Liste des formations pour devenir astrophysicien

 

Astrophysicien : Tout ce qu’il faut savoir sur ce métier

Professionnels du ciel et de tout ce qui s’y passe, les astrophysiciens, autrefois astronomes, ont un métier scientifique destiné aux passionnés de l’univers.

Qu’est-ce qu’un astrophysicien ?

L’astrophysicien est un spécialiste des astres et de l’univers en général. Les places pour exercer ce métier sont chères et il existe peu d’astrophysiciens. Un paradoxe quand on sait à quel point l’univers est vaste, voire infini. Le travail ne manque donc pas pour percer ces mystères qui, bien souvent, nous dépassent.

Ce professionnel travaille pour des laboratoires ou différentes institutions d’astronomie (NASA, CNRS, etc.). Une grande partie de son travail s’exerce cependant en observatoire où il peut étudier le ciel dans les meilleures conditions. Parallèlement à leur métier, de nombreux astrophysiciens sont des enseignants chercheurs à l’université.

Si c’est un spécialiste de l’univers, il peut souvent se spécialiser dans un domaine particulier (planètes, étoiles, astéroïdes, trous noirs, matière noire, etc.). Pendant plusieurs années ou tout au long de leur carrière, certains astrophysiciens répondent à une problématique et anglent donc leurs recherches sur un thème précis. La connaissance pointue de l’univers et de tout ce qui s’y rattache de ce professionnel lui permet également de travailler dans la conception d’instruments tels que les télescopes ou les spectrographes.

Le travail d’astrophysicien implique souvent de voyager de site en site où la qualité du ciel est bonne. Le travail de nuit fait partie intégrante de ce métier étant donné que c’est la période de la journée où la visibilité stellaire est la meilleure.
Il observe ainsi la voûte céleste et ses travaux permettent d’améliorer la connaissance de l’univers, sa création, son histoire ainsi que son évolution.

En laboratoire, il traite les données qu’il a recueillies ainsi que les mesures de sondes spatiales. Ses résultats font l’objet d’une interprétation scientifique décrivant les différents processus physiques qui ont lieu au-dessus de nos têtes.
Il établit des théories ou des lois scientifiques et pose de nouvelles questions qui feront l’objet de nouveaux travaux.

Quelles qualités pour exercer ce métier ?

Aimer voyager : traverser la terre d’est en ouest et du nord au sud fait partie intégrante du métier d’astrophysicien. Ce métier implique de voyager voire de déménager pour travailler sur des sites précis. En altitude, il est souvent amené à se rendre sur des montagnes des volcans, mais également dans des lieux désertiques.

Parler anglais : comme l’astronome, ce professionnel collabore avec d’autres scientifiques aux nationalités diverses. Il doit pouvoir communiquer facilement avec eux pour mettre en commun des résultats ou travailler au sein d’observatoire. Il doit donc maîtriser tout le vocabulaire spécifique de l’astrophysique.

Être passionné : souvent éloigné de sa famille, ce professionnel doit aimer son travail. Les études peuvent également être longues pour ne pas avoir la certitude d’accéder à la profession.

Comment devenir astrophysicien ?

En premier lieu, les étudiants voulant exercer ce métier doivent passer par un bac S. Il n’existe pas de spécialisation en astrophysique au niveau bac + 3, cependant les étudiants voulant accéder à ce métier peuvent passer par une licence sciences et technologie. Une fois ce diplôme obtenu, il existe plusieurs masters permettant d’aborder plusieurs aspects de ce domaine. Par exemple, la mention physique fondamentale et appliquée à l’astronomie peut constituer une bonne passerelle vers le métier.
Les diplômés d’un master d’astrophysique doivent ensuite faire un travail de recherche et écrire une thèse sur ce même thème pour leur doctorat.

Consultez la liste des 835 formations pour devenir astrophysicien

Les types d’école pour devenir astrophysicien

Les filières du métier astrophysicien