Liste des formations pour devenir diagnostiqueur immobilier

 

Comment devenir diagnostiqueur immobilier ?

Vous êtes passionnés par le secteur de l’immobilier, êtes vous définiriez comme particulièrement précis et rigoureux ? Pas de doute, le métier de diagnostiqueur immobilier est fait pour vous !

Qu’est-ce qu’un diagnostiqueur immobilier ?

Le diagnostiqueur immobilier est un métier relativement récent, mais qui a largement pris toute son importance lors du processus de vente, revente, location ou mise en travaux d’un bien : qu’il s’agisse d’une maison, d’un appartement, de bureaux ou divers bâtiments et locaux, on fait appel à un diagnostiqueur immobilier pour effectuer les contrôles obligatoires selon les réglementations en vigueur : surface du bien et du terrain, plomb, amiante, électricité, gaz, termites et autres parasites, performance énergétique… Ce professionnel de l’immobilier passe au crible l’état du bien en question pour en faire ensuite un rapport détaillé.

L’objectif est de vérifier que le bâtiment qui sera soumis à modifications, à revente ou à location est conforme ou non aux normes et aux règles de l’immobilier existantes. Le diagnostiqueur va donc effectuer différentes mesures, observations, analyses et autres opérations à l’aide d’outils et techniques spécifiques dignes d’un agent secret (caméra infrarouge, analyseur à fluorescence X ou à source radioactive, endoscope…). Il va ainsi recueillir le maximum d’informations de la façon la plus exacte et la plus détaillée possible, le tout étant ensuite retranscrit dans son rapport.

Lors de la rédaction du rapport, l’objectif est non seulement de faire un état des lieux, mais aussi de proposer des solutions aux éventuels problèmes ou non-conformités aux règles en vigueur. Le diagnostiqueur immobilier revêt donc cette fois un rôle de conseil aux autres professionnels de l’immobilier.

Caractéristiques, salaire et perspectives d’évolution

Le diagnostiqueur immobilier peut être indépendant, mais le plus souvent, il est salarié d’un cabinet d’expert : dans ce cas, sa rémunération brute mensuelle en début de carrière avoisine les 2000 €.

Après plusieurs années d’expérience, le diagnostiqueur immobilier peut espérer occuper des postes à plus hautes responsabilités tels que conseiller pour une grande entreprise du bâtiment, ou tout simplement monter en grade au sein du cabinet pour lequel il travaille.

Quelles sont les qualités requises pour exercer cette profession ?

Pour exercer la profession de diagnostiqueur immobilier, il est nécessaire d’avoir un esprit d’analyse très poussé, un sens de l’observation particulièrement aiguisé et un sens du détail très développé. Il faut également bien sûr avoir une connaissance parfaite de toutes les règles et conventions qui régissent le monde de l’immobilier : être un expert en droit et en législatif est donc nécessaire. De plus, il faut avoir un bon sens du relationnel, car le diagnostiqueur immobilier est en lien permanent avec les différentes autres professions du secteur de l’immobilier, avec lesquelles il doit discuter, parfois négocier des changements moyennement acceptés, etc. Un sens de la persuasion et de la négociation sont donc appréciés.

Quelle formation pour être diagnostiqueur immobilier ?

Pour devenir diagnostiqueur immobilier, il est souvent demandé d’avoir acquis un niveau bac+2, du type :

Par ailleurs, il est demandé d’obtenir les certifications correspondantes à chaque analyse effectuée dans la profession : plomb, amiante, gaz etc.

Consultez la liste des 221 formations pour devenir diagnostiqueur immobilier

Liste des métiers associés

Les types d’école pour devenir diagnostiqueur immobilier

Les filières du métier diagnostiqueur immobilier