Après la 3e : voie générale, technologique ou professionnelle ?

Pendant deux jours, 816.000 collégiens passeront les épreuves de français, mathématiques, d’histoire-géographie et d’histoire des arts du brevet des collèges. L’occasion de faire le point sur les diplômes accessibles après le collège.

que faire après la 3e

Depuis ce matin, ils sont 816 000 collégiens a passer leur premier examen national. Ils composeront en français, mathématiques, histoire-géographie et histoire de l’art. Trois épreuves écrites et un oral qui viendront clôturer les quatre années de collège avant de passer au lycée. L’occasion de faire le point sur les différents diplômes et types de formations accessibles après la classe de 3e. 

À la fin de la 3e, le moment est venu pour les élèves et leurs parents de faire leur premier choix concernant la scolarité : ils peuvent ainsi choisir la voie professionnelle ou la voie générale et technologique. Afin de faire le meilleur choix, il est nécessaire de bien s’informer sur son orientation, commencer à évaluer ses centres d’intérêts, motivations et ses résultats scolaires.

La seconde générale et technologique

Si l’élève choisit d’intégrer une seconde générale ou technologique, elle sera pour lui un premier tremplin vers le secondaire. Cette année est l’occasion de tester ses goûts et ses aptitudes avant de choisir dès l’année suivante la section dans laquelle ils se sentiront les plus à l’aise. Les études au lycée durent trois ans et mènent au baccalauréat, l’examen suprême permettant d’accéder aux études supérieures. 

Si l’élève choisit la voie générale, il intégrera l’année suivante une classe de 1re Littéraire (L), Scientifique (S) ou Économique et sociale (ES).

Il existe plus de spécialités concernant les Baccalauréats Technologiques : STAV (Sciences et Technologies de l’Agronomie et du Vivant), ST2S (Sciences et Technologies de la Santé et du Social), STD2A (Sciences et Technologies Design et Arts Appliqués), STMG (Sciences et Technologies du Management et de la Gestion), STI2D (Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable), STL (Sciences et Technologies de Laboratoire) et TMD (Techniques de la Musique et de la Danse).

La seconde professionnelle

La « seconde pro » est la première étape avant les trois années d’études qui mèneront à l’obtention d’un baccalauréat professionnel. Il existe 75 spécialités, parmi lesquelles on retrouve notamment : 

  • Accompagnement soins et services à la personne
  • Aéronautique
  • Artisanat et métiers d'art
  • Boulanger-pâtissier
  • Boucher charcutier
  • Comptabilité
  • Cuisine
  • Environnement nucléaire
  • Esthétique cosmétique parfumerie
  • Hygiène et environnement
  • Logistique
  • Métiers de la mode
  • Perruquier Posticheur
  • Photographie
  • Poissonnier écailler traiteur
  • Secrétariat
  • Transport
  • Travaux publics
  • Vente

La seconde professionnelle confère des enseignements généraux en lien avec leur spécialité, auxquels s’ajoutent des matières professionnelles ainsi que des périodes d’insertion dans le monde du travail.

Le cursus de préparation le plus fréquent dure trois ans au cours duquel un diplôme intermédiaire tel que le CAP ou le BEP est préparé. Une fois le baccalauréat en poche, les élèves les plus motivés pourront choisir de poursuivre dans l’enseignement supérieur, en préparant un BTS par exemple, dont la spécialité concorde avec celle suivie au lycée.

Le BEP

Le Brevet d’Études Professionnelles (BEP) est une étape dans le cursus du baccalauréat professionnel. Il permet d’obtenir un diplôme intermédiaire au cours des trois, bien qu’il ne soit pas obligatoire pour terminer sa formation et obtenir le Bac Pro. C’est un diplôme de niveau V qui se valide par un examen comportant 5 épreuves.

Le CAP

Formation diplômante, le Certificat d’Aptitude Professionnel s’effectue en deux années. Grâce à un parcours très professionnalisant, il est tout à fait possible d’intégrer le monde professionnel une fois obtenu. En effet, l’emploi du temps privilégie la formation professionnelle et prépare à un métier bien précis. Les enseignements professionnels et technologiques représentent 45 % des cours. Ils sont complétés par 12 à 16 semaines de stage en entreprise. Les enseignements généraux représentent 37,5 %. 

Le choix est large concernant les CAP puisqu’il existe pas moins de 215 spécialités différentes ! De quoi trouver ce qui vous intéressera. Parmi les principaux on retrouve : 

Après l’obtention de son CAP, si l’élève souhaite poursuivre ses études, il pourra bien entendu rejoindre une première professionnelle afin d’obtenir en deux ans son baccalauréat. C’est le cas d’un tiers des élèves qui choisissent cette option pour obtenir un bagage supplémentaire avant d’intégrer le milieu professionnel.

L’apprentissage pour se professionnaliser

Que ce soit pour le bac professionnel, le BEP ou le CAP, ces trois diplômes peuvent se préparer par le biais de l’apprentissage. L’objectif est de permettre à l’élève de préparer son diplôme, tout en travaillant et donc en ayant déjà un pied dans le monde professionnel. Il devient donc apprentis et apprend au contact de son patron, tout en alternance avec des périodes d’enseignement au sein d’un établissement. Le CAP est le diplôme qui offre le plus de possibilités concernant l’apprentissage. 

Trouvez la bonne école en fonction de votre profil

Retour en haut de page