Liste des formations pour devenir fleuriste

 

Comment devenir fleuriste ? Toutes les formations pour devenir fleuriste

À la fois botaniste et commerçant, fleuriste est une profession complète et complexe qui demande beaucoup d’investissement et de qualités. Le diplôme spécialisé nécessaire pour exercer ce métier est le CAP fleuriste. Si vous vous engagez dans cette formation, elle vous permettra de devenir assistant d’un fleuriste ou gestionnaire. En poursuivant vos études, vous pourrez ouvrir votre propre boutique ou devenir salarié.

Qu’est-ce que le métier de fleuriste ?

La profession de fleuriste comporte plusieurs facettes parfois extrêmement différentes les unes des autres. Il s’agit d’un art floral, exercé dans une fleuristerie. Les métiers du floral laissent s’exprimer : 

  • la botanique
  • l’horticulture
  • les végétaux
  • la composition florale

Avant toute chose, ce professionnel est un botaniste qui connaît les fleurs sur le bout des doigts, une aptitude professionnelle indispensable. Maîtriser ces connaissances lui servira au quotidien pour travailler les fleurs qu’il aura entre ses mains, les choisir, les assembler, les traiter, les tailler, etc.

Autre aspect de son travail : le fleuriste doit avoir la fibre commerçante. La connaissance des plantes ne suffit pas, il faut savoir les vendre. Il devra donc avoir des connaissances en commerce pour fidéliser la clientèle, gérer les stocks, suivre les commandes, minimiser les invendus, etc.

Dernière aptitude que doit avoir le fleuriste : un sens artistique développé. Cela lui servira à faire des créations originales et qui séduiront les acheteurs.

Où exercer la profession de fleuriste ?

Il existe différents types de fleuristes :

  • Ceux qui ont fait le choix de s’installer à leur compte et d’ouvrir leur propre boutique.
  • Ceux qui sont à la tête d’une boutique appartenant à une grande chaîne régionale ou nationale (Monceau Fleur, Interflora, Florajet, etc.).
  • Les employés qui exercent leur profession dans une boutique, qu’elle soit indépendante ou franchisée.

Quoi qu’il en soit, cette profession demande un lourd investissement. Les journées commencent très tôt et se finissent très tard. Dès l’aube, le fleuriste se rend chez le grossiste pour y acheter ses fleurs. Ensuite, retour dans sa boutique ouverte toute la journée jusqu’en début de soirée. Et la journée n’est pas terminée puisqu’elle se poursuit au-delà de la fermeture du magasin avec le bilan, la gestion des stocks et le nettoyage de la boutique. Il peut également exercer son métier auprès d’un conseil régional, dans le secteur de l’hôtellerie, etc. Il y a toujours un besoin de fleurs !

Les fleuristes travaillent également les dimanches, jours fériés et jours de fêtes où ils font d’ailleurs leurs meilleurs chiffres. Pour devenir fleuriste, il est requis d’être disponible, et de ne jamais se contenter de ses acquis : le métier demander de se former constamment !

Le salaire

Un fleuriste débutant gagne environ 1 200 € par mois. On estime que chaque année, entre 950 et 1 100 postes sont à pourvoir, que ce soit dans des boutiques indépendantes, franchisées ou dans en grande surface. 

Quelles formations pour devenir fleuriste ?

Le diplôme incontournable pour devenir fleuriste est le CAP Fleuriste. Formateur, il se prépare en deux ans, généralement après une année de 3e, ou en une année, après un bp fleuriste ou un diplôme équivalent. Ce diplôme permet de devenir employé au sein d’une boutique.

Les élèves qui désirent ouvrir leur propre point de vente devront poursuivre leurs études en intégrant un BP (Brevet Professionnel) Fleuriste. Il est ensuite possible d’effectuer un BM (Brevet de Maîtrise) Fleuriste Bac+2 pour acquérir la double qualification fleuriste et chef d’entreprise. En outre, certaines formations sont soumises à la taxe d’apprentissage, une taxe qui permet de soutenir les parcours techniques, comme le bac professionnel (bac pro commerce par exemple). 

Dans des études de fleuriste, l’étudiant travaille de nombreuses matières et acquiert un savoir faire dans les disciplines suivantes :

  • les plantes vertes
  • mathématiques
  • éducation physique
  • comptabilité
  • artisanat
  • commerce vente
  • travaux pratiques
  • arts appliqués
  • atelier d’art
  • vente conseil
  • etc. 

Pour se former au métier de fleuriste, de nombreuses voies sont possibles : CFA, lycée professionnel reconnu par l’Éducation nationale, centre de formation, en formation continue, en contrat d’apprentissage, en contrat de professionnalisation, ou en alternance. L’admission dans une académie d’études s’effectue avant le bac, ou bien à niveau bac

Enfin, la formation de fleuriste n’est pas réservée qu’aux étudiants. Un demandeur d’emploi en reconversion professionnelle, peut suivre une formation en alternance, une formation professionnelle, ou bien proposer une candidature pour une formation adulte. Tout en étant dans la vie active, il est possible de valider un certificat d’aptitude professionnelle. N’hésitez pas à consulter la fiche métier de fleuriste auprès de la chambre des métiers pour plus de renseignements, ou bien à aller aux portes ouvertes des écoles. 

Consultez la liste des 5 formations pour devenir fleuriste

Notre actualité sur le thème

croupier assistante et livreur
Top 10 des métiers qui recrutent sans diplôme

Les études, ce n'est vraiment pas pour vous et vous avez donc décidé de les arrêter pour travailler... Seulement, quels sont les métiers que vous pouvez faire, dans un pays où le diplôme est un sésame très (très) précieux ? Voici le top 10 des métiers qui recrutent en France, par Diplomeo !

Les filières du métier fleuriste