Liste des formations pour devenir pigiste

 

Comment devenir pigiste ?

Lecture

L’indépendance est le mot qui résume le mieux ce métier. Rémunéré à l’article, et non avec un salaire fixe comme un journaliste, le pigiste ne dépend d’aucune rédaction. Libre de travailler où et avec qui il le souhaite, le pigiste reste néanmoins un métier instable professionnellement et financièrement

Qu’est-ce qu’un pigiste ?

À l’inverse d’un journaliste en poste, le pigiste (aussi appelé journaliste indépendant ou journaliste freelance) n’évolue pas réellement pour une rédaction. La plupart du temps, il propose des brèves, des reportages ou des articles et sera rémunéré sous forme de pige (en fonction de la quantité rédigée). Le pigiste peut aussi contacter lui-même les médias pour proposer son aide.

Si sa réputation professionnelle le précède, le pigiste peut également être contacté par une rédaction, pour réaliser une ou plusieurs piges.

Un journaliste indépendant doit être polyvalent, pour couvrir facilement n’importe quel sujet, ou alors être spécialisé dans un domaine en particulier (santé, politique, sport, économie). Étant travailleur indépendant, le pigiste doit posséder son propre matériel de journaliste (appareil photo, ordinateur, magnétophone, caméra, etc.).

Lors de la réalisation de ses missions, les méthodes et bases journalistiques du pigiste restent identiques :

  • Collecter et vérifier l’authenticité des informations
  • Avoir une bonne qualité orthographique
  • Respecter la ligne éditoriale de la rédaction
  • Savoir synthétiser information et rédaction

Quelles sont les qualités requises pour être pigiste ?

  • Le pigiste doit faire preuve d’une grande qualité d’adaptation face aux différentes rédactions, journalistes et sujets qu’il va rencontrer. Avoir une excellente culture générale est un plus non négligeable, pour être hautement cultivé dans plusieurs domaines.
  • La maîtrise parfaite du français est également une belle qualité pour un pigiste. À l’écrit, pour la presse papier, mais aussi le web, et à l’oral, pour la radio ou la télévision, le pigiste doit en tout point, avoir une excellente utilisation de la langue de Molière.
  • Rigueur, organisation et autonomie sont trois aptitudes importantes pour être un pigiste reconnu et respecté. Même si, la majorité du temps, il travaille seul, le journaliste indépendant doit être sociable et capable d’entretenir de bonnes relations avec ses employeurs.

Les évolutions de carrière et le salaire

Côté rémunération, le pigiste à un "régime spécial", il ne dispose pas d’un salaire fixe, mais est rémunéré en fonction de ses missions. Le salaire varie donc d’un mois à l’autre.

Petit conseil : discuter et négocier simplement avec l’employeur avant le début d’une mission pour ne pas avoir de mauvaise surprise et être sur la même longueur d’onde.

Après plusieurs années de pige pour une même rédaction, un pigiste peut, avec un peu de la chance, décrocher un emploi de rédacteur ou de journaliste stable afin d’être mieux rémunéré. Le métier étant très vaste, le pigiste, s’il est assez qualifié, peut avoir accès à plusieurs métiers liés au journalisme :

Journaliste reporter d’image (JRI)
Journaliste sportif
Rédacteur Web
• Journaliste radio
• Journaliste reporter
• etc.

Quelles sont les formations à suivre pour exercer cette profession ?

Titulaires du baccalauréat, les pigistes sont également issus d’une formation en journalisme (ou communication) dans une université ou dans une école spécialisée (journalisme, communication, etc. ). Généralement, il est nécessaire d'être détenteur d'un bac+5 en journalisme.

À noter qu’un étudiant peut commencer à vendre ses piges à des rédactions, même s’il est encore en formation.

Consultez la liste des 46 formations pour devenir pigiste

Note moyenne des Formation

4/5


27 avis d'étudiants

Donnez votre avis