Nos 10 conseils pour bien classer ses vœux sur APB

par Alice Meyer dans apb

Futurs bacheliers, étudiants souhaitant changer de cursus, vous avez jusqu’au 31 mai prochain pour modifier le classement de vos vœux sur Admission Post Bac (APB). Cela vous semble être un véritable casse-tête ? Ne cédez pas à la panique, Diplomeo vous livre les 10 clés pour ordonner vos formations !

Le classement des voeux : un casse tête ?
Le classement des voeux : un casse tête ?

Que vous soyez chauvin, aventurier, indécis, déterminé, peu ambitieux, anticonformiste, absent, stressé… il est important de savoir comment classer vos vœux sur APB. Eh oui, chers lycéens, puisque l’échéance approche, Diplomeo vous guide dans cette démarche qui n’est pas des plus faciles !

1. Commencez par choisir votre formation favorite !

Règle n° 1 : Ne jamais se mettre de barrière ! Vous avez dans votre ligne de mire un DUT journalisme très très (très) demandé auquel souhaite postuler le tiers de votre classe littéraire ? N’hésitez pas ! Placez-le en première place dans votre liste APB. Premièrement, vous n’avez rien à perdre.

Deuxièmement, qu’importe ce que pourront vous dire les autres si cet IUT venait à vous refuser, vous, au moins, vous aurez essayé. Il ne sert à rien de privilégier hiérarchiquement une formation moins réputée, visez toujours plus haut, vous aurez toujours des formations pour vous rattraper si vous tombez !

2. Tentez de faire la différence dans votre dossier

Certaines formations sélectives vous demanderont un dossier assez complet pour postuler : CV et lettre de motivation notamment. Inutile de les inonder d’autres documents, mais vous pouvez faire la différence grâce à de petites expériences.

Le jury appréciera que vous ayez déjà rencontré des professionnels du secteur, assisté à des conférences ou même ayez suivi un petit stage. Toute expérience liée à la formation à laquelle vous postulez est bonne à raconter dans votre lettre. Il faut montrer que vous êtes motivé par la formation, mais aussi par le métier qui en découle et que vous y avez déjà mis les pieds.

Votre lettre de motivation ne doit pas être la même pour tous vos vœux. Adaptez-la en fonction de l’établissement. Montrez que c’est là, et par ailleurs, que vous voulez vous former.

3. Renseignez-vous bien sur chaque formation

« Parce que ça à l’air cool » ou « parce que Julien va dans cette université » ne sont pas de bonnes raisons pour choisir une formation… Avant d’ajouter des formations à votre liste, informez-vous bien sur le diplôme préparé et l’établissement. Ce n’est pas parce que l’université de Nantes vous attire et que vous aimez la philosophie que la licence de philo de l’université de Nantes va vous convenir… Renseignez-vous sur les programmes, les options, les activités annexes, etc.

Pour vous aider à en savoir plus sur les écoles et les formations, vous pourrez vous rendre sur des salons étudiants ou aux portes ouvertes des établissements. Autre petit conseil : rien ne sert de tenter de convaincre les enseignants ou directeurs présents à ces événements. Ils n’ont pas de pouvoir sur le recrutement via APB.

4. Ne négligez pas les villes hors de votre académie !

Vous habitez à Bordeaux depuis votre tendre enfance, les berges de la Garonne bercent votre quotidien, les cannelés sont votre madeleine de Proust et vous ne pouvez donc pas concevoir de quitter votre terre natale pour une autre région, qui propose pourtant la formation que vous convoitez. Oui oui, cela se comprend, mais essayez de ne pas vous limiter. Favorisez les formations dont le contenu vous plaît pour intégrer le cursus qui vous convient et vous ouvrira le plus de portes dans le futur !

5. Pour les licences sélectives, privilégiez celles de votre académie !

Les licences STAPSdroitpsycho sont des filières que l’on appelle aujourd’hui des filières « en tension ». Elles sont très demandées et sont à capacité limitée… ce qui ne vous garantit aucunement une place dans votre université de prédilection ! Pour cela, favorisez la sélection de l’université de votre académie, vous aurez bien plus de chance d’être admis !

Il est désormais possible de sous-classer les vœux de ces filières en tension. Concrètement, vous allez pouvoir sélectionner, par exemple, « licence de droit à Paris ». Vous aurez ensuite la possibilité de faire un classement des licences de droit de Paris, de celle qui vous tente le plus à celle qui ne vous attire pas. Ces sous-vœux ne comptent pas dans la liste des 24, la liste compte pour un vœu.

6. Placez les filières moins demandées, en bas de la liste !

Vous souhaitez suivre une licence de biologie peu demandée, mais pensez toutefois à la possibilité de réaliser un BTS avant de l’intégrer ? Halte-là ! Placez le BTS biologie au-dessus de la licence dans vos choix, la licence scientifique vous ouvrira toujours les bras, quoi qu’il arrive.

7. Utilisez les 24 voeux

Sur APB, vous avez la possibilité de faire 24 vœux, dans 12 filières différentes. Ne réduisez pas la liste ! Même si vous savez, bille en tête, les formations que vous souhaitez intégrer, ne vous contentez pas de formuler que 2 ou 3 vœux… Par sécurité, mais aussi au cas où votre projet professionnel évoluerait, il est bon d’optimiser la liste des 24 vœux et de la remplir au maximum.

8. Pensez à un plan B

Même si votre dossier est très bon et que vous pensez avoir toutes vos chances d’être accepté, ne jouez pas avec le feu ! Comme précédemment évoqué, il est bien trop risqué de ne formuler qu’une pincée de vœux. Forcez-vous à ajouter des formations en dessous de vos envies. Cela vous fera un filet de sécurité, au cas où de meilleurs dossiers vous passeraient devant pour votre premier vœu.

Si vous ne trouvez pas de formations qui vous plaisent pour établir la suite de votre liste, n’oubliez pas que certaines écoles ne passent pas par APB et que vous pourrez y déposer un dossier en dehors de la procédure.

9. Changez le classement des vœux à votre guise !

Vous avez déjà sélectionné les prépas qui vous intéressent, et elles sont nombreuses ! Cependant, prenez le temps de vous renseigner sur le contenu de chacune d’entre elles avant de les ordonner. N’oubliez pas que vous avez jusqu’au 31 mai pour confirmer le classement de vos vœux, ne validez donc pas votre classement dès à présent (on espère quand même que ce n’est pas chose faite dans votre cas…). Il serait bête de regretter au dernier moment, non ?

10. Pensez à l'alternance

Depuis peu, la plateforme APB propose une liste de vœux parallèle : elle est destinée aux formations en alternance. Même si cela ne faisait pas partie de vos choix premiers, pensez-y. L’alternance comporte de nombreux avantages : salaire, formation financée par l’employeur, expérience, etc.

Vérifiez aussi que les formations auxquelles vous postulez dans la liste classique sont disponibles en alternance. Certaines, auxquelles vous n’avez peut-être pas pensé, peuvent être possibles avec cette formule.

Si vous faites le choix de l’alternance, vous pourrez d’ores et déjà vous lancer dans la recherche d’une entreprise d’accueil. Notez qu’avoir trouvé une entreprise et le mentionner lors de votre candidature fera remonter votre dossier sur le haut de la pile !

Trouvez la bonne formation en alternance

Retour en haut de page