Un quart des emplois offerts remplacés par des robots en 2035 ?

Selon une enquête d’Adzuna, moteur de recherche d’offres d’emploi en ligne, presque 24 % des emplois proposés aujourd’hui ont de grandes chances d’être automatisés dans 20 ans. Quels sont les emplois les plus menacés ? Quelles régions seront les plus touchées ? Les robots finiront-ils par tous nous remplacer ? Zoom sur les chiffres.

Bientôt des robots humanoïdes...

Selon Adzuna, un moteur de recherche d’offres d’emploi sur internet, presque un quart des emplois disponibles à ce jour ont 75 % de chances de disparaître dès l’année 2035, à cause de l’automatisation. Dans un contexte où le chômage fait déjà des ravages, notamment chez les jeunes, le constat est bien là : si obtenir un emploi est difficile aujourd’hui, il sera d’autant plus difficile de le garder dans les années à venir. Mais de quels emplois parle-t-on ? Quelles seront les régions où l’automatisation fera le plus de ravages ?

Adieu chauffeurs, barmen, secrétaires…

L’enquête d’Adzuna, inspirée d’une étude de l’Université d’Oxford, The Future of Employment : How Susceptible Are Jobs To Computerisation ?, met en avant le fait que ce ne sont plus seulement les emplois manuels qui sont concernés par l’automatisation, mais aussi les métiers dont les tâches sont intellectuelles, sauf ceux demandant « de forts contenus décisionnels, de la créativité et de l’intelligence sociale ». Parmi les travailleurs concernés par la robotisation, on trouve notamment les chauffeurs, les serveurs de bars et restaurants, les afficheurs, mais aussi les assistants et secrétaires (secrétaire médicalassistant de direction,assistant commercial). En effet, qui a besoin d’humains lorsqu’on peut avoir des robots humanoïdes et des voitures autonomes ?

Le nord-ouest de la France menacé

Que les Franciliens se rassurent, l’Île-de-France, avec la Corse et la Provence-Alpes-Côte d’Azur, sera l’une des régions les moins touchées par le phénomène. Au contraire, la Normandie, la Bretagne et les Pays de la Loire, des régions qui avaient déjà beaucoup souffert de la Révolution Industrielle et de la désertification des campagnes, seront une fois encore les principales victimes de la robotisation : entre 26 et 29 % des emplois seront en effet obsolètes dans ces régions.

Sommes-nous ainsi sur le chemin d’un grand remplacement des hommes par les robots ? On n’en est fort heureusement pas encore ce stade ! Mais tout de même, on commence à s’inquiéter... 

En bref…

Les métiers les plus menacés :

  • Conducteur/Chauffeur
  • Serveur (bars et restaurants)
  • Afficheur
  • Assistant/Secrétaire

Les domaines les plus menacés :

  • les fonctions administratives
  • les métiers juridiques
  • les emplois médicaux
  • le service à la personne

Retour en haut de page