L’ARPE, le coup de pouce financier pour trouver son premier emploi

Ça y est, vos études sont terminées, à vous la vie active…et ses nouveaux tracas, notamment chercher un premier emploi. L’État a mis en place une aide financière destinée aux étudiants en recherche d'emploi pour prendre le relai de la bourse pendant les 4 premiers mois qui suivent la fin de leurs études.

argent tirelire

Vous êtes peut être en ce moment préoccupé par le rendu de votre mémoire ou de votre rapport de stage ou encore par vos vacances, pourtant la prochaine étape, c’est la recherche de votre premier emploi. Le problème est que cette démarche demande du temps et de s’investir totalement pour trouver des annonces, rédiger une lettre de motivation, se rendre disponible pour des entretiens… Difficile d’exercer une activité professionnelle en parallèle d’une recherche d’emploi efficace et pourtant vous devez payer un loyer, vous nourrir et subvenir à vos besoins. Cette transition est d’autant plus rude si vos ressources et celles de vos parents sont limitées et que vous touchiez une bourse pendant vos études. Une fois votre parcours dans l’enseignement supérieur terminé, le versement de cette aide s’arrête et vous vous retrouvez sans moyen. Pour prendre le relai de la bourse pour les premiers mois, l’État a mis en place une aide sous conditions de ressources pour les jeunes diplômés afin qu’ils perçoivent 200 euros pendant les 4 premiers mois de leur recherche d’emploi.

Qu’est-ce que l’Aide à la Recherche du Premier Emploi ? 

L’ARPE, l’aide à la recherche du premier emploi a été inaugurée en 2016 par le gouvernement et a permis, rien que la première année à 30 000 jeunes de toucher cette bourse pendant 4 mois. Elle est réservée aux élèves de l’enseignement supérieur qui viennent de terminer leurs études et de décrocher leurs diplômes. Seuls certains diplômes sont éligibles à cette aide, ils doivent avoir une finalité professionnelle. La liste est relativement longue et concerne quasiment tous les étudiants, DUT, BTS, DEUST, DMA, licence, licence professionnelle, master, diplômes d’ingénieur, diplôme d’État d’architecte, diplôme national d’arts plastiques… Cette aide est également disponible pour les élèves ayant suivi leur formation en apprentissage, à condition que leurs revenus annuels n’aient pas excédé un certain plafond.

Les conditions imposées par l’État 

Pour pouvoir faire la demande auprès de l’État et quelle soit acceptée, vous devez remplir certaines conditions, notamment financières. Vos revenus ne doivent pas dépasser un certain plafond. Vous devez également être :

  • âgé de moins de 28 ans
  • être diplômé depuis moins de 4 mois
  • ne plus suivre de formation
  • avoir perçu une bourse pendant l’année de votre diplôme
  • être à la recherche de votre premier emploi.

Si vous remplissez tous ces critères et que vous pensez être éligible à cette aide, la campagne pour les diplômés de septembre 2018 est ouverte. Vous pouvez d’ores et déjà déposer une demande sur le site dédié du gouvernement. L’État vous demandera de fournir, une attestation de réussite pour votre diplôme, votre avis fiscal de 2017, la notification de bourse de l’année précédente et une attention sur l’honneur stipulant que vous vous êtes bien lancé corps et âme dans la recherche d’un emploi.

Trouver son premier job, même en été

Même si l’été peut être une période creuse pour la recherche d’emploi, car beaucoup d’entreprises sont en vacances, vous pouvez en profiter pour remettre à jour votre CV et le retravailler ou encore envoyer des candidatures spontanées. Pensez à consulter régulièrement les sites d’annonce comme celui de Diplomeo Jobs, car tout n’est pas pour autant à l’arrêt et vous pourriez passer à côté de l’emploi de vos rêves ! 

Camille Lorgnier