatique et les résout. Son expertise permet de prévenir les risques de piratage ou de hacking qui pourraient nuire à l’entreprise qui l’emploie. Il propose ainsi des solutions adaptées aux besoins de ses clients. Doté de grandes connaissances en informatique, il préconise l’utilisation de pare-feu, d’antivirus ou encore la limitation d’accès à certaines informations clés d’une entreprise.

Sa première mission (chronologiquement) est l’audit de sécurité qui permet de diagnostiquer le niveau de vulnérabilité d’un système informatique. L’expert va ensuite effectuer des tests d’intrusion pour mettre le doigt sur les failles de sécurité et y remédier. Cette profession implique d’avoir quelques compétences rédactionnelles, bien souvent l’expert doit retranscrire toutes les procédures de sécurité à suivre. Il donne ainsi des indications claires aux employés dans leur utilisation des ordinateurs ou autres dispositifs informatiques.

L’expert en cybersécurité peut avoir à cacher le nom de ses clients, sécurité oblige. Il doit également respecter la réglementation appliquée à l’informatique afin de proposer des solutions adaptées aux exigences juridiques.

L’emploi

Ce professionnel peut être employé par tout type d’organisation moyennant finance, car oui, les services de cet expert coûtent cher. Ses clients sont souvent de grandes entreprises : banques, sociétés d’assurance, entreprises à dimension internationale, etc.
Il peut également être un salarié d’une de ces entreprises, dans ce cas-là, il assurera sa sécurité continuellement en l’améliorant.
Les sociétés d’ingénierie informatique vendent également les services d’experts en informatique, quel que soit leur domaine d’exercice : big data, cybersécurité, management des systèmes d’information, etc.
Le salaire de l’expert en cybersécurité se situe aux alentours de 3000 euros bruts par mois, mais peut augmenter.

Les études

Pour accéder à cette profession, les étudiants peuvent se tourner vers des écoles d’ingénieurs qui proposent des cursus en 5 ans permettant de se spécialiser. Ces formations, de 5 ans, ont des équivalents au sein des écoles d’informatique. Les universités proposent également des masters permettant d’accéder à ce niveau de compétences.

Trouvez votre formation en informatique

Professeur de mathématiques

Transmetteur de savoir, le professeur de mathématiques contribue à l’éducation des élèves dans différents environnements.

Présentation du métier

Cet enseignant exerce des mathématiques beaucoup plus concrètes que l’expert en cyber sécurité. Il peut exercer son métier en collège, en lycée ou même en université où il est considéré comme enseignant chercheur.

Ce professeur donne des cours magistraux très théoriques à ses élèves et souvent, il se heurte à une certaine réticence de leur part. La pédagogie est une qualité qui fera de lui un bon enseignant et qui permettra de capter l’attention des élèves. Sa mission est d’aider les élèves dans leur compréhension d’une discipline le plus souvent rejetée. Il doit trouver des moyens de la rendre attrayante. Grand pédagogue, il donne des leçons, des exercices tout en faisant participer ses classes.
Ouverture et énergie sont bien souvent des qualités nécessaires aux professeurs. Gérer une classe de 30 élèves peut être compliqué et heureusement pour lui, ce n’est pas la seule mission qui lui incombe.

Tous les cours d’un professeur sont préparés en avance, le temps de travail est donc à peu près divisé en deux. L’enseignement reste majoritaire et la seconde partie concerne la préparation des cours et la correction des copies des étudiants. Ce temps peut varier si le professeur est agrégé.
La préparation des cours doit suivre le programme fixé par l’Éducation nationale, ce qui n’empêche pas un professeur de l’adapter à sa pédagogie si cela est pertinent.

L’emploi

Le professeur de mathématiques est employé par l’Éducation nationale ou par des établissements privés. Ainsi, il travaille principalement en collège et en lycée au sein d’une équipe pédagogique composée d’autres professeurs et de professionnels de l’administration (directeur, CPE, vie scolaire, etc.).
Son salaire de débutant s’élève à peu près à 2000 euros bruts, mais peut varier s’il enseigne dans le privé.

Les études

Pour accéder à ce métier, il faut passer par la case concours de la fonction publique. Le CAPES (Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement du second degré) constitue la seule porte d’accès vers l’enseignement public. Pour s’orienter vers le privé, les étudiants doivent passer de CAFEP (Certificat d’aptitude aux fonctions d’enseignement du privé). Ceux voulant s’orienter vers l’enseignement universitaire doivent être titulaires d’un doctorat. Pour participer à ces concours, il faut répondre à plusieurs conditions, dont avoir un master 1 ou 2 dans le domaine visé, en l’occurrence, les mathématiques.

Astrophysicien

L’astrophysicien, ou astronome est un professionnel du ciel. Scientifique de haut niveau, il apporte une vision de l’univers encore très peu exploré.

Présentation du métier

Ce métier évolue sans cesse et de nombreuses découvertes sont faites chaque année. Le peu de connaissances dont on dispose sur l’univers par rapport à sa taille fait de l’astronomie un secteur quasiment inconnu. L’astrophysicien travaille donc d’arrache-pied pour élargir le spectre de connaissances de l’espèce humaine.

D’observatoire en observatoire, il essaye de comprendre le fonctionnement du cosmos et son évolution. Il voyage à travers le monde pour profiter des sites offrant la meilleure visibilité sur les astres. Souvent situés en hauteur ou dans des lieux reculés, ces voyages en observatoire peuvent impliquer de déménager et la vie de famille peut être un problème pour l’astrophysicien. Accompagné d’autres spécialistes ou astronomes, ce professionnel doit maîtriser la langue anglaise. Internationale, elle lui permet de communiquer partout où il va, qu’il s’agisse de laboratoires, d’observatoires ou de sites de confection de matériels scientifiques.

Sa principale mission est de recueillir des données stellaires. Matière première de son travail, ces informations font l’objet d’analyses en laboratoire. À l’aide d’outils informatiques, il modélise ses résultats dans le but d’avoir une vision concrète à présenter. Beaucoup de choses se passent au-dessus de nos têtes et bien souvent, l’astrophysicien se spécialise : étude de trous noirs, d’étoiles, d’astéroïdes, de planètes ou d’autres phénomènes divers, les possibilités sont nombreuses.

Ses études, très poussées, peuvent faire l’objet de théories. Les sujets étant bien souvent inexplorés, ils sont méconnus de la communauté scientifique et donc inédits. Ainsi, après un travail de plusieurs mois ou années, il se peut qu’il confirme une théorie élaborée par ses confrères ou au contraire, l’infirme.

L’emploi

Il est généralement employé par des laboratoires ou des organismes de recherches tels que le SNRC, l’Agence spatiale européenne ou les universités.
Les entreprises de l’aérospatial peuvent également recruter des astrophysiciens. Son salaire peut varier selon l’environnement dans lequel il travaille, un débutant peut gagner à peu près 2200 euros bruts en tant qu’astrophysicien et 3200 euros pour travailler en tant que professeur d’université. À savoir que le travail d’université laisse de la place à la recherche.

Les études

Il n’existe pas de parcours type pour devenir astrophysicien et les places sont très convoitées. Au niveau bac + 3, les licences à tendances scientifiques sont à privilégier pour plus tard, intégrer un master à tendance astronomique. On compte plusieurs masters de ce type à travers la France. Une fois l’un de ces masters en poche, la rédaction d’une thèse peut être une option pour devenir astrophysicien. Certaines écoles d’ingénieurs permettent également d’accéder à ce domaine.

Expert comptable

Inscrit à l’ordre des experts-comptables, ce métier est accessible par une seule et unique voie.

Présentation du métier

Ce professionnel travaille généralement avec les entreprises et plus particulièrement les chefs ou directions d’entreprises. Il a sous sa responsabilité plusieurs comptables qui ont eux-mêmes des assistants comptables à leur charge. L'expert comptable s’assure de la bonne tenue des comptes d’entreprises diverses et exerce des fonctions de gestionnaire et de fiscaliste. Son travail implique de nombreux déplacements pour rencontrer ses clients et ses horaires sont très variables.

Selon sa clientèle, ses missions sont différentes. Pour des entreprises de petite taille, il peut être responsable de la fiscalité du début à la fin. Employé par de grandes entreprises, il peut effectuer des missions d’audit. Il effectue ainsi un bilan permettant de vérifier la régularité des comptes et peut être amené à conseiller les organisations. Ces conseils d’ordre stratégique peuvent concerner la gestion de l’entreprise, son développement économique ou encore sa fiscalité.

L’emploi

Ce professionnel peut travailler au sein d’une entreprise dans un service comptable, mais le plus souvent, il exerce au sein de cabinet d’expertise comptable.
La plupart du temps, il est son propre chef, mais peut travailler en tant que salarié. C’est souvent le cas en début de carrière. Le salaire moyen d’un expert-comptable est d’environ 4000 euros bruts par mois et peut augmenter avec l’expérience.

Les études

Les études d’expertise comptable sont composées de trois diplômes. Après le bac, les étudiants peuvent se diriger vers le Diplôme de comptabilité et de gestion (DCG), qui ouvre la voie vers le Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG) de niveau bac + 5. Une fois ces deux diplômes en poche, le seul moyen de devenir comptable est d’obtenir le Diplôme d’expertise comptable (DEC) accessible après trois ans de stage au sein d’un cabinet d’expertise comptable, présentation d’un mémoire et passage de trois épreuves.

Trouvez votre école de comptabilité

Ingénieur big data

L'ingénieur en big data est un spécialiste de la manipulation de données, il est doté de grandes compétences techniques.

Présentation du métier

À mi-chemin entre les mathématiques et l’informatique, la profession d’ingénieur big data implique d’être doté de connaissances pointues.

Travaillant auprès d’entreprises, il est responsable d’analyser des bases de données de très grande taille, d’où l’utilisation du terme « big data ».
Notion abstraite pour des non-initiés, le traitement de données ou de big data, permet de transformer des masses de données en informations concrètes.
L’intérêt d’analyser ces données récoltées par les entreprises est de les valoriser. Ainsi, un ingénieur en big data traite ces données, sépare les informations l’intéressant de celles ne l’intéressant pas, les classes, les hiérarchise et les exploite en fonction de ce que souhaite son employeur.
Une fois les résultats entre ses mains, l’entreprise en fait ce qu’elle souhaite, dans la limite de la réglementation en vigueur.

Le travail de l’ingénieur big data peut aller plus loin. Il peut s’apparenter à celui de l’architecte big data, un autre spécialiste de l’informatique. Il va ainsi ajouter à un système un algorithme pour le rendre plus performant ou lui ajouter une fonctionnalité.

Ce professionnel connaît les langages de programmation sur le bout des doigts et est doté de compétences en développement. Il pratique des mathématiques avancées, mais également appliquées à l’informatique.

L’emploi

L’ingénieur en big data peut intégrer de nombreux secteurs. Les télécommunications, les transports, l’énergie, le marketing de nombreuses industries font appel à ses services. Il peut travailler au sein d’une entreprise et sera donc un ingénieur en big data, ou être employé par cette même organisation, mais lui être externe, il sera alors considéré comme consultant en big data. Le salaire d’un débutant peut monter jusqu'à plus de 3000 euros bruts.

Les études

Les ingénieurs en informatique sont généralement issus d’écoles ingénieurs ou d’informatique. Elles disposent de plusieurs cursus de 5 ans permettant d’accéder à différentes formations.

Trouvez la bonne école d'ingénierie informatique

Valentin Agbo Aclozo

Partager