BTS diététique : quels sont les débouchés ?

Lecture

Cette formation en deux ans reste la voie principale pour devenir diététicien. Bien que le BTS soit un diplôme professionnalisant, de nombreux établissements proposent des diplômes de niveau bac+3 afin d’acquérir de nouvelles compétences en nutrition. Diplomeo fait le tour des débouchés en diététique.

Faire attention à ce que l’on mange n’est pas une nouveauté. Le marché de l’alimentation s’est rapidement développé, notamment avec l’offre importante des régimes alimentaires : sans gluten, intolérant au lactose, végétarien ou végan… Avec l’arrivée du nutri-score sur les boîtes alimentaires, la valeur nutritionnelle des aliments veut maintenant être mis en avant pour que les consommateurs puissent mieux comprendre ce qu’ils mangent.

La diététique et la nutrition, quelles sont les différences ?

Ces deux mots peuvent être assimilés à la science des aliments. La diététique et la nutrition sont souvent utilisées de manière interchangeable, mais ces notions n’ont pas la même définition bien qu’ils soient complémentaires.

La nutrition est la science derrière le processus de « transformation des aliments par l’organisme » (définition du dictionnaire-médical). Elle comprend plusieurs disciplines scientifiques comme la biologie, la médecine et la psychologie. En effet, le médecin-nutritionniste est un professionnel de la santé et doit passer par des études de médecine. À travers son expertise médicale et ses connaissances en nutrition, il va proposer un régime alimentaire adapté aux problèmes de santé et à la physiologie de son patient. Ainsi, il travaille principalement avec des personnes ayant des troubles alimentaires (anorexie, boulimie…) ou des maladies liées à l’alimentation (diabétique, obésité, cholestérol, intolérance…). En véritable médecin, il suit son patient dans son quotidien pour qu’il retrouve un équilibre alimentaire.

Un diététicien est seulement un professionnel de la nutrition, mais qui ne possèdent pas de compétences médicales. Il s’apparente davantage à l’acquisition d’une meilleure hygiène de vie. Ainsi, il est fortement lié à la pratique sportive. Le diététicien va aider son patient à construire une alimentation saine en fonction de ses besoins et de ses habitudes quotidiennes.

Le BTS diététique, l’une des rares formations reconnues dans ce domaine

Au côté du BUT (ancien DUT) génie biologique, option diététique et nutrition et du DEUST alimentation nutrition, le BTS diététique fait partie des formations postbac de niveau bac+2 (soit de niveau 3 au RNCP). Cette formation professionnalisante leur permet d’avoir toutes les compétences nécessaires pour aider les personnes qui souhaitent améliorer son hygiène de vie, en passant par son alimentation. Il connaît les apports nutritionnels dont un individu a besoin.

Comme tous les BTS, les jeunes diplômés peuvent directement commencer à travailler en tant que diététicien. Il existe, néanmoins, des formations de niveau bac+3 en diététique qui leur sont ouvertes.

Que faire après un BTS diététique ?

Le BTS offre la possibilité de poursuivre vers des études ou dans se lancer dans le monde du travail.

Entrer sur le marché du travail : devenir un professionnel de l’alimentation

Le métier de diététicien est la suite logique après un BTS diététique. Il peut aussi bien ouvrir son propre cabinet ou intégrer une structure de santé comme les établissements publics de santé, des maisons de retraite ou des hôpitaux. Le diététicien peut aussi travailler pour les restaurations collectives, en entreprise ou à l’école, afin d’aider à l’élaboration des menus. Dans le même genre, il peut intégrer une entreprise agroalimentaire afin de travailler sur les futurs produits à commercialiser.

Étant introduit à la pratique sportive, le diététicien peut se spécialiser dans l’univers du sport. Il peut travailler, notamment auprès de clubs sportifs.

Grâce à ses connaissances en nutrition, il peut se tourner vers la prévention, en animant des ateliers sur l’alimentation en milieu scolaire ou dans d’autres structures.

Poursuivre ses études : intégrer un bac+3

Avec les 120 crédits ECTS accumulés, les jeunes diplômés peuvent s’inscrire à une formation de niveau bac+3 en diététique. Cette année supplémentaire leur permet d’approfondir leurs connaissances ou de se spécialiser dans le sport ou l’agroalimentaire. Que ce soit en bachelor ou en licence pro, la différence réside surtout par rapport au prix et le lieu de formation.

Le bachelor diététique en école privée

Proposé par les écoles de santé ou de diététique, le bachelor diététique est la suite professionnalisante du BTS. En plus d’approfondir leurs connaissances, les étudiants acquièrent des méthodes de travail pour les aider à ouvrir leur propre cabinet ou devenir salarié. On retrouve la formation sous plusieurs dénominations : 

  • Bachelor nutrition santé
  • Bachelor chargé de projet en nutrition
  • Bachelor diététique et nutrition
  • Bachelor alimentation santé

Les formations à l’université

Les Instituts universitaires de technologie (IUT) français proposent différentes licences professionnelles dans le domaine de l’alimentation : métiers de la santé spécialité nutrition et alimentaire et industrie agroalimentaire spécialité alimentation. Alors que la première est une continuité du BTS, le deuxième permet aux étudiants de se diriger vers le monde de l’agroalimentaire. Les étudiants peuvent décider entre la production et le contrôle qualité.

  • Licence pro, métiers de la santé : nutrition, alimentaire
    • Alimentation et santé
    • Nutrition et alimentation humaine
    • Prévention et innovation culinaire
    • Diététique
    • Alimentation et Conseil en Nutrition Santé
    • Promotion de la santé et éducation pour la santé
  • Licence pro industrie agroalimentaire, alimentation
    • Nutrition Appliquée 
    • Alimentation Durable, Conception Raisonnée, Microbiologie et Maîtrise des Risques
    • Contrôle Qualité des Produits Alimentaires
    • Qualité des Aliments et de l'Environnement

La rédaction

Partager