Liste des formations pour devenir éleveur

 

Comment devenir éleveur d'animaux ?

Le métier d’éleveur est un métier à part entière ! Chargé d’accompagner et surveiller le développement des animaux, leur bonne santé et leur reproduction, ce professionnel doit être un passionné !

Quelles sont les missions d’un éleveur/d’une éleveuse ?

On ne soupçonne pas la diversité des missions données à l’éleveur, et pourtant elles sont multiples et variées. Travailleur à son compte ou parfois aidé d’un employé salarié, l’éleveur alimente ses animaux, mais doit également veiller à leur bon développement. Il n’est pas vétérinaire, mais veille à la santé des bêtes au quotidien afin d’assurer une bonne production. Qu’il élève des bœufs (bovins), porcs, chèvres (caprins), des moutons et brebis (ovins) ou bien des volailles, l’objectif de l’éleveur est de rentabiliser son exploitation. Il doit nourrir les bêtes avec du fourrage ou autres aliments, veiller au bien-être animal et à la santé animale en nettoyant et optimisant le lieu de vie d'un troupeau, etc. 

Il doit veiller à la bonne santé des reproducteurs mâles et au bon déroulement des reproductions, de la saillie puis de la mise bas, qui vont lui permettre de pérenniser son activité. Il doit parfois procéder à une insémination pour que la naissance se fasse. 

L’éleveur d’animaux peut aussi s’occuper de la commercialisation de produits de la ferme, issus de ses animaux (fromages, œufs, lait…) ou même des bêtes elles-mêmes. Dans le cas d’un élevage de chien par exemple (de toutes races de chien : golden retriever, labrador, berger allemand, terrier, bernois, bichon…), il va prendre en charge la vente de chiots à des particuliers ou professionnels. 

Ce professionnel peut décider d’élever les animaux industriellement ou biologiquement. Ainsi, il peut choisir le degré de liberté donné à ses bêtes et peut tirer de ce choix des labels officiels.

Quelles sont les compétences et qualités requises pour exercer cette profession ? 

On ne s’improvise pas éleveur et il est donc important de se rendre compte des différents atouts nécessaires à l’exercice de cette fonction. En tant qu’éleveur, on ne peut se passer :

  • D’un amour invétéré pour les bêtes : inutile de penser qu’il en est possible autrement. Élever des animaux est contraignant, un éleveur non passionné aurait du mal à atteindre ses objectifs de production.

  • D’une santé de fer : L’éleveur se doit de ne pas être perturbé par des horaires contraignants. De plus, c’est un métier très physique qui demande tonus et polyvalence tout au long de la journée pour supporter les aléas et la dureté de la vie rurale et en extérieur au quotidien. 

  • De connaissances en agriculture, élevage… et gestion d’entreprise ! : Si l’éleveur veut correctement faire tourner son exploitation et atteindre un haut niveau de production, il ne peut échapper à ces apprentissages. Ce professionnel doit également se tenir au courant des dernières actualités agricoles, nouvelles techniques de production ou procédés de fabrication.

Quelle formation pour être éleveur d’animaux ? 

Les cursus qualifiants permettant de se former au métier sont relativement courts. Voici quelques exemples de formations :

  • BPA Travaux de la production animale
  • BPA Travaux de l’élevage canin et félin
  • CAP agricole Agricultures des régions chaudes
  • CAP agricole Métiers de l’agriculture
  • Bac pro Conduite et gestion de l’exploitation agricole option systèmes à dominante élevage
  • BTS ACSE, Analyse et conduite de systèmes d’exploitation

Consultez la liste des 57 formations pour devenir éleveur

Actualité Comment devenir éleveur d'animaux ?

Top 10 des métiers qui recrutent sans diplôme

Les études, ce n'est vraiment pas pour vous et vous avez donc décidé de les arrêter pour travailler... Seulement, quels sont les métiers que vous pouvez faire, dans un pays où le diplôme est un sésame très (très) précieux ? Voici le top 10 des métiers qui recrutent en France, par Diplomeo !

Les types d’école pour devenir éleveur

Les filières du métier éleveur