Liste des formations pour devenir traducteur

 

Traducteur : Tout ce qu’il faut savoir sur ce métier !

Les traducteurs maîtrisent bien souvent plusieurs langues et travaillent dans différents milieux. Découvrez ce métier avec Diplomeo !

Présentation du métier de traducteur

Il existe plusieurs types de traducteurs. Les trois principaux sont : le traducteur littéraire, le traducteur technique et le traducteur juré.

Le traducteur littéraire traduit les textes d’une langue vers une autre. Il travaille pour le secteur de l’édition très souvent en tant que free-lance. Étant souvent responsable d’œuvres littéraires (pièces de théâtre, roman, essais...), il doit s’adapter totalement au style de l’auteur d’origine. Lors de la traduction d’un texte, il doit pouvoir restituer les subtilités de l’œuvre comme les jeux de mots ou tournures de phrase. Sa traduction doit être fluide et pour ce faire, le traducteur littéraire doit être doté d’une très bonne plume.

Le traducteur technique est un traducteur spécialisé dans un domaine précis. Très souvent, il est issu d’un milieu différent de la traduction ce qui lui permet d’avoir de grandes connaissances sur le contenu qu’il traduit. Sa spécialisation lui permet d’utiliser le vocabulaire adéquat. Il peut ainsi être responsable de la traduction de différents documents comme des notices d’utilisation, des rapports ou autres.

Le traducteur juré ou expert juridique est un professionnel de la justice. Il travaille au sein de tribunaux pour lesquels il traduit les documents officiels. Il peut également avoir à assumer les fonctions d’interprète même si les tribunaux peuvent lui préférer un interprète ou un traducteur interprète professionnel étant donné les différences des deux métiers.
Que ce soit pour la traduction technique, la traduction littéraire ou la traduction juridique, ces professionnels maîtrisent les nouvelles technologies. Un traducteur peut être amené à utiliser un logiciel de traduction pour traduire un texte.

Les qualités pour devenir un bon traducteur

Maîtriser le français : Si le traducteur doit pouvoir maîtriser plusieurs langues étrangères, il doit surtout connaître le français sous toutes ses coutures. Écrit et parlé, il doit connaître l’ensemble des règles qui régissent sa langue maternelle.

Très bonne connaissance des langues étrangères : Le traducteur doit maîtriser toutes les langues pour qu’il pratique en tant que traducteur. Souvent bilingue, trilingue, en règle générale multilingue, il doit être capable de comprendre parfaitement ces langues et de les retranscrire à l’écrit. La connaissance de la culture de la langue qu’il pratique est également indispensable.

Les formations pour exercer ce métier

Plusieurs formations permettent d’accéder à ce métier. Les formations linguistiques sont évidemment celles privilégiées par les étudiants voulant devenir traducteurs.
La licence LEA peut être une parfaite porte d’entrée vers ce métier. Les étudiants peuvent également suivre cette formation en double diplôme ce qui leur permettra d’acquérir une double compétence non négligeable pour intégrer le monde professionnel. Au niveau bac + 5, plusieurs universités et écoles spécialisées proposent de suivre des masters ou des masters professionnels traduction.

Consultez la liste des 74 formations pour devenir traducteur

Les filières du métier traducteur