Liste des formations pour devenir assistant ingénieur du son

 

Métier Assistant-ingénieur du son

Travaillant sous la direction de l’ingénieur du son, l’assistant est en charge de l’enregistrement des bandes-son au cinéma, des albums en studios et des lives en concert.  Avec l’ingénieur, il est le responsable de l’identité sonore du film et, grâce au mixage, élimine les parasites et les interférences qui « salissent » la bande-son. Mélomane, il maîtrise les hautes technologies. De même, il connait les règles de la dramaturgie et sait renforcer les dialogues au niveau acoustique.

Le métier d’Assistant-ingénieur du son : enregistrer, mixer, sonoriser

L’assistant-ingénieur du son est sous l’égide de l’ingénieur son. Ensemble, ils travaillent sur des tournages de films, d’émissions télés, mais aussi sur des enregistrements musicaux et des lives durant des concerts. En postproduction de film, l’assistant ingé son s’occupe de « nettoyer » le champ sonore afin que les dialogues soient bien compréhensibles. De même, il ajoute des sons qui sont préenregistrés tels que les rires, les cris, les tonnerres et la musique lors du mixage. Son travail commence en amont du tournage, à la lecture du scénario où il fait, avec l’ingénieur, un choix des techniques de prise de son les plus adaptées.
Pendant le tournage, il essaie les micros ainsi que les différents effets spéciaux. Après, il se rend en régie où il contrôle et fixe sur une même bande les prises de son.
En studio d’enregistrement musical, il mixe les différents « ingrédients » d’un morceau comme la basse et les choeurs. De plus, il retravaille la « couleur » de ces ingrédients (les aigus et les graves). En traduisant la sensibilité de l’artiste, il crée une ambiance particulière et propre à ce dernier.
Lors d’enregistrements en direct, notamment durant des concerts, il effectue les réglages pendant les répétitions (sonorisation côté musiciens et côté public).

Au croisement de l’ingénieur et du scientifique, l’assistant ingé son a une bonne oreille. Il dispose d’importantes bases en acoustique, mais aussi en électricité, en électronique et en informatique. Il maîtrise les nouvelles technologies. Doté d’une véritable culture musicale, il est aussi calé en dramaturgie.

Où exercer lorsque l’on est Assistant-ingénieur du son ?

Considéré comme un intermittent du spectacle (106 000 en 2013 contre 9 060 en 1984), l’assistant-ingénieur du son peut travailler pour une société de production et une maison d’édition. En free-lance, il peut être engagé sur des tournages et des enregistrements. Il travaille principalement avec l’ingénieur son, mais aussi avec les autres techniciens, les réalisateurs et les artistes (qu’ils soient musiciens ou acteurs). Il n’y a pas d’horaires réguliers car ces derniers dépendent du délai de réalisation imparti.
C’est un métier qui peut parfois être précaire.

Quelles études pour devenir Assistant-ingénieur du son ?

Il est recommandé de jouer d’au moins un instrument et d’avoir suivi des études dans l’audiovisuel pour devenir assistant-ingénieur du son. Les étudiants peuvent préparer des formations allant du Bac+2 au Bac+5 :

Consultez la liste des 177 formations pour devenir assistant ingénieur du son

Actualité Métier Assistant-ingénieur du son

Top 10 des métiers qui recrutent sans diplôme

Les études, ce n'est vraiment pas pour vous et vous avez donc décidé de les arrêter pour travailler... Seulement, quels sont les métiers que vous pouvez faire, dans un pays où le diplôme est un sésame très (très) précieux ? Voici le top 10 des métiers qui recrutent en France, par Diplomeo !

Liste des métiers associés

Les autres métiers ingénieur du son

Les types d’école pour devenir assistant ingénieur du son

Les filières du métier assistant ingénieur du son